savoir faire et savoir être
0
30
0
30

Savoir-faire et savoir-être : 2 composantes clés de la compétence

Accueil > Efficacité et Productivité > Savoir-faire et savoir-être : 2 composantes clés de la compétence

Nous sommes tous censés apporter notre contribution à l’amélioration de notre cadre de vie et/ou de travail. Toutefois, pour que cet impact soit visible chacun doit être en mesure de faire valoir ses compétences à travers le savoir-faire et savoir-être. Mais en plus de cela, il faut faire preuve de savoir-vivre avec les autres, ce qui favoriserait un développement plus harmonieux. En d’autres termes, le savoir-faire à lui seul ne suffit pas pour atteindre l’accomplissement de soi. Il faut aussi du savoir-être pour que la réussite soit complète.

Ce sont d’ailleurs deux composantes majeures de la compétence. Il s’agit effectivement d’un combo gagnant pour vivre plus sereinement et avec succès. Cependant, il n’est pas toujours facile de concilier les deux. Alors, comment faire pour les appliquer convenablement et efficacement ? Éléments de réponse.

qualités humaines

Savoir-faire et savoir-être : que faut-il comprendre ?

Avec la connaissance, le savoir-faire et le savoir-être forment les trois composantes de la compétence. Pour être au top de vos performances, vous avez effectivement besoin de concilier les trois et de les développer de manière efficace. C’est seulement ainsi que vous pourriez avoir à votre disposition tous les outils nécessaires pour mener à bien chaque mission (surtout dans le cadre professionnel). Il est à préciser que bien qu’étant différentes, ces composantes sont complémentaires. L’une ne va pas sans l’autre, et vous ne pouvez délaisser aucune d’entre elles pour obtenir un résultat satisfaisant.

Cependant, le savoir-faire et savoir-être ressortent du lot parce qu’ils sont souvent négligés. Pour bien comprendre leur importance, il convient alors de faire un point sur leurs significations.

Le savoir

Le savoir se réfère d’abord en premier lieu à la connaissance de faits, de vérités et de principes. Cela confère une compréhension accrue, tirée d’une étude ou d’une enquête préalable. L’expérience personnelle peut également entrer en jeu dans ce cas. Les connaissances sont ainsi un ensemble de savoirs. Lorsqu’on utilise le verbe, alors le résultat donne le fait d’appréhender clairement et avec certitude un domaine bien précis. Lorsqu’on parle de savoir-faire et savoir-être, on peut donc tout simplement dire qu’il s’agit d’une combinaison entre les verbes « savoir + faire » ou « savoir + être ».

Le savoir-faire

Le terme « savoir-faire » est souvent employé dans le domaine de l’artisanat et de la production. Savoir-faire traditionnel, savoir-faire centenaire, savoir-faire technique, savoir-faire historique… les exemples sont très nombreux. Dans tous les cas, ce terme fait référence à « l’habileté à résoudre les problèmes pratiques ». Il renvoie toujours à la compétence. Le savoir-faire est indispensable pour briller dans une discipline ou un secteur d’activité en particulier. Et lorsque savoir-faire et savoir-être sont combinés, cela donne de meilleurs résultats.

Le savoir-être

On parle souvent de « soft skills » quand il s’agit de définir le savoir-être. Vous retrouverez par exemple cette section dans de nombreux CV aujourd’hui. Les responsables en ressources humaines savent aussi très bien ce que c’est. Eh bien, ce terme fait référence à la capacité d’une personne à s’adapter dans un environnement particulier pour remplir une mission précise. Cette aptitude est indispensable pour que vous puissiez vous adapter à toutes les situations. Elle ne s’apprend pas comme le savoir-faire, mais tient plutôt compte des attributs personnels de chacun. Savoir-faire et savoir-être sont ainsi complémentaires.

Parmi les soft skills les plus fréquentes aujourd’hui, vous retrouverez :

Ce sont des compétences non techniques qui tournent généralement autour des relations interpersonnelles, de la communication, de l’écoute, de l’inventivité, de la gestion du temps et de l’empathie.

Comment développer ces deux compétences ?

L’environnement dans lequel nous vivons est sujet à des transformations. Celles-ci sont indissociables de la vie. Il peut donc se révéler nécessaire d’actualiser son savoir-faire et savoir-être pour s’adapter à ces différents changements et ainsi être compétent. Mais que faut-il faire ? Cet apprentissage continu doit en principe se faire sur la base de certains principes clés.

Principe de la réflexivité

Il s’agit ici de jeter un regard objectif sur la manière dont une personne accomplit ses tâches et interagit avec ses pairs. Ce principe impose au sujet un devoir d’auto-évaluation tout en prenant en compte les informations que lui fournit son environnement. Il pourra ainsi, après l’analyse des données collectées, prendre les décisions qui s’imposent en termes de changement ou de continuité dans ses actions. Le savoir-faire et savoir-être ne peuvent alors se développer que si ce travail sur soi n’est fait.

Dans cette démarche réflexive, il est autant important de se remettre en question que d’observer constamment son entourage. Plus concrètement, vous devez :

  • Faire un examen approfondi de vos propres croyances, jugements et pratiques ;
  • Comprendre ensuite vos motivations ;
  • Réfléchir à la manière dont celles-ci peuvent avoir influencé votre décision, votre action dans une situation donnée ;
  • Évaluer ce que vous pouvez faire de cette connaissance de soi ;
  • Remettre en question vos propres hypothèses.

Cela exige une grande ouverture d’esprit.

bons comportements et attitudes

Savoir-faire et savoir-être : principe de l’apprentissage par le rôle

Cette deuxième notion s’applique beaucoup plus souvent dans le domaine de l’éducation. Dans ce cas, on parle plus d’apprentissage par le jeu. Il se diffère des techniques traditionnelles dans la mesure où l’enfant est invité à prendre part dans les activités. La participation active s’avère alors la clé pour qu’il développe entre autres :

  • Ses compétences cognitives — comme la résolution d’un problème de maths ;
  • Son vocabulaire — quand il apprendra les noms des dinosaures pour jouer avec ;
  • Ses compétences sociales — puisque jouer ensemble crée une interaction, importante pour le savoir-faire et savoir-être ;
  • Son intelligence émotionnelle — car il pourra exprimer plus facilement ses sentiments.

Alors, pourquoi ne pas effectuer le même exercice à l’âge adulte ? En effet, on a tant à apprendre des enfants.

L’apprentissage par le rôle vous invite donc à plus vous impliquer dans la réalisation des tâches que l’on vous confie au lieu de n’être qu’un simple exécutant. Ce faisant, vous prenez vraiment conscience des exigences que demande la mission que vous devez accomplir. Vous pourriez alors identifier les besoins d’amélioration nécessaires pour être plus compétents et adopter une démarche plus méthodique pour l’atteinte des objectifs.

Savoir-faire et savoir-être : principe de l’apprentissage par le réseau

En travaillant aux côtés d’autres personnes on s’enrichit plus facilement, surtout si chacun à la possibilité de vraiment mettre à profit ses propres compétences. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on encourage souvent le travail d’équipe que ce soit à l’école, en famille ou dans un cadre professionnel.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on veut améliorer ses capacités et ses performances. Vous avez plus de chance d’apprendre si vous avez des personnes qui vous donneront l’exemple.

Pour le savoir-faire et savoir-être, ce n’est pas différent. Vous seriez plus à même d’évoluer aux côtés de modèles qui pourront vous influencer. De fait, il est possible d’apprendre de nouvelles manières de faire au cours de ces différentes interactions. Elles permettent en outre de faire le point sur notre ancienne façon d’agir et d’entrevoir de nouvelles opportunités d’amélioration.

C’est d’autant plus intéressant dans le monde du travail où on parle de « networking » (réseautage d’affaires). Cette approche consiste tout simplement à créer des possibilités d’échanges ou de dons entre des professionnels. Mais ne vous inquiétez pas, cette méthode pour améliorer votre savoir-faire et savoir-être peut s’appliquer dans quasiment tous les autres aspects de la vie.

Pour ce faire :

  • Participez à des projets communautaires ou d’autres activités qui impliquent la collaboration ;
  • Développez vos compétences interpersonnelles ;
  • Établissez un rapport plus étroit avec plusieurs personnes qui peuvent vous inspirer ;
  • Restez en contact avec ces dernières ;
  • Utilisez les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Twitter, etc., ce sont tous des outils que vous pouvez utiliser pour rencontrer et interagir de manière personnelle avec différentes personnes avec les mêmes intérêts que vous) ;
  • Créez votre propre « réseau ».

Cultiver le savoir-faire et savoir-être serait alors beaucoup plus facile.

Principe de l’apprentissage par l’expérimentation

Ce principe ressemble un peu à l’apprentissage par le rôle, mais il inclut la prise de risque dans une certaine mesure. Pour cause, nul ne peut être sûr de la nature des résultats qu’il obtiendra. Après tout, personne ne peut prédire l’avenir.

Mais n’est-ce pas en forgeant qu’on devient forgeron ?

L’adage dit vrai et ces quelques mots en disent long. C’est en vous mettant en pratique vos connaissances que vous pourriez développer vos compétences.

Tout cela pour dire qu’il est tout à fait possible d’améliorer son savoir-faire et savoir-être à travers une série d’expérimentation. Ici, l’essentiel est de pouvoir évaluer de façon objective chacune des expériences conduites.

  • Le succès était au rendez-vous ? Quel élément a contribué à cette réussite ?
  • C’était plutôt l’échec ? Quelle leçon pouviez-vous en tirer ? Quelle erreur éviter la prochaine fois ?
  • Le résultat était moyennement satisfaisant ? Que devriez-vous améliorer ou renforcer ?

On constate assez aisément que ces quatre principes ont des similitudes. Mais mieux encore, il est bien possible de les combiner pour obtenir d’excellents résultats.

Quels outils utiliser pour développer son savoir-faire et savoir-être ?

Pour améliorer vos compétences et devenir plus performant, il existe aujourd’hui une multitude d’outils que vous pouvez utiliser. Le premier d’entre eux est sans doute internet. Le web regroupe effectivement une très grande quantité d’informations. La plupart d’entre nous se tournent d’ailleurs vers le digital pour résoudre de nombreux problèmes du quotidien, des plus simples aux plus compliqués. N’importe quel domaine, tous les secteurs d’activité, chaque thématique, vous retrouverez tout sur la toile. Alors, pourquoi ne pas l’utiliser aussi pour vous aider dans ce cas précis ?

Si vous tombez sur cet article sur le savoir-faire et savoir-être, c’est d’ailleurs déjà ce que vous avez fait. Mais poussez le bouchon encore un peu plus loin. Vous pouvez notamment parcourir les autres articles sur Penser et Agir pour découvrir d’autres thématiques qui pourront vous aider.

Par ailleurs, il est aussi possible d’acquérir ces qualités à travers des modules de formation différents. La plupart d’entre eux sont dispensés par des cabinets de formation ou des spécialistes du développement personnel. Ces derniers peuvent même aider ceux qui le souhaitent à repérer leurs différents besoins et proposent ensuite une approche personnalisée. Si le domaine du savoir-faire et savoir-être est donc ce qui vous fait défaut, vous trouverez certainement des cours qui se concentrent sur ce sujet précis.

Mais en plus de toutes ces mesures, l’auto apprentissage se révèle aussi être un moyen pratique pour ce faire.

Pourquoi est-il important de se lancer dans cette voie ?

Ce n’est certainement pas parce qu’on dispose de connaissances se rapportant à un domaine qu’on est en mesure d’y exceller. Pour parvenir à un résultat satisfaisant, il faudrait (en plus du savoir) avoir la maîtrise des procédés de réalisation. C’est un ensemble qui forme une stratégie gagnante. Et comme les notions de savoir-faire et savoir-être sont intimement liées, l’un ne va pas sans l’autre.

Mais pourquoi sont-ils importants de toute façon ? Tout simplement pour acquérir une performance accrue. Pour qu’une personne soit estimée à sa juste valeur, elle doit effectivement avoir plusieurs cordes à son arc. Cela suppose aussi que l’on soit en mesure de ne se rapprocher que de personnes très qualifiées pour bénéficier d’un bon accompagnement. Vous pourriez vous éloigner des personnes toxiques plus facilement par la même occasion.

Pour être en mesure de le faire, il faut néanmoins disposer de certaines qualités humaines au préalable pour ensuite les transformer en savoir-faire et savoir-être. Parmi les plus importantes figurent les suivantes :

Non seulement elles sont indispensables au quotidien, mais elles permettent également à ceux qui les détiennent de saisir des opportunités. Elles font d’ailleurs partie des éléments pris en compte par les recruteurs quand ils veulent sélectionner des talents pour leurs entreprises. Les mêmes éléments sont aussi pris en compte dans l’attribution de responsabilités dans différentes cellules de la société. Il faut donc travailler à développer et accroitre son savoir-faire et savoir-être.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie