Maîtrise de soi : les 3 règles à respecter pour ne plus être impulsif

La maîtrise de soi est l’un des concepts de développement personnel qui me tient le plus à cœur. Il nous arrive tous d’agir dans la précipitation, sans avoir vraiment réfléchi aux conséquences de nos actes. Nous avons tous un jour ou l’autre répondu du tac au tac à un proche sans mesurer ce que ces paroles allaient provoquer chez l’autre.

Nous sentons bien, dans ces situations, que nous ne sommes pas vraiment maîtres de nous-mêmes. Nos paroles nous échappent, nos comportements nous dépassent.

Cependant, nous avons aussi tous agi de façon impulsive pour répondre à une situation urgente, et cette spontanéité s’est avérée salvatrice.

L’impulsivité, un comportement à deux visages

L’impulsivité peut provoquer des ravages, mais elle peut également produire des miracles.

En fait, elle a deux visages :

  • Associée à la spontanéité, c’est une qualité liée à la réactivité, à l’efficacité et/ou la créativité.
  • Elle devient problématique quand elle est systématique et excessive. Lorsqu’elle nous pousse à faire des choses que nous regrettons ensuite, à dire des mots qui blessent les autres, à prendre des risques inutiles, des décisions inadéquates.

La première interprétation de l’impulsivité est bien entendu à cultiver. La seconde, dont j’aimerais aujourd’hui vous parler, doit être maîtrisée pour éviter qu’elle porte préjudice à vous-même ou à ceux qui vous sont chers.

Comment garder son sang-froid lorsque la vie quotidienne nous soumet à de rudes épreuves ? Comment garder son calme ?

Comment éviter d’agir de façon subite et irraisonnée ? Comment refréner un comportement compulsif ou agressif ? Comment prendre le contrôle de sa vie ?

La clé réside dans la maîtrise de soi.

La maîtrise de soi, un levier essentiel de votre réussite

La maîtrise de soi désigne notre capacité à contrôler nos émotions, nos réactions et nos comportements.

Elle est essentielle pour vivre en société !

Elle est également un levier primordial de développement personnel et de réussite de vos objectifs et rêves de vie. La maîtrise de soi permet de mener à bien des projets à long terme de façon cohérente et avec persévérance, car elle vous empêche de céder à la tentation immédiate ou de vous laisser emporter par des réactions émotionnelles fortes et incontrôlées

  • Celui qui dirige les autres est peut-être puissant, Mais celui qui s’est maîtrisé lui-même a encore plus de pouvoir.

    –Lao-Tseu

Pour exercer ce pouvoir sur vous-même, je vous propose trois règles à mettre en place dès aujourd’hui.

Règle n° 1 : se poser, observer

Identifiez précisément les circonstances, les situations dans lesquelles vous vous montrez particulièrement impulsif(ve).

Est-ce au travail, en famille, avec vos amis ou lorsque vous êtes seul ? Que ressentez-vous dans ces moments-là ? De la colère, du stress, de l’excitation ?

Prenez du recul par rapport à ce que vous vivez au quotidien, par rapport à toutes les choses qui vous arrivent en permanence et sur lesquelles vous n’avez pas de prise directe. Cette réflexion en amont vous permettra de prendre davantage conscience de vos émotions et de construire votre assise intérieure.

Règle n° 2 : posez-vous un petit défi

A partir des situations que vous avez identifiées juste avant, lancez-vous le défi de différer une ou deux actions où votre impulsivité est particulièrement forte ou vous porte préjudice. Faites-vous la promesse de ne plus agir de manière irraisonnée.

Pour cela, vous pouvez utiliser la visualisation afin de mieux vous y préparer lorsque la situation se présentera de nouveau.

Règle n° 3 : relaxez-vous et respirez

Il est également important de ne pas être constamment sur le qui-vive et de réagir au quart de tour. Pensez à respirer lorsque vos émotions vous submergent. Cela permettra de vous recentrer sur vous-même et de reprendre le contrôle.

Ce travail de maîtrise de soi est de longue haleine. Il vous faudra avancer pas à pas, pour devenir progressivement maître de vous-même en toutes circonstances.

A vous de jouer !

Et vous, êtes-vous un(e) impulsif(ve) ? Quelles conséquences cela a-t-il dans votre vie ? Quel mauvais tour l’impulsivité vous a-t-elle déjà joué ? Parvenez-vous à maîtriser vos emportements ? Que ressentez-vous dans ces moments-là ? Que faites-vous pour vous contrôler ?

Photo : © grki – Fotolia.com

4
LES PERSONNES QUI ONT LU CET ARTICLE VOUS RECOMMANDENT CEUX-LA :

Commentaires

  1. siham  décembre 9, 2014

    bonjour,
    je crois que je suis impulsive parfois, cela m’arrive dans la rue lorsque je vois qqn s’approcher de moi je ne sais pourquoi je devient nerveuse cela ne m arrive que quelque fois je n aime pas cette proximité,
    parfois j’arrive à maitriser mes sentiments, je me dit « calme-toi » je répète cette expression…

    répondre
  2. lili-lilo  décembre 11, 2014

    Bonjour Mathieu
    Pour moi l’impulsivité est un ennemi plus qu’un ami une faiblesse plus qu’une force c’est notre cerveau le plus archaïque qui réagi .
    Un comportement équilibré voit, entent ,mesure,raisonne puis décide de reculer ou d’intervenir mais c’est lui qui gère toute la situation .Mais la meilleur méthode que j’applique systématiquement au quotidien c’est de garder le calme, la sérénité suffisante devant une situation mal désirée qui nous affronte.quand on s’arme de silence on met l’intervenant dans une situation d’autodéfense, de faiblesse, de retraite malgré lui. Dans une situation ou l’on est obligé de parler justifier expliquer, éclaircir; on commence par regarder l’autre comme un partenaire interlocuteur pas comme un ennemi ;on fait attention à notre rythme de paroles;à notre voie;à nos ondes intérieures et surtout l’on doit être capable de transmettre un discourt un avis convainquant .Parfois quand on craque et çà m’arrive un peu rarement j’éclate;mais j’éclate en mesure et en cernant la situation en touchant plutôt que blesser jamais blesser c’est çà la règle parce que les paroles restent a vie et pèsent sur la conscience
    Merci mathieu pour tous ce que vous faite vous êtes exemplaire et vous inspirez confiance réellement bon courage.

    répondre
  3. Nicolas de se-former-sur-internet.com  décembre 13, 2014

    Bonjour,

    Pour ne pas être trop impulsif, il faut apprendre à garder la tête froide, à prendre du recul. Je suis un grand impulsif et ma technique pour rester calme en toutes situations et d’essayer de régulièrement méditer. Je m’assois sur mon lit, je ferme les yeux et je respire calmement… Je peux vous dire que cela fait un bien fou ! On vit tous à 200 à l’heure et il faut parfois apprendre à s’accorder quelques minutes de pause.

    Nicolas

    répondre
  4. Paul  janvier 21, 2015

    Il est en effet très important de savoir se maîtriser. Gérer ses impulsions, mais également tout acte, pensée ou émotion.

    La plupart des experts de la réussite et du développement personnel ont par ailleurs relevé le caractère fondamental de l’autodiscipline, donc le fait de ne pas céder aux tentations du moment, afin d’accomplir nos objectifs.

    J’ai bien aimé que tu relèves également Mathieu l’importance de la respiration. Celle-ci nous permet en effet de mieux contrôler nos émotions, de gérer notre impulsivité, mais a également de nombreux autres effets positifs sur notre vie, notamment sur notre santé, comme je l’ai indiqué dans un des articles de mon blog.

    Je conseille à tous d’apprendre à respirer de façon consciente et d’éviter la respiration superficielle, rapide et saccadée qui est celle « par défaut » de la plupart des gens dans nos sociétés où règnent l’urgence et le stress.

    Paul

    répondre

Ajouter un commentaire