s'ouvrir aux autres
0
154
0
154

S’ouvrir aux autres pour une vie plus épanouissante et heureuse

Accueil > Relations humaines > S’ouvrir aux autres pour une vie plus épanouissante et heureuse

Aller vers les autres n’est pas une tâche facile pour bon nombre de personnes. Pourtant, faire de nouvelles rencontres fait partie intégrante de la vie en société. S’ouvrir aux autres est même fondamental pour l’épanouissement personnel. Cela vous permet de soulager les peines et d’en connaître davantage sur les autres. Nul ne peut nier en effet que partager avec les autres procure de la joie. De même, parler à quelqu’un des choses qui vous préoccupent peut être d’une grande aide pour traverser les moments sombres de l’existence.

Cependant, sortir de sa zone de confort n’est pas toujours facile pour la plupart. Fort heureusement ouvrir son cœur et faire preuve d’empathie peuvent aider dans ce sens. Un peu plus de détails ci-après.

Pourquoi s’ouvrir aux autres est-il si difficile ?

Peu de personnes peuvent se vanter d’être capables de se confier aux autres aussi aisément. La plupart préfèrent tout simplement s’isoler et se replier sur elles-mêmes. C’est nettement plus facile que de déballer ses déboires et ses ressentis à une personne. Cela peut être dû à diverses raisons, mais la méfiance à l’égard d’autrui est en tête de la liste.

Faire confiance aux autres n’est juste pas une option à considérer pour beaucoup. Ils préfèrent se protéger de différentes sortes d’attaques extérieures. Ainsi, plutôt que de choisir de s’ouvrir aux autres, de faire de nouvelles rencontres, la majorité préfère leurs propres compagnies. Et franchement, il n’y a pas de mal à cela ! À un moment donné, nous avons tous besoin de rester seuls pour mieux nous ressourcer. C’est-à-dire penser à la vie, à notre existence, prendre du recul afin de mieux avancer ainsi que nous connaître mieux. Néanmoins, rester impérativement seul devient un problème quand « vivre en autarcie » se transforme en une obsession. De même, être fermé émotionnellement en permanence n’est pas sain.

Il est important de savoir qu’en parallèle, l’incapacité de s’ouvrir aux autres repose sur d’autres facteurs, dont les suivants.

méfiance à l’égard d’autrui

La personnalité

Tout le monde est différent. Chaque personnalité se crée à partir de l’environnement où l’individu a vécu. Cela commence tout d’abord avec l’interaction avec sa mère puis se développe petit à petit au fur et à mesure qu’il grandit. À ce propos, la personnalité se compose notamment de deux choses : le tempérament et le caractère. Le premier existe depuis la naissance tandis que le deuxième évoluera en fonction des expériences vécues par la personne. Voilà pourquoi certains sont plus ouverts que d’autres.

Incapacité à s’ouvrir aux autres : les traumatismes de l’enfance

Les expériences de l’enfance impactent énormément sur l’adulte que vous êtes. Certes, cela n’explique pas tout, mais en partie, ils en sont la source de votre incapacité à se livrer. Prenons par exemple le cas d’un enfant qui se fait tout le temps rejeter par ses amis de l’école, et ce, sans aucune raison ou bien pour des raisons futiles. Les commentaires haineux et les regards de travers vont marquer à jamais son esprit. Dans le futur, pour éviter à nouveau l’humiliation et le rejet, il va se construire une carapace.

Incapacité à s’ouvrir aux autres : les croyances et les valeurs

Au fond de nous, nous avons tous des croyances et des valeurs auxquelles nous tenons. Chacun décide d’ouvrir son cœur en fonction d’elles. Une personne peut décider de ne pas aller vers les autres parce qu’ils ne partagent pas les mêmes valeurs qu’elle. De même, les différentes croyances que vous avez empêchent d’aller vers les autres. La plupart du temps, ces croyances sont « limitantes » et ne servent qu’à vous freiner. Au lieu d’avancer, de vous épanouir, elles vous éloignent des autres et de vos objectifs.

En voici quelques exemples non exhaustifs :

  • « S’ouvrir aux autres est inutile, car exprimer mes émotions est un signe de faiblesse. »
  • « Si je me confie aux autres, ils vont sûrement me juger. »
  • « Ils ne vont pas m’écouter même si je parle. De toute façon, ce que je dis n’est pas intéressant. »

La culture

Dans certaines cultures, parler aux autres de ses sentiments de ses problèmes est considéré comme déplacé surtout pour une femme. On apprend plutôt à se taire et à obéir que de communiquer. Cela devient une habitude que même à des kilomètres du pays natal, il est difficile de faire autrement.

Incapacité à s’ouvrir aux autres : une mauvaise image de soi

Une mauvaise image de soi entrave l’ouverture aux autres. Il en est de même pour ceux qui se basent sur l’apparence, les jugements et les stéréotypes. Tant que vous n’arrivez pas à vous accepter tel que vous êtes et les autres tels qu’ils sont, se confier aux autres restera impossible.

La connaissance de soi

La connaissance de soi est un pilier pour pouvoir établir des relations avec les autres. Communiquer est en effet plus simple quand on se connaît soi-même.

En somme, c’est la combinaison de ces éléments qui conditionne votre capacité à s’ouvrir aux autres.

Échanger avec les autres : quels sont les principaux avantages ?

briser la solitude

Aller vers les autres et se confier à eux peut être effrayant. Cela semble même impossible au début, mais c’est mieux que de tout garder pour soi. Plusieurs personnes font cette erreur et essaient souvent de refouler leurs émotions pour ne pas devenir un fardeau. Toutefois, c’est justement à cela que faire confiance aux autres sert c’est-à-dire partager ses charges pour qu’elles soient moins lourdes. Il est donc primordial de trouver quelqu’un qui vous écoutera et vous accompagnera dans certaines situations stressantes.

S’ouvrir aux autres : apprendre de nouvelles choses

Il est extrêmement facile de se complaire dans la solitude pour bon nombre d’individus. Cependant, il est bon d’en sortir et d’entendre des opinions, des points de vue différents de temps à autre. Faire de nouvelles rencontres amène à de nouvelles connaissances ou de nouvelles idées. Cela peut aller des intérêts culturels à des conseils de voyage, des recettes savoureuses à des faits aléatoires. Bien que de nos jours, internet existe pour satisfaire notre curiosité et répondre à toutes les questions, rien ne remplace le fait de s’ouvrir aux autres. Une interaction humaine sera toujours mieux. C’est à la fois spontané et naturel. Comme on est tous différents, vous aurez l’occasion de voir les choses sous un autre angle.

Se sentir positif et heureux

Échanger avec les autres peut être une expérience enrichissante, peu importe votre âge. Lorsque vous parlez avec quelqu’un, que vous riez de quelque chose ensemble ou que vous partagez les mêmes intérêts, cela aide à constituer des moments mémorables. De ce fait, faire de nouvelles rencontres pourrait rendre votre quotidien meilleur, et ce à de nombreux niveaux. Il ne faut pas hésiter à s’ouvrir aux autres. Plus tard, vous vous souviendrez de ces bons moments passés ensemble et cela vous donnera du baume au cœur.

Ouvrir la porte à de nouvelles opportunités

Sortir de votre zone de confort vous encourage à essayer de nouvelles activités et vous expose à des choses que vous n’auriez jamais imaginées auparavant.

Par exemple, si vous n’avez jamais songé à monter sur une montagne russe, l’enthousiasme de votre nouvel ami face à cette idée pourrait vous faire changer d’avis. Vous aurez alors la possibilité de vivre une expérience inoubliable grâce au fait de s’ouvrir aux autres. Au lieu de vous sentir nerveux, c’est bien de relever des défis et de dépasser vos limites. Après tout, qu’avez-vous à perdre ?

Gagner de la confiance en soi

Quand vous échangez réellement avec les autres, vous leur donnez de l’importance. Cette attitude que vous avez vis-à-vis d’eux, ils vont le renvoyer vers vous. Autrement dit, à leur tour, les gens vont s’intéresser à ce que vous dites et à ce que vous faites. De ce fait, votre estime de soi augmente naturellement étant donné que vous vous sentez aimé. S’ouvrir aux autres c’est être écouté et valorisé. C’est ce dont la confiance en soi a besoin pour augmenter.

Briser la solitude

Aristote a dit : « L’homme est un être sociable, la nature l’a fait pour vivre avec ses semblables ».

Cette citation a toute sa raison d’exister, car effectivement, en tant qu’être humain, nous ne pouvons pas vivre sans les autres. Même si on apprécie la solitude, cela nous fait toujours plaisir quand on a quelqu’un à qui se confier, quelqu’un pour nous venir en aide en cas de difficulté. En bref, aller vers les autres brise notre sentiment de solitude.

S’ouvrir aux autres : comment y arriver ?

Aller vers les autres doit commencer par la volonté de les accepter, le désir de partage et l’envie de sortir de sa zone de confiance. De même, il est primordial de rester sensible à leurs sentiments et d’essayer d’être réceptif à ce qu’ils vous confient. Par la suite, vous pouvez mettre en application ces quelques conseils.

Écoutez les autres

Apprenez à écouter votre interlocuteur. Regardez-le dans les yeux et soyez attentifs à ce qu’il vous dit.

Faites confiance

Décidez de faire confiance aux autres plutôt que de vous méfier d’eux. S’ouvrir aux autres est un risque certes, mais cela en vaut largement le coup. Et puis la vie entière est faite de risques, non ?

Exprimez vos sentiments

Restez en contact avec ce que vous ressentez et partagez sincèrement vos sensations autant que vous le pouvez. Se confier est généralement plus facile quand il est question de partager des opinions ou des réflexions sur quelque chose. Le challenge commence souvent quand il s’agit de mettre des mots sur les émotions. Cependant, il est essentiel de les exprimer pour construire des relations saines et durables.

Soyez authentiques pour s’ouvrir aux autres

Faites en sorte que votre comportement extérieur soit identique ou en harmonie avec vos sentiments et vos pensées intérieures. Pour résumer, soyez authentiques, soyez spontané et vrai, c’est la clé du bonheur. Vous n’êtes pas parfaits et il n’y a pas besoin de l’être. Les autres sauront vous apprécier tel que vous êtes.

Faites preuve d’empathie

Mettez-vous vraiment à la place de cet individu qui vous parle et voyez ce que vous ressentez si vous étiez vraiment à sa place. En effectuant cela, vous laissez aussi les autres s’ouvrir à vous et vice versa.

Posez des questions pour s’ouvrir aux autres

Essayez de changer vos questions en déclarations. Poser constamment des questions peut refléter notre peur d’échanger avec les autres.

Communiquez autrement

Communiquez à la première personne. Commencez les phrases par « je » au lieu de « vous ». Vous pourriez dire : « Je me sens bien ici » au lieu de demander : « Vous sentez-vous heureux d’être ici ? ».

Évitez les « je ne sais pas »

« Je ne sais pas » signifie souvent que vous ne voulez plus y penser. Vous atteignez probablement un niveau d’ouverture qui vous rend anxieux.

Oubliez le passé pour s’ouvrir aux autres

Supposons par exemple qu’une personne a du mal à se confier aux autres. Une peine de cœur peut l’avoir amené à considérer la confiance comme une chose à gagner et non à donner. Par conséquent, elle refuse de donner à qui que ce soit un accès à son espace personnel. Tout du moins, jusqu’à ce qu’il soit absolument certain qu’il le mérite. Même dans ce cas, elle n’accorde sa confiance qu’à contrecœur ou par petites quantités.

Il faut par conséquent oublier le passé, car sans cela, il sera difficile de s’ouvrir aux autres, d’éprouver de la joie et de l’épanouissement réels dans les relations que vous nouez.

La balle est dans votre camp !

Se livrer aux autres est facile comme dire bonjour pour les uns et un vrai défi pour les autres. Ce qu’il faut retenir, c’est que tout dépend de vous. Nous avons tous des traumatismes liés à l’enfance : peur de l’abandon, du rejet, de l’humiliation ou encore de la trahison. Toutefois, il faut aller au-delà de ses obstacles. Ce sont des maux qui nous consument et qui nous empêchent incontestablement de s’ouvrir aux autres. Un travail sur soi est de mise pour les éradiquer. Vous ne pouvez pas éternellement souffrir en silence. C’est votre bien-être mental et physique qui est en jeu. D’autant qu’aller vers les autres c’est s’ouvrir à la vie ainsi qu’au bonheur, le vrai.

Et vous, quels sont vos conseils pour aller vers les autres ? Partagez-les en commentaires.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...