Médecine psychosomatique,pour une prise en charge globale des maladies


La médecine psychosomatique permet d’établir un lien entre les troubles psychiques et les différentes maladies affectant le corps d’un individu. L’homme en effet est une « unité psychosomatique ». Ainsi, tout ce qui affecte son esprit est susceptible d’affecter son corps, et vice versa. Ce qui explique les maladies psychosomatiques dans l’ensemble. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article.

La médecine psychosomatique : quel est son champ d’action ?

Qu’ils soient fonctionnels ou organiques, les troubles somatiques peuvent avoir des répercussions psychiques. En d’autres termes, les maladies physiques peuvent affecter notre état mental. Par exemple, un patient qui a le SIDA peut souffrir de dépression. Dans ce cas, il doit bénéficier d’une prise en charge psychologique.

Cette spécialiste s’intéresse aussi à l’impact des facteurs psychologiques sur le soma. Elle tente de comprendre comment notre mental peut entrainer des changements somatiques. Les maladies psychosomatiques concernées ici sont des affections somatiques fonctionnelles ou organiques dont le facteur principal est psychologique. Il s’agit par exemple du syndrome de fatigue chronique, du syndrome du côlon irritable et de la fibromyalgie.

Parallèlement, la médecine psychosomatique se penche sur :

  • les effets indésirables de certains médicaments sur le psychique;
  • les effets du stress sur le corps (par exemple, les modifications observées au niveau de la pression artérielle provoquée par la prise de parole en public ; l’association de dépression avec mortalité cardiovasculaire)…

Au final, toutes les branches et spécialités de la médecine peuvent être concernées par une approche psychosomatique de la maladie. Le plus évident est bien entendu celui de la médecine clinique.

Qui peut envisager une consultation en médecine psychosomatique ?

Ce type de consultation est bénéfique pour les patients souffrant de problèmes psychiatriques provoqués par l’impact émotionnel et psychologique d’une maladie. En effet, faire face à une maladie peut être difficile à bien des égards, ce qui fait que de nombreux patients éprouvent plus que des effets physiques, mais aussi des problèmes mentaux, qui s’aggravent à mesure que leur maladie évolue. Ils sont donc confrontés à des défis supplémentaires qui peuvent même contribuer à l’aggravation de leur état. Grâce à l’approche psychosomatique, ils peuvent bénéficier d’une prise en charge psychologique adéquate.

La médecine psychosomatique peut aussi aider les personnes qui souffrent d’une affection physique déclenchée par une prédisposition mentale. La consultation avec le spécialiste devrait aboutir à un plan de traitement psychiatrique. On peut par exemple y recourir comme moyen de prévention d’un suicide chez les personnes dépressives.

Les séances de consultation en médecine psychosomatique peuvent aider à prévenir les effets du stress sur l’organisme. Elles permettent en effet aux personnes qui en souffrent de mieux gérer leurs différentes émotions.

Comment le diagnostic est établi en médecine psychosomatique ?

Quand on soupçonne une maladie psychosomatique, on oriente le patient vers un spécialiste en psychiatrie. Le rendez-vous peut toutefois avoir lieu entre ce dernier et le médecin généraliste traitant, on parle dans ce cas de consultation de liaison.

La consultation en médecine psychosomatique commence par un entretien avec le patient ou son médecin traitant. Le spécialiste posera des questions au patient pour :

  • Evaluer ses antécédents médicaux ;
  • Analyser les antécédents familiaux liés aux maladies mentales ;
  • Evaluer les antécédents de toxicomanie du patient ;
  • Examiner les symptômes du patient ;
  • Prendre en compte les traitements et médicaments antérieurs que le patient a reçus ;
  • Un diagnostic du problème psychiatrique spécifique qui affecte le patient.

Si le spécialiste a besoin de plus d’informations pour poser un diagnostic, il peut demander un examen psychologique plus complet ainsi que des tests de laboratoire.

Traitements des troubles psychosomatiques

À la fin de la consultation, le spécialiste en médecine psychosomatique élaborera un plan de traitement. Ce dernier varie d’un patient à un autre en fonction de plusieurs facteurs. Il peut donc prescrire des médicaments tels que les antidépresseurs, médicaments anti-stress ; stabilisateurs d’humeur …

Les maladies physiques causées par des facteurs mentaux peuvent donc être traitées par des médicaments. Mais la guérison complète peut nécessiter des traitements spécifiques pour atténuer les facteurs psychologiques en cause comme le stress, l’anxiété, la dépression, etc.

Dans ce cas, le médecin peut préconiser :

  • Une psychothérapie : une thérapie basée sur la l’interaction entre patient et spécialiste visant à améliorer la santé mentale et le bien-être. Elle permet un changement positif dans la pensée, le sentiment, le comportement et le fonctionnement sociaux de l’individu.
  • Une psychanalyse : le spécialiste en médecine psychosomatique peut recommander cette thérapie qui est utilisée pour traiter la dépression et les troubles anxieux. C’est un processus long qui implique deux à cinq séances par semaine pendant plusieurs années. Le psychanalyste notera les souvenirs d’enfance et les rêves du patient pour déterminer la cause de son mal-être.
  • une thérapie cognitivo-comportementale : cette thérapie se concentre sur l’analyse des pensées et des croyances du patient qui influent sur son état mental. Elle aide le patient à surmonter les émotions qui entraînent une modification de son comportement. Elle permet également au patient de faire face aux situations négatives causes de la dépression, la colère, des phobies, la douleur chronique, etc. Les séances peuvent varier en fonction de la gravité de l’état du patient évalué par le spécialiste en médecine psychosomatique.
  • La psychothérapie de groupe : elle implique 5 à 15 patients dans un groupe sous la direction d’un psychiatre qualifié. Cette thérapie s’adresse aux patients qui ont des difficultés relationnelles entre autres.

Maladies psychosomatiques: Autres traitements possibles

  • Hypnothérapie : l’hypnose induit une condition de transe (inconsciente) dans laquelle le contrôle conscient de l’esprit est supprimé. C’est par le biais du subconscient que l’hypnothérapeute peut comprendre l’état d’esprit du patient. L’hypnothérapie est utilisée pour traiter les troubles liés au stress comme l’insomnie et d’autres affections aggravées par des tensions comme le syndrome du côlon irritable, le psoriasis, l’eczéma, etc.
  • L’acupuncture : le spécialiste en médecine psychosomatique peut recommander l’acupuncture. Le principe de base de cette thérapie est de stimuler les points du corps en utilisant des aiguilles, pour corriger les irrégularités du flux d’énergie à travers les canaux appelés méridiens. Ceci est principalement utilisé pour traiter l’anxiété et la dépression. Les séances peuvent varier en fonction du patient. De nombreux patients ressentent une profonde sensation de relaxation après un traitement d’acupuncture.

Les patients peuvent également être internés dans un hôpital ou un centre de réadaptation pour un traitement, ou dans sa propre maison pour un traitement résidentiel.

La médecine psychosomatique peut-elle remplacer la médecine conventionnelle ?

La médecine psychosomatique est certes bénéfique, mais ne saurait en aucun cas remplacer celle conventionnelle. De fait, elle permet essentiellement de satisfaire les besoins émotionnels d’une personne. Autrement dit, elle participe à offrir aux personnes souffrantes un minimum de réconfort. Ce qui peut bien évidemment avoir des répercussions sur l’ensemble de l’organisme. Consulter un spécialiste en médecine psychosomatique ne dispense donc pas de l’obligation de faire ses visites médicales. Les deux sciences sont au contraire complémentaires. L’aide du psychiatre peut cependant se révéler utile pour réduire la fréquence des rendez-vous chez le médecin généraliste.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment