Le dialogue intérieur, apprendre à se parler

Nous avons passé des années à apprendre à parler aux autres, et nous continuons souvent cet apprentissage une fois adulte. Pour autant, on ne nous a jamais enseigné comment se parler à soi-même. Entretenir un dialogue intérieur négatif ou positif a pourtant de lourdes conséquences sur notre réalité. Etes-vous prêt à le modifier ?

Comment se parler à soi-même ?

Comment vous parlez-vous habituellement ? Quelles sont les questions récurrentes que vous vous posez ? Souvent, notre dialogue intérieur est très dévalorisant. Nous employons des phrases négatives et sévères à notre encontre.  

Ces idées sont le résultat de ce que l’on a entendu durant notre enfance : nous avions le devoir de bien faire, de faire toujours mieux. C’est ce conditionnement qui se perpétue souvent au sein de notre voix intérieure. Or, vous n’avez aucune raison de continuer cela. Bien au contraire. Vous pouvez vous donner la permission de changer votre discours intérieur afin qu’il soit plus positif, plus valorisant.

Un travail sur soi pour changer d’état d’esprit.

Et si la raison de ce que vous nommez vos échecs, venait en fait de votre dialogue intérieur avec vous-même ? Si vous n’arrêtez pas de penser que vous n’en êtes pas capable, que l’on va se moquer de vous ou encore que vous ne méritez pas de réussir, comment pensez-vous trouver la force d’agir pour mener à bien vos projets ? En réalité, vous avez un pouvoir illimité dans votre vie. Mais pour le découvrir, il faut effectuer un changement de perspective, à travers un travail sur soi. Votre état d’esprit négatif et dévalorisant a besoin de faire de la place à une énergie positive. Celle-ci vous permettra d’agir en confiance et de recevoir des résultats positifs plus facilement. Voyons comment procéder.

Exemple de dialogue intérieur

Notre petite voix intérieure a seulement deux fonctionnements : soit elle nous pousse vert le haut, soit elle nous pousse vers le bas. Comme le disait Henry Ford : « Que vous pensiez pouvoir le faire, ou que vous pensiez ne pas pouvoir le faire, dans les deux cas vous avez raison ! ».

Cette technique consiste à modifier notre façon de se parler à soi-même. Voici quelques exemples de phrases que vous pouvez vous dire pour un peu plus d’estime de soi :

  • Remplacer « Je n’y arriverai pas » par la phrase : « Je vais tout déchirer ! ».
  • Affirmer « J’en suis capable ! », « Je vais y arriver ! », « Nous allons gagner ! »
  • Croire que « Je suis quelqu’un de bien ! », « Je suis fier de moi », « Je mérite d’être aimé ! »

Ce type d’affirmations positives permettent de se mettre dans un état d’esprit qui nous aidera à affronter les défis de la vie et à sortir de notre zone de confort.

Une recherche de cohérence

Pour autant, ce discours doit également être cohérent. Si vous êtes à découvert, affirmer « Je suis riche ! » ne va pas forcément vous aider, car vous allez ressentir une incohérence entre ce que vous vivez et ce que vous dites. Bien que cela puisse être positif avec le temps, au départ, cela vous paraîtra surement étrange. Vous pouvez ainsi affirmer autre chose comme : « La seule vérité dans la vie est son impermanence. » « Les situations difficiles ne durent jamais longtemps. ».

D’autre part, voici également un autre exemple de dialogue intérieur positif :

Le petit guide pratique de la confiance en soi : l'e-book gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi".
Soyez vous-même en toutes circonstances :
arrêtez de faire semblant !

  • Ne dites jamais « je n’en suis pas capable », mais plutôt « je n’en suis pas encore capable »
  • Ne dites jamais « c’est impossible » mais plutôt « ce n’est pas encore possible. »
  • N’employez pas d’expressions négatives comme « c’est horrible », « je n’ai jamais de chance », « le sort s’acharne contre moi ».
  • N’affirmez pas que vous allez « peut être essayer bientôt ». N’affirmez pas que « vous allez réfléchir à une solution d’ici quelques temps ». Ce sont autant d’idées qui vous conduisent à procrastiner.
  • De même, n’affirmez pas des choses sur vous comme si c’était des vérités générales : « Je n’y peux rien, je suis comme ça. », « Je ne suis pas fait pour faire du sport. ». Pourquoi ? Ce genre de phrases vous engluent dans une réalité déformée de vous-même et vous empêchent totalement de progresser. Or, l’humain peut évoluer tout au long de sa vie grâce à un travail sur soi. Pourquoi vous l’empêcher ?

Des phrases positives pour se relaxer

La technique du dialogue intérieur est également utilisée dans le training autogène de Schultz. Cette méthode de relaxation vise à se détendre grâce à l’auto-persuasion. Elle consiste à répéter des phrases précises et suggestives telles que : « Je suis relaxé », « Mon cœur bat lentement et fort. ». Peu à peu, l’esprit est conditionné et parvient à se relaxer totalement n’importe où et dans n’importe quel contexte en prononçant ces phrases.

Le dialogue interne selon Hal et Sidra Stone

La technique du dialogue intérieur c’est également une thérapie qui a été créée par Hal et Sidra Stone, aux Etats-Unis. Ce couple de psychothérapeutes a remarqué qu’ils répétaient régulièrement des schémas au sein de leur histoire d’amour. Des rôles se mettaient en place, ces mêmes rôles qui les avaient suivi toute leur vie. Pourquoi est ce que je prends ce rôle de contrôlant en amour alors que je suis dans la vie si bienveillant ? Pourquoi est ce que je prends ce rôle de soumis dans une relation alors que je suis dans la vie si indépendant ?

En réalité, ces deux thérapeutes ont mis en lumière l’idée que nous avions plusieurs « personnalités intérieures », (comme l’avait fait Jung avec sa théorie des archétypes), mais qu’elles étaient souvent exprimées comme deux pôles distincts. Le rôle « soumis-rebelle », « gentil-méchant », « tyran-victime »…

Atteindre le préconscient, à travers notre discours intérieur.

Pour faire surgir cette idée dans le préconscient, une séance suivant cette thérapie, se déroule comme une pièce de théâtre où la personne va dialoguer avec l’une de ses voix intérieures. Elle va l’interroger, avec l’aide d’un thérapeute, sur sa raison d’être. Permettre ce dialogue avec cet aspect de soi, est un moyen de ne plus subir ses comportements. Par exemple, quelqu’un de très calme qui aurait par moments beaucoup d’impulsivité pourra dialoguer avec cet aspect colérique qui vit en elle et lui demander ce qu’il a besoin d’exprimer. Cette technique sera donc un moyen d’en apprendre plus sur soi et de mieux comprendre nos comportements.

En apprenant à connaitre chacune de ses parties de soi, cela ouvre une porte au préconscient, afin de choisir quelle partie doit être présente dans nos vies selon les moments. Le but n’est pas de les rejeter. La partie qui est en colère au fond de nous peut exister, si on se sert de cette colère pour créer quelque chose. Un dialogue, plus d’affirmation de soi ou simplement pour nous donner de l’énergie dans nos projets.

Finalement, le dialogue intérieur a pour objectif de nous aider à mieux nous connaitre en mettant en avant des aspects de nous-même que nous avons tendance à cacher.C’est aussi un fabuleux moyen d’agir plus facilement en changeant d’état d’esprit. Faire de la place à certains rôles cachés au fond de soi et laisser moins de place à la partie dévalorisante qui parle souvent trop fort. Tout cela nous permet de retrouver une harmonie.

Et vous, quel rôle à l’intérieur de vous n’ose pas s’exprimer ? Comment vous parlez-vous ?  Pensez-vous mettre en place cet exemple de dialogue plus positif dans votre vie ?

3

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Jung  octobre 11, 2018

    Apprendre à se parler est une chose en effet. Il faut aussi apprendre à être lucide et prendre du recul sur ce que nous dit notre petite voix. Elle peut aussi bien réussir à nous démoraliser qu’à nous rebooster. Il faut donc savoir en prendre le contrôle pour reprogrammer l’esprit et gagner confiance en soi.
    Merci pour cet article particulièrement inspirant.

    répondre
  2. Alexandra  octobre 11, 2018

    C’est un travail difficile à faire sur soi quand on a toujours pensé comme ça. Il faut en effet prendre du recul et ne pas céder à ses premières émotions souvent empreints de négativité. Merci d’avoir abordé ce sujet qui fait réfélchir sur notre manière de penser et d’agir ;)

    répondre
    • Mathieu  octobre 14, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire.

      Ravi que cet article te plaise.

      En effet prendre du recul et ne pas céder à ses premières émotions est quelque chose de très important :)

      A très vite sur Penser et Agir,
      Mathieu.

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi"