théorie de la synchronicité
0
19
0
19

Théorie de la synchronicité : le lien de sens et de ressemblance

Accueil > Spiritualité > Théorie de la synchronicité : le lien de sens et de ressemblance

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Nous avons tous expérimenté ces évènements hasardeux que l’on appelle coïncidences. Ces circonstances qui n’ont apparemment pas de lien de causalité, mais qui se manifestent au même moment. Des évènements qualifiables de mystérieux, qui prennent soudainement du sens et qui nous laissent dans un sentiment de trouble indéfinissable. Ces coïncidences auraient une explication : la théorie de la synchronicité. Le psychiatre suisse Carl Gustav Jung les considère comme des évènements liés par le sens et non par la cause, et qui seraient une réponse de l’univers à un besoin conscient ou inconscient. Ce concept crée une connexion entre l’esprit et la matière, entre psyché et le monde extérieur. Messagers de l’univers ou de notre moi intérieur, les signes de la synchronicité nous montrent le chemin à suivre dans notre vie. Il est donc crucial de savoir les repérer et les décrypter lorsqu’ils apparaissent. Plus de précision dans les lignes suivantes.

Théorie de la synchronicité : quesaco ?

Le fondateur de la psychologie analytique Carl Jung a inventé le terme « synchronicité » dans les années 30. Ce grand penseur suisse définit ce concept comme l’apparition simultanée d’évènements qui n’ont pas de relation causale visible entre eux, mais qui sont significatifs pour la personne qui les vit. C’est une sorte de hasard qui a des répercussions sur notre vision du monde et de l’univers ainsi que de nous-mêmes.

Une synchronicité se caractérise donc par :

  • l’imprévisibilité des évènements ;
  • l’absence de relation causale entre les situations ;
  • l’importance que l’on accorde à la coïncidence.

La théorie de la synchronicité et l’inconscient collectif

Selon Jung, il existe un inconscient collectif situé dans une dimension autre que la nôtre, hors de l’espace-temps. Cet inconscient serait à la fois la mémoire de l’humanité et l’âme de l’univers. C’est une sorte de conscience supérieure cosmique à laquelle nous sommes tous reliés par le biais de notre inconscient personnel.

Aussi, des « centres d’énergie psychique potentielle » appelés archétypes se constituent dans cet inconscient collectif. Ces centres d’énergie sont neutres et c’est au contact de la conscience de la personne qu’elle devient bonne ou mauvaise.

Les archétypes dans la théorie de la synchronicité

Les archétypes catalysent les synchronicités de Jung par une relation en miroir entre un état psychique et l’univers objectif extérieur. Celui-ci renvoie à la personne un reflet de ses préoccupations. Par exemple, sa situation présente ou future, sous forme d’évènements marqués de symboles de synchronicité.

Les archétypes des structures du psychisme

Il existe plusieurs archétypes qui correspondent au psychisme de la personne, à savoir :

  • la personne qui représente le « moi » ;
  • l’ombre qui est l’inconscient personnel ;
  • l’anima, c’est la représentation féminine chez l’homme ;
  • l’animus, c’est la représentation masculine chez la femme.

synchronicité dans l’univers

Théorie de la synchronicité : les archétypes correspondant à des thèmes

Ces archétypes tirent leurs origines dans les mythes, les cultures, les rêves. Selon la psychologie de Jung, ces catégories symboliques sont associées à des émotions. C’est ainsi qu’ils structurent les mentalités et orientent l’individu dans son évolution intérieure. Pour en faire l’inventaire, retrouvons notamment :

  • l’ange gardien ;
  • le diable ;
  • le paradis ;
  • l’enfer ;
  • la mère ;
  • le père ;
  • l’enfant ;
  • la grand-mère ;
  • le vieux sage ;
  • le héros ;
  • le séducteur ;
  • la femme idéale ;
  • la naissance ;
  • la mort ;
  • l’amour ;
  • la haine.

La théorie de la synchronicité dans l’univers

De surprenantes coïncidences de type anthropique viennent appuyer que l’univers ait été conçu de manière à permettre l’existence de la vie et de la conscience. Puis, que celui-ci est lié à la synchronicité. Citons par exemple :

  • le fait que ne soit pas séparable en physique quantique est une forme de synchronicité ;
  • les coïncidences des constantes et conditions initiales de l’univers ;
  • le fait que les nombres atomiques et astronomiques coïncident ;
  • les coïncidences entre les nombres inventés par l’homme et qui résultent de l’observation de l’univers.

La théorie de la synchronicité voudrait que nous ayons accès à des réalités intemporelles qui dépassent l’entendement humain. En effet, ce phénomène transcende le monde des formes qui nous pousse à chercher les causes des choses. Il est comme la lumière qui éclaire l’unité cachée entre toute chose : les êtres, les choses et le Tout.

Synchronicité et loi d’attraction

Le principe de la synchronicité repose sur un raisonnement analogique selon lequel le semblable attire le semblable. Jung partait de cette idée pour expliquer comment la vie d’un individu changeait au fur et à mesure que son état intérieur se modifiait.

Ainsi, pour comprendre la théorie de la synchronicité, il est nécessaire de saisir la loi de l’attraction. Il s’agit d’une croyance selon laquelle ce sur quoi on focalise notre pensée devient réalité.

Ainsi, l’univers nous livre le reflet de nos pensées via des évènements synchronisés. Il nous envoie des situations, des expériences et des personnes qui s’harmonisent avec nos pensées, nos émotions, nos désirs. Car, chaque pensée, émotion ou désir projette de l’énergie qui dégage une vibration pour attirer à lui une autre énergie identique. La synchronicité n’est donc rien d’autre qu’une manifestation de la loi de l’attraction.

Les différents types de coïncidences

Pour mieux comprendre la théorie de la synchronicité de Jung, il faut tout d’abord savoir le distinguer des autres concours de circonstances.

Les simples coïncidences

Dans nos vies, les coïncidences se produisent naturellement de temps à autre. En d’autres termes, des évènements simultanés qui se ressemblent apparaissent à un rythme sans que quelqu’un les provoque. Puis, les coïncidences dites simples sont généralement banales et les calculs des probabilités peuvent les expliquer.

Ainsi, nous pouvons rencontrer des amis ou de la famille dans le restaurant où nous allons. Parce que nous n’avons pas eu le temps de cuisiner, par exemple.

Théorie de la synchronicité : les coïncidences signifiantes

La synchronicité de Jung se rapporte plutôt à une coïncidence considérée comme signifiante, chargée de sens. À ce titre, le psychisme du témoin est plus impliqué, ce qui n’est pas le cas lorsqu’il est confronté à une simple coïncidence. En outre, les chances que cela puisse se produire sont infimes.

La loi des séries

La loi des séries est une répétition de calamités dans l’espace et dans le temps. Alors, on peut considérer celle-ci comme un synchronisme, tout dépend du contexte où elle se produit.

Les différents signes de synchronicité

En dehors de la théorie de la synchronicité de Jung, il existe plusieurs sortes d’évènements synchrones. En voici les plus courants.

La synchronicité des nombres

Vous est-il déjà arrivé de voir un chiffre ou un nombre se répéter plusieurs fois ? Par exemple des heures miroir telles que 07:07, 11:11, 20:20 ou des séquences du type 333, 777, 999, etc. ? C’est la synchronicité des nombres.

Selon les pythagoriciens du 6ᵉ siècle av. J.-C., les nombres ne sont pas uniquement des symboles mathématiques. Ils sont porteurs de sens et ont une signification spirituelle. Et si l’on croit la théorie de la synchronicité, l’apparition répétitive d’un chiffre ou d’un nombre est un message important envoyé par l’univers dont il faudrait décrypter.

La synchronicité évènementielle

C’est ce phénomène où vous semblez être juste à temps pour que quelque chose de bien se produit ou pour échapper de peu à un évènement désagréable. Dans une telle situation, vous avez simplement la chance de votre côté ou que votre vibration est élevée.

La synchronicité des mots

Ce sont ces phrases que vous entendez souvent dans vos conversations ou dans une chanson. Ou encore cette situation où vous écrivez un mot sitôt que quelqu’un le prononce.

La théorie de la synchronicité veut que ces phrases répétitives cachent des messages de l’inconscient ou de l’univers que vous êtes censé entendre. Il faudrait donc y prêter attention et voir ce que cela peut signifier pour vous.

La synchronicité des rêves

Lorsque nous dormons, nous sommes plus réceptifs au message de l’esprit et de l’univers. C’est à travers nos rêves que nous sont transmises les réponses à nos questions, et parfois même, une prédiction de l’avenir. En restant attentifs aux thèmes récurrents dans nos songes, nous pouvons voir s’il y a des messages à recevoir.

La synchronicité amoureuse

La théorie de la synchronicité est aussi valable en amour. En couple, vous semblez être en phase avec votre partenaire amoureux. Vous disiez les mêmes choses en même temps, vous recevez son appel au moment où vous allez le passer. Ce phénomène, c’est la synchronicité amoureuse.

Pour un célibataire, la synchronicité peut être ce moment où l’on croise une personne à plusieurs reprises, dans des circonstances différentes. Il serait donc bien de rester attentif à une telle situation, car, ce serait peut-être une occasion de rencontrer l’âme sœur, ou simplement d’entamer une nouvelle relation.

La synchronicité des rencontres

Si l’on se fie à la théorie de la synchronicité, aucune rencontre n’arrive sans raison. Chaque personne qui entre dans nos vies y donne une tournure positive. Dans son livre Les Hasards Nécessaires, le psychologue Jean François Vézina explique que c’est notre subconscient et nos actions qui attirent à nous les personnes que nous croisons sur notre chemin.

Et chaque rencontre arrive parce que nous en avions besoin pour trouver une solution à un problème ou pour nous aider à reprendre notre vie en main. En somme, qu’elle soit bonne ou mauvaise, une rencontre serait toujours bénéfique à notre existence.

synchronicité des nombres

Théorie de la synchronicité : comment reconnaître les signes ?

Certaines personnes ont plus de facilité à capter les signes que les autres. Elles ont une forte intuition et sont très sensibles aux simultanéités. Pour développer sa capacité à identifier les signes de synchronisme, il faut taire la voix de la logique et relâcher les restrictions des préjugés. Vous devez simplement accepter que tout est, et croire à une force supérieure qui vous montre le chemin à prendre dans votre vie.

C’est seulement en vivant en pleine conscience que vous seriez sensibles aux signes qui passent sous nos yeux.

Théorie de la synchronicité : comment provoquer des hasards heureux ?

Les expériences comme les synchronicités ne seraient pas nécessairement aléatoires. Il serait possible non seulement d’apprendre à repérer un signe de synchronicité, mais aussi de le provoquer. Voici comment.

Se relier à soi-même

Pour provoquer des hasards heureux, il faudrait se connecter au « soi » et se mettre en position de réceptivité. La pratique quotidienne de la méditation peut vous aider pour cela. Méditer chaque jour, pendant 10 ou 15 minutes, vous permettrait de stimuler vos ressentis et d’aiguiser votre sens de l’observation.

Écouter son instinct

Si l’on croit la théorie de la synchronicité, les simultanéités seraient une manifestation extérieure de l’inconscient. Pourtant, l’inconscient parlerait à travers l’instinct, votre petite voix intérieure.

Pour développer votre intuition, il faut se tourner vers votre moi profond et voir s’il ne vous incite pas à prendre une direction particulière plutôt qu’une autre. Vous pourriez alors avoir le sentiment que vous devrez faire quelque chose auquel vous n’avez pas pensé.

Croire en sa bonne étoile

Le synchronisme apparaîtrait dans la vie lorsqu’on y croit. En effet, la croyance est un processus mental qui permettrait de se connecter à des états spirituels ou à l’inconscient collectif, qui, d’après la théorie de la synchronicité, créent les voies non causales.

Cet état d’esprit diminue le déterminisme au profit du lâcher-prise donc, une condition essentielle pour augmenter les probabilités acausales.

Accueillir l’inattendu et accepter le changement

Provoquer la synchronicité, ce n’est pas rester passif et passer sa vie à attendre. Pour que des évènements heureux arrivent dans la vie, il faut parfois de l’inattendu. Il serait donc bon de sortir de sa routine habituelle et de tenter de nouvelle expérience.

Qui sait, sur un nouveau trajet, vous rencontrerez peut-être l’âme sœur, que vous n’avez auparavant vu, car vous ne passiez jamais par là.

Théorie de la synchronicité : les conditions favorables

Plusieurs conditions sont propices à l’apparition des synchronicités, par exemple :

  • être soi-même médium ;
  • pratiquer le mysticisme ;
  • la méditation ;
  • l’introspection personnelle ;
  • les liens affectifs et empathiques puissants ;
  • les situations dramatiques ;
  • les maladies graves ;
  • le fait de demander à l’univers ;
  • les difficultés sociales et familiales ;
  • les troubles psychiques ;
  • la recherche spirituelle ;
  • les créations artistiques ;
  • les découvertes scientifiques ;
  • les présages ;
  • une aide ou protection archétypale.
Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.