démotivation-au-travail-1
0
153
0
153

Démotivation au travail : comment redynamiser efficacement ses troupes ?

Accueil > Relations humaines > Démotivation au travail : comment redynamiser efficacement ses troupes ?

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Diriger une équipe n’est pas une mince affaire. Le manager doit notamment développer les compétences de ses collaborateurs pour parvenir entre autres à d’excellents résultats. Il a donc une certaine part de responsabilité pour assurer le bien-être de son personnel. En cas de démotivation au travail des employés, il est de son devoir de les redynamiser. Mais, comment y arriver ? La réponse à cette interrogation repose sur plusieurs paramètres. Vous devez par exemple observer en permance le bien-être de vos salariés et repérer les signes qui peuvent indiquer un problème de cet ordre. Ce n’est qu’ensuite que vous pourriez rebooster votre équipe en apportant des solutions adaptées à la source du problème. Et ce, que ce soit au niveau personnel ou interpersonnel.

Quand peut-on réellement affirmer que l’on est démotivé au travail ?

La démotivation au travail se traduit par une absence subite d’engouement et d’intérêt pour son travail. C’est la perte de motivation pour la réalisation des tâches ou des missions professionnelles. On lui associe à plusieurs émotions et sentiments. C’est en soi un malaise qui s’accompagne de lassitude et de désengagement vis-à-vis de ce que l’on aimait ordinairement faire. Qu’il s’agisse de raisons professionnelles ou personnelles, l’absence de motivation dépend des attentes et du ressenti des choses.

Au moment où l’on ne voit plus le travail comme une nécessité, il est fort probable que la démotivation au travail se manifeste. En fait, on peut affirmer que vous êtes démotivé lorsque vous perdez votre dévotion et votre empressement au travail. En exemple, dès le moment où vous vous levez tôt pour aller au service commence à devenir un fardeau, vous êtes atteint. Et pourtant, vous n’étiez pas dans le même état quand on vous a engagé pour occuper ce poste.

L’absence de motivation transparaît lorsque vous commencez à adopter certains comportements au travail. En effet, à part la paresse matinale qui est observée fréquemment, plusieurs autres symptômes accompagnent la démotivation au travail. Vous pouvez constater que tout ce qui a trait au travail commence par vous saouler. Vos collègues vous ennuient et vos supérieurs hiérarchiques vous énervent. Bien plus, les tâches à faire commencent à vous exacerber. Vous vous sentez incapable de répondre correctement à ce qu’on vous demande de faire.

Les journées de travail vous paraissent longues, et vous êtes impatients de rentrer à chaque fois. En un mot, c’est le burn-out, l’épuisement professionnel. Une grande insatisfaction et un sentiment de lassitude vous gagnent. Vous avez l’impression d’être constamment surmené. La démotivation au travail vous rattrape, et vous ne pensez qu’à une chose : tout laisser et foutre le camp.

Comment reconnaître un employé démotivé ?

Savez-vous qu’en 2018, seulement 9 % des salariés français seraient motivés et proactifs ? Mais reconnaître un employé démotivé n’est pas toujours aisé. Cela requiert certaines aptitudes de la part d’un bon manager ou du chef d’entreprise. Il est presque inapparent au début. Cependant, apparaissent toujours dans le caractère de chaque employé, des signes qui laissent entrevoir ce qui se prépare. Au commencement, ces signaux sonnent juste comme une alerte. Mais plus le temps passe, plus la démotivation au travail atteint son stade final. C’est pourquoi gérer une équipe demande d’être attentif aux moindres détails. Le manager doit travailler son sens de l’observation pour être à l’affut de tous signes et les détecter.

  • Le déclin subit du rendement de l’employé : c’est un signal fort détectable, car il est brusque et inattendu. La baisse croissante de la performance d’un salarié est une preuve de désengagement.
  • L’adoption du retard ou de l’absence continue : le salarié qui demande souvent des permissions d’absence, arrive toujours en retard, mais est chaque fois pressé de rentrer n’est pas engagé. C’est une preuve tangible de démotivation au travail. En fait, il ne se sent nul impliqué et éprouve un désintérêt pour son travail.
  • Le renfermement inopiné : un employé qui se replie subitement sur lui-même et limite son implication alors qu’il n’en avait pas l’habitude souffre de démotivation. Si ce caractère le pousse à être indifférent vis-à-vis de ses collègues et de ses supérieurs, ce n’est pas bon signe.
  • L’irritabilité de l’employé : la démotivation d’un employé peut aussi se manifester par un comportement irritable ou même agressif. Il exige donc d’agir au plus vite.

Les causes de la démotivation au travail

paresse_matinale

Diverses raisons sont à l’origine de la démotivation d’un employé dans son travail. Il faut les connaître pour être en mesure de gérer une équipe et développer les compétences de ses collaborateurs.

La nature du travail effectué et tout ce qui va avec (formation, distinctions, reconnaissance,…) peuvent être une source de démoralisation. Lorsqu’il y a inadéquation entre les valeurs du salarié et ce qu’on lui demande de faire, il peut être démotivé. D’ailleurs, il se peut qu’on travaille juste parce qu’on a besoin d’argent pour subvenir à nos besoins. Avec une démotivation au travail, on ne parvient pas à exécuter les missions correctement. Il en est de même, lorsque l’information et la formation sur le travail à faire ne passent pas bien.

L’autre source est liée au cadre de travail et aux conditions de travail. Commençons par souligner que quand le cadre de travail est peu attrayant et inadéquat aux tâches, personne ne peut s’y épanouir. Lorsque nos attentes et nos demandes ne correspondent pas aux résultats obtenus, on a tendance à stresser et perdre la motivation. Également lorsque les conditions de travail sont irrégulières, nul n’est vraiment motivé. La démotivation au travail peut aussi apparaitre si les rémunérations ne sont pas bonnes et qu’il n’y a pas une disparité entre la vie privée et la vie professionnelle, les choses ne peuvent pas aller.

La dernière et plus importante source de la démotivation professionnelle est la nature des relations avec la hiérarchie. La hiérarchie s’engage vis-à-vis des employés comme ils le sont vis-à-vis d’elle. Si elle ne fait pas son devoir, rien ne pourra aller. Son rôle est de bannir la mauvaise ambiance au travail. Elle se doit de motiver constamment les collaborateurs. Autrement, le manque de motivation des employés persistera.

Démotivation au travail : quels risques pour l’entreprise ?

La démotivation des employés est calamiteuse pour l’essor d’une entreprise quelconque. En réalité, aucune entreprise ne peut réellement émerger si ses salariés ne fournissent pas le meilleur d’eux-mêmes. Elle perd en productivité et en notoriété lorsque ces derniers sont défaillants. Son progrès dépend en effet, de la somme des efforts complets de tous ses employés. Si ceux-ci sont démotivés, elle risque aussi de les perdre.

Une mauvaise qualité de travail est aussi synonyme de mauvaise ambiance au travail. Et dans une entreprise au climat de travail tendu, la démotivation au travail s’installe plus facilement, ce qui empêche chacun de s’épanouir. D’après même une étude d’Hay Group, 61 % des managers créent des climats de travail qui ne motivent pas les employés. Bien sûr, cela présente un impact négatif sur les activités de l’entreprise. C’est pour cette raison qu’il est primordial pour les managers et les chefs d’entreprise de s’assurer de fournir au corps salarial des substances de motivation valables.

Démotivation professionnelle : comment s’y prendre pour redonner du pep à ses collaborateurs ?

redonner_du_pep_a_ses_collaborateurs

Il est du devoir du chef d’entreprise ou du manager de redynamiser ses troupes lorsqu’elles sont une démotivation au travail. Cela demande d’agir stratégiquement et de travailler sur des points clés. Il faudra également faire preuve d’empathie afin de mieux comprendre ces facteurs qui démotivent vos employés. Voici 4 conseils pour faire disparaître des rangs la démotivation professionnelle.

Identifier les personnes ou secteurs atteints

C’est le premier pas à faire. Vous devez identifier les personnes touchées par la démotivation dans votre entreprise. En vous reposant sur votre qualité de leader, vous devez facilement repérer les différents signaux qui alertent le manque de motivation. Ceci doit se faire avant qu’une quelconque solution soit adoptée. Pour relever ces personnes portant une démotivation au travail, le mieux c’est de le faire le plus tôt possible afin d’empêcher le désengagement total. Autrement, vos efforts pourraient être même mal orientés et inefficaces si vous ratez ce pas.

Référez-vous donc aux différents symptômes suscités pour reconnaître vos employés atteints d’un tel malaise. Ils ne peuvent pas forcément manifester ce désintérêt soudain, alors vous aurez besoin d’être plus attentif. Évidemment, cela demande que vous développiez votre art de l’observation. Il peut parfois s’agir de toute une équipe ou de tout un secteur atteint.

Dégagez l’origine de la démotivation dans vos rangs

Toute démotivation au travail est due à un besoin non comblé. En tant que manager ou chef d’entreprise, il est de votre devoir de vous diriger vers vos employés quand vous sentez que ça ne va pas. Vous devez aller vers ceux que vous avez identifiés comme souffrants de manque de motivation afin de les écouter. À travers des entretiens informels, vous pouvez par exemple les toucher individuellement pour connaître la source de leur désengagement. Durant de tels entretiens, ôtez votre manteau d’autorité hiérarchique et revêtez-vous de sympathie. Vous obtiendrez alors plus facilement les réponses qu’il vous faut sur leur démotivation au travail, et vous saurez quoi faire. Aussi, à de telles occasions, disposez-vous à tout entendre sans vous irriter. Peut-être bien que certains vous citeront comme la première source de leur démotivation.

Il convient donc de vous mettre à leur place et d’essayer d’imaginer ce que vous aurez pu faire en cas de manque de motivation. Votre regard sur chaque employé ne doit pas se focaliser sur sa personne en tant que travailleur, mais plutôt en tant qu’être humain. Tout simplement parce que chacun dispose de ses propres problèmes. Et tant que vous n’identifiiez pas les origines de cette démotivation au travail, vous allez décevoir votre équipe. Par cette méthode d’approche, vous pouvez efficacement trouver des solutions adéquates et obtenir des niveaux élevés d’implication dans votre entreprise tout en évitant le brown-out des salariés.

Pallier la démotivation professionnelle en faisant ce qui est nécessaire

Après avoir pris connaissance des raisons qui suscitent la démotivation chez vos salariés, adoptez les solutions appropriées. L’erreur à ne pas commettre est de choisir d’ignorer ce qu’ils vous auront dit. Prenez des dispositions qui vont dans le sens de leurs besoins. Sûrement, les raisons ne seront pas les mêmes chez tous sur la démotivation au travail, sauf quand il s’agit peut-être de tout un secteur. N’hésitez pas par exemple à encourager la créativité ou à améliorer la relation entre collaborateurs. Pour cela, il est important d’inciter les salariés à la prise de risque malgré leurs échecs. Séances de brainstorming, journées créatives, séminaire au vert, team building… autant d’idées pour éviter la démotivation professionnelle.

En outre, la cohésion d’équipe est un atout important pour une bonne motivation au sein de l’entreprise. Concrétisez vos actions pour renforcer les liens entre employés. Toutefois, il existe bien d’autres mesures que vous pouvez adopter pour éradiquer la démotivation au travail. Le fait est que vous devez réellement apporter ce qui est utile pour bannir le manque de motivation au niveau du groupe. Ainsi, que les causes soient relatives à la nature du travail, aux conditions ou à votre personne, faites l’essentiel pour que tous soient à nouveau motivés.

Soyez une permanente source de motivation

Croyez-le, lorsque vous êtes une excellente source de motivation, vous aurez très peu de fois à faire face au cas de manque de motivation. Donnez l’exemple, soyez une source d’inspiration pour les autres. Par cela, vous influencez facilement tous ceux qui vous entourent en bannissant la démotivation au travail. Et comme vous êtes le manager ou le chef d’entreprise, il est plus simple pour les salariés de s’imprégner de cette énergie positive que vous dégagez. Bien au-delà du simple management ou de la gestion d’équipe, soyez un vrai leader, un vrai modèle. Que votre personne incarne des valeurs qui accrochent. On l’a dit, si vos employés trouvent en vous un modèle à suivre, ils donneront tout ce qu’ils ont pour mener à bien vos projets.

Vous avez d’autres astuces ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.