Utiliser un choc émotionnel pour réussir comme ce milliardaire très connu


Je suis convaincu qu’à la lecture de ce titre, vous avez froncé les sourcils : un choc émotionnel pour avancer ? Votre interrogation est légitime. La plupart du temps, le choc émotionnel a plutôt tendance à nous enfoncer. Bien peu sont ceux qui se relèvent. Mais vous découvrirez ici le bon côté de ces événements terribles sur notre réussite. Si vous voulez vraiment tirer parti de vos expériences malheureuses et traumatisantes, lisez la suite de cet article.

Le choc émotionnel : Qu’est-ce que c’est ?

« Toute existence connait son jour de traumatisme primal, qui divise cette vie en un avant et un après et dont le souvenir même furtif suffit à figer dans une terreur irrationnelle, animale et inguérissable. » Amélie Nothomb

Le choc émotionnel est la réaction causée par un événement malheureux et traumatisant. Cette réaction peut intervenir après un décès, une déception amoureuse, une maladie physique, psychique, mentale voire un licenciement. En fait, la liste des chocs et événements traumatisants est trop longue pour être répertoriée ici. Toujours est-il que ceux qui en subissent un doivent parfois prendre de lourdes décisions. Car un choc émotionnel peut produire certains des symptômes suivants :

  • Une apathie chronique
  • Une crainte disproportionnée de l’échec
  • Des maladies
  • Le désir de se suicider
  • Le manque de confiance
  • Une exacerbation de la timidité

Impact sur votre organisme

Un choc émotionnel n’a pas seulement des conséquences négatives sur votre cerveau, il peut également affecter votre organisme. Vos émotions, qu’elles soient positives ou négatives, peuvent avoir un effet sur système nerveux. Lorsqu’elles activent votre système nerveux sympathique et parasympathique, c’est tout votre corps qui peut subir les conséquences. Les scientifiques l’ont prouvé, une forte émotion négative peut activer la fonction orthosympathique. Dans ce cas, c’est tout votre nerveux sympathique qui peut être affecté.

En effet, lorsque cela se produit, vous pourrez être victime de la tachycardie, de l’hypertension artérielle, de la vasoconstriction, de la contraction musculaire. L’activation de la fonction orthosympathique peut aussi provoquer l’accélération de la respiration, la dilatation des pupilles, la sécrétion d’adrénaline. À cause du choc émotionnel, vous pouvez être victime de la dilatation de la vessie, de la dilatation des glandes sudoripares ou de la libération de glucose par le foie. Au regard de tout cela, vous conviendrez qu’il faut éviter autant que faire se peut d’en être victime.

Conséquences du traumatisme sur les maladies

Lorsque vous êtes malade, les fortes émotions négatives ne sont vraiment pas conseillées pour vous. Elles peuvent conduire à un bouleversement de votre état de santé. C’est simple, si ces bouleversements peuvent occasionner des maladies, imaginez leurs effets lorsque vous n’êtes déjà pas en santé. Il faut cependant rappeler qu’il y a certaines maladies qui peuvent occasionner un choc émotionnel. C’est le cas des personnes atteintes du cancer et qui se disent qu’il n’y a aucun traitement possible pour elles. Même s’il s’agit des études théoriques qui ne sont pas toujours prouvées, une chose demeure : les troubles psychosomatiques sont généralement liés à un facteur psychologique. Le traumatisme qui en découle pouvant cependant se présenter sous forme de maladie. Le plus souvent, les maladies causées par ce traumatisme ne guérissent que lorsque vous parvenez d’abord à mettre fin à ce qui vous traumatise.

Au-delà de cette appréhension négative des conséquences du traumatisme dans la vie d’un être humain, il y a une nouvelle positive. Sachez qu’il est réellement possible d’échapper aux conséquences d’un choc émotionnel. En effet, notre mental a une partie appelée système nerveux parasympathique. Elle diminue les effets liés à la fonction sympathique. L’activation du système nerveux parasympathique ralentit le rythme cardiaque, ce qui baisse votre fréquence de respiration et réduit votre tension artérielle. Bref, c’est cette partie du mental qui déclenche des effets inverses, afin de limiter les conséquences liées au traumatisme.

Aucun de ces chocs émotionnels symptômes n’est bon pour vous et pour vos proches. Lorsque vous faites face à un événement de ce type, les chances de vous relever pour avancer dans la vie sont minces. Vous avez besoin d’aide pour faire les choses autrement. Mais est-ce vraiment possible de se relever après un événement qui perturbe votre vie et vos sentiments ?

Le choc émotionnel qui changea la vie de Steve Jobs

A sa mort le 5 octobre 2011, Steve Jobs était considéré comme l’un des hommes les plus importants du siècle dernier. Il a mis au point des programmes et des produits informatiques qui ont changé le monde. Si vous possédez aujourd’hui un iPhone (et plus largement un smartphone), c’est grâce à lui. Ce visionnaire est l’un des plus grands génies de notre temps. Mais saviez-vous que le succès de Steve Jobs est né d’une déception dont il a failli ne jamais se remettre ?

Restituons les faits : en 1983, Steve Jobs embauche le PDG de Pepsi Cola, John Sculley pour diriger son entreprise en pleine croissance. Mais 2 ans plus tard, ce dernier manœuvre et pousse le conseil d’administration à licencier Steve Jobs de sa propre entreprise ! Le choc fut si douloureux que Steve Jobs fit une dépression.

Mais après quelques mois de passage à vide, le génie se reprit, mit au point un produit très performant et fut réembauché par Apple en janvier 1997. Quelques années plus tard, l’iPad, l’iPhone et l’iPod furent créés et changèrent notre façon de communiquer.

Retenez ceci : Steve Jobs s’est servi d’une expérience traumatisante, d’un choc émotionnel, pour se relancer.

Qu’est-ce qui l’a aidé ?

Que faut-il faire en cas de choc ?

Lorsque vous êtes en état de choc, il ne faut surtout pas vous affoler. À l’instant même, commencez par chercher de l’aide. Surtout éviter de rester tout seul. Lorsque le choc se produit, vos émotions sont intenses et contenues en vous. Trouvez donc un moyen de vous exprimer, un moyen pour ressortir ce que vous ressentez. Ne contenez pas votre tristesse ou votre colère. En vous faisant entourer de gens, vous leur exprimez vos problèmes. Cela va certainement vous soulager. Du moins, cela limitera l’impact des conséquences de votre choc émotionnel.

Lorsque vous vous libérez de la sorte, vous pouvez alors suivre un programme, afin de retrouver pleine possession de vos moyens. Vous saurez que vous avez retrouvé la forme lorsque vous vous sentirez de nouveau en sécurité, après votre choc. Mais pour réussir, il est très conseillé de se faire accompagner par un spécialiste.

Les atouts du traumatisme émotionnel : la prise de conscience

« Si certains individus face à l’adversité semblent rendus vulnérables par l’exposition aux traumas, d’autres vont se construire dans la résilience et sortir renforcés par l’expérience traumatique qui leur donne un regain d’énergie, un ressort psychologique. » Marie Arnaut.

Un traumatisme émotionnel comprend 3 étapes. La plupart du temps, nous en subissons 2 et ne passons pas à la 3ème.

Étape 1 : la stupeur

La première est celle de la stupeur. Si votre conjoint vous abandonne par exemple, vous pourriez y penser pendant très longtemps, vous demandant constamment « pourquoi ? ». Cette étape ne dure pas très longtemps.

Étape 2 : le déni

Ensuite, vous pourriez éprouver du déni, le refus d’accepter la situation. Si c’est le cas, vous tomberez dans un cycle infernal qui ne vous fera que du mal. Il faut absolument passer à la 3ème étape le plus tôt possible…

Étape 3 : la prise de conscience

La prise de conscience consiste à accepter que quelque chose a changé et qu’il faut passer à autre chose. Pour y parvenir, faites le point et posez-vous ces questions :

  • Pourquoi cet événement traumatisant est-il intervenu ?
  • Suis-je de quelque manière responsable de ce qui est arrivé ?
  • Si oui, comment me prémunir contre de pareils traumatismes à l’avenir ?

C’est ce qu’a fait Steve Jobs. Il a dû admettre qu’il avait été un patron excentrique et tyrannique, ce qui avait poussé ses employés et collègues à se retourner contre lui. Par la suite, il était résolu à changer de comportement à leur égard.

Le choc émotionnel et la reconversion vitale

La reconversion vitale est encore appelée le « changement d’objectif et de paradigme ». Autrement dit, un choc émotionnel vous amène parfois à reconsidérer vos objectifs dans la vie voire même redéfinir votre projet de vie. Si vous avez subi un choc émotionnel après un décès de vos proches, vous n’y pouvez rien. Mais y a-t-il des choses à changer dans votre propre vie ?

Je me rappelle d’un article de presse qui expliquait qu’une dénommée Louise avait perdu sa sœur jumelle des suites de complications liées à une obésité morbide. Ce fut un choc terrible pour Louise car elles étaient très proches. Après la mort de la jeune femme de 25 ans, sa sœur a pris conscience que leur mode de vie était vraiment dangereux (elle pesait alors 162 kilos). Elle s’est mise résolument au régime, et 4 ans plus tard, elle n’en pesait plus que 98 ! Ce décès choquant l’a poussée à opérer une reconversion vitale exceptionnelle.

Si vous vivez un choc émotionnel après décès, utilisez-le pour reconsidérer vos objectifs dans la vie. Par exemple, l’emploi que vous avez perdu ne vous donne-t-il pas l’occasion de travailler enfin à votre propre compte ? Cet homme qui vous a lâchement abandonné ne vous offre-t-il pas l’opportunité de rencontrer enfin la bonne personne ? Faites le point et fixez-vous de nouveaux objectifs.

Traumatisme émotionnel et reconquête de soi

L’effet le plus déstabilisant du traumatisme émotionnel est la peur de l’échec. Une femme éconduite et abandonnée aura beaucoup de mal à faire confiance aux hommes par la suite. Un employé évincé pensera sans doute qu’il ne vaut rien. Le plus difficile à faire est souvent de lutter contre ce type de sentiments. Or, il est indispensable de regagner de la confiance et de l’estime pour avancer dans la vie. Si vous revisitez cet article sur la peur de l’échec, vous ne craindrez plus l’échec après un choc émotionnel après décès. Se poser des questions après un échec traumatisant peut aider aussi à prendre de bonnes résolutions.

Que sait-on des prises en charge ?

Les personnes victimes de choc sont prises en charge différemment, selon leurs pays d’appartenance.

Les secondes après le choc sont des instants capitaux. Pour la prise en charge, il ne faut pas seulement se limiter aux victimes d’un événement traumatisant. Même les personnes présentes sur le lieu de l’événement doivent être prises en charge. Si c’est vrai qu’en cas d’accident grave, on pense généralement à soigner les accidentés, il ne faut cependant pas oublier les personnes en état de choc émotionnel. Elles ont vu une scène traumatisante. Une scène dans laquelle elles auraient peut-être perdu un être cher. Parfois, le simple fait d’être la première personne sur les lieux, peut à jamais rester gravé dans vos mémoires. Il faut donc penser à s’occuper rapidement de ces personnes en état de choc.

La prise en charge rapide des personnes traumatisées à cause d’un drame limitera les risques d’un stress post-traumatique. Plus vite vous réagissez, mieux vous réduisez les possibilités d’une affection psychiatrique chronique. Tous les experts se sont accordés là-dessus ! Mais, la réalité, c’est que les approches diffèrent selon les pays. Docteur en psychologie à Lille en France, Sylvie Molenda explique que le problème de la prise en charge du choc émotionnel se situe au niveau de la collecte des données. D’après elle, « Il est très difficile de recueillir le consentement éclairé chez des personnes qui sont en état de choc, donc ce sont des études très compliquées et délicates à mettre en place ».

Les thérapies cognitives et comportementales

Les thérapies cognitives et comportementales sont utilisées dans plusieurs pays pour prévenir l’état de stress post-traumatique. Ces pratiques sont notamment utilisées en Amérique du Nord et au Royaume-Uni. Ces thérapies sont importantes, dans la mesure où elles amènent les patients à mieux contrôler leurs souvenirs. Ils sont exposés à leurs souvenirs et travaillent leurs traumatismes plus profondément. Cette approche est différente de ce qui se passe dans d’autres pays comme la France. Pour faire face au problème de choc émotionnel, les Anglais ont étudié l’impact du Tetris dans la prévention du stress post-traumatique. Ceux-ci ont compris que tout se passe tout juste après l’événement. C’est à ce moment qu’on garde les souvenirs d’un événement traumatisant.

Juste après le choc, jouer au Tetris vous permettra de vous concentrer sur autre chose. Vous pensez moins à ce qui vient de se passer. Par conséquent, cela vous évitera de consolider tous ces souvenirs relatifs à votre traumatisme. Les divergences pour la prise en charge immédiate des personnes victimes d’un traumatisme sont toujours d’actualité. L’utilisation des jeux comme le Tetris et l’accompagnement par un professionnel, semblent les meilleures solutions pour sortir d’un choc émotionnel. En ce qui concerne les traitements médicamenteux, il y a encore beaucoup à faire.

D’autres éléments vous ont sans doute aidé à surmonter un choc traumatisant. Quels sont-ils ? Et si vous les partagiez avec nous après avoir partagé l’article sur les réseaux sociaux ?

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment