Respiration lunaire : focus sur cette technique aux nombreuses vertus


La respiration yogique — aussi connue sous le nom de pranayama — est étroitement liée à la pratique des asanas. Après tout, l’objectif des divers exercices de yoga reste avant tout de retrouver l’équilibre entre l’esprit, le corps et la respiration. Il n’est donc pas sans surprise que celle-ci s’utilise souvent comme un point d’ancrage pour favoriser la concentration et la conscience. À cet égard, les adeptes de cette discipline ont à leur disposition de nombreuses et différentes techniques qui peuvent présenter des niveaux de complexité assez variés. La respiration lunaire constitue, par exemple, un exercice qui n’était autrefois révélé qu’à un certain nombre de yogis. C’est peut-être pour cette raison qu’elle reste aujourd’hui inconnue de la plupart des gens. Dans cet article, nous allons donc essayer d’apporter quelques explications et précisions sur ce qu’elle représente plus spécifiquement.

Une brève description de la respiration lunaire

Depuis sa première apparition il y a déjà 5 000 ans, le yoga a connu de nombreuses évolutions. Il rassemble aujourd’hui un large éventail de styles et de disciplines afin de se conformer aux besoins de chaque individus. Toutefois, ils sont tous connus pour dynamiser ou tonifier le corps tout en apaisant l’esprit. Pour ce faire, il convient cependant d’avoir recours au pranayama qui consiste à contrôler de manière efficace le souffle. Ce dernier a un effet apaisant et équilibrant sur le système nerveux et regroupe de nombreuses approches. Chacune d’entre elles offre de différents avantages sur le plan physique et émotionnel.

La respiration lunaire, par exemple, est associée à la consolidation de l’énergie yin du corps. Dans ce cas, l’inspiration se fait par la narine gauche et l’expiration par la droite. Ce terme provient à l’origine du nom sanskrit « Chandra Bhedana » (Chandra : lune ; Bhedana : passer). Il vient en opposition au Surya Bhedana ou respiration solaire. On dit qu’au cours de cette pratique, l’énergie circule à travers l’Ida — dit lunaire — lorsque vous inspirez. Ce canal psychique (ou nadi) se situe sur le côté gauche du corps et véhicule l’énergie négative et féminine. L’expiration utilise, en revanche, le Pingala qui se situe le long du côté droit de votre corps. Ce dernier transporte l’énergie positive et la polarité solaire. Par conséquent, quand vous pratiquez la respiration lunaire, vous remarquerez très vite qu’un équilibre entre le yin et le yang s’installe plus facilement.

Quels sont les bienfaits de la respiration lunaire ?

Tout comme la respiration solaire, la respiration lunaire apporte de nombreux bienfaits tant sur le plan psychologique que physique. Toutefois, elle se distingue des différents autres types de respiration yogique dans la mesure où elle exploite l’énergie de la lune. La lune qui se considère d’ailleurs comme l’« astre de la fraîcheur ». En d’autres termes, elle apporte une certaine fraîcheur à l’intérieur de votre corps tout entier. C’est aussi ce qui permet à cette technique de pranayama de vous aider à vous apaiser en toute circonstance… Que votre esprit a besoin de se ralentir, que la fatigue psychique commence à vous envahir ou que vous ayez tout simplement besoin de lâcher prise.

Lorsqu’elle s’effectue correctement, la respiration lunaire permet également de :

    • Réduire la chaleur corporelle (comme en cas de fièvre) ;
    • Abaisser la pression artérielle ;
    • Calmer le mental ;
    • Évacuer le stress et diminuer la tension ;
    • Réguler le fonctionnement de la vésicule biliaire ;
    • Apaiser les brûlures d’estomac ;
    • Rafraîchir l’esprit et le corps ; etc.

Par ailleurs, il s’agit principalement d’une technique de respiration alternée qui peut venir appuyer la pratique du yoga hatha ou d’autres exercices de pleine conscience.

Quelques astuces pour vous aider dans la pratique

Avant d’aborder les étapes à suivre pour effectuer la respiration lunaire, jetons un bref coup d’œil sur les meilleurs moments pour la mettre en application. Comme cette technique est étroitement liée à la nuit, il est donc recommandé de la faire quand le soleil s’est déjà couché. Vous pouvez notamment vous adonner à un exercice rapide de 5 minutes avant de vous coucher. Cela permet d’ailleurs de combattre les différents troubles du sommeil, dont l’insomnie. Vous pouvez de ce fait vous attendre à vous en dormir en un temps record, comme jamais auparavant.

En revanche, il serait probablement plus judicieux d’éviter cette respiration yogique durant la saison froide ou lors d’une journée particulièrement fraîche. Et pour cause, elle abaissera encore plus votre température ce qui pourrait provoquer inutilement des maladies indésirables. De même, il ne faut pas non plus l’effectuer si vous avez déjà pratiqué la respiration solaire le jour-même ; en particulier si vous êtes encore débutant.

Quoi qu’il en soit, il vous incombe de choisir une asana confortable pour en tirer le meilleur profit. Par exemple, la posture prospère (Swastikasana) ou la posture du lotus (Padmâsana) conviendraient parfaitement pour ce faire. Vous pouvez également créer une mudra en renfermant l’index et le majeur de votre main droite contre la paume de sorte que les autres doigts (le pouce, l’annulaire et l’auriculaire) restent en l’air. Cela peut vous être utile lorsque vous devez utiliser cette main pour boucher votre narine. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi réciter mentalement le mantra « Om ».

La respiration lunaire en application

Contrôler votre prana par un exercice de respiration lunaire nécessite le respect des étapes ci-dessous.

    1. Trouvez une position confortable, que vous soyez assis ou debout. Gardez le dos bien droit.
    2. Fermez les yeux et détendez votre visage ainsi que vos lèvres. Ne vous crispez pas. (Imaginer que vos globes oculaires nagent dans une piscine d’eau froide peut éventuellement vous aider.)
    3. Bouchez votre narine droite avec votre pouce droit.
    4. Inspirez par la narine gauche, puis bouchez-la avec l’annulaire ou l’auriculaire tout en libérant votre pouce.
    5. Expirez ensuite par la narine droite.
    6. Régulez votre respiration et répétez cette action pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elle soit vraiment lente et que vous vous sentiez plus détendu.

Il s’agit d’un moyen très simple d’apaiser rapidement votre esprit et de calmer vos émotions. C’est donc un exercice utile à avoir dans sa manche dans les moments où l’anxiété et le stress montent. De même, la respiration lunaire vous aidera vraiment à vous concentrer sur le présent et à appuyer sur le bouton de réinitialisation de votre système nerveux.

2

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Djibril  mars 11, 2020

    C’est génial. Merci bien Coach.!

    reply
    • Mathieu  mars 12, 2020

      Bonjour Djibril.

      C’est un plaisir.

      Bien à toi.
      Mathieu

Add a Comment