Assumer ses choix : les 4 règles piliers qui vous libéreront de la honte

Vous conviendrez sans aucun doute que notre vie est essentiellement crée par nos différents choix quotidiens qui se succèdent dans le temps. Pour tout dire, exister, c’est choisir. Seulement, les choix qu’on fait ne plaisent pas forcément à nos proches. Souvent même, c’est nous qui sommes embarrassés par des choix qu’on a fait en toute conscience. Assumer ses choix est donc une entreprise complexe, voire périlleuse. Pour vous permettre de regarder les autres dans le blanc des yeux et dire enfin « J’assume ! », je vous suggère de lire ce qui suit.

Pourquoi est-ce si difficile d’assumer ses choix ?

« La vie est une succession de choix qu’il faut savoir assumer ensuite » Joël Dicker

On est presque tous contraint de faire des choix dans la vie. C’est nécessaire en amour, au travail et dans la vie de tous les jours. Mais on a souvent du mal à en être fier, et à se libérer de la honte face à nos proches.

La raison de cette gêne est simple : nous aimons nos proches et recherchons donc leur approbation. Lorsque nous ne l’obtenons pas, il est difficile de se libérer de la honte d’avoir déçu une personne qu’on aime.

La deuxième raison qui complique la vie de celui qui veut assumer ses choix est qu’en réalité, personne n’aime être différent. Or, nous le sommes tous fondamentalement. Seulement, la société instaure des codes et des moules dans lesquels on est d’abord poussé à se couler. Ceux qui ne se coulent pas dans le moule sont parfois rejetés. La perspective de subir ce rejet nous inhibe. Par peur donc, nous hésitons à assumer nos choix.

Troisièmement, certains choix risquent de chambouler la vie de nos proches. Imaginez que vous décidiez de retourner avec votre ex. Si vous avez des enfants avec votre conjoint actuel, leur vie changera à tout jamais. Ils seront contraints de subir la présence d’un beau-père ou d’une belle-mère. Vous devrez accepter de ne plus fréquenter vos anciens beaux-parents. Parfois, assumer une seule décision implique de bousculer les autres dans leur confort, et susciter leur colère. Voilà pourquoi tant de gens hésitent à assumer leurs choix.

Vous voulez sans doute faire les choses différemment. Considérez donc les 4 éléments suivants qui permettent d’assumer enfin ses choix et se libérer de la honte.

Règle 1 : penser aux conséquences pour assumer ses choix pleinement

Si vous voulez assumer vos choix aux yeux de tous, commencez par faire ce choix en toute conscience. Cela suppose que vous avez réfléchi aux conséquences et aux impacts de cette décision. Si vous êtes prêts à en supporter les conséquences, ce ne sera pas si difficile d’assumer ce choix.

Prenons un exemple. Vous décidez de quitter votre job pour devenir comédien. Il est normal que vos parents vous trouvent un peu fou, n’est-ce pas ? Mais si la décision n’est pas prise sur un coup de tête, vous saurez…leur tenir tête (comme je l’ai fait en 2012 lorsque j’ai arrêté ma carrière d’ingénieur pour créer Penser et Agir). Avez-vous réfléchi à ce qu’il vous en coûtera ? Acceptez-vous l’idée que pendant des années, vous ne vivrez pas d’un salaire fixe ? Acceptez-vous de réduire votre niveau de vie en conséquence, et de travailler dur sans garantie de réussite ? Avez-vous mis un peu d’argent de côté en attendant que votre projet fonctionne ?

Faire les bons choix

Vous ne Ferez plus jamais les Mêmes Choix...

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Découvrez les 2 Types de Choix Totalement INCONSCIENTS que vous Effectuez au QUOTIDIEN et qui Conditionnent 95% de Votre Vie...

...et comment les CONTRÔLER

En fait, vous devez mettre par écrit votre plan d’action, et anticiper sur les mois à venir. Quand les étapes sont claires dans votre esprit, vous prenez des mesures pour en limiter les impacts. Vous avez alors l’aplomb nécessaire pour supporter votre choix, même si d’autres personnes ne vous approuvent pas.

L’idée est simple : soyez sûr de vous, définissez un plan d’action concret puis présentez-le à vos proches avec de l’assurance. Libre à eux ensuite de ne pas être d’accord avec vous mais il sera alors beaucoup plus simple d’assumer vos choix car ils seront bien plus réfléchis. Vous démontrez ainsi votre sérieux et votre implication dans votre projet. En tant que poteur de projet, c’est le plus important !

Règle 2 : Ne vous justifiez pas… vivez !

« Se justifier, c’est s’excuser de vivre, d’être soi. Ne plus le faire, c’est avoir gagné en sagesse » Patrick Louis Richard

On a tous tendance à se justifier lorsque nos choix ne plaisent pas. C’est bien la preuve qu’on a du mal à les assumer, non ? Mais il y a au moins 2 raisons pour lesquelles il vaut mieux ne pas le faire.

Premièrement, vous n’êtes plus un enfant. En tant qu’adulte, vous décidez de votre façon de vivre, d’aimer, de travailler, bref de la manière d’orienter votre vie. Même si vos parents et vos amis ne vous approuvent pas, ils ne devraient jamais décider pour vous. Vous justifier de faire les choses différemment, c’est retomber en enfance. Certes, ils peuvent émettre leur avis. Ils diront même qu’en toute franchise, ils ne vous approuvent pas. C’est leur droit. Votre devoir à vous, c’est de ne pas vous justifier auprès d’eux. Parce que c’est votre choix et que vous l’assumer. Par contre, n’hésitez pas à identifier et prendre en compte les critiques constructives. Ces critiques vous ouvriront parfois les yeux sur certains aspects de votre projet que vous ne voyez pas à force d’être plongé dedans.

Imaginez : vous décidez de partir pour une autre ville, et vos proches vous en veulent parce que vous abandonnerez la famille. Pourquoi vous justifier ? Est-ce que vous leur reprochez, vous, de rester collés à la famille comme des sangsues ? Alors, pourquoi devraient-ils vous culpabiliser de faire les choses différemment ?

Dans le cadre de vos conversations, utilisez cette astuce : souriez lorsque les récriminations pleuvent et terminez par cette phrase simple : « C’est mon choix. ». A force, les autres ne vous demanderont plus de vous justifier et commenceront à vous poser des questions pour mieux vous comprendre.

Règle 3 : Ne soyez pas borné… modifiez des choses au besoin

Celui qui veut assumer ses choix doit apprendre à commettre des erreurs. C’est d’ailleurs en situation d’échec que d’autres personnes critiquent vertement vos choix. Mais il est une réalité que vous devez vous rappeler : assumer ses choix, c’est prendre des décisions qui ne sont pas toujours bonnes.

Par conséquent, n’espérez pas réussir tout ce que vous entreprendrez. D’un autre côté, faites preuve de bon sens. Acceptez de changer ce qui doit l’être au lieu de persister à faire ce qui ne marche pas. C’est cela aussi assumer ses choix et c’est bien connu des chefs d’entreprise sous le nom d’amélioration continue, la seule méthode permettant de réussir ses projets sur le long terme et de ne pas abandonner ses projets.

Assumer ses choix vis à vis de la création d’entreprise ?

Certaines personnes ont décidé de changer de job pour se consacrer à une passion, peut-être en montant leur propre entreprise. Mais très vite, elles ont fait faillite. Comment assumer cet échec ? Ce n’est pas en continuant de s’endetter pour faire fonctionner votre entreprise. Il faut plutôt accepter que c’est une aventure qui a mal tourné, peut-être parce que les personnes concernées n’étaient pas bien préparées. Donc, la faillite met en avant la nécessité d’être bien formé pour réussir en tant qu’entrepreneur. Elle ne signifie pas que votre choix était mauvais, ou que votre vie personnelle est un échec. Si vous êtes victime de la peur de l’échec, lisez cet article pour éradiquer cette peur une bonne fois pour toute.

Dites vous que vous n’êtes pas tout seul, d’après l’express, 25% des jeunes de moins de 30 ans indiquent ne pas envisager la création d’entreprise comme une possibilité pour leur avenir…

Avec cette perspective en vue, changez ce qui peut l’être et tentez autre chose. Assumer ses choix, c’est aussi apprendre à revenir sur des décisions qui manifestement ne marchent pas.

Règle 4 : Développez plus de confiance en vous

Au demeurant, c’est dans le cadre de discussions avec vos proches et vos amis que vous avez souvent du mal à assumer vos choix. Pour se libérer de la honte, en particulier lorsque les choses ne fonctionnent pas, vous devez améliorer votre confiance en soi.

Les personnes sûres d’elles assument plus facilement leur choix. Elles savent que les expériences forgent le caractère et n’ont pas peur d’oser. Vous retrouvez-vous dans cette description ? Si ce n’est pas le cas, commencez par améliorer la confiance en soi  avant de faire des choix déterminants dans votre vie. Ces 3 techniques infaillibles pour y parvenir en ont aidé plus d’un. Elles vous seront tout aussi utiles.

A vous de jouer

A présent, vous pouvez faire une introspection et découvrir les domaines dans lesquels il faut absolument assumer vos choix. Peut-être possédez-vous d’autres ressources utiles pour se libérer de la honte. Et si vous les évoquiez après avoir partagé l’article sur les réseaux sociaux ? Je vous attends dans les commentaires disponible à la suite de cette article pour partager vos expériences sur la nécessité d’assumer ses choix vis à vis de ses proches.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Formations en ligne - Auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire


Et si votre inconscient dirigeait votre vie  depuis toujours ?