méditation bouddhiste
0
158
0
158

Objectif : atteindre le nirvana avec la méditation bouddhiste !

Accueil > Spiritualité > Objectif : atteindre le nirvana avec la méditation bouddhiste !

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute participer au Challenge des Actionneurs : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à… 5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Tout le monde le sait désormais… La méditation est une pratique relaxante et revigorante à la fois. Il existe même différentes techniques pour ce faire. Et la méditation bouddhiste (ou bouddhique) en fait partie. Comme les autres formes, celle-ci aspire toujours à vous remettre en contact avec le trésor enfui en vous… Celui que vous pouvez utiliser pour avancer et pour atteindre l’épanouissement personnel. De même, elle vous invite à initier un voyage intérieur qui vous permettra de trouver en vous la force de chercher le changement, de promouvoir la paix avec vous-même. Son objectif ? Atteindre le nirvana. Cet état de béatitude ultime représente l’accomplissement de tout être. Vous vous détachez de toute souffrance, ce qui est essentiel pour vous sentir mieux dans votre peau.

La méditation bouddhiste et le nirvana

Tout d’abord, il convient de rappeler que « nirvana » est un terme associé à la fois à l’hindouisme et au bouddhisme. Après tout, le bouddhisme est né au sein même de l’hindouisme. Les deux traditions incluent donc dans leur philosophie ce concept. Mais, à quoi fait-il référence concrètement ? Il faut remonter un peu dans l’histoire pour donner une réponse à cette question. Pour ce faire, penchons-nous sur le parcours de Siddhartha Gautama, le Bouddha, l’Éveillé. Celui-ci est également à l’origine de la pratique qui nous intéresse dans cet article : la méditation bouddhiste.

Né d’une famille nantie, il se résout à tourner le dos à sa fortune pour se rechercher l’éveil spirituel. Il finira même par abandonner sa femme et son fils pour se consacrer entièrement à cette quête. Les différents chemins qu’il a parcourus lui ont d’ailleurs conduit à une vie ascétique qui ne lui a pourtant pas permis d’atteindre l’accomplissement. Prenant conscience que la famine finira par avoir raison de lui, il commença à adopter peu à peu une vie plus normale, entre le luxe et la pauvreté.

méditation bouddhique

La loi du karma : son rapport avec la méditation bouddhiste

Selon la légende, ce serait alors au cours de la fameuse méditation bouddhique que Siddhartha Gautama était enfin parvenu à atteindre l’illumination. Durant cette session, il a vu défiler ses vies passées et celles des autres. Ce qui lui permettra d’acquérir par la suite une connaissance parfaite et omnisciente de ce monde et de l’univers qui le dépasse. En se consacrant à la méditation, il a fini par atteindre le nirvana. Dans cet état, le méditant arrive à se détacher de la loi du karma. Il s’agit d’ailleurs du premier objectif de la méditation bouddhiste.

Nirvana (un mot sanskrit signifiant « éteindre ») se réfère effectivement à l’état où l’on peut éteindre l’ignorance, la haine et la souffrance terrestre. Ce qui transcende le processus de réincarnation. Celle-ci se produirait effectivement lorsqu’une âme est punie ou récompensée en fonction de ses actions passées, dans sa vie actuelle, mais aussi sa vie antérieure. En atteignant le nirvana, on peut donc se débarrasser de tout mauvais karma. Ce qui nous permet de sortir de cette boucle de réincarnation.

Les principes de base de cette pratique

Siddhartha Gautama prônait ainsi l’utilité de la méditation bouddhiste pour atteindre le nirvana. Cependant, il n’est pas réellement parvenu à expliquer ce nouvel état avec des mots. Néanmois, il a pu partager un message essentiel qui peut servir à tout pratiquant. Pour faire simple, cela se passe comme suit :

  • La souffrance fait partie de la vie ;
  • Elle est causée par l’ignorance de la véritable nature de l’univers ;
  • En avançant dans la compréhension du monde, on peut mettre fin à cette souffrance ;
  • La méditation vous permet d’ailleurs de rompre cette boucle.

Bouddha a alors proposé de contempler l’univers en se servant de la méditation bouddhiste. Il met à disposition de tous huit embranchements du Noble Sentier Octuple pour pouvoir aborder ce monde avec compassion, patience et joie. Ils sont :

  1. La vision parfaite ;
  2. La pensée juste ;
  3. La parole juste ;
  4. L’action juste ;
  5. Les moyens d’existence corrects :
  6. L’effort juste ;
  7. L’attention juste ;
  8. La concentration juste.

Dans les années 60, de grands maîtres de la méditation ont cependant fui un bouddhisme oppressant. Ils considéraient celui-ci comme étant une pratique fondée sur une hiérarchie impartiale et intolérante par rapport à la tradition orientale. Ils ont alors importé la méditation bouddhiste qui est devenue dès lors une méditation occidentale.

Néanmoins, la méditation reste toujours un outil que les bouddhistes utilisent afin d’atteindre le nirvana. Il s’agit de la finalité même de la pratique du bouddhisme. Désignant la paix intérieure la plus complète, l’éveil spirituel, l’apaisement, la libération… C’est l’essence même de la philosophie bouddhique. Difficile donc de s’en détacher.

Les personnes susceptibles d’en profiter

Ayant réussi à intégrer notre société et notre culture, la méditation peut être pratiquée par tout le monde. Le plus dur sera tout simplement de commencer. Malgré le fait que la méditation bouddhiste soit originaire de l’orient, il s’agit d’une belle pratique à initier même si vous êtes à la recherche d’une technique de méditation plus « occidentalisée ». En effet, son application peut se faire facilement, car elle reste accessible et ouverte au grand public. Peu importe votre niveau, votre âge, votre sexe, vous pouvez en faire l’expérience.

D’autre part, les personnes agitées qui présentent des troubles du sommeil, mais aussi celles qui sont souvent soumises à des crises de stress tous les jours trouveront à travers cette méditation aux multiples vertus une amélioration de leur état.

La méditation bouddhiste se révèle ainsi bénéfique. Et ce, que vous soyez en bonne santé ou pas. Elle peut vous aider à surmonter toutes les épreuves que vous aurez à affronter. De fait, tout le monde peut méditer. Cependant, il s’agit surtout de savoir comment bien méditer.

Les bienfaits de la méditation dite « bouddhiste »

La méditation bouddhique confère les mêmes bienfaits que les autres techniques de méditation. Le cerveau humain est réparti en plusieurs zones. Lors de la pratique de la méditation, la neuroscience a découvert que de nombreuses zones du cerveau seraient stimulées. De cette perspective, la méditation bouddhiste pourrait dont être bénéfique, au-delà de l’aspect spirituel. Elle pourrait participer à la stimulation des zones responsables de :

  • L’attention ;
  • La gestion de la mémoire ;
  • L’empathie ;
  • La perception ;
  • L’intégration émotionnelle.

Les travaux de Francisco Varela, Richard Davidson et Antoine Lutz s’appuyant sur l’imagerie cérébrale ont spécifiquement pu démontrer que la méditation induisait une réorganisation de l’activité neuronale.

En outre, l’électro-encéphalographie a également constaté que les zones des sensations corporelles internes et des rapports à soi et aux autres sont également stimulées lors de la méditation. La méditation bouddhiste pourrait ainsi intervenir de la même manière dans ce cas.

Cependant, les impacts positifs de la méditation ne se limitent pas à notre activité cérébrale. En effet, cette pratique apporterait aussi son lot de vertus sur le corps. Oui, elle améliore la qualité de notre sommeil. Ce qui ne manquera pas de nous revigorer et d’améliorer nos performances physiques.

Mais en allant encore plus en profondeur, les scientifiques ont découvert que la pratique régulière de la méditation pouvait intervenir dans la prévention de différentes maladies cardiovasculaires comme les infarctus ou l’athérosclérose. Pratiquer la méditation bouddhiste peut également réduire une pression artérielle fortement élevée, une douleur chronique. Comptez aussi avec toutes ces qualités la faculté d’agir sur les symptômes de dépression.

Le déroulement de chaque séance

Tout comme les autres techniques de méditation, la méditation bouddhique se base sur la concentration, la rigueur et la posture. Son but étant d’imiter le bouddha originel, Siddhartha Gautama. Après tout, il s’agit du premier moine qui a pu atteindre l’éveil spirituel par la méditation. Il a alors compris au terme d’une longue méditation le sens de la nature. Siddhartha a également atteint la vérité grâce à la méditation bouddhiste et s’est employé à prêcher les bienfaits de la méditation. Il a formé sa communauté spirituelle afin de perpétuer ses enseignements lorsqu’il ne sera plus.

Mais comment se déroule la séance concrètement ? En réalité, trois différentes techniques se présentent à vous :

  • Les neuf respirations purificatrices ;
  • La visualisation de Bouddha ;
  • La compassion.

éveil spirituel

La visualisation de Bouddha

Aujourd’hui, on va se concentrer sur la visualisation de Bouddha, comme il est lui-même au centre de cette pratique. Alors, pourquoi ne pas profiter de son image emplie de calme et de bonheur ? Bien évidemment, cette forme de méditation bouddhiste n’implique en rien une conversion au bouddhisme. Il s’agit tout simplement d’avoir un point d’ancrage propice à la relaxation et à la béatitude.

La pratique se passe comme suit.

  • Choisissez une représentation de Bouddha.
  • Fermez les yeux et visualisez un à un ses traits. (Cheveux, oreilles, front, sourcils, yeux, nez, bouche, menton, cou, membres et ainsi de suite…)
  • Relevez tous les détails (le lotus sur lequel il s’assoit, le soleil l’illuminant…).
  • Imaginez Bouddha s’éloigner puis s’approcher de vous. Lorsqu’il est plus proche, concentrez votre attention sur trois traits au hasard.
  • Lors de la pratique de cette méditation bouddhiste, imprégnez-vous de tous les sentiments positifs que cela vous inspire.
  • Répétez les deux dernières étapes si vous souhaitez.
  • Entre deux visualisations, prenez le temps de faire une respiration profonde.

Au fur et à mesure de la pratique, vous seriez en mesure de connaître par cœur cette image. Vous n’aurez donc plus besoin de la décortiquer avant de commencer chaque séance.

Dans ce cas encore, vous pouvez vous lancer dans l’exercice à tout moment de la journée. Attention toutefois à ne pas pratiquer lorsque vous êtes trop fatigué, au risque de vous endormir.

Méditation bouddhiste : les astuces pour commencer tout en douceur

Cette technique a l’avantage de pouvoir être pratiquée à tout moment de la journée. Elle nécessite un minimum de préparation. Elle requiert surtout la volonté de commencer. Contrairement aux idées reçues, les débutants peuvent s’y adonner également. Pour ce faire, vous pouvez décider de fréquenter directement une école de méditation ou suivre une séance de méditation guidée à l’aide d’un support externe quelconque (vidéos YouTube, enregistrements audio…).

Cependant, voici quelques préparatifs qui peuvent vous aider à profiter pleinement de votre séance de méditation bouddhiste.

  • Vous devez avant tout choisir le moment qui vous convient le mieux pour méditer. En effet, si certains préfèrent méditer le matin, ou en milieu de journée, d’autres apprécient plus le faire à la fin de leur journée.
  • Ensuite, vous devrez assurer votre tranquillité lors de votre méditation. Pour ce faire, éteignez votre téléphone et trouvez un endroit calme et propice à la concentration.
  • Portez également des vêtements légers et confortables lors de vos séances. Cela vous aidera à vous concentrer davantage.
  • À présent, définissez le temps que vous pouvez consacrer à la méditation bouddhiste. Si vous commencez, 15 minutes suffiront. Augmentez ensuite la durée de votre méditation au fil de votre évolution.
  • Ensuite, adoptez une posture assise et confortable. La plus utilisée dans la méditation consiste à s’asseoir et à croiser les pieds devant soi. Ensuite, de poser les mains sur les genoux.

Ce ne sera qu’après ces préparatifs que vous pourriez réellement commencer à méditer. Vous devrez commencer par définir votre objectif, le visualiser et focaliser tout votre esprit dessus. En effet, vous demandez vos raisons de pratiquer vous permettra de trouver la motivation nécessaire pour continuer.

La méditation bouddhiste en conclusion

À présent, vous savez comment bien méditer et vous savez qu’il s’agit d’une pratique qui peut conduire au bonheur et à la paix intérieure. Seulement, pour pouvoir bénéficier de toutes ces vertus, il faudra en faire régulièrement. Chassons nos idées noires, calmons nos esprits et décidons de mieux vivre en pratiquant la méditation jadis utilisée par les moines bouddhistes. Ce sera également l’occasion de reprendre notre état de santé en main.

Si cet article vous a aidé d’une manière ou d’une autre, faites-le-nous savoir en laissant un commentaire.

Alors, qu’attendez-vous pour commencer la méditation bouddhiste ?

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le challenge des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

CHALLENGE INÉDIT : Du 26 janvier au 30 janvier, participez gratuitement à…

5 Ateliers en ligne et en direct pour redonner du SENS à votre vie.

Retrouvez enfin confiance en vous et en vos capacités à réussir sans être angoissé et stressé dès que vous devez passer à l’Action.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INÉDIT : Du 26 Janvier au 30 Janvier, participez gratuitement à...

5 Ateliers en Ligne et en Direct pour Redonner du SENS à votre Vie.

Retrouvez enfin Confiance en Vous et en vos Capacités à Réussir sans être Angoissé et Stressé dès que vous devez Passer à l'Action.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

DU 26/01 AU 30/01 : Redonnez du SENS à votre vie grâce au challenge des Actionneurs.