Pensées obsessionnelles : Mettez fin à ces idées dangereuses !

Les pensées obsessionnelles sont à l’origine de nombreux troubles. 4 personnes sur 5 qui sont obnubilées par ces pensées ne maitrisent plus leur vie. Malheureusement, elles ont aussi la certitude qu’elles n’y peuvent absolument rien. Evidemment, ce n’est pas exact. Mais pour venir à bout de ces pensées, il faut avant tout bien les connaitre, mais il faut aussi parvenir à les maîtriser. Les démarches préconisées dans ce dossier seront, j’en suis sûr, très instructives à ce sujet.

Que sont ces pensées qui vous obsèdent ?

On parle plus souvent de pensées intrusives. Ce sont des schémas de pensées profondément ancrées dans notre cerveau, mais néfastes pour notre propre survie quotidienne. Ces pensées découlent de situations ou d’émotions précises, mais souvent aussi de nos valeurs et de notre expérience.

De nombreux jeunes luttent avec les pensées suicidaires, et certains passent même à l’acte. En 2016 en France, plus de 15 000 appels en direction des centres spécialisés de prise en charge des jeunes aux pensées suicidaires ont été recensées. Ceux qui sont aidés révèlent qu’ils pensent souvent toute une journée durant à mettre fin à leurs jours ; parfois en s’imaginant même des moyens aussi variés les uns que les autres.

Des adultes ne sont pas en reste. En raison de déceptions amoureuses par exemple, plus d’un adulte envisage sérieusement le suicide, et ce sur le long terme. Mais d’autres pensées obsessionnelles leur viennent souvent à l’esprit. Ils s’imaginent souvent qu’ils ne réussiront jamais ; qu’ils doivent absolument se venger, peut-être en commettant un crime ; ou qu’ils ne seront heureux que quand ils quitteront leur foyer. Malheureusement, ces idées peuvent les habiter constamment, harceler leur esprit au point qu’ils se croient fous.

Pour venir à bout de ce problème, il faut souvent procéder de façon méthodique.

1-Trouvez l’origine des pensées obsessionnelles

Tous les spécialistes sont unanimes sur ce point. Les pensées diffèrent d’une personne à l’autre. Par conséquent, vous devez savoir pourquoi vous, avez envie de vous suicider, de commettre un meurtre ou de faire une fugue. La plupart du temps, les personnes habitées par ces pensées sombres vivent dans la dépression. Mais vous devez trouver ce qui cause ce sentiment dépressif. Serait-ce l’attitude désinvolte et l’échec du mariage de vos parents ? Vos propres échecs passés ? Le sentiment que tout est perdu ? Une mauvaise alimentation ?

Quand vous avez trouvé ce qui cause du trouble, posez-vous les vraies questions : ce qui arrive est-il de votre faute ? Que pouvez-vous  changer ? Tout espoir est-il vraiment perdu ?

Supposons que vous ayez constamment envie de vous suicider, peut-être en raison d’un mariage désastreux ou d’un chômage brutal. Que pouvez-vous  changer ? Beaucoup de choses en fait. Le fait que votre mariage sombre ne signifie pas que vous êtes une mauvaise personne. Tout au plus, il indique que vous n’étiez pas avec la bonne personne. Tout espoir n’est donc pas perdu, vous pouvez retomber amoureux et être heureux. Evaluer la situation avec réalisme peut vous donner envie de lutter contre cette pensée sombre, ce qui est un premier pas appréciable.

Si vous pensez être en phase de dépression, cet article pourra vous aider à faire le point sur votre situation et à en sortir.

Le petit guide pratique de la confiance en soi : l'e-book gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi".
Soyez vous-même en toutes circonstances :
arrêtez de faire semblant !

2-Utilisez la technique de la projection

Pour lutter contre les pensées obsessionnelles,  employez la technique de la projection. En quoi consiste-elle ? Prenons un exemple : lorsque vous marchez dans la rue et apercevez du vomi sur le trottoir, vous ne pouvez rien y faire. Votre cerveau a capté instantanément l’information, et vous l’a renvoyée en disant : « Voilà du vomi ». Vous pouvez choisir de rester focalisé sur le vomi, et de vous poser moult questions. Mais que faites-vous habituellement ? Vous portez votre attention sur autre chose : vous re-projetez votre esprit dans une nouvelle direction. Dans quel but ? Dans le but de faire abstraction du vomi pendant un certain temps.

Faites pareil lorsque surviennent les pensées obsessionnelles. Reprojetez-vous. C’est plus facile à dire qu’à faire, et c’est en réalité une bataille permanente et de longue haleine. Mais ce n’est qu’ainsi que vous parviendrez à diminuer la fréquence des pensées troublantes. Pensez à autre chose de positif : votre famille, vos enfants, ou une activité laissée en suspens que vous devez reprendre. Ensuite, passez à l’action. Faites quelque chose qui vous aide à diminuer la force de ces pensées. Plus vous le ferez, plus vous parviendrez à maitriser ces pensées.

De temps à autre vous pouvez aussi utiliser des techniques de visualisation pour vous recentrer sur les objectifs qui comptent réellement pour vous.

3-Nourrissez correctement votre esprit

Pour certaines personnes, les pensées obsessionnelles sont le résultat de ce qu’on pense au plus profond de nous, et de ce qui rentre dans notre esprit. Une enquête sur les troubles psychologiques chez les jeunes suicidaires a révélé quelque chose d’édifiant. Certains jeunes regardaient beaucoup de films et de séries vidéo gore, sombres, et déprimantes. Ils finissaient même par adopter un look gothique, ce qui se reflétait sur leur personnalité  de plus en plus malheureuse, déprimante et suicidaire.

Je suis convaincu que cette situation ne s’applique pas à tous. Mais elle révèle que notre esprit peut se nourrir de choses malsaines pour notre santé mentale. Par exemple : vous n’oserez pas présenter un film pornographique à un jeune enfant, n’est-ce-pas ? Vous en mesurez les conséquences sur son jeune esprit.

Pareillement, ne nourrissez pas votre esprit de choses qui contribuent à vous déprimer, ou à vous rendre triste, et entretenir ainsi des pensées obsessionnelles. Voilà pourquoi certaines personnes choisissent de se séparer de tout ce qui leur rappelle le conjoint qui les a quittés. D’autres décident de ne rien lire, ou regarder, qui suscite en eux des pensées sombres, ou qui les rende tristes. Moins l’esprit est nourri de choses malsaines, moins il entretient les pensées qui obsèdent.

Un conseil d’ami : commencez par jeter votre télévision, je l’ai fait il y a plusieurs années et cela à grandement contribuer à mon bien-être sur le long terme.

A vous de jouer

Dans cet article relatif aux pensées négatives, d’autres conseils sur le sujet sont prodigués. Vous pouvez aussi apprendre à contrôler vos émotions pour ne pas vous laisser submerger et réagir rapidement. Rappelons qu’il s’agit d’un travail de longue haleine, que vous ne gagnerez pas en quelques jours ou quelques semaines. Mais il est possible de remporter la bataille contre les pensées négatives. Rappelez-vous de ceci : ce qui rentre dans votre esprit contribue à accentuer ou diminuer la force de ces pensées négatives.

Si vous êtes prêts à vous lancer dans cette lutte, vous goûterez à un plaisir et une joie de vivre décuplées. Mettez résolument fin aux pensées obsessionnelles, pour votre plus grand bien.

1

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Guillaume  mai 29, 2018

    Bonjour,
    merci beaucoup pour cet article pratique et synthétique. J’adore le concept de « jeter sa télévision », même si je pense que tout n’est pas à jeter dans la télévision. Mais c’est vrai qu’entre les émissions vide cerveau et les informations continues, il ne reste pas grand chose de potable et de vraiment nourrissant pour notre cerveau.

    répondre

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi"