Comment vivre de sa passion ? Le secret des japonais pour y parvenir


Être payé pour travailler sur ce qui nous passionne tout en aidant les autres ? Oui, c’est possible ! Seulement, on se demande très souvent comment faire. On voit cela comme quelque chose de compliqué en pensant que « vivre de sa passion » n’est réservé qu’à une certaine élite. Et nous sommes parfois amenés à nous demander quelle est réellement notre place dans ce monde ? Quel est ce métier qui pourrait nous faire vibrer ? Quel est ce job qui donne du sens à notre vie et qui nous fait nous sentir libres et utiles…

Mais on se pose également la question suivante :

« Qu’est-ce qu’on pourrait bien faire d’autre que notre métier actuel ? »

Puis on avance dans ce métier en sachant pertinemment que notre place est ailleurs. On perd la motivation pour se lever le matin… Vivre de sa passion, être payé pour travailler dans le plaisir tout en aidant les autres, c’est possible ! C’est d’ailleurs ce qu’on va voir dans cet article, mais d’abord…

Le mot travail serait-il synonyme de torture ?

Alors en réalité, c’est exactement ce que ça veut dire…

« L’origine du mot travail vient du latin tripalium, qui était un instrument de torture à trois pieux… Le verbe travailler signifie torturer avec le tripalium. Au XIIe siècle, le sens de travailleur devient plus moderne, signifiant la torture, tourmente… »

Bon, nous sommes d’accord, les temps ont bien changé depuis ! Seulement, pour beaucoup d’entre nous, travailler s’avère toujours être une véritable torture ! Et si on pouvait changer la donne ?

Vivre de sa passion, c’est exercer ce fameux métier qui ne nous donne même plus la sensation de travailler. Quand on vit de sa passion, nous ne sommes plus en train de travailler. Nous exécutons des tâches qui nous font réellement plaisir. La motivation, elle, est toujours présente car nous faisons des choses qui nous stimulent au quotidien. Si vous avez du mal à trouver votre passion alors cet article peut vous y aider).

Confucius a dit : «Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras plus jamais à travailler un seul jour de ta vie ».

Trouver ce qui nous passionne, trouver comment aider les autres, trouver ce pour quoi nous sommes doués et pouvoir en vivre… En d’autres termes, comment trouver la raison pour laquelle on se lève chaque matin ?

En apparence, ça pourrait être le processus de toute une vie…  Mais nous allons voir qu’il existe un concept atypique et très concret pour trouver comment vivre de sa passion.

Le concept des Japonais pour vivre de sa passion : l’Ikigaï

 L’Ikigaï, qu’est-ce que c’est ? Et comment cette méthode peut-elle nous aider à trouver notre voie et à vivre de notre passion ? L’Ikigaï est un terme qui nous vient tout droit du Japon et c’est la réunion des termes « Iki » signifiant « vie » et « Kaï » (prononcé Gaï) désignant la « valeur ». C’est alors une expression pouvant se traduire par « la valeur de la vie », « le sens de la vie » ou encore « la raison pour laquelle vous vous levez chaque matin » !

À l’origine, l’Ikigaï n’est ni un concept ni une méthode. Selon les Japonais, avoir un Ikigaï est tout simplement un art de vivre, une philosophie de vie qui consiste à dire que si l’on veut avoir une vie riche et heureuse, il faut y trouver un sens et savoir pour quoi on décide de vivre un nouveau jour.

Selon eux, tout le monde posséderait un Ikigaï et le découvrir serait la clé du bonheur.

Et pour trouver du sens, les Japonais considèrent qu’être payé pour aider les autres tout en faisant ce que l’on aime et en utilisant nos compétences serait la bonne conjonction.

Ikigai de penser et agir

Les 4 domaines de vie à prendre en comtpe

En effet, l’Ikigaï se trouve au croisement entre ces 4 facteurs :

Ce dont le monde a besoin, ce que vous adorez faire, ce pour quoi vous êtes doués et ce pour quoi vous êtes payé.

En résumé, ça revient à ce qui constituerait votre mission, votre passion, votre profession et votre vocation !

Rappelons nous de ce que disait Steve Jobs : « La seule manière de faire du bon travail est d’aimer de ce que vous faites »

Alors, comment être payé pour faire ce que l’on aime ?

Étape 1 : ce dont le monde a besoin

« L’Ikigaï n’est pas que ce que l’on trouve en soi, mais souvent ce qui nous lie vers le monde extérieur » – Yukari Mitsuhashi, Journaliste japonaise

La beauté de l’Ikigaï nous montre que nous ne pouvons pas trouver un sens profond à notre vie si nous n’apportons pas notre contribution aux autres. Parce qu’en réalité, quand on fait plaisir aux autres, c’est à soi qu’on fait plaisir. Quand on aide les autres, c’est soi qu’on aide : car c’est ce qui nous donne un sentiment d’accomplissement personnel et ce qui nous fait nous sentir utiles.

Il s’agit alors dans cette partie de vous demander de quelle manière vous voulez aider les autres tout en étant en cohérence avec vos valeurs les plus importantes ?

La deuxième étape : ce que vous adorez faire

Contrairement à la deuxième étape, dans cette partie, vous allez vous concentrer uniquement sur vous-même et définir ce qui vous stimule et vous fait vibrer.

Qu’est-ce que vous pourriez continuer à faire gratuitement ? Qu’est-ce qui suscite en vous des émotions positives fortes ? Quelles sont les tâches ou actions qui vous font plaisir ? Ou encore, quelles sont les activités qui vous font oublier la notion du temps ?

« Je pense que l’Ikigaï, c’est ce que vous faites même si personne ne vous l’a demandé́, simplement parce que vous en avez envie » – Ryuichiro Takeshita, Rédacteur en chef du HuffPost Japan

La troisième étape : ce pour quoi vous êtes doué

Nous avons tous plusieurs talents et compétences. Mais nous possédons plus particulièrement ce qui s’appelle le « talent unique » : c’est ce talent que nous exerçons tellement naturellement et qui est facile pour nous que nous avons tendance à le banaliser en pensant que ce n’est pas un talent exceptionnel.

Le talent « unique » est ce qui représente votre plus grand talent. C’est un talent qui dépend de votre personnalité. Ce qui est facile pour vous n’est pas facile pour tout le monde ! Travailler en exerçant son plus grand talent revient à travailler sans effort. Le talent par définition est quelque chose de facile et qui ne vous demande aucun effort.

« Tout le monde a du talent. Ce qui est plus rare, c’est d’avoir le courage de développer ce talent » – Erica Jong

Demandez-vous simplement : qu’est-ce qui ne me demande aucun effort dans mes actions ?

Cette notion de talent unique est aussi abordée dans l’excellent livre Réfléchissez et devenez riche de Napoléon Hill.

Quatrième étape : ce pour quoi vous êtes payés

Nous pourrions modifier cette partie par « ce pour quoi vous pourriez être payés » car une fois que vous allez définir votre mission et votre passion, l’idée est de débriefer sur vos résultats pour trouver votre profession et votre vocation.

En fonction de la manière dont vous voulez aider les autres, de ce que vous adorez faire et de ce dans quoi vous êtes doués, demandez-vous simplement qui sont les gens qui souffrent de ne pas nous connaître ? En d’autres termes, qui a besoin de votre plus grand talent ?

Si vous voulez en savoir plus et trouver votre Ikigaï, cliquez ici.

Mais vivre de sa passion, c’est aussi beaucoup d’autres bénéfices…

Une raison puissante

Au-delà du seul fait de trouver un sens profond à sa vie, on constate que trouver son Ikigaï nous amène beaucoup de bénéfices dans notre vie quotidienne. Avoir plus de confiance et d’estime de soi : Trouver son talent, c’est par définition, trouver ce dont vous êtes réellement capable ! Alors forcément, la confiance et l’estime de soi grandissent.

Une aide à la prise de décision

L’ikigaï nous permet de prendre des décisions plus facilement : Si vous avez toujours été hésitant.e sur votre manière de prendre vos décisions, vous réussirez, grâce à votre Ikigaï à prendre vos décisions de manière plus fluide car vos actions et choix seront guidés par votre but.

Un atout pour affronter les difficultés

Il nous permet d’affronter les difficultés de manière plus sereine. Quand vous trouver la raison de vous vous levez chaque matin, vous affrontez facilement les épreuves de la vie. Vous avez un sens à votre vie et vous savez ce qui est réellement important. Votre Ikigaï vous donnera le courage d’avancer chaque jour.

L’ikigaï permet de contribuer

Enfin se sentir utile aux autres. Une fois que vous avez pris en compte la partie « ce dont le monde a besoin », vous accentuerez ce sentiment d’utilité auprès des autres.

Vivre de sa passion pou vivre le moment présent ?

Accueillir la joie de vivre chaque jour : L’Ikigaï, c’est ce qui vous permet d’accueillir la joie chaque jour, vous faites enfin ce pour quoi vous avez été créé et vous faites, chaque jour, quelque chose qui est phase avec qui vous êtes.

« On ne trouve pas son Ikigaï en une nuit, mais pour moi, la clé, c’est l’action » – Midori Sakano, Directrice artistique chez Skylar

Vous l’avez compris, vivre de sa passion n’est pas réservé qu’à une catégorie de personnes, mais c’est accessible à tous. Chercher son Ikigaï demande du temps, de l’énergie et suppose que l’on passe à l’action. Mais, une fois que nous l’avons trouvé, tout ce temps et cette énergie sont rentabilisés. On a enfin trouvé notre raison d’être, la raison qui nous fait sortir du lit chaque jour ! Et pour ça, il n’y a pas de prix.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment