Développement personnel

Faire le bon choix : 6 pistes de réflexion pour prendre les bonnes décisions

Selon vous, combien de décisions prenez-vous chaque jour ? Une dizaine ? Une vingtaine ? Voire une centaine, surtout si vous avez des journées bien remplies ? Quelle que soit votre réponse, vous êtes sûrement loin du compte. En effet, l’être humain prendrait en réalité 35 000 décisions quotidiennement. Eh oui, 35 000 ! C’est ce qu’a révélé une étude menée par Huawei dans le cadre du lancement du Mate 10 Pro. Seulement, nous n’en prenons pas vraiment conscience dans la grande majorité des cas. Tout cela pour dire que notre vie est une succession de décisions. Mais faire le bon choix est une tout autre histoire !

C’est d’autant plus difficile lorsqu’on sait que nous avons plusieurs options et opportunités à notre portée. De plus, certaines de ces décisions ont des conséquences minimes. Comme, que préparer pour le dîner ? Cravate rouge ou noire ? Tandis que d’autres peuvent influencer le reste de notre existence. Est-il vraiment l’homme qu’il me faut ? Serait-il mieux d’aller en fac de médecine ou de faire une école d’art ? Devrais-je changer de métier ? Bref, les exemples sont infinis.

Mais saviez-vous qu’il est tout à fait possible de faire le bon choix en toutes circonstances ? Eh oui, il suffit d’adopter des habitudes plus efficaces. Alors, voici 6 pistes qui pourraient vous être utiles.

Ne pas craindre l’échec

1. Toujours se fier à son intuition, à son instinct

« Il faut suivre sa première intuition, elle s’avère souvent être la bonne. » — Publilius Syrus.

Il est important de le rappeler en premier lieu puisque nous avons pris l’habitude de trop réfléchir. Cette génération est constituée de jeunes gens qui réfléchissent trop ! Et si ça ne marche pas ? Et si je me trompais ? Que ferais-je si jamais ça tourne mal ? Pour beaucoup, faire le bon choix nécessite effectivement une très longue réflexion. Il faut d’abord peser le pour et le contre. Vous devez tout analyser de fond en comble. Il devient primordial d’éliminer tous les doutes possibles avant de prendre parti. Mais le fait est qu’il ne s’agit pas là d’une bonne approche.

Bien que la capacité de raisonnement soit un impératif, étudier la question mille et une fois finit toujours par entraîner l’inverse de l’effet escompté. Pourquoi ? Parce qu’en cherchant, vous trouverez. Vous trouverez des problèmes, des risques, des difficultés, des obstacles… Et c’est le meilleur moyen de vous enlever l’envie de faire le bon choix, puisque vous n’êtes pas sûr de vous-même. Vous baisserez très vite les bras. Vous resterez dans l’incertitude et l’indécision. Et tout ce que vous ferez ce serait de réfléchir, sans jamais passer à l’action.

Et si aujourd’hui, vous brisez cette habitude ? Si vous commencez par développer votre intuition ? Tout simplement !

    • Écoutez votre voix intérieure.
    • Observez vos émotions. Accueillez-les sans jugement.
    • Notez vos pensées et vos sentiments. Vous aiderez ainsi votre subconscient à s’ouvrir.
    • Portez votre attention sur vos rêves. Ils peuvent vous donner de grandes informations auxquelles vous n’avez peut-être pas accès lorsque vous êtes éveillé.

2. Faire le bon choix, c’est aussi oser choisir

oser choisir

« Ne pas choisir, c’est encore choisir. » — Jean-Paul Sartre

En effet, on a souvent tendance à penser qu’en ignorant le problème, il se résoudra de lui-même ; qu’en fuyant, nous ne pouvant pas faire empirer les choses. Alors, on reste là sans rien faire parce que, peut-être, c’est la meilleure chose à faire. De plus, lorsqu’on est confronté à des décisions difficiles, on prend très vite peur. Et c’est tout à fait normal, surtout quand les enjeux sont de taille.

Mais en aucun cas, ce sentiment ne doit vous empêcher d’avancer. C’est simple : faire le bon choix est impossible si vous ne prenez pas votre courage à deux mains. Si vous voulez atteindre le bonheur, vous devez prendre des risques. L’inaction n’est jamais une solution ! Autrement, vous serez spectateurs de votre propre vie et vous la verrez filer devant vos yeux. Alors, osez à compter de ce jour et assumez vos choix.

Dans cette étape, il est important de :

    • Définir votre vision et connaître votre intention ;
    • Développer votre confiance en soi ;
    • Se lancer des défis pour se surpasser ;
    • Prendre un engagement ;
    • Apprendre de ses erreurs (faire le bon choix deviendra plus facile en sachant ce que vous devez éviter) ;
    • Développer son audace ;
    • Mais surtout AGIR.

3. Ne pas craindre l’échec

« L’échec fait partie intégrante de notre réussite. » — Adonis.

C’est simplement pour dire qu’il n’existe pas de décision parfaite. Aucune décision n’est ni bonne ni mauvaise en soi. Tout dépend du contexte et des circonstances. Lorsque vous êtes amenés à prendre des décisions difficiles, dites-vous que la vie elle-même est faite d’incertitude. Plusieurs paramètres peuvent modifier le cours de votre existence. Il faut donc considérer que choisir, c’est tenter une nouvelle expérience.

De plus, faire le bon choix ne relève d’aucune science exacte. Il s’agit plutôt de passer à l’action et ne pas rester passif. Face aux épreuves, il ne faut pas hésiter à prendre des risques. S’il s’avérait que vous vous êtes trompé, ce n’est pas grave ! Vous pouvez toujours vous en servir pour vous améliorer. C’est comme être sur un carrefour qui a plusieurs routes. En prenant l’une d’elles, vous allez vous rendre compte que : elle mène directement à bon port, elle est trop longue ou elle vous conduit dans une impasse. Dans tous les cas, vous auriez vécu une expérience enrichissante.

4. Faire le bon choix, c’est sortir de sa zone de confort

« Il faut oser d’abord, doser ensuite. » — Karin Viard.

La plupart du temps, vous avez du mal à vous décider tout simplement parce que vous avez peur des conséquences. Cette crainte trouve généralement sa racine dans l’éducation, les croyances ou bien dans les expériences passées. Donc, vous vous retrouvez dans l’impasse parce que vous êtes bloqué par les stéréotypes. Vous estimez que votre souhait ou désir ne cadre pas avec ce qui doit être ou avec qui vous êtes.

Vous préférez donc rester dans votre zone de confort. Mais rappelez-vous, faire le bon choix demande de ne pas craindre l’échec. Souvenez-vous de ce qu’on a dit dans le paragraphe précédent.

Alors :

    • Partez à la découverte de nouvelles choses, aussi insignifiantes soient-elles, et faites-en une habitude ;
    • N’ayez pas peur de l’inconfort ;
    • Voyez l’échec comme une opportunité d’apprentissage ;
    • Expérimentez, autant que possible ;
    • Entourez-vous de personnes qui osent prendre des risques (vous en ferez autant) ;
    • Trouvez des avantages à chaque situation ;
    • Ne prenez pas tout sérieusement ;
    • Donnez-vous la permission de vous amuser ;
    • Trouvez-vous de nouveaux challenges ;
    • Rationalisez votre peur ;
    • Soyez tout simplement optimiste.

5. Faire le bon choix en toute positivité

« La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie. » — Sénèque.

La bonne décision est une décision positive. C’est décider de ne pas contourner ou fuir ses problèmes. Par exemple, quitter le domicile familial pour éviter un conflit avec ses parents et mettre fin à ses études sans raison sont des attitudes plutôt négatives. Agir de cette manière, c’est prendre la fuite devant les obstacles et ne pas vouloir affronter les adversités. Mais vous ne pourriez jamais avancer dans ces conditions.

Pour cause, faire le bon choix implique de voir une opportunité d’amélioration dans chaque situation. C’est entrevoir une solution plutôt qu’un problème lorsque la difficulté se présente. Cependant, cela ne signifie pas voir le monde avec un filtre rose. Il s’agit plutôt de se montrer optimiste. Mais cela exige aussi de se poser les bonnes questions.

Prenons un exemple.

    • Vous ne parvenez pas à vous épanouir dans votre travail.
    • Plutôt que de démissionner tout de suite, réfléchissez d’abord à la raison qui provoque cet ennui au travail.
    • Pourquoi avez-vous du mal à supporter votre boulot ? Qu’est-ce qui vous manque ? Faire le bon choix nécessite effectivement de se connaître soi-même.
    • Comment pouvez-vous changer la donne ? Est-ce qu’une reconversion professionnelle serait la meilleure solution ou le mal-être vient de vous-même ?

Si vous faites l’impasse sur cette auto-évaluation, le problème se reproduira, encore et encore !

6. Apprendre à relativiser

« La vie mettra des pierres sur ta route. À toi de décider d’en faire des murs ou des ponts. » — Coluche.

Apprendre à relativiser, c’est savoir remettre en cause ses certitudes et innover. C’est voir plus loin que son nez. C’est être convaincu que tout problème a une solution. En effet, faire le bon choix consiste à avoir une vue d’ensemble sur chaque situation. De plus, n’oubliez pas que vos pensées deviennent une réalité. Votre état d’esprit influence automatiquement votre approche de la vie et la façon dont vous gérez les problèmes. Il peut modeler vos attentes, ce qui modifiera ensuite votre motivation.

    • Plus concrètement, si d’emblée vous vous dites que l’échec est inévitable, ce sera vraiment le cas.
    • Au contraire, si vous êtes persuadé que vous y arriverez, le succès sera au rendez-vous puisque vous n’arrêterez pas de rechercher de meilleures alternatives pour atteindre vos objectifs. Dans ce cas, il devient très facile de faire le bon choix. Après tout, une philosophie constructive génère les meilleures chances de vivre une bonne expérience.

Alors, méfiez-vous de votre imagination.

Faites en sorte qu’elle ne vous guide pas dans la mauvaise direction. Laissez toujours place à la positivité. N’oubliez pas qu’aucune situation n’est immuable ! C’est vous qui décidez de ce qui se passera ensuite. Et même quand les choses échappent de votre contrôle, vous avez toujours la possibilité de décider de votre réaction. Malheureusement, ce n’est pas aussi simple. Lorsque des problèmes surviennent, on peut avoir l’impression que les circonstances ne peuvent qu’empirer. Mais faire le bon choix c’est se débarrasser de ce schéma pessimiste.

En réalité, si vous gardez la foi et réfléchissez de manière positive et constructive, vous pouvez vous surpasser. Vous n’aurez aucun mal à faire des choses étonnantes. Parfois, il vous suffit même de laisser simplement passer le temps et de résister à la tentation de réagir de façon excessive et d’aggraver le problème. Accordez-vous un moment de répit. Prenez un peu de recul pour mieux sauter.

Alors :

    • Concentrez-vous sur les bonnes choses, sur ce que vous avez plutôt que sur ce que vous ne possédez pas (cela vous aidera à faire le bon choix) ;
    • Soyez reconnaissant de tout, tenez un journal de gratitude s’il le faut ;
    • Décidez d’être de bonne humeur à chaque réveil ;
    • Entourez-vous des bonnes ondes en passant du temps avec des personnes joyeuses ou en refaisant votre playlist, ne choisissez que les chansons qui vous redonnent du peps (vous finirez par avoir le même état d’esprit) ;
    • Servez-vous des affirmations positives pour vous remotiver ;
    • Identifiez vos pensées et tendances négatives et brisez le cycle ;
    • Commencez chaque jour sur une note positive…

En conclusion

La vie est une aventure, et chaque expérience est un plus. Faire le bon choix ne signifie pas prendre une décision parfaite, sans défauts. C’est savoir faire un choix difficile dans la vie en adoptant une attitude positive. Bien évidemment, il est tout à fait normal de se sentir stressé, d’hésiter et de se tromper. Mais ne vous laissez pas dominer par la peur de l’échec. Si vous faites fausse route, ce n’est pas si grave. Ce sera pour une autre fois !

Vous pouvez apprendre de vos erreurs pour avancer. C’est d’ailleurs le meilleur moyen de progresser et de s’améliorer en tant que personne. De plus, faire le bon choix vous amène également à expérimenter de nouvelles choses. Souvenez-vous que les choses ne sont pas toujours aussi mauvaises qu’elles le paraissent. Il y a toujours quelque chose à en tirer. Il est essentiel de garder la bonne perspective, en particulier lorsque les choses deviennent difficiles.

D’autres astuces infaillibles qui vous ont déjà aidé ? N’hésitez pas à partager avec les autres lecteurs en laissant un commentaire. Et si l’article vous a plu, partagez-le sur les réseaux.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire