douleur émotionnelle
0
161
0
161

Douleur émotionnelle : cette souffrance que l’on préfère souvent ignorer

Accueil > Confiance en soi > Douleur émotionnelle : cette souffrance que l’on préfère souvent ignorer

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

La vie telle quelle fait que personne ne soit extérieur à la douleur. De fait, les situations ne nous sont pas toujours favorables. Elles constituent nos peines, nos doutes, nos angoisses, nos chagrins, et tout compte fait nos émotions. La douleur émotionnelle fait donc référence à une souffrance psychologique qui peut être causée par de nombreux facteurs. Pertes, traumatismes, expériences négatives ou besoins fondamentaux non satisfaits, tant de causes peuvent conduire à cette « blessure intérieure ». Bien qu’elle puisse s’accompagner de douleurs physiques, la souffrance émotionnelle est vraiment une affection à part entière, mais ne semble toutefois pas recevoir une attention suffisante. Pourtant, elle constitue un important prédicteur du désir suicidaire (dans le pire des cas). C’est justement pour cette raison qu’il s’avère primordial de savoir lâcher prise et se libérer du passé avant que ce ne soit trop tard.

La douleur émotionnelle : d’où vient-elle ?

De manière générale, la blessure émotionnelle est le résultat de circonstances particulièrement stressantes qui brisent votre sentiment de sécurité. Une sensation de vulnérabilité vous occupe l’esprit et vous ne vous retrouvez plus. La plupart du temps, vous vous sentez impuissant au cours de ces moments. Votre propre volonté ne suffit plus. Cela implique souvent une certaine menace. Toute situation qui vous laisse la sensation d’être dépassé ou isolé peut cependant en être la cause. Plus vous serez effrayé de ne pas vous en sortir, plus vous risquez d’éprouver une douleur émotionnelle.

Toutefois, ce ne sont pas les circonstances objectives qui déterminent si un évènement peut vous être préjudiciable ou non, mais plutôt votre expérience émotionnelle subjective à l’égard de celui-ci.

Des évènements externes

Plusieurs facteurs peuvent en être à l’origine, mais ils peuvent être catégorisés comme suit :

  • Des évènements ponctuels : tels qu’un accident, une blessure, une attaque violente… surtout s’ils sont inattendus ou se sont produits dans l’enfance.
  • Un stress permanent et implacable : comme le fait de vivre dans un quartier où sévit la criminalité, de lutter contre une maladie mortelle… La douleur émotionnelle peut également provenir des expériences négatives qui se répètent. C’est notamment le cas pour :
  • Une tragédie brusque : telle que la mort soudaine d’un proche, la rupture d’une relation importante, une expérience humiliante et profondément décevante… en particulier si quelqu’un a été délibérément cruel.

Aussi étonnant que cela puisse être, la souffrance émotionnelle peut également survenir suite à une catastrophe naturelle ou être d’origine humaine.

Le monde où nous vivons est un endroit où personne n’est à l’abri de la douleur émotionnelle. Certes, il est très peu probable que l’un d’entre nous soit un jour la victime directe d’une attaque terroriste, d’un accident d’avion ou d’une fusillade de masse, par exemple. Néanmoins, les médias sociaux nous bombardent souvent d’images horribles. Cela peut parfois paraître inimaginable et pourtant c’est la réalité. Ce qui peut submerger le système nerveux et créer un stress chronique sur le long terme.

Par contre, ce n’est pas une raison de ne mettre aucune implication dans ce que l’on fait. Il faut juste reconnaitre qu’il y a de nombreuses raisons qui peuvent conduire à cette douleur émotionnelle.

expérience émotionnelle subjective

Notre propre volonté

Il faut savoir que la souffrance psychologique et intérieure peut très bien aussi provenir de notre propre volonté. Il s’agit des genres de situations qui auraient pu être évités, mais que nous avons expressément voulu vivre. C’est souvent le cas d’un être cher qu’on abandonne de notre plein gré. Bien entendu, cela relève de notre choix, mais aboutit toujours à une blessure, un déchirement. On peut aussi par exemple parler d’une opportunité qu’on a décidé de ne pas saisir pour des raisons personnelles que l’on n’arrive pas aujourd’hui à expliquer. Peut-être que la douleur émotionnelle ne se fera pas ressentir sur le moment, mais se manifestera au fil du temps. Ce sont souvent ces circonstances qui semblent les plus difficiles à vivre.

Les évènements qui se produisent restent toujours incertains. En revanche, nous pouvons les contrôler d’une manière ou d’une autre. Dans ce sens, il est tout à fait possible d’éviter la souffrance émotionnelle. En somme, elle dépend de notre choix. Soit nous nous obstinons à vivre avec et à en assumer les conséquences, soit nous adoptons des attitudes positives pour la surmonter.

Quelle importance a la douleur émotionnelle ?

Il ne fait aucun doute que l’une des choses que les gens ont tendance à fuir dans la vie est le sentiment de douleur. Et pour cause, la souffrance psychologique peut se montrer quelquefois écrasante. Mais elle est surtout perçue comme une forme de punition la plupart du temps. La bonne nouvelle, cependant, est que la souffrance psychologique s’avère en fait une chose nécessaire à expérimenter. En effet, elle vous permet d’évoluer et de devenir plus fort en tant qu’individu. On dit que ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts, même s’il s’agit d’une douleur émotionnelle.

Par exemple, lorsqu’une personne vous brise le cœur, vous allez éprouver un très fort niveau de détresse émotionnelle. Dans ce cas de figure, vous avez deux options :

  1. Vous cacher de ces sentiments et les refouler en les évitant ou
  2. Vous permettre de les ressentir sans aucune contrainte.

Il va sans dire que la deuxième alternative peut se révéler plus bénéfique. En choisissant d’apprivoiser la souffrance émotionnelle, il devient effectivement plus facile de se libérer du passé. Cela ne signifie pas que vous devez vous lamenter sur votre sort, mais plutôt de reconnaître votre blessure. Lors d’une douleur émotionnelle, admettez que vous avez été touché, et qu’elle fait partie de votre vie.

Il est ensuite important de savoir lâcher prise afin de guérir. Bien que certaines expériences peuvent vous marquer à vie, profitez de ces moments pour tirer des enseignements. Plus vous endurez, plus vous devenez fort. Par ailleurs, l’avantage c’est qu’une fois que vous en avez fait l’expérience, vous remarquerez que vous commencez à changer. Vous devenez une personne qui accepte plus aisément les expériences négatives et en tirer des leçons pour mieux les gérer à l’avenir.

Que faire face à la douleur émotionnelle ?

Si vous ressentez que la souffrance émotionnelle s’est invitée dans votre quotidien, il existe de nombreuses solutions qui pourront vous aider. Vous pourriez notamment trouver utile de faire des activités que vous aimez particulièrement.

  • Vous adorez danser ? Inscrivez-vous à un cours près de chez vous.
  • Vous appréciez la nature ? Un bain de forêt le week-end peut vous être bénéfique.
  • Vous aimez les soirées cinémas ? Organisez votre emploi du temps avec vos amis et profitez des moments à passer ensemble.

Bref, il y a tant de bonnes choses qui peuvent soulager la douleur émotionnelle. Et même si certaines choses vous font rappeler à quel point cette souffrance est profonde, ne vous éternisez pas à vous plaindre là-dessus. En tant qu’êtres émotionnels, nous devons être capables de supporter la douleur. Autrement, personne n’aurait survécu.

Par ailleurs, les personnes souffrant de ce mal s’inquiètent parfois d’être un fardeau pour les autres. De ce fait, ils préfèrent d’abord se concentrer sur le bonheur de leur entourage. Pourtant, ils disposent du droit de penser à eux-mêmes avant les autres. Et si vous vous faites partie de ces personnes, vous devez maitriser votre douleur émotionnelle en essayant de prendre soin de vous et de vos sentiments. Cela peut sembler difficile, mais tant qu’il y a de la volonté, il y aura toujours un bon résultat. En définitive, trouver des moyens efficaces pour faire face à votre mal-être peut faire une grande différence. Exprimer à voix haute ce qui vous a fait souffrir vous permettra également de laisser toute cette souffrance s’échapper. D’autant qu’il s’agit là de la meilleure façon de se libérer du passé.

À condition toutefois de savoir lâcher prise ! C’est la règle d’or.

faire des activités que vous aimez

Apprendre à la tolérer la douleur émotionnelle

Une réaction très normale lorsque vous ressentez la douleur est de penser d’emblée « Je ne veux pas me sentir comme ça ». Il est humain de chercher un soulagement immédiat. C’est dans la nature même des êtres humains. Dans la plupart des situations compliquées, on cherche souvent à fuir la douleur ou à éviter de l’affronter. Et jusqu’à un certain point, cela peut être efficace. Mais les moyens rapides et faciles de se débarrasser d’émotions indésirables ne sont pas toujours propices à une amélioration durable. Sur le court terme, vous pouvez sentir la douleur émotionnelle moins tranchante. Mais au fil du temps, la douleur peut vous envahir et vous traumatiser.

Au bout du compte, vous devez donc vous projeter dans l’avenir. N’oubliez pas que tant que vous existez, vous êtes sujet à la souffrance. C’est une étape qu’on a déjà tous connue un jour ou l’autre, bien qu’il y en aura certainement d’autres à venir. C’est pourquoi il serait probablement plus judicieux de rester fidèle à vos sentiments. Et ce, jusqu’à ce que vous atteigniez un point de compréhension, de conscience et d’acceptation de soi.

Tolérer la douleur émotionnelle implique une volonté énorme, une parfaite confiance en soi, et une estime de soi imparable. Mais encore, il faut prendre le temps nécessaire pour travailler sur les solutions possibles à votre souffrance. Les conseils qui se font fréquemment entendre sont les mêmes lorsque vous êtes sous l’état de choc : oublie le passé, vas de l’avant, fais ceci, fais cela, etc. Ces conseils partent probablement d’une vraie envie d’aider, mais comment apprendre réellement à faire face à la souffrance due aux émotions si on essaye de l’ignorer ? En réalité, il ne s’agit pas d’oublier la douleur émotionnelle, mais de la ressentir et de l’assimiler. Tout simplement pour pouvoir mûrir.

S’exprimer et être honnête avec soi-même

Dans certains cas, il arrive que nous ne soyons pas capables de partager la douleur aux autres. Même s’il est difficile de s’ouvrir aux autres lorsqu’on est blessé, faire part de nos sentiments à autrui peut atténuer la souffrance. Cela ne l’enlèvera certainement pas, mais une partie de nous ressentira comme un sentiment de légèreté et de soulagement. Si vous avez donc l’habitude de cacher ou de refouler vos émotions alors que vous souffrez d’une douleur émotionnelle, essayez de changer d’habitude. Parce que plus vous vous enfermez émotionnellement, plus vous risquez de faire une dépression. Pour y remédier, pensez donc à en parler avec quelqu’un qui a le sens de l’écoute, qui est attentionné, et qui vous comprend par-dessus tout.

Une autre façon de vous exprimer est d’écrire sur papier toutes vos peines. Prenez le temps de réfléchir à toutes les choses qui vous font du mal. D’ailleurs, n’hésitez pas à casser ou à déchirer quelque chose tant que cela vous aide à guérir votre blessure. C’est vraiment un moyen de libérer la douleur émotionnelle qui est en vous. Et pour mieux appréhender la douleur, vivez avec honnêteté. Vous devez l’être envers vous, mais aussi les autres. Ne vivez pas dans l’orgueil.

En somme, vous devez solliciter le soutien d’autres personnes. Il est important que vous appreniez à partager vos sentiments avec les personnes qui vous inspirent et vous comprennent parfaitement. Ainsi, vous pouvez sortir de votre bulle de souffrance plus rapidement.

Quelques exemples d’exercices pour ce faire

  1. Dans la vie courante, il peut être assez difficile de réguler votre respiration sur le coup si vous éprouvez la douleur émotionnelle. Une pratique très élémentaire de la respiration par la narine gauche peut vous aider dans ce cas. Il suffit d’appuyer sur la narine droite et de commencer à inspirer et à expirer par la gauche. Ce qui a pour effet de stimuler le système nerveux parasympathique et de diminuer la réponse au stress.
  2. Un autre exercice simple consiste à pratiquer le toucher conscient.
    • Mettez votre main sur votre gorge, puis sur votre poitrine, et enfin sur votre ventre.
    • Au fur et à mesure que vous le faites, vous devez répéter « Détends-toi » tout en oubliant votre douleur émotionnelle. Nous avons tendance à nous contracter dans ces zones. Et si vous êtes en mesure de prendre conscience de cette contraction et commencer à vous détendre face à elle, alors vous pouvez commencer à faire évoluer votre système nerveux vers le calme.
  3. Vous devez développer votre force et votre capacité à supporter des états émotionnels difficiles. Pour ce faire, il vous suffit d’imaginer avec un enfant qui ressent la même chose que vous. Peut-être pleure-t-il ou fait-il une crise de colère ? Comment lui parleriez-vous, en sachant ce qui le bouleverse ? Comment soulager sa douleur émotionnelle ? Bien évidemment, vous n’allez pas être condescendant envers lui ou le rejeter. Vous n’allez pas non plus l’envoyer dans sa chambre et vous en allez simplement par la suite. Il est plus probable que vous lui diriez plutôt des choses comme « Ça va aller » ou « Je comprends que c’est effrayant, mais… ». Cela semble banal, mais cette approche peut s’avérer très puissante pour venir à bout de cette souffrance émotionnelle.
Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.