Développement personnel

Cinq conseils de Barack Obama pour gagner en efficacité

Faites-vous partie de ces personnes où, à la nuit tombée lorsque vous faites le point sur votre journée, vous vous rendez compte que vous n’avez pas réussi à accomplir toutes les tâches que vous devez faire ? Eh bien, vous n’êtes pas seul dans ce cas. En effet, cette situation est malheureusement bien commune à un grand nombre d’entre nous. Cependant, apporter de petits changements à vos habitudes quotidiennes peut vous aider à gagner en efficacité. Vous pourriez aussi améliorer considérablement votre productivité au travail, comme sur le plan personnel. Pour ce faire, il n’y a rien de mieux que les conseils de Barack Obama.

Indépendamment du point de vue politique de chacun, nous pouvons effectivement tous convenir que le poste de président des États-Unis est l’un des emplois les plus exigeants et les plus difficiles qui soient. Alors, pourquoi ne pas prendre exemple sur ceux qui ont déjà réussi à cet égard ?

Conseils de Barack Obama #1 : Restez organisé

Pour gagner en efficacité, l’organisation est un ingrédient essentiel. Cela consiste principalement à garder les choses en ordre. Pour toute entreprise, cela joue d’ailleurs un rôle important pour promouvoir l’atteinte des objectifs. Cette compétence vous aidera, tant sur le plan personnel que professionnel. Les résultats se refléteront dans l’accomplissement de toutes vos responsabilités quotidiennes.

L’un des conseils de Barck Obama à cet égard serait d’être proactif. Vous n’avez probablement pas de « chef de cabinet » pour gérer votre emploi du temps, mais vous n’en avez pas non plus besoin. Pour tout faciliter, l’ancien locataire de la Maison-Blanche avait par exemple l’habitude de planifier la veille les tâches qu’il devait effectuer. Avoir une idée bien précise de celles-ci vous permettra de contrôler votre horaire et votre journée du lendemain. Le manque de temps ne serait plus un problème pour vous. Petite anecdote, Barack Obama restait souvent debout jusqu’à 1 heure du matin pour organiser ses pensées.

Conseils du premier président noir des USA #2 : Soyez un lève-tôt

Même si le quarante-quatrième président des États-Unis est un oiseau de nuit autoproclamé, il se réveille toujours à l’aube. Cela lui permettait entre autres de commencer sa journée bien tôt et de consacrer du temps à sa routine matinale (qui comprend par ailleurs quelques exercices physiques réguliers). Se réveiller avant tout le monde lui offrait également l’occasion de se concentrer sur lui même.

En effet, les distractions ainsi que les demandes d’attention sont moindres. De ce fait, il est plus à même de tranquillement faire le plein d’énergie, que ce soit au niveau physique que psychologique. Aucun enfant ne courra partout dans la maison, aucun téléphone ne sonnera, aucun e-mail ne retentira, juste vous et vos pensées. De quoi passer un moment rien qu’à vous — un des conseils de Barack Obama pour gagner en efficacité.

Conseils de Barack Obama #3 : Sachez déléguer

Pour booster votre productivité, apprendre à déléguer est tout simplement indispensable. C’est simple, vous ne pouvez pas tout faire vous-même. De plus, conférer des responsabilités à votre équipe vous permet de renforcer l’autonomie de tous ces membres ainsi que leur confiance envers vous. Sur ce, l’un des conseils de Barack Obama serait d’apprendre à ignorer ce qui n’est pas important pour vous. C’est notamment ce que le lauréat du prix Nobel de la paix en 2009 a partagé lors d’un interview pour Vanity Fair.

Vous devez éliminer les « décisions triviales » pour vous concentrer sur ce qui mérite pleinement votre attention, affirmait-il. Pour ce faire, vous devez affiner votre compétence en gestion de priorités. Sachez faire la différence entre « important et urgent ». La Matrice d’Eisenhower constitue un outil efficace pour vous aider dans cette démarche. Il s’entoure de centaine d’« assistants » pour accomplir ce qu’il ne peut pas (ou ne veut pas) faire. Il ne décide par exemple pas de ces tenues ou de ce qu’il mange pour focaliser davantage son énergie sur des choses qui ont plus d’intérêt.

Conseils de l’ancien président des États-Unis #4 : Arrêtez de trouver des excuses

L’un des conseils de Barack Obama qui faisaient le plus écho auprès de nombreux Américains (et pas que !) est sans doute le fameux « Yes, we can ». Par extension, « Yes, you can ». « Vous avez la capacité et les dons pour faire tout ce que vous voulez. C’est de votre tour maintenant de changer le monde. Oui, nous pouvons le faire ! » disait-il. Alors, arrêter d’auto-saboter vos chances de réussite. « Il n’y a aucune excuse de ne pas essayer. » Déterminez vos ambitions et faites en sorte de les concrétiser.

Ne choisissez jamais la facilité. « Rien dans la vie qui vaut quelque chose n’est facile. » De plus, l’échec n’est pas fatal. Et ce, malgré le fait que vous avez grandi dans un quartier populaire, était élevé dans une famille défavorisée ou souffrez d’une quelconque discrimination. Après tout, Barack Obama était un Afro-Américain vivant à Chicago. Cela ne l’a pour autant pas empêché de devenir président des États-Unis. Cette persévérance et cette détermination lui ont permis de gagner en efficacité et d’atteindre ses objectifs. C’est d’ailleurs un trait commun de personnes influentes du XXIe siècle à l’instar de Bill Gates, Steve Jobs ou encore Richard Branson.

Conseils de Barack Obama #5 : Obtenez du soutien de vos proches

Le prédécesseur de Donald Trump ne tarit pas d’éloges sur sa femme et sa vie de famille. En effet, pour vous motiver au quotidien, rien de mieux que le support de vos proches. Vous entourer de personne qui croit en vous et en votre projet vous rappellera pourquoi vous travaillez dur. Vous serez ainsi plus susceptible de gagner en efficacité, mais surtout d’avancer plus sereinement. Débarrassez-vous de ces poids qui vous retiennent dans votre élan. L’un des conseils Barack Obama à ce sujet est de ne pas accorder de la valeur aux critiques qui ne sont pas constructives (reproches, rabaissements psychologiques, méchanceté gratuite, etc.).

Il a d’ailleurs admis s’être éloigné de l’univers des médias autant qu’il le pouvait. Lors d’un interview pour le New York Times, il a même avoué ne pas s’être laissé obnubiler par tous les programmes de CNN, de MSNBC ou d’autres chaînes d’information. Il prenait cependant conscience qu’il ne pouvait pas vivre dans une bulle. Le tout c’est de savoir distinguer ce qui est utile pour vous et de laisser le reste de côté.

2

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Commentaires

  1. Paul CTD  mai 15, 2020

    Merci pour cet article. J’avais en effet déjà lu quelque part qu’il se levait très tôt. Anna Wintour est de cette catégorie là également. Mais je n’arrive pas à savoir si le fait de se lever tôt est réellement une qualité pour être plus efficace sur sa journée, ou alors si ce sont des lèves-tôt par nature et du coup ils sont productifs à ce moment-là.
    Dans mon cas par exemple, je suis un oiseau de nuit. Je travaille mieux le soir, lorsque tout le monde est couché et que tout est calme. Si je me force à me lever tôt, je vais seulement somnoler toute la journée.
    Est-ce que du coup le critère de productivité ne serait pas plutôt de travailler lorsque notre corps se sent le mieux, plutôt que de le faire le matin tôt même si cela ne nous convient pas ?

    répondre
    • Mathieu  mai 18, 2020

      Bonjour Paul,

      Merci pour ton commentaire.

      Pour répondre à ta question, en effet il y a un certain équilibre à cela. Il te suffit juste de trouver ce petit déclic pour booster ta motivation.

      J’ai justement écrit un article sur le sujet que je t’invite à lire : https://www.penser-et-agir.fr/quand-on-veut-on-peut/

      Bonne lecture,
      Mathieu.

Ajouter un commentaire