Vaincre le manque de volonté, oui c’est possible !


Le manque de volonté vient du mot « aboulie » qui veut dire ‘’absence de volonté’’. Une personne qui souffre de cette maladie a envie de faire des choses, d’opérer des changements, mais hélas, elle n’y arrive pas. Elle n’arrive pas à prendre des décisions pour mettre à exécution ses désirs. Elle est encline à la procrastination.

Sur le plan professionnel et même dans la vie sociale, l’absence de volonté est un véritable fléau qui empêche l’individu d’être heureux. L’individu ne peut pas se fixer des horaires de travail et les respecter. Il met un temps fou sur les choses banales et futiles pour finir par ne rien faire. Et, au final, il n’est plus productif. C’est un trouble très difficile à déceler. Si vous remarquez une réduction de votre spontanéité, un déficit d’attention, une distractivité accrue et un ralentissement moteur, pensez à consulter. Vous pourriez souffrir d’une perte de volonté !

Les causes de la perte de volonté

Trois causes majeures sont à l’origine du manque de volonté constaté chez les individus : le manque d’engouement occasionnel, l’incapacité permanente, le traumatisme ou les lésions neurologiques.

Le manque d’engouement occasionnel se définit par l’incapacité momentanée d’une personne à faire face à ses obligations. Cet état peut être le résultat d’une fatigue ou d’un surmenage occasionnel. L’individu à la volonté d’accomplir ses tâches et obligations, mais il n’est pas en mesure de les accomplir. La fatigue physique et parfois intellectuelle qu’il ressent est la cause de ce manque d’engouement. Cet état peut aisément se comprendre. Nous sommes tous des humains et des moments de fatigue ou de faiblesse peuvent arriver. Dans ce cas, l’absence de volonté ne durera que quelques heures et dans le pire des cas une à deux journées.

L’incapacité permanente se définit comme le manque de volonté permanent à prendre des décisions et à accomplir ses obligations. Le pire, l’individu qui agit ainsi à bien conscience, mais n’arrive toujours pas à se relever. Dans ce cas, la perte de volonté peut être symptomatique d’un état dépressif, du syndrome de fatigue chronique ou d’une addiction. Il s’agit d’un trouble psychologique et il urge de consulter.

Dans le troisième cas, l’absence de volonté peut être due à un traumatisme ou à des lésions neurologiques, on parle d’apathie. Ce cas touche le plus souvent les soldats qui vont en guerre et reviennent chez eux affaiblis. Sur les lieux de guerre, ils vivent des traumatismes parfois très violents. Une fois chez eux, ils ressentent le vide et un manque de motivation généralisé. Il s’agit aussi d’un trouble psychologique qui mérite un suivi rigoureux.

Comment vaincre le manque de volonté

« Vouloir, c’est pouvoir». Cet adage traduit si bien la puissance de la volonté dans le processus d’accomplissement d’individu. Lorsque cette dernière n’est pas au rendez-vous, il convient tout à fait d’aller à sa rencontre. En effet, contrairement aux idées reçues sur la volonté qui serait une caractéristique innée, elle peut très bien se développer. Mais comment ?

Prendre conscience de son mal

Comme dans la plupart des troubles psychologiques, l’acceptation est la première étape pour s’en sortir. Il est important pour l’individu qui manque de confiance pour tout de reconnaître et d’accepter qu’il est malade. C’est la plus grande étape et elle nécessite beaucoup d’effort. L’individu qui souffre d’un manque de volonté a parfois conscience qu’il n’accomplit pas ce qu’il doit accomplir. Malgré son envie de changer les choses, il n’y arrive pas. A aucun moment, il n’aurait pu se rendre compte qu’en réalité il est vraiment malade et qu’il doit consulter un médecin. Certains troubles psychologiques sont difficiles à déceler. Il doit donc faire de gros efforts pour arriver à la conclusion ultime.

Accepter de se faire aider

Une fois que l’individu reconnaît son mal, croyez-moi, le processus de guérison devient facile. Il doit consulter un médecin généraliste dans un premier temps. Ce dernier le conduira vers un psychothérapeute qui est la personne la plus habileté à traiter des troubles tels que le manque de volonté. En fonction des causes de la maladie, la thérapie peut être longue. Dans le cas des traumatismes par exemple, l’individu doit rechercher les causes profondes du traumatisme et arriver à les surmonter. La guérison sera longue et se fera surtout étape par étape. L’individu doit donc être patient envers lui-même et envers son entourage.

Parlant de l’entourage, ce dernier a également son mot à dire dans la guérison. Il convient de soutenir le malade et de lui faire des compliments avisés. En effet, l’absence de volonté entraîne également la perte de confiance en soi. Il convient donc d’apporter un soutien affectif au malade et de le complimenter sur les bonnes actions ou les efforts qu’il fournit.

Enfin, plusieurs thérapies permettent de vaincre le manque de volonté. Comme thérapie, on pourrait par exemple parler du training autogène de Schultz, l’hypnose, la relaxation ou la méditation. Toutes ces thérapies constituent des alternatives très puissantes au traitement médicamenteux qui peut avoir des effets secondaires sur la santé.

Apprendre à se fixer des objectifs

Lorsque le processus de guérison est en marche, il est important de prendre les bonnes habitudes. L’une des bonnes habitudes pour vaincre la perte de volonté est de se fixer des objectifs. Se fixer des objectifs dans le but de les atteindre. Au début de chaque année, de chaque mois et de chaque semaine, il est important de se fixer des objectifs et de se donner les moyens de les atteindre. Faites une liste de ces objectifs et collez-les à un endroit très évident. En les voyant à chaque instant, ils constitueront une source de motivation pour vous.

Le manque de volonté est un trouble occasionnel ou psychologique. C’est un trouble qui ne se décèle pas facilement. Or, pour s’en débarrasser, il faut absolument le déceler et prendre conscience de son existence. Une fois, la prise de conscience, il faut recourir à l’aide d’un thérapeute pour guérir. Plusieurs thérapies telles que le training autogène de Schultz, l’hypnose, la relaxation, la méditation permettent d’en finir avec l’absence de volonté.

Si vous êtes face à un manque de volonté, c’est le moment de reprendre votre vie en main !

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment