Phobie des oiseaux : Quand les oiseaux deviennent nos pires cauchemars


Encore appelée ornithophobie, la phobie des oiseaux est un trouble peu commun,incompris et difficile à vivre. Ceux qui en souffrent ne sont pas pris au sérieux et ils sont souvent au centre des railleries. En effet, beaucoup n’acceptent pas l’idée qu’on pourrait avoir si peur des oiseaux comme la mouette, le moineau,la poule. Pour eux, les ornithophobes font sans doute semblant. Il est compréhensible que l’on puisse avoir peur de certaines espèces d’oiseaux qui n’hésitent pas à attaquer quand ils se sentent menacés. Mais lorsqu’elle devient un handicap, il est important de chercher à la bannir d’autant plus que nous vivons dans un environnement où les oiseaux sont très fréquents.

Qu’est-ce que la phobie des oiseaux

Vous n’avez jamais entendu parler de cette phobie ? Sachez simplement qu’il s’agit d’une peur excessive, irrationnelle et exagérée ressentie par certains individus en présence des oiseaux. Oui, les oiseaux, ces espèces volatiles à plumes dotées d’un bec, de quatre pattes et d’une paire d’ailes. Selon les personnes la frayeur peut s’étendre à toutes sortes d’oiseaux qu’ils volent ou non. Ils ne supportent donc ni les oiseaux comme les moineaux, les rossignols ni les volailles comme les poules, les canards, etc.  Certains ornithophobes ont peur d’une espèce en particulier (pigeons, corbeaux, poules…). Pour d’autres, la phobie est liée à une partie spécifique de l’animal (plumes, bec ou les serres des oiseaux, etc.).

Phobie des oiseaux : comment se manifeste-t-elle ?

Pour l’ornithophobe, la présence d’un oiseau est une véritable menace. Il fait donc tout pour éviter les lieux où il pourrait en rencontrer. Cela signifie qu’il évite les parcs, les sorties en pleine nature et bien d’autres. Une personne qui souffre de ce trouble est capable de changer de trottoir lorsqu’il aperçoit l’objet de sa peur. Si elle vit dans une agglomération où il y a des pigeons dans tous les coins de rue, cela peut l’empêcher de sortir et d’avoir une vie normale. Cette phobie dans ses manifestations les plus graves peut empêcher l’individu à se rendre au rayon boucherie du supermarché. Il ne voudra pas se trouver en présence de volailles, bien qu’elles soient mortes. La phobie modifie donc la perception du monde et peut entraîner des états dépressifs très graves.

Lorsqu’une personne souffrant de la phobie des oiseaux se trouve en présence d’oiseaux, il peut faire une crise de panique avec un stress incontrôlable. Généralement, cela se traduit par des réactions physiques telles qu’une accélération du rythme cardiaque, des sueurs froides, tremblements des membres inférieurs… D’autres peuvent se sentir pétrifiés ou fuir au contraire. Le phobique a pleinement conscience de sa peur irrationnelle et l’impact que cette dernière a sur sa santé et sa vie.

D’où vient cette phobie : origine de la peur des oiseaux

On peut identifier la source de cette peur irrationnelle dans l’enfance à la suite d’un événement traumatique. Le cerveau aurait donc fait un lien entre un fait et les oiseaux de façon consciente, ou inconsciente. Certains développent la phobie des oiseaux parce qu’ils pensent à tort ou à raison que ces êtres sont porteurs de maladies graves (grippe aviaire…). Cette angoisse permanente et exagérée peut aussi s’expliquer par le fait que dans certaines cultures certains oiseaux sont considérés comme étant de mauvais augure.

Quel traitement pour l’ornithophobie ?

En principe, les oiseaux ne représentent aucun danger. Donc, il n’y a en réalité aucune raison d’en avoir peur. A priori, vous avez le droit de ne pas les aimer et de ne pas les apprécier. Mais si la peur des oiseaux est ancrée en vous à telle enseigne que cela affecte votre vie au quotidien alors il est temps de réagir. Vous pouvez décider de combattre seul cette frayeur ou suivre une thérapie.

Vaincre soi-même la phobie des oiseaux

Je ne le dirai jamais assez, nous avions peur de l’inconnu, de ce qui nous échappe ou que nous ne comprenons pas. C’est pour cette raison que je préconise souvent de chercher à mieux connaitre l’objet de la peur. Cette façon de faire vous aide à démystifier votre phobie. Dans le cas des oiseaux, il sera question dans un premier temps de collecter le maximum d’informations sur eux. Vous devez donc vous documenter ou voir des spécialistes pour en savoir davantage sur les différentes espèces, leur mode vie… Ensuite, vous passez à une phase d’auto-exposition progressive.

Comme la plupart des phobies, phobie de chats, phobie des chiens, pour surmonter la phobie des oiseaux, il faut y aller étape par étape. Vous pouvez donc organiser la phase d’auto-exposition comme suit :

  • visionner des images d’oiseaux ;
  • Écouter des enregistrements de chants d’oiseaux ;
  • regarder des vidéos mettant en scène des oiseaux ;
  • observer de loin des oiseaux ;
  • se rapprocher un peu plus pour les observer ;
  • nourrir des oiseaux dans un cadre contrôlé ;
  • tenter de prendre soin d’un oiseau en cage…

Le but est de mettre en place une approche progressive qui vous aidera à vous habituer et à surmonter l’inconfort que suscitent en vous les oiseaux jusqu’à ce que vous réussissez à le dominer. C’est une sorte auto-thérapie conte la phobie des oiseaux qui demande bien entendu de la volonté, du courage et surtout de la persévérance. Il va falloir donc maitriser des techniques de maitrise de soi, de gestion de stress et de relaxation.

Vaincre la peur des oiseaux avec un spécialiste

Vous pouvez aussi décider d’affronter votre frayeur des oiseaux avec l’aide d’un thérapeute. Même si l’auto-exposition fonctionne, il est toujours mieux de se faire accompagner par un spécialiste. Non seulement le professionnel vous aidera à vaincre l’ornithophobie, mais il vous aidera à retrouver la confiance en soi.

TCC : un allié de taille pour lutter contre la phobie des oiseaux

Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) constituent un excellent moyen pour surmonter une phobie. C’est pour cela qu’elles sont souvent recommandées dans le traitement de la plupart des phobies : phobie des serpents, phobie des insectes, peur de conduire

Dans un premier, il s’agira de déterminer les origines de la peur ainsi que les croyances développées par rapport aux espèces volatiles. Le spécialiste vous expliquera ensuite comment vos pensées et vos croyances renforcent votre peur. Il vous aidera à travailler ces croyances qui sont souvent subjectives en pour les remplacer par des pensées objectives.

La seconde partie de la thérapie cognitivo-comportementale pour vaincre la phobie des oiseaux consistera à l’exposition progressive. Elle sera étape par étape :d’abord en imagination ou virtuellement, puis des mises en situation réelles.Il s’agit pour l’ornithophobe d’apprendre à ne plus systématiquement fuir les oiseaux. Dans la mesure où le patient est volontaire, quelques mois de traitement permettent de se débarrasser de cette phobie.

Hypnose, une autre approche pour vaincre l’ornithophobie

L’hypnose permet d’obtenir d’excellents résultats pour le traitement des troubles phobiques. Elle est même recommandée par les professionnels de la santé.Vous pouvez donc recourir au service d’un hypnothérapeute reconnu pour vaincre la phobie des oiseaux. Grâce à cette thérapie, on identifiera les causes de la phobie dans l’inconscient du phobique. Ensuite, par des suggestions, le thérapeute l’aidera à mieux contrôler ses émotions, à retrouver l’estime de soi et à rationaliser sa peur. Vous pouvez par ailleurs apprendre l’autohypnose pour vous exercer chez vous en dehors du cadre de thérapie.

D’autres approches existent et peuvent être profitables aux ornithophobes. Il s’agit entre autres de la PNL, de la TIPI ou de l’EMDR.

Ce billet sur la phobie des oiseaux vous a plu ou aidé ? Merci alors de le partager sur les différents réseaux sociaux. Et surtout, faites-nous part de vos expériences en commentaires.  

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Add a Comment