Accepter le changement : 4 étapes incontournables pour y parvenir

J’aimerais évoquer aujourd’hui un aspect qui freine considérablement notre évolution : la réticence au changement. Pour certains de mes amis, et pour beaucoup d’entre vous, rien n’est aussi difficile que d’admettre que les choses ont changé. Pourquoi est-ce si difficile d’accepter le changement ? On ne peut pas y répondre en une seule phrase. Je vous suggère plutôt de lire la suite de l’article et de découvrir 4 facteurs qui contribuent à accepter le changement, et même à en faire une force dans votre vie.

Pourquoi cette réticence au changement ?

« Rien n’est permanent, sauf le changement » Héraclite d’Ephèse

La première raison pour laquelle il est difficile d’accepter de changer est le goût de la routine. Quand on s’est habitué à une chose, une personne ou même un geste, c’est une torture de l’abandonner. Et tous les humains sont confrontés à cette difficulté. Tenez par exemple : vous avez noté combien il peut être dur pour un bébé d’accepter le sevrage ? Vous en aurez parfois pour plusieurs nuits sans sommeil avant qu’il n’accepte ce changement.

Une deuxième raison tient au fait que le changement fait peur. Pour certains, c’est un saut dans l’inconnu. Ils ne savent pas ce que l’avenir leur réserve, et ils craignent de perdre leurs repères. Et bien souvent, ils n’ont pas tort. Un changement apporte souvent son lot d’épreuves, de surprises désagréables et de déceptions. On comprend que tant de gens aient du mal à changer !

Une troisième raison explique cette difficulté à changer les choses. Laquelle ? Eh bien, on a du mal à accepter le changement parce qu’il est souvent synonyme d’échec. Comment cela ? Prenons un exemple. Si votre mariage vient de prendre fin, il est normal que vous ayez du mal à l’accepter. Que vous soyez à l’origine de cette rupture amoureuse ou non, l’idée que ce conjoint n’est plus avec vous vous convainc de ce que vous n’avez pas réussi à bâtir une union solide. Or, nous haïssons tous l’échec. On peut donc avoir du mal à accepter de changer  pour cette seule raison.

Mais peut-on voir les choses autrement ?

Pourtant, le changement est inhérent à notre nature. Vous n’êtes pas resté un bébé. Ou encore, vous avez sans doute quitté l’école. Vous avez désormais une relation amoureuse, alors que ce n’était pas le cas avant.  Nous passons notre vie à changer, et ce sans même nous en rendre compte. Il est probable que vous mangiez tous les jours. Mais vous ne consommez pas la même chose chaque jour, n’est-ce-pas ? La vie est donc faite de routine et de changement.

D’ailleurs, les scientifiques estiment que chaque jour, notre corps élimine 300 milliards de cellules abîmées. Autrement dit, chaque jour de votre vie, vous êtes une nouvelle personne. Votre corps a complètement changé et vos cellules sont plus jeunes que vous. La loi du changement est donc inscrite dans nos gènes. Pour autant, vous avez toujours du mal à accepter de changer, et ce même si vous êtes convaincu de sa permanence. Voici donc 4 règles à respecter pour qu’une fois pour toutes, votre façon de voir les choses changent…

4 étapes à respecter pour accepter le changement

« La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur » Jacques Salomé

Pour accepter le changement, prenez en compte les 4 éléments suivants :

Faire les bons choix

Vous ne Ferez plus jamais les Mêmes Choix...

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Découvrez les 2 Types de Choix Totalement INCONSCIENTS que vous Effectuez au QUOTIDIEN et qui Conditionnent 95% de Votre Vie...

...et comment les CONTRÔLER

Faites le deuil de ce que vous perdez

La première raison pour laquelle on développe la réticence au changement tient au fait qu’on n’accepte pas la réalité. Or, c’est l’étape préliminaire pour que tout changement s’opère dans notre esprit. Tant que vous restez figé dans le passé et dans vos illusions, vous aurez du mal à accepter le changement.

Par conséquent, vous devez commencer par accepter que le changement fait partie de la vie. Mais surtout, admettez que les choses ne sont plus comme avant, que la situation ne vous est plus si avantageuse. Pour éliminer la réticence au changement, faites une liste de ce que la nouvelle situation a de négatif. Croyez-moi, cette liste sera très utile par la suite.

Donc, peut-être avez-vous perdu votre emploi. Que faut-il faire ? Admettez-le. Rédigez tous les inconvénients inhérents à cette situation. Il faut que la liste soit la plus exhaustive possible. Puis, relisez-la régulièrement pour faire pénétrer une vérité dans votre esprit : les choses ont changé. Cette étape de la vie est aussi le moyen pour vous pour trouver votre voie professionnelle.

Si vous acceptez cette réalité, la réticence au changement sera de moins en moins forte. Lorsque vous avez admis que rien n’est plus comme avant, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Visualisez les avantages de votre nouvelle situation

Pour accepter le changement, il faut se convaincre de son utilité. Chaque changement n’est pas que positif, mais aucun n’est entièrement mauvais. Il y a toujours quelque chose de positif à tirer d’un changement, même dans le pire des cas. Faites la liste de ces choses positives et vous aurez moins de mal à accepter le changement.

Prenons un exemple. Vos enfants doivent quitter la maison, et cette seule pensée vous rend malade. Comment accepter cette situation ? Comme je l’ai dit plus haut, listez les inconvénients propres à cette situation. A présent, utilisez une autre liste et efforcez-vous dans le calme de mentionner les avantages de ce déménagement. Quels sont-ils ?

  • Le départ de vos enfants vous donne peut-être l’occasion de vous rapprocher de votre conjoint
  • Vous n’aurez plus à passer dans leurs chambres pour faire le ménage
  • Vos copines vous verront plus souvent à présent
  • Vos enfants apprendront enfin à se prendre vraiment en main et seront plus utiles à la société
  • etc.

Pourquoi cette liste ?

Quel est le but de cette liste ? Dès qu’elle est constituée, déchirez la première et gardez celle-ci à portée de main. Quand la nostalgie des jours passés vous habite, lisez-la et pleurez un bon coup. Non seulement vous vous sentirez mieux après, mais la certitude de ce changement s’incrustera davantage dans votre esprit. Plus vous lirez cette liste d’avantages, et moins vous sentirez une réticence au changement.

Admettons néanmoins qu’il peut être difficile d’accepter un changement et de dresser votre liste d’avantages dans certaines circonstances. Pour un deuil par exemple, la peine est si grande que vous verrez surtout les inconvénients de cette situation. Je propose plus loin ce qu’il faut faire en pareil cas. Toujours est-il que dans l’ensemble, la liste des avantages liés au changement que vous subissez sera presque toujours utile.

– Modifiez vos habitudes pour accepter de changer

La troisième chose à faire pour bannir la réticence au changement est simple : changer ses habitudes de vie. Le fait est que vous ne saurez jamais que votre situation a changé tant que vous ne modifiez rien dans votre vie. Pourquoi ?

Parce que ce sont de petites habitudes qui construisent notre routine et procurent un sentiment de permanence. Il faut donc que ces habitudes soient bannies pour que la réticence au changement s’estompe peu à peu. J’ai évoqué une mère qui craint que ses enfants quittent la maison, peut-être parce que sa fille aînée était sa meilleure confidente. Elle acceptera plus facilement ce changement si elle se confie plus souvent à son mari, ou à une amie de confiance. Mais si elle continue d’appeler ou de faire appel à sa fille après le déménagement, comment va-t-elle accepter le changement et s’en accommoder ?

Quelles sont ces habitudes que vous aussi devez bannir pour accepter de changer ? Faites le point, et commencez dès aujourd’hui. Vous serez ainsi en train de constituer une nouvelle routine qui perdurera, mais dans le même temps, vous serez en train d’accepter le changement. Pour avancer sur ces points je vous invite à lire les deux articles suivants

Laissez faire le temps

Voilà la dernière chose à faire pour que la réticence au changement ne vous freine pas. Tout ce qui a été dit ici peut laisser penser qu’il est facile de changer. Ce n’est pas le cas. En revanche, ce n’est pas impossible.

Nous sommes tous différents. Il peut donc être difficile d’accepter immédiatement que les choses ne sont plus comme avant. Dans ce cas, laissez le temps faire son œuvre. Occupez-vous correctement pour que la nostalgie des jours passés ne mène pas à une dépression profonde. Sortez. Faites-vous de nouveaux amis. Lancez-vous dans de nouveaux projets, et pleurez quand vos souvenirs surgissent brusquement et vous font regretter le passé. C’est ainsi qu’on diminue peu à peu la réticence au changement.

Il est possible que vous admettiez enfin le changement après plusieurs années. Certains se font une raison au bout de quelques mois, voire de quelques jours. Ce n’est pas parce que d’autres ont accepté le changement plus rapidement que vous qu’il faut croire que vous n’êtes pas normale. Chacun guérit à son rythme et la nostalgie s’estompe avec le temps. Continuez simplement de travailler sur vous-mêmes, et le temps fera son œuvre.

Et si ça ne fonctionne toujours pas ?

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour vous alors que tant de personnes parviennent à accepter le changement dans le monde entier ? Respectez les 4 étapes du changement, et vous verrez que ça marche. Sinon, je vous invite à me faire part de votre expérience lors de votre prochain passage dans le système de commentaires du blog :-)

A vous de jouer

A présent, vous pouvez devenir l’acteur de votre propre vie. D’autres astuces vous aident-elles à accepter le changement ? Partagez-les avec nous si vous le souhaitez.

0

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire


Et si votre inconscient dirigeait votre vie  depuis toujours ?