Qi gong médical : la MTC à l’honneur dans nos soins alternatifs


Branche clé de la médecine traditionnelle chinoise couramment appelée « MTC », le qi gong prononcé « Tchi Kung » tire son essence dans le tao ainsi que la notion de l’énergie positive yang et négative yin. Il s’agit d’un système puissant de guérison visant à travailler efficacement sur l’énergie aussi dénommée le qi ou le chi dans le but de maintenir une santé optimale ainsi que l’équilibre psychologique, spirituel et physiologique. Selon la traduction officielle, le qi se définit comme le flux énergétique à la base de toute chose tandis que gong signifie « l’art, don ou encore compétence ». Le Qi Gong peut alors se définir comme la maîtrise de la circulation du chi dans le corps et la possibilité de travailleur sur elle. Ainsi, le qi gong médical utilise qi gong pour soigner les maladies et les blessures. Zoom sur les principes de cette discipline millénaire.

Qi Gong médical : qu’est ce que c’est ?

Aussi appelé Yi Liao Qi Gong, le qi gong médical est une approche thérapeutique visant à conserver et renforcer la santé de l’individu par une action directe sur la circulation du chi dans le corps ainsi que la circulation de l’énergie entre le sujet et son environnement. Pour cela, le praticien fait appel à un enchaînement de mouvements lents et conscients accompagnés d’exercices respiratoires, de visualisation et de méditation avec concentration.

En Chine, cette discipline est utilisée soit comme une thérapie primaire ou comme traitement d’appui aux autres formes de MTC comme l’acupuncture, l’herbologie, le ou encore le tuina. Elle côtoie également de très près la médecine hippocratique. Et ce, dans toutes les cliniques. Certains hôpitaux ont en même fait leurs spécialités. Dans certains de l’Europe notamment en Allemagne, cette discipline est utilisée comme thérapie complémentaire pour le traitement des pathologies comme le cancer, la maladie de Parkinson, les problèmes de lombalgies chroniques… Et ceci, en aidant le patient à améliorer son bien être et à maximiser sa guérison. Cette reconnaissance lui a d’ailleurs permis de se hisser au rang de thérapie psychocorporelle dans les institutions, les maisons de retraite ou encore les centres de rééducation.

Evidemment, il ne faut pas confondre le qi gong médical avec le qi gong thérapeutique. Effectivement, le qi gong thérapeutique n’a pour viser que d’améliorer son bien être au travers d’exercices ciblés et individualisés permettant à l’individu de maîtriser l’énergie dans son corps, de disperser ses blocages émotionnels, de réduire l’impact du stress et d’apaiser son esprit. En revanche, le qi gong médical est une pratique nécessitant l’action du praticien ainsi que de l’individu. Le qi gong thérapeutique est donc l’ensemble des pratiques de qi gong enseignées.

Quid de fonctionnement

Dans la pratique, le qi gong médical repose sur deux axes fondamentaux :

  • L’émission d’énergie externe : en ce sens, le praticien projette son chi sur une zone du corps du sujet. Et ce, afin de rétablir le flux normal d’énergie. Cette zone peut être un point d’acupuncture, un organe, un méridien ou une région cutanée. Néanmoins, comme la plupart des médecins chinois ont plus de familiarité avec le système des lignes de méridiens de l’acupuncture sans aiguilles, ces points sont généralement les plus ciblés. En parallèle, le praticien effectue des soins très complet. A l’instar des massages de points précis le long des méridiens ou encore de stimulation. 
  • La participation du patient: en effet, le sujet va s’adonner à un enchaînement d’exercices pratiqués debout, assis ou couchés. Ceux-ci ont pour principalement objectif de détoxifier son corps et d’améliorer son bien être. Mais aussi, de calmer son mental, de se libérer de ses blocages émotionnels et d’optimiser la circulation du chi dans le corps. Ces exercices consistent tout d’abord en des mouvements et des postures permettant une meilleure circulation de l’énergie dans le corps à travers les différents circuits énergétiques des méridiens et des points d’acupuncture. Ensuite, ces exercices physiques s’accompagnent de sons destinés à purger et tonifier le corps. Enfin, la dernière partie du travail se concentre sur la méditation. Celle-ci a pour objectif de travailler sur l’esprit. Ceci afin de se débarrasser de certains systèmes de croyances et des schémas répétitifs. Evidemment, tout ce travail se fait en conscience et à l’aide de la respiration. L’objectif : permettre au sujet de comprendre les mécanismes énergétiques à l’action dans son organisme.

Les bienfaits du qi gong

Outre les vertus curatives, les bienfaits du qi gong médical ne se limitent pas uniquement à cet aspect. De fait, cette pratique permet également de développer la condition physique, de favoriser la détente et d’améliorer la capacité respiratoire. Effectivement, les mouvements effectués durant la séance permettent de renforcer les muscles et les articulations. Tandis que les positions statiques durant la méditation restent un bon moyen de fortifier la vitalité. Et ce n’est pas tout ! Grâce aux exercices de respiration, il permet de réguler les émotions. Ceci en donnant la possibilité au sujet à prendre du recul par rapport à ses émotions et trouver l’apaisement.

Par ailleurs, plusieurs études démontrent les bienfaits du qi gong sur la gestion du stress et de l’anxiété. Effectivement, la respiration lente et profonde ainsi que les postures permettent d’accéder à un état de relaxation profonde.

Alors concrètement, comment se déroule une séance de qi gong médical avec un praticien ?

Qi gong médical : déroulement de la séance

Généralement, la première séance de qi gong médical chez un praticien débute par une sorte d’interrogatoire très précis. Celui-ci tient compte des huit principes thérapeutiques Ba Gang. Ensuite, le praticien procède à divers examens. Dont la prise du pouls, la palpation des méridiens et la lecture traditionnelle du Yin-Yang ou des cinq éléments. Ces procédés ont pour but d’établir un bilan et de déterminer la cause du déséquilibre énergétique. Ceci en vue de proposer les techniques de soin adaptés à la condition spécifique du sujet. À la fin de la séance, des exercices seront donnés au sujet comme travail personnel pour accompagner les soins ou les traitements. Le but de ces derniers est de permettre au sujet de continuer à progresser chez lui. Mais aussi de renforcer et de poursuivre le soin même en dehors des séances.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment