Développement personnel

Se pardonner à soi-même et dire adieu au sentiment de culpabilité

En règle générale, la santé physique ainsi que le bien-être psychologique dépendent grandement de la capacité d’une personne à se défaire des charges émotionnelles superflues. En effet, celles-ci empêchent souvent l’être humain d’améliorer sa vie. C’est pourquoi il s’avère essentiel d’apprendre à réduire la douleur et à gérer la colère afin de vivre plus sereinement. Malheureusement, un grand nombre d’entre nous ont des difficultés à oublier le passé et se remémorent quotidiennement les préjudices infligés. Il est d’autant plus compliqué d’y parvenir lorsqu’il s’agit de se pardonner à soi-même. Alors, que faire pour se débarrasser du sentiment de culpabilité — surtout si ce dernier se développe à votre propre égard ? Quelques éléments de réponse.

Se pardonner à soi-même : plus difficile qu’il n’y paraît

Pour certaines personnes, se pardonner à soi-même est une chose curieusement facile. Elles s’excusent, jurent de faire mieux à l’avenir ou ne plus recommencer et continuent leur vie comme si de rien n’était. Pour d’autres, en revanche, la honte d’avoir fait un acte répréhensible est telle qu’elle ne leur permet pas de faire la paix avec eux-mêmes. L’ironie est que ce sont les individus qui en ont peut-être le plus besoin (et qui le méritent peut-être le plus) qui n’y parviennent pas. C’est notamment le cas lorsque vous avez commis une infidélité que vous regrettez amèrement, par exemple. Ou si, dans un moment de colère extrême, vous avez giflé votre enfant. Peut-être même que vous avez volé de l’argent dans le porte-monnaie de votre mère pour aller au ciné avec votre copain. Ou quand vous avez fait un faux pas qui a contraint un être cher à s’éloigner de vous.

La liste peut encore être très longue, mais la vérité est que les torts n’ont pas besoin d’être aussi flagrants pour ronger votre âme. De plus, si c’est à vous qu’on a causé ces torts, pourriez-vous tout simplement passer à autre chose ? Après avoir compris les bienfaits du pardon, il y a de fortes chances que vous arriverez. En particulier si cela concerne quelqu’un que vous aimez. Toutefois, il est souvent plus facile de pardonner aux autres que de se défaire du sentiment de culpabilité à l’égard de soi-même. Après tout, il s’agit d’un acte tellement insaisissable qui inclut d’oublier de manière authentique les erreurs passées. Et cela est juste beaucoup plus compliqué à mettre en pratique.

Mais alors pourquoi ?

Dans la majorité des cas, cette difficulté à se pardonner à soi-même émane de l’insatisfaction chronique. Ce désir qui nous pousse à toujours vouloir plus. Cette exigence qui nous demande d’être parfaite dans tous les domaines. Parfois, nous avons même tendance à surestimer notre pouvoir à contrôler tout et n’importe quoi. Cela nous incite à assumer la responsabilité d’actes ou de situations que nous ne sommes pas en mesure de maîtriser. Aussi, la rumination mentale que nous nourrissons tous les jours nous retient dans le passé et nous prive de cette formidable opportunité qu’est de pouvoir aller de l’avant.

On peut également faire mention du manque de confiance en soi. Nous agissons en partant du principe qu’une personne comme nous ne puisse que causer des préjudices ou des blessures aux autres. Et la prophétie autoréalisatrice fait que chacun de nos agissements a tendance à confirmer cette inadéquation et renforce le sentiment de culpabilité. Cela accentue notre opinion selon laquelle nous ne méritons pas d’être pardonnés. D’autre fois, il s’agit juste de l’auto-sabotage qui nous éloigne de ce que nous désirons le plus dans la vie. Ce ne sont là que quelques exemples déterminant les raisons potentielles qui rendent l’acte de se pardonner à soi-même compliqué. Mais il va sans dire que se détacher de tous sentiments négatifs est primordial afin qu’une personne puisse espérer améliorer sa vie.

Se pardonner à soi-même plus facilement : que faire ?

Pour nous les êtres humains — en particulier les adultes, se pardonner à soi-même n’a rien de simple. Il est même étonnant de constater que la majorité d’entre nous préfèrent s’accrocher à nos ressentiments et à notre colère parce qu’ils nous protègent contre les blessures futures. Mais en fin de compte, nous sommes humains, et commettre des erreurs fait partie du deal. Afin de pouvoir améliorer sa vie cependant, il convient de prendre quelques mesures.

1. Apprivoisez vos émotions

L’une des premières étapes pour apprendre à se pardonner à soi-même est de se concentrer sur les émotions. Cela signifie qu’avant de pouvoir aller de l’avant, vous devez d’abord reconnaître l’origine de votre mal-être. Afin d’y apporter une solution efficace. La sincérité envers vous-même est ici de rigueur. Ce processus implique également de vous donner la permission d’accepter vos sentiments — aussi mauvais soient-ils. S’agit-il de la honte ? Du regret ? Peut-être du déshonneur ? Du ridicule ? De l’amertume ? Ou de la débilité ? En effet, il n’y a rien de pire que de refouler les réactions qui ne vous plaisent pas ou vous mettent mal à l’aise pour leur donner davantage de force.

2. Reconnaissez votre erreur à haute voix

Si vous commettez une erreur, l’une des meilleures solutions pour éviter de continuer à vous battre pour l’oublier c’est de l’exprimer à vive voix. Cela semble un peu idiot au premier abord. Toutefois, mettre des mots sur ce que vous ressentez vous aide grandement à vous libérer de nombreux fardeaux. En entendant ces paroles, vous imprimez également dans votre esprit ce que vous avez appris de vos actions et de leurs conséquences. Cela s’applique d’ailleurs dans tous les domaines.

De même, il est impératif pour vous de considérer chacune de vos erreurs comme une expérience d’apprentissage. Celle-ci vous offrira à son tour la possibilité d’avancer progressivement à l’avenir. Il convient tout de même de tirer des leçons en toute bonne foi pour ne pas les refaire dans le futur. Quand cela devient une habitude, il devient beaucoup plus facile de se pardonner à soi-même.

3. Se pardonner à soi-même : adoptez le bon état d’esprit

Comme toute chose, aller de l’avant et se libérer de votre passé demandent de la force et de la rigueur. Mais cela vaut la peine de ne pas se complaire dans la douleur et de prendre l’initiative de se pardonner à soi-même. Vous pouvez avancer avec joie en regardant en vous et en réalisant que vous en valait encore la peine. Que votre valeur en tant qu’individu à part entière n’a pas diminué malgré votre maladresse. Bien sûr, vous aurez encore des moments d’incertitude ou de doute de temps à autre. C’est inévitable ! Cependant, plus vous vous apprenez à lâcher prise, plus vous serez susceptible de faire la paix avec vous-même.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire