Hypnose anti-insomnie : pour de meilleures nuits de sommeil


Selon la dernière enquête de l’INSV, près d’un quart des Français souffriraient d’un mauvais sommeil. Tandis que 9 % seraient touchées par une forme d’insomnie sévère et chronique. Pourtant, nous savons combien le sommeil est capital pour le bien-être et l’état de santé en général. Sans oublier que lorsque le sommeil se fait rare, chaque nuit peut s’apparenter à une vraie descente aux enfers. Forte heureusement, il existe désormais différentes solutions cliniquement prouvées qui permettent de retrouver une bonne quantité de sommeil. Et pourquoi pas, d’un bon sommeil réparateur. Parmi elles, l’hypnose anti-insomnie fait de plus en plus d’adeptes. Alors, qu’en est-il vraiment de cette méthode ? Est-ce réellement efficace ? On vous dit tout !

L’insomnie : kézako ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet et de parler de l’hypnose anti-insomnie, il est important de comprendre ce qu’est réellement une insomnie. Ceci afin de pouvoir bien la différencier des autres troubles de sommeil. Concrètement, il s’agit d’une insuffisance de sommeil en quantité et/ou en qualité.

Généralement, l’insomnie est due à la diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou de son effet récupérateur alors que les conditions favorables au sommeil sont toutes réunies. A savoir, de bons matelas et oreillers,température idéale pour dormir, ambiance propice à l’endormissement, un son pour dormir, etc. En pratique, l’insomnie se caractérise donc soit par un allongement du délai d’endormissement. Soit par des réveils nocturnes intempestifs durant la nuit. Ou encore par un réveil précoce avec une incapacité à retrouver le sommeil. Cela n’empêche pas qu’un individu puisse très bien développer tous ces symptômes au même moment. 

Évidemment, il faut savoir que l’insomnie diffère d’une personne à l’autre, mais aussi d’une période à l’autre. Sans oublier qu’elle peut avoir plusieurs facteurs. Pour ne citer que le stress ou l’anxiété, les déséquilibres hormonaux, la détérioration de l’hygiène de vie. Ainsi, il n’existe pas une une, mais différentes formes d’insomnie. On peut néanmoins les classé en deux groupes : les insomnies occasionnelles et les insomnies chroniques.

Les insomnies occasionnelles

Aussi appelée insomnies aigües ou insomnie transitoire, l’insomnie occasionnelle comme son nom l’indique est une perturbation du sommeil passager et réversible. Le plus souvent, cette forme d’insomnie est de courte durée. Elle se manifeste pour la plupart des cas à la suite d’une situation perçue comme problématique ou transcendantale. Comme le changement de cadre de vie, une mauvaise hygiène de vie, etc. Un facteur de stress d’origine psychologique, physique, médical, familial ou encore environnemental peut également être une source d’insomnie occasionnelle.

Bien sûr, il faut savoir que même si les insomnies occasionnelles sont banales, lorsqu’elles ne sont pas prises en charge correctement notamment grâce à une hypnose anti-insomnie, elles peuvent facilement dégénérer en problème chronique. 

Les insomnies chroniques

À côté de ces problèmes de sommeil passagers, les insomnies chroniques sont des perturbations du sommeil à long terme. En effet, elles se manifestent depuis plusieurs mois, voire même plusieurs années. Les causes peuvent également multifactorielles et difficilement identifiables.

Toutefois, dans la plupart des cas, elles est due à l’évolution d’une insomnie occasionnelle ou plus fréquemment, à la présence d’un trouble anxiodépressif. Celui-ci, constitue d’ailleurs, 16 % des causes d’insomnie chronique sévère. Les maladies neuropsychiatriques (Alzheimer, psychose maniaco-dépressive, Parkinson etc.) les douleurs chroniques ainsi que l’alcoolisme et le tabagisme chronique peuvent également être responsable d’insomnie chronique. 

Évidemment, il faut comprendre que, quelle que soit sa forme, une insomnie n’est pas à prendre à la légère. Au contraire, vous devez la traitée dans le plus bref délai car ses conséquences peuvent être désastreuses. Pour cela, vous avez à votre disposition un formidable outil : l’hypnose anti-insomnie. Cette méthode vous permet de prendre en charge votre problème de sommeil dès que les premiers symptômes apparaissent.

Conséquences de l’insomnie et l’utilité d’une hypnose anti-insomnie

Comme vous vous en doutez certainement à court terme ou à long terme, l’insomnie peut avoir des répercussions sur votre bien-être quotidien. En effet, le manque de sommeil durant la nuit peut entraîner des conséquences directes sur votre état physique durant la journée. Pour ne citer que les problèmes de somnolence diurne, une fatigue physique importante et des difficultés de concentration. Ou encore, les pertes de mémoire, une irritabilité ou encore des coups de blues. Mais pas seulement ! Au-delà d’une dégradation de votre qualité de vie, une insomnie trop fréquente peut avoir des conséquences graves sur votre état de santé globale. De fait, elle peut devenir un facteur de risque d’une dépression nerveuse ainsi que des maladies cardio-vasculaires. De plus, elle peut être un facteur aggravant des symptômes de maladies somatiques ou psychiatriques associées. 

Par ailleurs, il est également à savoir que l’insomnie est une importante source d’accident de la route. En effet, la somnolence et la fatigue au volant lié à une insomnie constitue près de 20% des causes d’accidents mortel sur l’autoroute.

Compte tenu de toutes ces conséquences non négligeables, il est donc très important de bien traiter ce trouble du sommeil. À cette fin, l’hypnose anti-insomnie reste particulièrement recommandée. Celle-ci a d’ailleurs, été démontrée comme bien plus efficace que les traitements pharmacologiques. Elle peut même favoriser le sevrage progressif des hypnotiques chez les personnes dépendantes

L’hypnose anti-insomnie : pourquoi c’est efficace ? 

Depuis quelques années, de nombreuses études scientifiquement validées ont permis de mettre en évidence l’efficacité des thérapies non médicamenteuses dans le traitement de différents troubles de sommeil. Parmi eux, l’hypnose anti-insomnie fait figure de référence. Les avantages de l’hypnose anti-insomnie ont d’ailleurs, été démontrés très tôt.

En effet, dès le 18e siècle les thérapeutes ont compris que grâce à l’impact qu’il peut avoir sur le subconscient, l’hypnose anti-insomnie peut être utilisée comme une véritable rééducation du sommeil. Pour cause : en vous plongeant dans un état de semi-sommeil, elle permet d’explorer votre inconscient. Et par conséquent, d’y trouver les raisons qui expliquent vos difficultés à bien dormir. 

En 1999, il a même été montré que cet état de conscience particulier stimule certaine région du cerveau. Notamment l’hypothalamus antérieur impliquée dans le processus l’endormissement. Et ce n’est pas tout ! L’hypnose permet également de calmer les nerfs et l’anxiété par des suggestions de relaxation.

Autohypnose et insomnie : comment ça marche ? 

Par ailleurs, ce qui est vraiment intéressant avec l’hypnose anti-insomnie, c’est qu’elle peut s’effectuer chez soi. C’est à dire en dehors d’une séance avec un professionnel. En effet, en utilisant une méthode proche de la visualisation positive, l’autohypnose et insomnie va vous aider vous glisser dans un sommeil agréable et réparateur. Ceci notamment grâce à une technique très intéressante appelé bulle de sommeil. Évidemment, pour arriver à atteindre l’autohypnose propice à l’endormissement, il faut suivre quelques rudiments :

Premièrement, vous devez vous conditionner dans un état propice à l’endormissement et à la relaxation. Notamment à l’aide d’isolations sensorielles : température idéale pour dormir, jeu de lumière apaisant, son pour dormir, odeur douce, etc. D’ailleurs, concernant la température de la pièce, sachez qu’elle est compte énormément dans l’efficacité de l’autohypnose et insomnie. Pour un endormissement optimal, la température idéale pour dormir est donc de 18 °C.

Ensuite, commencez par imaginer au-dessus de votre tête une bulle de sommeil. Dans cette bulle de sommeil, mettez toutes les ingrédients que vous aimerez mettre dans votre sommeil. Pour cela, vous pouvez y mettre un son pour dormir, des phrases encourageantes ou des odeurs paisibles. Mais aussi, des symboles ou encore une température idéale pour dormir. Enfin, laissez cette bulle envahir votre corps en commençant par le somment du crâne. 

Vous connaissez d’autres techniques d’autohypnose propice à l’endormissement ? N’hésitez pas à nous les partager en commentaire.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Add a Comment