Compétences psychosociales
0
0

Maîtrisez les compétences psychosociales pour favoriser votre bien-être

Accueil > Articles divers > Maîtrisez les compétences psychosociales pour favoriser votre bien-être

Bienvenue sur Penser et Agir ! Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS. Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder : Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement (déjà + de 17 000 inscrits !) 

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Chaque individu connaît de bons comme de mauvais moments. L’important est de savoir les apprécier et surtout de faire face efficacement aux épreuves. C’est justement à cet effet que servent les compétences psychosociales. Cet ensemble d’habiletés sous forme de 5 binômes permet effectivement de mieux s’adapter aux changements qu’impose la vie. Elles représentent ainsi des indispensables pour préserver son bien-être et améliorer ses relations avec les autres. Parmi ce lot d’aptitudes, retrouvez le fait d’avoir conscience de soi, savoir résoudre les problèmes et savoir gérer ses émotions. Il y a également la capacité à communiquer efficacement et celle à prendre une décision.

Mais comment développer et acquérir ces facultés afin de vivre une vie plus sereine ? Tout de suite, découvrez nos quatre astuces pour y arriver.

Compétences psychosociales : à quoi renvoient ces termes ?

Connu sous l’abréviation CPS, il s’agit d’un ensemble de facultés qui permettent à une personne de gérer efficacement les aléas de la vie. En ce sens, peu importe les difficultés qui apparaissent, l’individu est capable de les surmonter tout en préservant son bien-être. D’où l’adoption d’une attitude positive et appropriée lors des interactions avec les autres et son environnement. Le comportement de chaque personne dépend effectivement de sa capacité à faire face aux épreuves de la vie qu’il rencontre.

Selon cette définition, les CPS, les « life skills » ou encore les compétences psychosociales occupent donc une place importante dans l’existence des êtres humains. Pour être plus précis, elles jouent un rôle vital dans la préservation de la santé mentale, physique et émotionnelle. C’est d’ailleurs en se rendant compte de ce fait que l’OMS a introduit la notion de life skills dans les années 90. L’organisation les considère comme des dispositions indispensables à chaque individu pour vivre sereinement son existence.

En somme, les CPS englobent une multitude d’aptitudes individuelles qui servent d’arme contre les tracas de tous les jours. Concrètement, on compte 10 différents types de compétences psychosociales que l’organisme mondial de la santé a regroupées en 3 catégories en 2009. Tout de suite, partez à leur découverte dans les paragraphes qui suivent.

Les facultés incluses dans les CPS

life skills

Au début, les life skills comportaient 10 CPS sous forme de cinq binômes. C’est bien plus tard, notamment en 2009 que l’OMS eut l’idée de les classer en trois groupes dans son document officiel. Dans cette partie, je vais uniquement aborder les couples de compétence.

Avoir conscience de soi/avoir de l’empathie pour les autres

Ce sont les deux premières compétences psychosociales. La conscience de soi se réfère à la connaissance de soi. En d’autres mots, cela désigne la capacité d’un individu à identifier sa personnalité. On entend par là :

  • son caractère ;
  • ses goûts et ses souhaits ;
  • les points forts et faibles ;
  • ses réactions dans une circonstance donnée ;
  • etc.

Lorsqu’un individu sait comment il est et ce qu’il veut, il arrive facilement à tirer son épingle du jeu. Et ce, dans n’importe quelle situation. Par ailleurs, avoir conscience de soi constitue une condition sine qua non pour interagir efficacement avec les autres.

Les compétences psychosociales, c’est aussi avoir de l’empathie pour les autres. Les individus qui ont le don de se mettre à la place d’une personne possèdent une meilleure relation sociale. L’écoute et la compréhension d’autrui permettent effectivement d’établir une connexion et ainsi de favoriser le rapprochement.

Savoir résoudre les problèmes/savoir prendre des décisions

Se sortir d’une situation difficile commence par l’apport d’une solution appropriée. C’est d’ailleurs un life skills à travailler pour certains d’entre nous. Concrètement, savoir résoudre les difficultés signifie être en mesure de déterminer clairement le problème ainsi que son origine. Cette aptitude qui fait partie des compétences psychosociales veut aussi dire :

  • explorer les options possibles ;
  • appliquer l’hypothèse la mieux adaptée pour régler la situation.

C’est pour cette dernière étape que l’art de prendre des décisions devient impératif. Sans cette faculté, il s’avère impensable de se sortir d’une impasse. Au mieux, la résolution aidera à pallier le problème, mais pas à le résoudre définitivement. Notez que posséder ce pouvoir aide à améliorer son estime de soi. Sans négliger le fait que savoir décider, c’est entre autres devenir autonome et avoir un meilleur contrôle sur sa vie.

Les autres types de compétences psychosociales

Tout ce que vous avez lu plus haut titille votre curiosité sur les CPS ? En voici d’autres qui aideront à les connaître davantage.

Savoir communiquer efficacement/être habile dans les relations interpersonnelles

Échanger de manière efficiente englobe des aptitudes diverses. Parmi celles-ci, l’art d’exprimer son opinion, ses émotions et en même temps ses besoins sans dénigrer les autres. Il y a entre autres la capacité à :

  • défendre son point de vue avec les bons mots ;
  • s’exprimer de façon appropriée en toutes circonstances.

Cette faculté à bien communiquer est intimement lié à l’habileté dans les relations interpersonnelles. Effectivement, ces compétences psychosociales se complètent dans le sens où une bonne communication conduit à une aisance relationnelle.

Avoir une pensée critique/avoir une pensée créative

La pensée critique invite à remettre en question les informations susceptibles d’influencer le comportement d’un individu. De ce fait, elle convie une personne à réfléchir de manière objective afin d’éviter les manipulations que peuvent exercer les autres sur nous. Pour ne citer que les médias.

À côté de cela, la pensée créatrice représente cette faculté à exploiter ses pensées pour aboutir à plusieurs idées innovantes. Pareillement, elle symbolise la capacité à s’adapter aux circonstances.

Compétences psychosociales : savoir gérer son stress/savoir gérer ses émotions

Comme tout le reste, les deux dernières compétences sont interdépendantes. Maîtriser ses émotions aide en effet à remédier efficacement à l’anxiété. En ce sens, cela consiste en premier lieu à reconnaître les émotions comme la colère. Puis d’identifier les causes à la source de ce trouble momentané. Finalement, savoir gérer ses émotions, c’est exprimer les besoins qui se cachent derrière.

Dès lors qu’une personne arrive à passer ce stade, elle commence à développer des aptitudes centrées sur le contrôle des émotions.

Quelles sont les 3 catégories de compétences psychosociales ?

Maintenant que vous connaissez tous les CPS, parlons des trois catégories dans lesquelles l’OMS les a regroupées. L’organisation a procédé cette amélioration dans le but d’affiner le sujet et d’une meilleure compréhension par rapport aux life skills.

En premier lieu, il y a les compétences sociales ou interpersonnelles qui englobent toutes les aptitudes liées à la communication. Cela inclut le fait de savoir :

  • négocier et résister aux conflits ;
  • persuader et influencer les autres ;
  • extérioriser ses émotions ;
  • écouter et comprendre ;
  • coopérer et collaborer en groupe.

Les compétences cognitives, deuxième groupe des compétences psychosociales, quant à elles, réunissent les capacités ci-après.

  • Prise de décision et résolution de problèmes.
  • Auto-évaluation et pensée critique.

Enfin, les compétences émotionnelles combinent l’habileté à gérer les émotions ainsi que le stress.

Aptitudes psychosociales : les enjeux au quotidien

Les life skills concernent tout le monde. Effectivement, les petits comme les grands en ont besoin afin qu’ils puissent répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie. De ce fait, les développer s’annonce indispensable. Sans quoi, au lieu d’être acteur de sa vie, on finit par en devenir victime.

Comme ces compétences psychosociales aident à gérer de façon adéquate une situation, ne pas les posséder met en péril le bien-être. Lorsque nous sommes confrontés à des cas auxquelles l’on ne sait pas comment agir, cela engendre un sentiment d’incapacité. Ce qui ne laisse aucun individu indemne tant sur le plan mental que physique. À partir de là, la confiance en soi laisse place à une faible estime de soi. Les frustrations et le stress perturbent la tranquillité d’esprit. À son tour, cette anxiété peut occasionner divers troubles comme la dépression et l’adoption d’un comportement violent. D’où l’importance de renforcer les compétences psychosociales.

Chez les jeunes, les CPS favorisent l’adaptation sociale ainsi que la réussite éducative. Les facultés incluses dans les life skills permettent effectivement de mieux s’intégrer dans n’importe quel milieu. Savoir communiquer efficacement participe par exemple à l’installation d’une bonne relation avec les camarades de classe. Tandis qu’avoir une pensée critique contribuera énormément à une meilleure assimilation des cours dispensés par les enseignants. Dans l’ensemble, ces capacités améliorent aussi les ententes familiales.

4 astuces pour développer les life skills

aptitudes individuelles

Vous vous rendez compte que vous manquez cruellement de CPS ? Rassurez-vous, personne ne nait avec des compétences psychosociales. Elles s’apprennent, se cultivent et s’acquièrent au fil des années. En conséquence, à tout moment, il est possible de les améliorer que ce soit à la période de l’enfance ou bien à l’âge adulte. Voici quelques conseils qui vous permettront de renforcer les vôtres ou celles de vos enfants.

Assister aux ateliers de CPS

Aujourd’hui, les professionnels proposent des formations pour que les gens puissent se familiariser avec les CPS. Vous aurez d’ailleurs l’occasion d’échanger avec divers acteurs en faveur des life skills et de réaliser des activités basées sur des jeux de rôles.

Approfondir ses connaissances pour développer les compétences psychosociales

Les CPS résultent de l’expérience vécue, de l’environnement dans lequel on vit, mais également des bagages intellectuels. Sans connaissances, il s’avère difficile de développer une faculté particulière. Comme l’adage l’affirme si bien « La connaissance, c’est le pouvoir ».

Plus vous étudierez votre état de stress, plus vous comprendrez son mécanisme et plus vous arriverez à l’atténuer au quotidien. Pareillement, plus vous vous intéressez à la communication et ses rouages, plus vous serez en mesure de maîtriser l’art oratoire. Autrement dit, d’exprimer vos sentiments et d’argumenter de la bonne manière.

Renforcer les compétences psychosociales ludiquement

C’est une approche efficace surtout pour développer les life skills des enfants. Le but consiste à les mettre dans une situation qui les pousse à acquérir les CPS. Pour améliorer la capacité à résoudre les problèmes, vous pouvez par exemple inviter vos enfants ou vous-même à chercher des solutions à quelques difficultés. À titre d’illustrations :

  • Comment limiter les conflits autour de la télécommande à la maison ?
  • De quelle manière agir face aux caprices des enfants ?
  • Comment faire ses devoirs plus rapidement ?
  • Comment élaborer des menus variés au quotidien ?

Travailler les compétences psychosociales tous les jours

Rencontrer des professionnels des CPS, c’est bien, mais travailler ces dernières au quotidien s’avère largement mieux. Les ateliers ne servent à rien si vous n’appliquez pas ce que vous apprenez là-bas. D’autant plus que vous n’êtes pas obligés d’attendre ce genre d’événements pour passer à l’action.

Il est à noter par ailleurs que les life skills ne s’acquièrent pas du jour au lendemain. Il faut donc rester régulier. Afin de devenir habile dans les relations interpersonnelles, il faut par exemple s’habituer à argumenter. C’est d’ailleurs valable pour toutes les compétences psychosociales.

Aussi, si vous souhaitez améliorer vos aptitudes en communication, essayez d’exprimer ce que vous pensez dès lors que vous avez l’occasion. Faites attention tout de même, car l’objectif consiste à défendre efficacement une idée et non de dire ce qui nous passe par la tête.

Que retenir des life skills ?

Les life skills constituent des véritables alliés pour chaque individu. Comme ils rendent la vie plus simple à vivre, ils participent effectivement au bien-être mental et physique. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on promeut leur renforcement à l’école et dans le monde professionnel. Le développement des compétences psychosociales constitue donc un enjeu de taille, et ce, tant pour les enfants que les adultes. Comme nous l’avons vu, la confiance en soi est l’une des plus affectées.

Bien entendu, il est impossible de tous les améliorer en une seule fois. C’est d’ailleurs déconseillé si vous souhaitez les renforcer. La meilleure stratégie consiste à en choisir une et à la travailler jusqu’à ce que vous constatez des progressions.

J’espère que cet article vous a permis de mieux cerner les CPS et leur importance. Alors, à vous de jouer maintenant !

Et vous, comment faites-vous pour développer vos compétences psychosociales au quotidien ? Partagez en commentaires vos astuces pour aider les autres lecteurs. Par la même occasion, n’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux s’il vous a plu.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS.

Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder :

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :