Démotivation au travail : comment redynamiser efficacement ses troupes ?


Le gestionnaire d’entreprise ou le manager qui doit gérer une équipe doit travailler sur des aspects précis pour y arriver. Il doit a priori développer les compétences de ses collaborateurs entre autres pour parvenir à d’excellents résultats. En cas de démotivation au travail chez les employés, il est de son devoir de redynamiser les troupes. Mais, comment y arriver ? La réponse à cette interrogation repose sur plusieurs paramètres.

J’ai décidé d’écrire cet article pour vous les faire connaître. Je vous parlerai en premier des marques qui témoignent d’une démotivation au travail et des signes pour reconnaître un employé démotivé. Ensuite, je vous ferai connaître les sources possibles de ce mal et ses conséquences sur l’entreprise. Pour finir, je vous ferai découvrir 04 conseils clés pour pallier ce problème et redynamiser vos troupes.

Quand peut-on réellement affirmer que l’on est démotivé au travail ?

La démotivation au travail se traduit par une absence subite d’engouement et d’intérêt pour son travail. C’est la perte de motivation pour la réalisation de ses tâches ou missions professionnelles. Plusieurs émotions et sentiments lui sont associés. C’est en soi un malaise qui s’accompagne de lassitude et de désengagement vis-à-vis de ce que l’on aimait ordinairement faire. On peut affirmer que vous êtes démotivé lorsque vous ne retrouvez plus les raisons qui motivaient votre dévotion et votre empressement au travail. En exemple, dès le moment où vous levez tôt pour aller au service commence à devenir un fardeau, vous êtes atteint.

La démotivation au travail transparaît lorsque vous commencez à adopter certains comportements. En effet, à part la paresse matinale, plusieurs autres symptômes l’accompagnent. Vous pouvez constater que tout ce qui a trait au travail commence par vous saouler. Vos collègues vous ennuient et vos supérieurs hiérarchiques vous énervent. Bien plus, les ordres et les tâches à faire commencent à vous exacerber. En un mot, c’est le burn-out, l’épuisement professionnel. Une grande insatisfaction et un sentiment de lassitude vous gagnent. Vous avez l’impression d’être surmené et du coup vous ne pensez qu’à une chose : tout laisser et foutre le camp.

Comment reconnaître un employé démotivé ?

Reconnaître un employé démotivé n’est pas toujours aisé. Cela requiert certaines aptitudes de la part d’un bon manager ou du chef d’entreprise. Comme tout mal, la démotivation au travail est presque inapparente à ses débuts. Cependant, il apparaît toujours dans le caractère de chaque employé, des signes qui laissent entrevoir ce qui se prépare. Gérer une équipe demande d’être attentif aux moindres détails. Le manager doit alors travailler son sens de l’observation pour détecter les signes.

  • Le déclin subit du rendement de l’employé : c’est un signal fort détectable, car il est brusque et inattendu. La baisse croissante de la performance d’un salarié est preuve de désengagement.
  • L’adoption du retard ou de l’absence continue : c’est une preuve tangible d’ennui et de démotivation au travail. Le salarié qui demande souvent des permissions d’absence, vient toujours en retard, mais est chaque fois pressé de rentrer n’est pas engagé.
  • Le renfermement inopiné : un employé qui se replie subitement sur lui-même et limite son implication alors qu’il n’en avait pas l’habitude souffre de démotivation. Si ce caractère le pousse à être indifférent vis-à-vis de ses collègues et de ses supérieurs, ce n’est pas bon signe.
  • L’irritabilité de l’employé : la démotivation d’un employé peut se manifester par un comportement irritable ou même agressif. Il peut s’agir d’agression verbale ou au pis des cas d’agression physique. Ce stade du mal est poussé et il exige d’agir au plus vite.

Les sources de la démotivation au travail

Diverses raisons sont à l’origine de la démotivation d’un employé dans son travail. Il faut les connaître pour être en mesure de gérer une équipe et développer les compétences de ses collaborateurs.

La nature du travail effectué et tout ce qui va avec (formation, distinctions, reconnaissance…) peuvent être une source de démotivation au travail. Lorsqu’il y a inadéquation entre les valeurs du salarié et ce qu’on lui demande de faire, il peut être démotivé. On n’est jamais motivé pour faire un travail qu’on n’aime pas. Il en est de même, lorsque l’information et la formation sur le travail à faire ne passent pas bien.

L’autre source est liée au cadre de travail et aux conditions de travail. Commençons par souligner que quand le cadre de travail est peu attrayant et inadéquat aux tâches, personne ne peut s’y épanouir. Également lorsque les conditions de travail sont irrégulières, nul n’est vraiment motivé. Si les rémunérations ne sont pas bonnes et qu’il n’y a pas une disparité entre la vie privée et la vie professionnelle, les choses ne peuvent pas aller.

La dernière et plus importante source de la démotivation au travail est la nature des relations avec la hiérarchie. Sur elle reposent les autres sources. La hiérarchie est engagée vis-à-vis des employés comme ils le sont vis-à-vis d’elle. Si elle ne fait pas son devoir, rien ne pourra aller. Son rôle est de bannir la mauvaise ambiance au travail. Elle se doit de motiver constamment des collaborateurs. Si cela n’est pas fait, les employés sont démotivés.

Démotivation au travail : quels risques pour l’entreprise ?

La démotivation des employés est calamiteuse pour l’essor d’une entreprise quelconque. En réalité, aucune entreprise ne peut réellement émerger si ses salariés ne fournissent pas le meilleur d’eux-mêmes. Elle perd en productivité et en notoriété lorsque ces derniers sont défaillants. Son progrès dépend en effet, de la somme des efforts complets de tous ses employés. Si ceux-ci sont démotivés, elle risque aussi de les perdre. C’est en cela qu’il est primordial pour les managers et les chefs d’entreprise d’assurer de fournir au corps salarial des substances de motivation valables.

Démotivation professionnelle : comment s’y prendre pour redonner du pep à ses collaborateurs ?

Lorsque les troupes sont démotivées, il est du devoir du gestionnaire d’entreprise, du chef d’entreprise ou du manager de les redynamiser. Cela demande d’agir stratégiquement et de travailler sur des points clés. Voici 04 conseils pour faire disparaitre des rangs la démotivation au travail

Identifier les personnes ou secteurs atteints

C’est le premier pas à faire. Vous devez identifier les personnes touchées par la démotivation dans votre entreprise. Ceci doit se faire avant qu’une quelconque solution soit adoptée. Vos efforts pourraient être même mal orientés et inefficaces si vous ratez ce pas. Référez-vous aux différents symptômes suscités pour reconnaître vos employés atteints d’un tel mal aise. Cela demande que vous développiez votre art de l’observation. Il peut parfois s’agir de toute une équipe ou de tout un secteur atteint.

Dégagez l’origine de la démotivation dans vos rangs

Toute démotivation est due à un besoin non comblé. En tant que manager ou chef d’entreprise, il est de votre devoir de vous diriger vers vos employés quand vous sentez que ça ne va pas. Vous devez aller vers ceux que vous avez identifiés comme souffrants de démotivation au travail afin de les écouter. À travers des entretiens informels, vous pouvez par exemple les toucher individuellement pour connaître la source de leur désengagement. Durant de tels entretiens, ôtez votre manteau d’autorité hiérarchique et revêtez-vous de sympathie. Vous obtiendrez alors plus facilement les réponses qu’il vous faut et vous saurez quoi faire. Aussi, à de telles occasions, disposez-vous à tout entendre sans vous irriter. Peut-être bien que certains vous citeront comme la première source de leur démotivation.

Palier au démotivation au travail en faisant ce qui est nécessaire

Après avoir pris connaissance des raisons qui suscitent la démotivation chez vos salariés, adoptez les solutions appropriées. L’erreur à ne pas commettre est de choisir d’ignorer ce qu’ils vous auront dit. Prenez des dispositions qui aillent dans le sens de leur besoin. Sûrement, les raisons ne seront pas les mêmes chez tous sauf quand il s’agit peut-être de tout un secteur. Que les causes soient relatives à la nature du travail, aux conditions ou à votre personne, faites l’essentiel pour que tous soient à nouveau motivés.

Soyez une permanente source de motivation

Croyez-le, lorsque vous êtes une excellente source de motivation, vous aurez très peu de fois à faire face au cas de démotivation au travail. Bien au-delà du simple management ou de la gestion d’entreprise, soyez un leader, un modèle. Que votre personne incarne des valeurs qui accrochent. Si vos employés trouvent en vous un modèle à suivre, ils donneront tout ce qu’ils ont pour porter à bien vos projets.

Avez-vous déjà fait face à des situations de démotivation au travail ? Comment vous en êtes-vous sortis ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires. Si vous avez aimé cet article, relayez-le sur les réseaux sociaux.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment