Ho‘oponopono
2
81
2
81

Ho‘oponopono, la technique hawaiienne pour faciliter le pardon

Accueil > e-book > Ho‘oponopono, la technique hawaiienne pour faciliter le pardon

Avez-vous déjà entendu parler de Ho‘oponopono ? Un mot bien étrange, je vous l’accorde, mais il est bien puissant. En réalité, il s’agit d’une technique utilisée par les anciens Hawaïens et qui continue d’intéresser la jeune génération jusqu’à aujourd’hui. Cette approche a pour objectif de faciliter le chemin vers le pardon et la réconciliation. Et ce, en se servant de 4 mots tout simples : « Désolé », « Pardon », « Merci » et « Je t’aime ». Ces affirmations simplissimes ont la capacité de ramener la paix dans les situations de conflit.

Encore sceptique ? Continuez votre lecture pour en savoir davantage.

technique de libération

Ho‘oponopono : c’est quoi exactement ?

Tout d’abord, ce terme nous vient tout droit d’Hawaï. Elle signifie « rétablir l’équilibre » ou « remettre les choses à leur place ». Au départ, il s’agissait d’une pratique spirituelle dont l’essence repose sur le pardon et la réconciliation. À l’époque, on croyait alors que la colère pouvait avoir des répercussions négatives sur l’état de santé, d’abondance et d’accomplissement. Ces problèmes finissent d’ailleurs par impacter sur la vie de chaque membre d’une famille. Il fallait alors se débarrasser de toutes ses charges inutiles pour pouvoir accueillir toutes les bénédictions.

Le Ho‘oponopono se pratiquait ainsi à l’occasion d’une réunion en famille où chacun s’excusait pour ses mauvaises pensées ou actions. Mais aussi les torts qu’il avait pu causer. Dans certaines mesures, cette approche représente également une technique de libération de soi. Dans le domaine du développement personnel, elle a pour but de vous défaire des ondes négatives provoquées par la colère. Selon Morrnah Nalamaku Simeona, la guérisseuse hawaïenne qui a introduit cette notion dans le monde moderne, elle nous apprend à « demander qu’à chaque instant, nos erreurs de pensée, de parole, d’action ou de comportement soient nettoyées ».

Le Ho‘oponopono est donc un processus où il est essentiellement question de totale libération du passé. Ce n’est qu’en laissant ce qui n’allait pas derrière vous que vous pouvez avancer. D’ailleurs, vous n’avez plus le pouvoir d’y modifier quoi que ce soit. Alors, autant vous tourner vers l’avenir. Cette tradition se vivait donc à la fois comme une thérapie familiale et un moyen de s’épanouir personnellement. Mais c’est l’idée d’interconnexion qui est la plus importante dans ce concept. Une connexion avec les autres (inconnus ou membres d’une même famille), mais également avec les ancêtres et leurs mémoires…

Ho‘oponopono : c’est aussi un rituel pour se pardonner à soi-même

Dans la tradition hawaïenne moderne, on retrouve l’histoire du Docteur Hew Len. Il a longtemps travaillé aux côtés de malades psychiatriques.

Un jour, il s’est demandé « Qu’est-ce qui explique que je fasse l’expérience d’un patient violent ou fou ? ». Il était persuadé qu’il y avait quelque chose au fond de lui-même qui l’amenait à vivre cette réalité. Une blessure ? Un mémoire particulier ? C’est alors qu’il s’est rendu compte que s’il changeait cette partie de lui-même, alors l’état de ses patients changerait aussi. En appliquant le Ho‘oponopono, il a remarqué que ses patients allaient de mieux en mieux.

Un peu contradictoire, me diriez-vous ? Après tout, comment le Docteur Hew Len pouvait-il guérir ses patients en faisant un travail sur lui-même et non pas justement sur ses patients ? Eh bien, la réponse est simple. Le psychiatre était convaincu du principe fondamental de cette tradition ancienne selon lequel on crée notre propre monde. Nous avons notre part de responsabilité dans tout ce qui nous entoure. Alors, il était aussi donc en partie responsable de l’état de ses patients.

En intégrant les affirmations typiques du Ho‘oponopono dans sa thérapie (« Désolé », « Pardon », « Merci » et « Je t’aime »), il a remarqué des changements considérables. Tout au long de sa carrière, le constat était le même : plus il se réparait lui-même, et plus ses patients guérissaient. Mais le but n’était pas de rejeter cette partie de lui : il lui pardonnait plutôt d’être présente.

Lorsqu’on lui demande comment il a réussi à faire fermer le service dans lequel il travaillait, il répond aujourd’hui : « J’ai simplement guéri la partie de moi qui les avait créés ».

Les 4 étapes du Ho‘oponopono

Cette pratique a donc permis au Docteur Hew Len de guérir tous ses patients. Elle l’a conduit peu à peu à une paix intérieure, qui se reflétait ensuite, autour de lui. Si vous souhaitez en savoir davantage sur le sujet, le vous invite à écouter son interview (en anglais) ici :

Cette tradition hawaïenne est donc avant tout un fabuleux moyen de se pardonner à soi-même pour ensuite induire le changement vis-à-vis de notre entourage. L’objectif est de prendre conscience qu’il sommeille en nous des choses incomprises ou inconscientes et d’accepter ce fait. Mais dit comme ça, le Ho‘oponopono reste une pratique encore abstraite. Alors, faisons un tout petit récapitulatif de comment le mettre en pratique pour profiter de tous ses avantages.

Le processus est simple.

  1. Vous reconnaissez la situation qui a créé un conflit (intérieur ou extérieur) et vous dites DÉSOLÉ. C’est un premier pas pour aller vers l’acceptation.
  2. Vous pardonnez à vous-même de vous avoir mis dans cette situation. Mais le PARDON ne concerne pas uniquement votre propre personne, mais aussi un autre individu (s’il a aussi ici sa part de responsabilité) et même à l’Univers.
  3. Puis, vous apprendrez à dire MERCI grâce au Ho‘oponopono. Merci à l’expérience que vous avez vécue, merci à la leçon que vous avez pu en tirer.
  4. Et enfin, réconciliez-vous avec ces deux petits mots « JE T’AIME » (envers vous-même, envers une tierce personne ou tout simplement envers la vie).

L’importance de chaque étape

« Je suis désolé », un premier constat

Cette technique de libération s’appuie sur un rituel à prononcer. Que ce soit lorsque l’on se sent contrarié, quand on en veut à quelqu’un ou tout simplement comme une habitude matinale. Pour ce faire, la première étape du Ho‘oponopono consiste donc à s’excuser en disant : « Je suis désolé ».

En y réfléchissant, il y a toujours une bonne raison de le faire. Désolé de faire subir nos défauts aux autres et à nous-mêmes, de ne pas avoir conscience de nos blessures ou encore d’avoir causé du tort à cause de cette inconscience. Cette étape permet ainsi de rétablir la responsabilité totale de ce qu’il nous arrive.

D’ailleurs, c’est souvent une des premières idées que l’on apprend dans le développement personnel… Un pas de plus vers l’amélioration continue, et pourquoi pas grâce au Ho‘oponopono. Alors que l’on pense que les autres ou les événements sont responsables de tous nos malheurs, nous pouvons nous rendre compte que nous avons une responsabilité dans notre vie. Parfois même, que nous attirons à nous ces situations !

« La responsabilité totale pour votre vie signifie que tout dans votre vie — simplement parce que c’est dans votre vie — est de votre responsabilité ». Dr Hew Len

C’est pourquoi vous devez d’abord prendre conscience que tout ce qui nous arrive est lié à ce qu’on est, pense ou fait. En se servant de la technique du Ho‘oponopono, il devient alors très enrichissant d’en apprendre plus sur soi. Ensuite, au lieu de ruminer sur ce constat, vous devez vous donner l’opportunité de vous pardonner à vous-même.

guérison par l'amour

Une phrase sur le « Pardon » comme mantra

« Je suis désolé, pardon, merci, je t’aime ». Ce mantra est la base du rituel hawaïen tel qu’il est connu aujourd’hui. La première affirmation permet donc de reconnaître notre responsabilité. Ensuite, vous faites le choix de pardonner. Le fait même de dire ces mots vous offre l’opportunité de vous soulager d’un poids énorme. Et c’est aussi le but du Ho‘oponopono.

D’ailleurs « Faute avouée est à demi pardonnée ». C’est aussi un excellent moyen de vous éviter les tracas inutiles, de penser incessamment à ce que vous avez fait ou de vous culpabiliser tout le temps. Dans cette étape, ce n’est pas nécessaire de trouver toujours quelqu’un à qui exprimer vos regrets. Vous pouvez tout autant vous excuser auprès de votre moi intérieur, d’un être divin ou d’un autre Être supérieur selon vos croyances.

Alors, n’hésitez pas à vous ouvrir. N’ayez pas peur de mettre votre égo de côté et de vous servir du Ho‘oponopono.

« Pardon, si j’ai fait du tort. Pardon de ce que j’ai pu causer. Ou pardon d’avoir participé à cette réalité et d’avoir douté du fait que tout partait de moi. »

Dire « Merci » pour montrer de la reconnaissance

On ne cessera jamais de prôner les bienfaits de la gratitude, que ce soit envers nos possessions, un aspect particulier de notre quotidien, et même envers la vie elle-même. N’oubliez pas que tout ce qui vous arrive participe à vous façonner. La réussite, le succès, l’abondance, mais aussi les expériences, les épreuves et les échecs. Le Ho‘oponopono vous apprend à être reconnaissant de chacun d’entre eux. Et tout est dans la manière dont vous les accueillez. Alors, pourquoi ne pas regarder le bon côté des choses. Cela peut sembler très « cucu » au premier abord et pourtant, le fait de positiver vous permet d’avoir une meilleure perspective de ce qui vous arrive. C’est aussi une occasion pour vous de vous améliorer, de prendre l’habitude de voir une opportunité d’apprentissage dans tout et n’importe quoi.

 « Merci de m’en faire prendre conscience aujourd’hui, merci de m’aider à prendre ma responsabilité, merci la vie. »

Le Ho‘oponopono est d’ailleurs bénéfique même s’il n’y a pas de contexte particulier qui nécessite une intervention. Vous pouvez aussi l’utiliser comme mantra pour vous donner un coup de boost chaque jour.

« Je t’aime », un puissant initiateur de changement

Qu’est-ce qu’on peut encore ajouter dans cette démarcher ? Une bonne dose d’amour, bien évidemment. Prononcer une phrase d’amour ne va peut-être pas vous parler d’emblée. Cela vous semble sans doute bizarre ou inutile. Mais tout l’intérêt de ce rituel est de le faire selon ce qui résonne en vous. Après tout, le Ho‘oponopono est un travail sur soi. Il n’y a donc pas besoin d’imaginer une personne en particulière ou une chose spécifique quand vous le faites. Tant que vous prononcez vos mots avec conviction, cela fera l’affaire. C’est une façon de faire de la place au positif.

« Je t’aime, la vie, moi, malgré cette blessure et j’aime cette blessure en moi. »

C’est également ce qui vous permettra de transformer quelque chose de négatif en quelque chose d’utile. Alors, ne vous privez pas de cette opportunité.

Cette pratique hawaiienne nous amène vers la paix intérieure

Le Ho‘oponopono a bien des avantages. Et en plus, c’est une méthode de guérison, de libération et d’amélioration qui reste 100 % gratuite. Alors, pourquoi ne pas l’essayer ?

Pour résumer ce principe ancestral, nous pouvons dire qu’il repose en fait sur la guérison par l’amour. Il est délicat d’expliquer en quelques mots toute la profondeur qu’il comporte, puisqu’il fait partie d’une véritable philosophie de vie… Et l’Hawaïenne Morrnah Nalamaku Simeona l’a d’ailleurs bien compris. C’est sûrement pour qu’il soit à portée de tous que, dans les années 70, elle décida de moderniser ce rituel pour l’adapter au monde entier.

Le Ho‘oponopono peut alors aujourd’hui se pratiquer tout seul, et non plus uniquement comme une thérapie familiale. (Bien qu’il reste très efficace dans ce domaine). Le message de cette guérisseuse était donc le suivant : « nous pouvons amener la paix dans notre réalité ».

En d’autres termes, pratiquer ce rituel permettrait donc de retrouver une paix intérieure afin de la concrétiser à l’extérieur.

Enfin, cet exercice, qui est d’ailleurs très simple à mettre en œuvre, nous amène à découvrir qui nous sommes réellement. Et ce, en mettant tous les aspects de nous-mêmes. Le Ho‘oponopono nous incite à prendre notre responsabilité, en acceptant nos erreurs sur ce chemin qu’est la vie. Ce faisant, il sera beaucoup plus facile pour nous d’atteindre l’accomplissement de soi.

Et vous, aviez vous déjà entendu parler de cette tradition hawaïenne ? L’avez-vous testée ? Alors, qu’en pensez-vous ?

Ou peut-être connaissez-vous une autre technique infaillible pour le développement personnel ?

Si vous le souhaitez, partagez votre expérience en laissant un commentaire.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

2 Commentaires

  1. aline

    je sais pardonner mais quand on me fait mal au plus profond de mon coeur je n arrive pas a pardonner
    je suis très rancunière
    j ai beau faire des effort quand je ressens le mal qu il m a été fait je ne peux pas pardonner ce qui a été fait
    c est un gros défaut que je n arrive pas a corriger

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour Aline,

      Merci pour ton partage.
      Ce n’est pas vraiment un défaut. Il est normal d’en vouloir à quelqu’un qui nous fait du mal. C’est humain et cela veut dire que tu te respectes.
      Ce qui est important est de calmer la haine et la rancoeur autant que possible, d’autant que ces sentiments sont très mauvais pour la santé.
      Cela prend plus ou moins de temps selon les personnes mais c’est essentiel

      A très vite
      Mathieu

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...