Développement personnel

Les vertus de l’échec : un livre qui change votre regard sur les échecs

Publié à Allary Éditions en 2016, l’essai « Les vertus de l’échec » est un essai qui s’étend sur 192 pages. Son auteur Charles Pépin est un philosophe, écrivain et journaliste français. Cet ouvrage de 16 chapitres fait l’apologie de l’échec, le réhabilite et le présente comme une source de motivation. À cet effet, le lecteur apprend les attitudes à adopter face à l’insuccès pour mieux réussir ses projets, ses entreprises et dans la vie. Plus de détails dans la suite.

Les vertus de l’échec : A quoi s’attendre dans ce livre ?

Le philosophe français ne propose pas des solutions magiques ou préétablies pour aller au-delà de l’échec. Pour mieux révéler sa « valeur », il s’appuie sur la vie de plusieurs artistes, sportifs, hommes politiques, scientifiques et entrepreneurs. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il base chaque chapitre sur une citation d’un philosophe ou d’un personnage illustre. Ce sont des personnes qui n’ont pas succombé aux difficultés et qui ont appris à prendre du recul pour mieux sauter.

Celle ci ont appris de leurs erreurs dans le but de s’améliorer et sont parvenus au succès. Ces différents exemples constituent pour le lecteur une arme qui lui permettra de lutter contre le désespoir avec persévérance et audace.

Dans un style simple et accessible, la philosophie et la pédagogie du livre « Les vertus de l’échec » enseigne l’optimisme. Pour ce faire, des citations et pensées positives ouvrent les yeux du lecteur sur les opportunités qu’offre l’échec et le prépare à l’accueillir comme une situation normale.

La vision existentialiste de l’ouvrage « Les vertus de l’échec »

Dans la société française, l’échec revêt un aspect négatif et fort dépréciable. En d’autres termes, le manque de réussite demeure une tare qui montre l’incompétence et les limites de l’individu. C’est aussi une situation honteuse à blâmer et à décourager. L’individu doit atteindre coûte que coûte le succès. Celui-ci n’a pas droit à l’erreur au risque de se faire réprimander, disgracier ou critiquer. S’il échoue, il devient la risée de son entourage.

À l’opposé, Charles Pépin met l’accent sur l’aspect formateur de l’insuccès aux Etats-Unis d’Amérique. Pour cela, les banques américaines prêtent de plus en plus aux entrepreneurs ayant fait des faillites. En réalité, l’échec reste une mine d’expériences et d’apprentissages. Bien mieux, la capacité à rebondir après un échec se perçoit comme un signe d’audace. Dès lors, la réussite provient de la somme des coups bas de la vie et du courage à ne pas lâcher prise. C’est ce que l’auteur fait comprendre à travers la vie plusieurs personnalités comme Charles de Gaulle, Rafael Nadal, Steve Jobs, Thomas Edison, J.K. Rowling ou Barbara.

« Les vertus de l’échec » nous apprend que l’échec est une seconde chance, une opportunité pour prendre du recul, étudier ses faiblesses et se relancer. Cette opportunité permet de définir de nouvelles stratégies et agir en évitant les mêmes erreurs. Dans ce contexte, convaincu de ce que le succès est possible, l’individu s’accroche à la vie en assumant ses responsabilités. Par ailleurs, pour Charles Pépin, les échecs ne définissent pas ce que nous sommes en réalité. Il rejoint, dès lors, la philosophie existentialiste de Jean-Paul Sartre.

Comment comprendre l’aspect psychanalytique de l’échec ?

En se fondant sur la psychanalyse, l’auteur de l’essai « Les vertus de l’échec » présente l’insuccès comme un acte manqué. L’individu qui échoue possède la chance de se questionner sur ces désirs profonds et sur son Être. Il peut prendre alors du recul et trouver des solutions pour réaliser ses rêves. Le manque de réussite reste donc l’occasion d’apprendre à se connaître véritablement.

À titre illustratif, il évoque le cas du japonais Soichiro Honda. Recalé pour son embauche chez Toyota, il sombre dans le chômage. Il fonde plus tard sa propre entreprise de fabrication de véhicules puis atteint un succès fulgurant. Charles Pépin estime que s’il a échoué chez Toyota, c’est que son désir profond n’était pas de devenir un employé. Ce résultat provient de la satisfaction de son projet d’être un entrepreneur. Cet échec à l’entretien d’embauche se perçoit alors comme une occasion qui lui a permis de se connaître davantage.

L’échec est une exhortation à dépasser ses propres limites

« Les vertus de l’échec » incite le lecteur à surpasser les obstacles et les barrières pour oser. Ici, le philosophe s’inspire de la célèbre pensée de Friedrich Nietzsche: « Deviens ce que tu es ». En réalité, le fait d’échouer n’est pas une fin soi. L’auteur nous pousse à réfléchir de façon minutieuse le manque de réussite afin de comprendre ce qu’il nous apporte.

Pour Charles Pepin, il existe plusieurs possibilités d’agir pour atteindre ses objectifs. L’essentiel réside dans les leçons que nous tirons de nos erreurs. L’un des cas impressionnants évoqué dans cet ouvrage est celui de Thomas Edison. Celui-ci, pour parvenir à l’invention de l’ampoule, a échoué plusieurs fois. Cependant, il n’a pas baissé les bras et a poursuivi dans ses recherches en surpassant ses limites et en apprenant de ses erreurs. À chaque tentative échouée, il acquérait de nouvelles connaissances.

En somme, « Les vertus de l’échec » apparaît comme un chef-d’œuvre qui contribue au développement personnel. Cet ouvrage ouvre les chemins de la réussite. Il donne une image positive de l’échec et nous exhorte à dominer les idées pessimistes de l’insuccès. C’est donc un essai important à lire, vous pouvez l’avoir ici.

Avez-vous déjà lu ce livre ? Que pensez-vous de l’échec ? N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions. Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux s’il vous a plu.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire