Développement personnel

Meilleur style de management : comment faire le bon choix ?

Aujourd’hui, la tendance n’est plus au sempiternel management autoritaire. En effet, un nouveau mode de management arrive toujours juste au moment où on croit que tout a été dit. De plus, chaque manager a sa propre façon de gérer et de diriger son équipe. C’est pourquoi il est souvent difficile de déterminer avec précision le meilleur style de management qui correspondra à coup sûr à tout le monde. Il faut d’abord étudier divers facteurs. C’est notamment le cas pour l’étape de développement de votre entreprise (lancement, croissance, maturité et peut-être déclin). Il en est de même pour le tempérament de l’ensemble de votre équipe (dynamique, passif, affirmatif, effacé, etc.), mais surtout votre propre personnalité.

Tout cela compte, mais il peut bien évidemment exister d’autres critères qui peuvent influencer votre choix. Au final, la décision vous reviendra à vous et à vous seul. Cependant, il faut impérativement distinguer les différents modes de gestion avant de définir quel est le meilleur style de management à adopter. Alors, voyons d’abord les options disponibles avant de faire votre choix.

Quels sont d’abord les principaux types de management ?

types de management

« Un leader est quelqu’un qui connaît le chemin, suit le chemin et montre le chemin ». C’est avec cette citation de John Maxwell que nous essayerons d’illustrer et de résumer l’importance de prendre conscience des différents styles de management. En effet, être un manager influent exige aussi d’être un bon leader. La frontière peut être délicate, mais c’est ce qui vous permettra d’accompagner votre équipe vers le succès. En d’autres termes, identifier le meilleur style de management qui convient à vous et à votre entreprise vous demande d’abord de connaître les choix qui s’offrent à vous. Il existe d’ailleurs de nombreuses variantes, mais on peut les regrouper en 4 principaux groupes.

Le management autoritaire

Aussi appelé management directif, le management autoritaire part du principe selon lequel le manager dispose d’une autorité infaillible. C’est lui qui prend les décisions et il confie peu (voire pas du tout) de responsabilités à ses collaborateurs. Il se prononce en se basant uniquement sur ses propres jugements, idées et expériences. De ce point de vue, il ne peut pas s’agir du meilleur style de management. Mais c’est pourtant le cas dans certaines situations. Ce style de gestion peut notamment convenir lorsqu’un grand changement est nécessaire au sein de votre société. Et il peut aussi s’avérer indispensable quand les objectifs sont particulièrement ambitieux et que votre équipe n’a pas encore les compétences nécessaires pour mener des réflexions stratégiques.

Le management persuasif

Le management persuasif implique aussi l’intervention du manager. Toutefois, celui-ci ne se contentera pas de donner des ordres, mais plutôt d’utiliser sa force de persuasion pour encourager son équipe à s’améliorer continuellement. Tout se joue dans la communication adoptée pour en faire le meilleur style de management. La plupart du temps, cet encouragement prend la forme d’une incitation financière (prime de productivité).

Lorsque le système de récompenses et de sanctions est utilisé, on parle plutôt de management paternaliste. Quoi qu’il en soit, la principale différence avec le management directif est que le manager persuasif prend le temps d’expliquer ses décisions et ses motivations. Cela permet de s’assurer que tous les membres de l’équipe connaissent les enjeux. Il devient donc plus facile de les fédérer autour de la même vision.

Le management délégatif

Le management délégatif est considéré par certains comme un meilleur style de management que les deux premières techniques. C’est ici que le manager commence à s’effacer plus. En effet, il se retire pour permettre à son équipe de s’organiser comme bon leur semble. C’est chaque membre qui décide de comment procéder pour obtenir les meilleurs résultats possible. Le rôle du manager consiste tout simplement à identifier et à faire connaître les objectifs de l’entreprise. C’est ensuite à tous les collaborateurs de tout faire pour les atteindre, quelle que soit la manière qu’ils ont choisie. On peut aussi retrouver ici une autre variante qui est le management consultatif.

Le management participatif

Le meilleur style de management pour votre entreprise peut aussi être le management participatif. Ici, le maître mot est la collaboration. Il y a donc une forte implication des employés. Que ce soit dans la fixation des objectifs ou dans le processus de prise de décision. En effet, c’est ce qui vous permettra d’entretenir la motivation et l’enthousiasme des membres de votre équipe. On retrouve également un sentiment d’appartenance plus solide, comme l’avis de chacun compte. Aucune décision ne peut d’ailleurs être prise sans l’accord de tous.

Dans certaines situations, le management collaboratif peut être un meilleur style de management comme rien n’oblige pas le manager à suivre les idées de ses collaborateurs. Celles-ci peuvent juste influencer ses choix. Cela offre la possibilité d’accélérer le processus de prise de décision, sans pour autant exclure les personnes en dehors de l’équipe dirigeante.

Dans tous les cas, chacun de ces styles managériaux peut être très avantageux. Mais bien entendu, vous devez d’abord tenir compte des défis particuliers à relever et des besoins spécifiques de votre organisation. De même, il est possible de jongler entre deux ou plusieurs techniques pour être pleinement efficace.

Comment définir quel est le meilleur style de management pour vous ?

style de management

Maintenant que vous savez quels sont les différents styles de management, il ne vous reste plus qu’à choisir celui qui, selon vous, correspond le mieux à votre entreprise. Cependant, cette tâche s’avère plus difficile qu’il n’y paraît. Après tout, il n’y a pas de solution « universelle » qui marchera dans tous les environnements de travail. Au contraire, c’est quelque chose de personnel. Vous devez donc baser votre choix en analysant d’abord votre propre personnalité. En d’autres termes, la connaissance de soi est ici indispensable. C’est même un impératif pour trouver le meilleur style de management.

Elle vous pousse à prendre conscience de vos points forts, de vos faiblesses et de vos lacunes. Ce n’est qu’ensuite que vous pourriez choisir une méthode en particulière.

Par exemple :
    • Une personne extravertie n’aura pas du mal à imposer ses idées et son autorité. Le management autoritaire peut donc très bien fonctionner, surtout si vous avez une grande confiance en vos capacités. Et à l’inverse, lorsqu’on est plutôt introverti, il serait peut-être plus judicieux de préférer le management collaboratif ou le management participatif. Cela permettrait de profiter de l’appui de toute l’équipe.
    • Pour un manager charismatique, le meilleur style de management serait sans doute le management persuasif. En effet, une personnalité dynamique constitue un excellent atout pour amener votre équipe à adopter votre vision et à comprendre vos motivations. Pareillement, c’est la base de toute force de persuasion.
    • D’autre part, les personnes intuitives se concentrent surtout sur les chiffres et les faits pour prendre des décisions réfléchies. Si c’est aussi votre cas, vous pouvez aussi opter pour le management directif. Pour cause, vous connaissez déjà ce qui marche et ce qui ne marche pas. Alors, pourquoi ne pas exploiter cette excellente capacité de jugement ? Cette approche peut être un meilleur style de management que les autres. Mais c’est surtout ce qui vous permettra de promouvoir la réussite au sein de votre entreprise.
    • Enfin, un manager de nature empathique peut jeter son dévolu sur le management participatif. C’est ce qui lui offrira la possibilité de mettre l’accent sur l’humain. De plus, la satisfaction des employés peut être plus accrue comme la bienveillance au travail est au cœur des principales préoccupations. Dans ce cas, tout le monde y trouve son compte. Les salariés resteront motivés et le manager profitera d’une expérience plus gratifiante.

Quels sont les critères à considérer pour définir le meilleur style de management pour vous ?

Votre personnalité en tant que manager n’est certainement pas le seul paramètre qui peut influencer votre choix final. Il existe au moins trois autres facteurs à prendre en compte.

    1. La personnalité de votre équipe. Les personnes timides peuvent par exemple facilement se retrouver submergées par un manager trop autoritaire. Elles sont donc plus susceptibles de se demander constamment si elles font bien leur travail. Cette situation mettra à rude épreuve leur confiance en soi, ce qui peut donner l’inverse des résultats escomptés. Ces dernières années, les entreprises se tournent vers les tests de personnalité pour trouver le meilleur style de management à adopter. Ils font désormais partie intégrante du processus de recrutement.
    2. Les objectifs de votre société. Certaines tâches exigent un certain type de management. Lorsque les enjeux sont importants par exemple, vous devez indiquer clairement à votre équipe les démarches à suivre. Tandis que pour d’autres missions, le brainstorming et le travail d’équipe s’imposent pour trouver les meilleures solutions. Dans ce cas, le management collaboratif peut être une excellente alternative. Alors, penser à définir les objectifs à atteindre et les tâches à accomplir avant de faire votre choix.
    3. La culture d’entreprise. Il s’agit également d’un critère essentiel pour identifier le meilleur style de management à privilégier. En effet, vous avez certainement une idée bien précise dans votre tête en ce qui concerne la façon dont vous souhaitez que vos employés vous perçoivent. Peut-être que vous voulez être le patron qui a le pouvoir suprême, le collaborateur avec qui on peut parler ou peut-être un leader que tout le monde apprécie. C’est vous qui décidez ! Si vous avez du mal à trouver, continuez juste cette phrase : « Un bon manager c’est… ». Dites le premier mot qui vous vient à l’esprit.

Comment choisir le meilleur style de management selon chaque situation ?

Comme on l’a mentionné un peu plus haut, il est tout à fait possible de choisir plusieurs styles de management à la fois. De plus, il peut être très avantageux de savoir « switcher » entre deux politiques de gestion d’équipe. C’est ce qui vous permettra d’adapter votre approche en fonction de la situation qui se présente à vous. On parle alors ici de « management ou leadership situationnel ». Ce modèle est basé sur le travail de Paul Hersey et de Ken Blanchard et est une marque déposée. Selon ce principe, il n’existe pas de meilleur style de management à proprement parler. Le tout d’apprendre à appliquer une approche selon la situation psychosociologique.

Cependant, cela n’a peut-être pas besoin d’être aussi compliqué que ça. Il suffit de faire preuve de bon sens.

Voici quelques exemples

    1. Scénario 1 : Votre entreprise travail dans le secteur du télémarketing. Les missions ponctuelles et les changements de projets font que vos collaborateurs changent aussi régulièrement. En tant que manager, vous devez être capable d’identifier les forces et les faiblesses de votre équipe dans chaque nouveau contexte. Adaptez ensuite votre stratégie, votre approche et votre leadership en fonction de chaque groupe. Le meilleur style de management est donc ici variable.
    2. Scénario 2 : Votre société doit constamment faire face à des urgences. (La plupart du temps, cette situation concerne le domaine médical, mais bien sûr, ce n’est pas un impératif.) Quoi qu’il en soit, les urgences exigent des solutions presque immédiates. Cela requiert une grande réactivité. Le management directif peut donc être une bonne solution. Mais le stress qui accompagne généralement ces circonstances peut faire que votre équipe ne réagisse pas bien à vos ordres. Alors, vous pouvez opter pour la bienveillance ou leur laisser la liberté d’agir pour que vos collaborateurs soient suffisamment efficaces. Le meilleur style de management dépend donc ici de la personnalité de votre équipe et de la manière dont la situation se présente. Si vous voyez que vos employés se retrouvent débordés, intervenez.
    3. Scénario 3 : Vous venez de créer votre entreprise, votre première équipe est donc encore peu expérimentée. Elle a besoin de votre accompagnement. Choisissez donc le management autoritaire. Lorsque vous arrivez à la phase de croissance, vos salariés ont déjà quelques expériences. Le management participatif peut convenir. En période de maturité, votre équipe est déjà en mesure de travailler avec une certaine autonomie. Alors, optez pour le management délégatif. Le meilleur style de management varie ainsi en fonction de chaque étape.

Le meilleur style de management : en conclusion

Être ou devenir un bon manager demande que vous soyez pleinement conscient de vos points forts et de vos faiblesses. Alors, faites d’abord un travail sur vous-même. De plus, il n’existe pas un style de management qui soit meilleur que les autres. Tout dépend de votre personnalité, de votre équipe et de votre entreprise. En cas de doute, vous pouvez très bien vous tourner vers le management situationnel. Quel que soit le style de management que vous choisissez cependant, veillez toujours à instaurer un management positif.

2

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Commentaires

  1. Anne-Angélique  septembre 23, 2020

    Article vraiment intéressant ! Dans le cadre de la gestion du stress au travail, je suis amenée à réfléchir sur le management et à ses différentes formes.Oui, le management peut être un stresseur et donc faire des dégâts… Pour moi, il est évident que la personnalité du manager va grandement influencer le choix du type de management : par exemple, une personnalité psychorigide va s’orienter inévitablement vers un management autoritaire souvent au détriment de l’équipe qu’il manage ou des objectifs de l’entreprise. La connaissance de soi est primordiale pour savoir comment changer de management… ou de manager !

    répondre
    • Mathieu  septembre 24, 2020

      Bonjour Anne-Angélique,

      Merci pour ton commentaire et éclaircissements. Ravi que l’article te plaise, c’est un réel plaisir ! 🙂

      Je me permet de te référer cet article qui pourrait aussi t’intéresser : https://www.penser-et-agir.fr/developper-son-leadership/

      Bonne lecture,
      Mathieu.

Ajouter un commentaire