prise de poids durant la grossesse
0
3
0
3

La prise de poids durant la grossesse : faisons le point

Accueil > Epanouissement personnel > La prise de poids durant la grossesse : faisons le point

Le moins qu’on puisse dire sur la grossesse est qu’elle représente une expérience merveilleuse. Compliquée peut-être (quelquefois), mais au-delà de l’excitation, il y a également la joie de donner la vie. Et c’est un parcours qui mérite d’être vécu. Cependant, ce moment est aussi généralement rempli de craintes et de doutes pour les parents, et encore plus pour la future mère. Elle se posera alors beaucoup de questions et le plus souvent, il s’agit de la prise de poids durant la grossesse.

En effet, les femmes connaîtront de nombreux changements physiques et émotionnels au cours des mois qui suivront. Néanmoins, il convient de préciser d’emblée que c’est tout à fait normal de gagner quelques kilos pendant toute la durée de la gestation. Vous ne devez donc pas vous en soucier plus que ça. Mais alors, pourquoi grossit-on pendant la grossesse ? Combien faut-il prendre pour assurer la santé du bébé et de la maman ? Que faire pour se sentir toujours bien dans cette nouvelle silhouette ? Faisons le point sur ces quelques questions.

peur de grossir

Quelle est l’origine de la prise de poids durant la grossesse ?

La réponse peut être assez évidente. De toute façon, ce n’est pas pour rien qu’on appelle cette expérience « grossesse ». Mais d’où viennent ces kilos plus concrètement ? Eh bien, c’est tout simplement dû à tous les changements qui s’opèrent dans votre vie en général. En effet, ce n’est pas seulement dû au poids du bébé qui grandit en vous. Une grande partie du poids gagné émane aussi de l’augmentation du volume plasmatique. Votre corps constitue effectivement une réserve plus importante pour anticiper les éventuelles hémorragies. Celui-ci joue également dans la promotion de la circulation utéro-placentaire et dans la prise de poids durant la grossesse.

Bien évidemment, de nombreux autres changements surviennent pareillement semaine après semaine basculant ainsi vos routines et habitudes quotidiennes. Ceci concerne notamment votre nutrition, mais aussi la quantité d’exercice physique que vous pourriez (ou voudriez) faire. Mais dans l’essentiel cependant, le corps des femmes évoluera à coup sûr juste pour assurer que le bébé puisse grandir sainement dans le ventre. Il pourra ainsi obtenir tous les nutriments dont il a besoin pour se développer convenablement.

Vous commenceriez d’ailleurs à constater quelques changements dès le début de la gestation, mais ils seront d’autant plus visibles au cours des derniers mois. La prise de poids durant la grossesse est un donc un processus naturel.

Alors, combien de kilos devriez-vous gagner ?

Pour faire court, il n’y a pas vraiment de mesure standard pour calculer les kilos que vous devriez prendre. Aucune « norme » ne s’appliquera d’ailleurs à toutes les femmes, sans exception. En réalité, cela dépend plutôt de chaque individu et de ses besoins spécifiques. En revanche, vous pouvez très bien vous référer à votre indice de masse corporel d’avant gestation pour vous guider. Effectivement, l’IOM (Institute of Medicine — Académie nationale de médecine aux États-Unis) a pu émettre des recommandations plus précises concernant la prise de poids durant la grossesse en se basant sur l’IMC des femmes.

Dans la pratique :

  • IMC < 18,5 : entre 12,7 et 18,1 kg
  • 18,5 <IMC < 24,9 : entre 11,3 et 15,9 kg
  • 25 < IMC < 29,9 : entre 6,8 et 11,3
  • IMC > 30 : entre 5 et 9 kg

Vous pouvez revoir l’article sur l’obésité modérée pour vous guider dans le calcul de votre IMC. Bien évidemment, ce besoin sera probablement plus important si vous attendez des jumeaux. L’IOM conseille une prise de poids entre 15 et 20 kg.

Pourquoi contrôler la prise de poids durant la grossesse ?

Cette question s’avère souvent incommodante pour beaucoup. Et pourtant, il n’y a rien de plus sensé. Il est effectivement important de surveiller l’évolution de votre poids afin d’éviter tout problème qui peut avoir lieu pendant l’accouchement, et peut-être même avant. Cette attention supplémentaire protégera ainsi la santé de votre bébé, mais aussi la vôtre. Si vous prenez trop peu, le risque d’une naissance prématurée est beaucoup plus accru. Et un poids insuffisant signifie également que votre bébé sera plus vulnérable à toute sorte de maladies et peut même être exposé à la mortalité néonatale.

Lorsque la prise de poids durant la grossesse est trop importante en revanche, la macrosomie fœtale (c’est-à-dire, un bébé présentant un poids de naissance supérieur à 4 kg) peut s’ensuivre. Cette condition est d’ailleurs à l’origine de nombreuses complications. C’est notamment le cas pour :

  • L’endométrite du post-partum (infection bactérienne des voies génitale) ;
  • La rupture utérine (déchirure spontanée de l’utérus) ;
  • La cervico-vaginite (inflammation de l’épithélium pavimenteux du col et du vagin) ;
  • Ainsi que les hémorragies diverses.

Dans tous les cas, le choix de la césarienne est souvent indiqué dans ce genre de situation. C’est pour toutes ces raisons que vous devriez contrôler la prise de poids durant la grossesse.

Et la prégorexie dans tout ça ?

La peur de grossir est un phénomène de société qui gagne de plus en plus de terrain ces dernières années. Et elle atteint même les femmes enceintes. En effet, de plus en plus de mères développent aujourd’hui une crainte « d’abîmer leur silhouette » à cause de la grossesse. Lorsque cette appréhension provoque des troubles obsessionnels compulsifs liés notamment à l’alimentation, c’est là qu’on parle de prégorexie. Ce terme provient du mot anglais « pregnant » combiné avec « anorexie ».

Cette pathologie se caractérise par une manie d’éviter à tout prix la prise de poids durant la grossesse. Bien évidemment, cette situation peut réellement mettre en danger la vie du fœtus, mais aussi de la mère. Ne plus avoir envie de manger comporte effectivement plus de risque pendant la gestation tout simplement parce que vous ne pourriez plus fournir suffisamment de nutriments à votre bébé pour soutenir sa croissance et sa santé en général.

Les causes de la prégorexie peuvent être très nombreuses. Souvent, les femmes qui en souffrent présentent déjà des antécédents d’anorexie ou d’autres troubles alimentaires. D’autres facteurs relatifs aux phénomènes sociaux peuvent également être à l’origine de cette obsession à l’égard de la prise de poids durant la grossesse. Il en est de même pour les traumatismes particulièrement intenses (comme le viol).

Dans tous les cas, vous devriez consulter rapidement un professionnel de la santé si vous :

  • Développez une peur extrême de gagner quelques kilos pendant la grossesse ;
  • Commencez à adopter une restriction malsaine vis-à-vis de l’apport calorique quotidien ;
  • Prêtez une attention particulièrement excessive envers diverses formes d’exercice physique ;
  • Ou contrôlez irrationnellement tout le temps votre poids.

Il vous conseillera alors pour assurer les apports en nutriments, en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments. Une thérapie cognitivo comportementale peut également être indiquée.

se sentir bien dans sa peau

Prise de poids durant la grossesse : quelle alimentation adopter ?

Il n’y a donc pas plus sain que de gagner quelques kilos pendant toute la durée de la gestation. En général, le poids que vous gagnerez se divise approximativement comme suit :

  • Le poids du bébé (3,5 kg)
  • Le placenta (1 à 1,5 kg)
  • Le liquide amniotique (1 à 1,5 kg)
  • La croissance du tissu épithélial (1 à 1,5 kg)
  • L’augmentation du volume plasmatique (2 kg)
  • La réserve de graisse pour l’accouchement et l’allaitement (2,5 à 5 kg)
  • Les changements au niveau de l’utérus (1 à 2,5 kg)

La vitesse de la prise de poids durant la grossesse est tout aussi importante que le total à gagner. Vous pourriez ainsi fournir à votre bébé une quantité constante de nutriments et de calories durant ces neuf mois. Néanmoins, les besoins en apport calorique ne changent pas contrairement à ce que l’on peut penser. En effet, rien ne sert de consommer le double de votre ration habituelle, mais mangez plutôt  deux fois mieux.

Cela signifie que vous devez prêter une attention plus particulière à la qualité, plutôt qu’à la quantité. Choisissez minutieusement ce que vous mettez dans votre assiette. C’est le meilleur moyen d’assurer une prise de poids durant la grossesse qui est aussi saine que possible.

Les aliments à privilégier

Vous devez adopter un réflexe « bonne santé » dans la vie de tous jours, et encore plus lorsque vous portez la vie en vous. Oubliez notamment les sucreries, les petits gâteux et les fast-foods pour le goûter. Optez plutôt pour des fruits riches en pectines (pommes, bananes, baies, raisin, etc.) et des légumes de couleurs. Les blettes et les épinards sont notamment parfaits pour assurer l’apport nécessaire en acides foliques et en vitamine B9 durant le premier trimestre.

De même, mangez à votre faim pour une prise de poids durant la grossesse qui se déroule de manière progressive. Nous avons d’ailleurs déjà parlé de l’inutilité de la privation dans l’article sur la perte de poids sans régime, mais dans le cas de la grossesse, c’est d’autant plus important. Au contraire, vous devez vous mettre à l’écoute de vos besoins. Vous pouvez notamment fractionner vos repas pour un apport énergétique constant et progressif.

Pour maintenir la sensation de satiété plus longtemps, consommez des aliments riches en fibres. Les fruits secs (dattes, baies de goji, figues, etc.) et les noix représentent notamment un excellent choix pour contrôler la prise de poids durant la grossesse. Ajoutez-les dans un pot de yaourt, au fromage blanc ou à la salade pour plus de saveur.

Les aliments à éviter

Les produits avec du sucre ajouté ou des édulcorants artificiels ne sont généralement pas conseillés, car ils augmentent très nettement la glycémie. De plus, consommer trop de sucre durant la grossesse peut provoquer des problèmes de santé plus importants pour le bébé. Cela peut par exemple entamer sur le développement de leur cerveau. Ce qui altère leurs capacités cognitives.

Faites également attention aux aliments qui contiennent une forte proportion de gras saturés pour que la prise de poids durant la grossesse reste bonne pour la santé. Faites notamment preuve de modération avec le saindoux, l’huile de cuisson, la margarine, le beurre, la mayonnaise et autres sauces.

Deux astuces pour se sentir bien dans sa peau

La plupart d’entre nous passent une grande partie de notre vie à faire attention à notre ligne. Alors, il est bien normal de se sentir un peu désorienté lorsqu’on commence à gagner quelques kilos. Les changements qui surviennent au niveau de votre corps peuvent vous déstabiliser et peuvent même parfois provoquer une perte de confiance en soi. Cependant, la prise de poids durant la grossesse est quasi inévitable. Il s’agit en tout cas d’un phénomène tout à fait naturel. Alors, pour être toujours au top de votre santé mentale (ce ne serait pas un luxe pour votre bébé), voici deux conseils qui peuvent s’avérer utiles.

Changez de regard envers vous-même

Le bien-être psychologique est devenu une part importante de la vie d’aujourd’hui. Et il est d’autant plus essentiel pendant la grossesse. En effet, le stress prénatal peut provoquer un grand nombre de problèmes de santé pour vous, mais aussi pour votre bébé. De plus, vous ne voudriez certainement pas que la prise de poids durant la grossesse se transforme en une angoisse démesurée, entraînant ensuite la prégorexie.

C’est justement pour cette raison que vous devriez reformuler votre discours interne. Après tout, porter la vie en soi est de loin l’expérience la plus merveilleuse. Alors, vivez-la à fond. Ne vous laissez pas abattre par quelques kilos en plus. Au contraire, mettez en valeur votre nouvelle silhouette. Choisissez les tenues qui accentuent vos formes. Continuez à vous pouponner. Lorsque vous vous sentez bien dans votre peau, quand vous constatez que la grossesse n’entame en rien votre féminité, vous serez plus sereine pour faire face à la prise de poids durant la grossesse et à ces neuf mois de bonheur.

Faites des activités relaxantes

Pour se détendre, de nombreuses femmes trouvent du réconfort dans des activités de relaxation diverses. La méditation et le yoga prénatal constituent notamment d’excellentes options à cet égard. Vous pouvez également écouter de la musique antistress pour calmer votre mental lorsque vous êtes sous pression. Des exercices de pleine conscience peuvent également vous préparer à la naissance. D’ailleurs, c’est un parfait choix pour minimiser les risques de dépression post-partum.

Et vous ? Comment avez-vous fait (ou faites actuellement) pour faire face à la prise de poids durant la grossesse ? Envie de partager votre expérience ou celle d’une de vos proches ? Faites-nous part dans les commentaires. Les autres lecteurs (et moi !) seront ravis de vous lire.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...