La communication bienveillante: pour entretenir des relations harmonieuses


La communication, on le sait déjà tous, est la clé de voûte de la civilisation humaine. En effet, de tout temps, dans toutes les cultures, dans toute l’histoire, dans toutes les langues, dans les routines de vie et même dans les débats politiques, l’Homme a toujours communiqué. Ainsi, on peut voir la communication comme le seul moyen de transmettre ou de recevoir des informations et/ou les intentions d’un individu à un autre. Par ailleurs, il faut savoir que même si la communication peut revêtir plusieurs formes, le principe reste toujours le même : véhiculer des émotions. Et ce, qu’elles soient négatives ou positives. Parmi, les différentes techniques de communication que vous pourrez utiliser, il y a la communication bienveillante, aussi appelée la communication non violente.

Pourquoi utiliser la communication bienveillante ?

N’avez vous jamais remarqué que lorsque vous n’adoptez pas une communication bienveillante, vous générez bien souvent des conflits, des incompréhensions… Bref, des situations désagréables autant pour vous que pour votre interlocuteur. Commencer à vous remettre en question et surtout à faire le point sur votre de communication est donc un ingrédient clé qui vous permettra d’éviter de nombreux malentendus inutiles. Effectivement, la communication bienveillante est un ensemble d’outils conçus pour vous aider à exprimer clairement vos besoins et in fine à éviter les conflits. Et ceci, en vous permettant de :

  • Prendre conscience de l’impact de votre langage sur l’autre
  • Favoriser la coopération ainsi que le respect des différences
  • Développer votre intelligence émotionnelle
  • Améliorer la confiance mutuelle

Vous l’aurez donc compris, la communication bienveillante est la base pour entretenir des relations humaines saines et harmonieuses. De plus, en apprenant à utiliser cette méthode dans votre vie de tous les jours, vous verrez qu’elle contribue grandement au bonheur de votre entourage, mais aussi, à votre épanouissement personnel. Aussi, grâce à la communication bienveillante vous verrez combien il est peut-être facile de se faire aimer de tous.

Évidemment, il faut comprendre que cette technique de communication demande de la pratique pour être bien assimilée.

Les quatre piliers de la communication bienveillante

Ce n’est un secret pour personne, les émotions désagréables qui nous traversent sont le résultat d’un besoin ignoré ou non satisfait. Pour arriver à une communication bienveillante, il est donc crucial de satisfaire le besoin en question. Pour cela, Marshall Rosenberg, investigateur du concept de la communication non violente propose une technique en quatre temps :

Observation des faits

En effet, selon les principes de la communication non violente, évaluer et interpréter les faits sont les premières choses à faire. Autrement dit, observer sans émettre de jugement.

Expression des sentiments

Ensuite, vous devez nommer le sentiment qui vous habite afin de pouvoir clairement communiquer ce qui se passe. Effectivement, il faut comprendre que les émotions sont très faciles à confondre, les interpréter vous sera donc difficile si vous ne connaissez même pas leurs noms.

Expression des besoins

Une fois votre sentiment nommé, et que vous êtes conscient de ce dernier, déterminez ce qui peut relier ce sentiment au besoin que vous devez satisfaire.

Formuler une demande

Enfin, après être passé par les 3 étapes précédentes, le temps est venu de conclure et d’accéder à la satisfaction de votre besoin non assouvie. Pour cela, traduisez votre besoin en demande. En d’autres mots, faites une liste des actions à accomplir pour satisfaire vos besoins tout en faisant une prévision des actions à que vous ne devriez plus reproduire dans le futur.

Les clés pour mieux communiquer de manière bienveillante

On est bien d’accord, une bonne communication interpersonnelle est un art bien difficile à maîtriser. Effectivement, être en mesure d’engager une conversation de manière bienveillante, de la maintenir et surtout de conclure celle-ci comme une expérience positive autant pour vous que pour l’autre est une compétence qu’il faut acquérir. Malheureusement et il faut bien se l’avouer, il n’y pas de solution miracle. Une communication bienveillante passe par différentes étapes que vous devez maîtriser. À savoir :

  • Mieux se faire comprendre

Eh oui ! La première étape d’une communication bienveillante est de bien se faire comprendre. Donc, NON, il ne s’agit pas que de se faire entendre pour être compris. Mais bien que le message que vous voulez faire passer arrive à votre interlocuteur tel que vous l’avez conçu. Effectivement, vous ne pouvez jamais être à l’abri d’un malentendu. Autrement dit, que votre interlocuteur comprenne, non pas ce que vous voulez vraiment lui dire, mais une chose bien différente, une chose qu’il croit comprendre.

Pour éviter ce genre de situation, vous devez donc parler de manière claire, concise et en veillant bien à utiliser des phrases positives. Ainsi, vous devez dire ce que vous voulez et non ce que ne voulez pas. Par ailleurs, il faut savoir que les malentendus peuvent également survenir lorsque le ton que vous utilisez ne correspond pas au message que vous vouliez faire passer. Pour mieux communiquer, vous devez donc faire également très attention à ce détail. Enfin, n’oubliez pas que l’honnêteté est la base d’une communication bienveillante et positive. Ainsi, vous devez toujours veiller à être sincère.

  • Être à l’écoute

Se faire comprendre est important, oui, tout comme comprendre les autres l’est également pour une communication bienveillante. Et pour bien comprendre votre interlocuteur, il n’y a pas de recette magique. Vous devez rester attentif à tout ce qu’il vous dit. D’ailleurs, sachez qu’écouter est un allié de taille dans toutes les relations humaines. Effectivement, que ce soit dans la sphère amoureuse, familiale, amicale ou professionnelle, écouter c’est prendre le temps pour les autres. Tout simplement parce qu’elle permet de libérer, mais aussi de soulager les autres de leurs peines.

Écouter, c’est donc accepter de comprendre ce que ressent l’autre et ce qui l’anime. Mais encore, écouter c’est accepter d’entendre un point de vue différent de ce que vous avez. En bref, écouter faire preuve d’empathie. Bien sûr, tout le monde ne naît pas avec une bonne écoute active. Toutefois, il s’agit d’une compétence clé qui peut s’acquérir. Pour cela, vous devez apprendre à prêter attention aussi bien à votre interlocuteur qu’au contenu de ce qu’il dit.

  • Accepter nos différences

Il faut bien l’admettre, chaque personne est différente. D’ailleurs, ne dit-on pas que chacun est unique à sa façon. Malheureusement, si la différence est une richesse, elle peut aussi parfois être source de conflits. Et plus particulièrement lorsque cela concerne les idées et les points de vue. Néanmoins, pour maintenir une communication bienveillante, trouver un compromis est souvent la meilleure issue. Effectivement, il faut comprendre que vous ne pouvez pas toujours rallier les autres à vos valeurs. Aussi, faire d’empathie et de pensée critique sont d’excellente manière de prendre du recul sur la situation.

Et vous, quelles sont les techniques que vous utilisez pour instaurer une communication bienveillante ?

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment