Prendre des risques : voici comment le faire sans avoir à le regretter

On dit à juste titre que notre civilisation est celle du risque. Ce n’est pas faux, et je suis convaincu que vous partagez plus ou moins de cette opinion. Pour autant, nous ne sommes pas forcément désireux de prendre des risques dans notre vie personnelle. Les raisons sont nombreuses et bien souvent, logiques. Mais si vous voulez vous épanouir, il est probable que vous ayez besoin de plus de méthode pour prendre quelques risques sans d’éventuels regrets.

Prise de risques : est-ce toujours une bonne idée ?

Tout le monde n’aime pas prendre des risques pour réussir. Pour certains, ce n’est simplement pas une bonne idée. Pourquoi ? Parce que beaucoup d’humains se sentent insignifiants quand ils vivent un échec. Or, chaque risque peut finir en un échec. Pour éviter d’en subir un, beaucoup de personnes préfèrent ne pas prendre de risques. Ils ne prennent même pas le soin de minimiser les risques.

C’est le cas de ceux et celles qui ont du mal à entamer une histoire d’amour. Certains hommes sont attirés par une femme, mais ils craignent de se prendre un râteau. Alors, ils n’ont pas le courage de l’aborder, ou de lui déclarer leur flamme. C’est à cause de cette peur de l’échec que tant de personnes sont passées à côté d’une belle histoire d’amour. C’est regrettable, n’est-ce-pas ?

Une deuxième raison pour laquelle certains craignent de prendre des risques pour réussir tient au manque de préparation. Dans le domaine professionnel par exemple, on recense des employés qui ne veulent pas se risquer à franchir les échelons. Ils ne se fixent même pas d’objectifs. Mais la raison qui les freine est simple : ils ne sont pas mentalement préparés à le faire, ni même à minimiser les risques.

Peut-on dire qu’il est toujours judicieux de prendre un risque ? La réponse est simple : tant que vous êtes bien formés, ou possédez la bonne technique, il faut se préparer aux risques. Mais si vous manquez de méthodologie et de pratique, vous courez à l’échec, et aucune prise de risque ne sera concluante. Il ne sera même pas nécessaire de minimiser les risques. Vous n’y parviendrez pas, tout simplement.

Comment prendre des risques pour réussir ?

Il y a concrètement 4 choses à faire pour maîtriser les risques. Heureusement, ces astuces sont à la portée de tous et s’appliquent à presque toutes les situations. Si vous les suivez scrupuleusement, vous saurez toujours comment réagir quand il faut évaluer des risques.

1. Flairez la bonne opportunité pour minimiser les risques

La première chose à faire lorsque vous voulez prendre des risques consiste à tomber sur la bonne opportunité. Que ce soit en amour, en affaires, ou sur le plan professionnel, vous voudriez sans doute saisir l’occasion qui se présente à vous et la considérer comme une occasion en or.

Pour autant, ce ne sera pas toujours le cas pour chaque occasion. Comment savoir que ce que vous vivez est une occasion unique ? Par exemple, lorsque votre patron vous propose une promotion, pouvez-vous l’accepter à chaque fois ? Et quand vous rencontrez quelqu’un, comment savoir s’il faut tenter de le ou la séduire, ou que c’est la bonne personne ?

Voici les 3 clés qui permettent de flairer la bonne opportunité avant même de prendre des risques :

Faire les bons choix

Vous ne Ferez plus jamais les Mêmes Choix...

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Découvrez les 2 Types de Choix Totalement INCONSCIENTS que vous Effectuez au QUOTIDIEN et qui Conditionnent 95% de Votre Vie...

...et comment les CONTRÔLER

  • Fixez-vous des objectifs réalistes pour maîtriser les risques
  • Proposez-vous un délai pour atteindre cet objectif
  • Fiez-vous à votre intuition pour minimiser les risques

Prenons un exemple simple qui montre comment maîtriser les risques. Vous voulez rencontrer l’amour. Comment savoir si vous devez prendre des risques pour réussir et parler à la personne qui vous intéresse ? Vous devez avoir fait de la recherche d’un partenaire amoureux une vraie priorité. Il faut aussi avoir décidé de rencontrer un homme ou une femme dans le courant du mois, du semestre ou même de l’année. Lorsque ces 2 conditions sont réunies comme un signe de la vie, repérez votre voix intérieure faites confiance à votre intuition. Lorsque vous serez fasse à une occasion d’aller plus loin avec quelqu’un, votre intuition vous soufflera peut-être : « c’est la bonne personne ! ». Vous pouvez alors passer à l’étape suivante.

2. Evaluez ce qu’il vous en coûte

Ce qui fait la différence entre un risque qui en vaut la peine et un autre qui vous mène à l’échec, c’est le coût. Certains risques sont plus élevés que d’autres. Mais les bénéfices ne sont pas toujours à la hauteur des risques encourus. Avant de prendre une décision, évaluez le ratio risque-bénéfice. Même s’il s’agit d’une affaire que vous avez toujours espéré, laissez tomber tant que les risques sont supérieurs aux bénéfices éventuels.

Si vous gérez une entreprise, vous comprenez sans doute ce que je veux dire. Il existe des outils scientifiques qui permettent d’évaluer précisément le ratio risque-bénéfice. Mais qu’en est-il lorsque d’autres projets sont en jeu ? Par exemple, vous voulez changer de métier pour poursuivre votre passion d’enfance : peindre. Ne vous précipitez pas. Tentez plutôt de maîtriser les risques.

Demandez-vous notamment : Ce projet est-il réaliste et viable ? Qu’est-ce qu’il m’en coûtera de prendre des risques pour réussir ? Si vous quittez votre emploi, de quoi vivrez-vous ? Qu’est-ce-qui vous garantit que vous trouverez des acheteurs aussi tôt ? Avez-vous déjà des contacts avec des galeries d’art ? Si vous ne pouvez pas répondre précisément à ces questions, ne prenez pas de risques. Ça n’en vaut pas la peine. Pensez plutôt à ré évaluer votre situation et trouvez des réponses à ces questions. N’abandonnez pas votre projet de vie, faites juste en sorte de mieux vous préparer à passer à l’action.

Appliquez ce principe à tous vos projets pour minimiser les risques. Rappelez-vous que le bénéfice prévisionnel, ou le résultat doit être supérieur au risque ou aux dépenses que vous effectuez. Si ce n’est pas le cas, ce risque-là ne doit pas être encouru.

3. Préparez-vous à oser pour réussir

Vous ne pouvez pas maîtriser les risques tant que vous n’avez pas franchi l’étape de la préparation. Vous vous demandez peut-être : doit-on se préparer à prendre des risques ? Eh bien oui.

Il ne s’agit pas toujours d’une préparation financière. Si vous comptez créer votre propre entreprise, vous devez disposer de fonds. C’est évident. Mais vous devriez aussi songer à votre préparation mentale. Autrement dit, vous devez vous mettre en condition pour discerner qu’une affaire en vaut la peine.

Nombre de personnes font cela en commençant par bâtir une confiance en soi solide. D’autres se forment dans le domaine qui les intéresse avant de se lancer dans un projet, quel qu’il soit. Si vous vivez une histoire d’amour, je vais vous dire en quoi consiste une bonne préparation :

Mettez-vous dans les conditions qui vous permettront d’attirer, ou d’être attiré.

Qu’est-ce que ça suppose ?

Eh bien, vous voulez prendre le risque de courtiser de jeunes femmes alors que votre tenue, votre allure et votre hygiène laissent à désirer ? Vos chances de réussite sont très minces. Vous comptez accueillir une jeune femme chez vous alors que votre appartement est en désordre ? Vous la ferez fuir. Préparez-vous en vous mettant dans les conditions qui vous faciliteront la tâche. Si vous le faites, vous serez encore plus prompt à saisir les bonnes occasions et maitriser les risques.

4. Jetez-vous à l’eau pour minimiser les risques

A présent, vous pouvez vous jeter à l’eau. Prenez les risques qui s’imposent, et travaillez dur pour atteindre vos objectifs. Prendre des risques pour réussir ne suffit pas ; vous devez travailler ensuite pour que vos rêves se réalisent. Par exemple, si vous comptez quitter votre emploi pour une autre profession, sachez que vous partez de zéro, ou presque. Il faudra donc travailler 2 fois plus pour atteindre les résultats escomptés. Ce ne sera pas facile, bien au contraire. Êtes-vous prêts à vous investir plus que de coutume pour que votre objectif se réalise ? On pourra lors dire que vous avez bien fait de prendre des risques.

Et si ça ne fonctionne pas ?

C’est l’essence même du risque. Rien ne garantit que vous réussissiez du premier coup. Des réajustements sont parfois nécessaires pour que le résultat vous satisfasse enfin. Tenez : vous êtes à la recherche du prince charmant, mais rien ne vous dit que l’homme avec qui vous dînerez pour la première fois est le bon. Pour autant, vous n’allez pas regretter pour le reste de votre vie. Car en insistant, vous tomberez finalement sur le type d’homme qui en vaut la peine.

Par conséquent, insistez, persévérez et n’abandonnez pas. Prendre des risques, c’est accepter de travailler malgré les échecs. Si vous tirez leçon de ces échecs, le succès vous attend au bout du compte.

A vous de jouer pour maîtriser les risques

J’attends vos commentaires relatifs à ce sujet. Prendre des risques peut être une expérience exaltante qui vous change la vie. L’avez-vous constaté ? Votre témoignage sera sans doute très édifiant.

2

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Formations en ligne - Auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Lucien  février 22, 2018

    Hello,
    Merci pour cet article :)
    Je suis vraiment d’accord avec l’idée du délai ! Ca permet d’éviter de s’entêter dans quelque chose qui ne marche pas, on peut prendre des risques, mais autant éviter de se frapper la tête contre le mur trop longtemps !
    Pour l’évaluation cout-bénéfice, ça semble du bon sens, mais un rappel ne fait pas de mal !

    Passons à mon risque actuel : (comme je suis dans la phase de risque, je ne sais pas si ça va payer à la hauteur de mes attentes, on verra ! :) )
    Je suis étudiant en classe préparatoire (en deuxième année, les concours sont dans 3 mois). Mais les cours que j’ai ne me plaisent pas. A l’inverse, j’ai des passions, la psychologie et l’efficacité (pour gagner du temps).
    Mon objectif est de pouvoir vivre de ces passions et d’en découvrir toujours plus sur ces sujets excitants. J’ai donc commencé à écrire des articles sur l’efficacité malgré mon emploi du temps actuel.
    Le risque : moins bien réussir les concours.
    Les bénéfices : étudier ce qui me plait et me lever le matin avec le sourire :)

    Autant dire que les bénéfices dépassent les coûts (pour moi) alors je fonce !

    À bientôt ! :)
    Lucien

    répondre
    • Mathieu  novembre 12, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise
      bravo pour ton ardeur! Tu m’as boosté!
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

Ajouter un commentaire


Et si votre inconscient dirigeait votre vie  depuis toujours ?