cures thermales
0
135
0
135

Cures thermales : toutes les informations pratiques

Accueil > Epanouissement personnel > Cures thermales : toutes les informations pratiques

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

En France, près de 600 000 personnes adultes et enfants suivraient chaque année un traitement médical par les eaux naturelles des sources thermales. Sur une centaine d’établissements thermaux répertoriés sur tout le territoire français, 10 millions de journées de soins sont délivrées annuellement. Ces chiffres affichent depuis peu une importante progression. En effet, grâce à leurs actions thérapeutiques et leur attrait bien-être, ces cures thermales n’ont cessé de faire de nouveaux adeptes. D’ailleurs, il existe des maladies chroniques auxquelles la médecine moderne ne peut pas toujours soigner. D’autant que les médicaments peuvent s’avérer inefficaces en raison de leurs effets secondaires. C’est dans cette optique que le thermalisme se présente comme une thérapie pouvant traiter les pathologies de façon globale. Source inépuisable de bienfaits, cette pratique est en phase de devenir notre meilleur allié santé.

Mais de quoi s’agit-il réellement ? Quelles sont ses vertus tant vantées par les curistes qui ne peuvent plus s’en passer ? Les réponses.

Cures thermales : en quoi ça consiste ?

Aussi appelé thermalisme, il s’agit d’un ensemble de traitements préventifs et curatifs qui aurait existé depuis la Rome antique. Elles sont généralement prescrites par un médecin généraliste ou spécialiste pour les personnes souffrant de maux ou de pathologies chroniques. Aujourd’hui, la cure thermale rhumatologie et la cure arthrose restent de loin les plus courantes. Médicalement reconnues, ces cures se basent principalement sur les bienfaits des eaux. Mais pas n’importe lesquelles ! Les eaux provenant des sources minérales ayant des propriétés physico-chimiques reconnues. On les retrouve généralement dans les régions montagneuses.

De ce fait, les cures thermales se déroulent généralement dans une station thermale d’orientation thérapeutique pour une durée moyenne de 3 semaines. Entre autres les stations thermales rhumatologie, les stations thermales gynécologie, les stations thermales neurologie, etc. Dans tous les cas, ce sont des cures conventionnées. Par ailleurs, pour satisfaire les besoins des personnes en quête de relaxation et de détente, de nombreux centres thermaux proposent des cures libres ou courts séjours. Toutefois, celles-ci n’ont aucune visée médicale et ne durent qu’une semaine tout au plus.

Cure thermale rhumatologie

À côté de l’hydrothérapie, les établissements proposent également des soins à base de produits dérivés. Les cures thermales se basent alors sur l’utilisation de boue ou de gaz thermal. La boue thermale consiste en un mélange d’eau minérale et de l’argile ou du limon. Elle peut être d’origine naturelle ou préparée manuellement. Le gaz thermal, lui, est le gaz contenu dans l’eau thermale. Il s’agit du dioxyde de carbone pur. Des soins de types spa (massages, soins du corps et du visage) et divers ateliers orientés corps et esprit (ateliers de relaxation, remise en forme ou antistress) peuvent être proposés en complément. Pour les séances de rééducation, des kinésithérapeutes sont présents dans les stations thermales.

Les bienfaits des cures thermales

Les vertus de l’eau de source naturelle sont connues depuis des millénaires, comme en témoignent les curistes du temps de l’Empire romain. À cette époque, ils aimaient particulièrement se délecter dans les stations thermales pour leurs nombreux bienfaits. Aujourd’hui encore, le thermalisme demeure une alternative complémentaire à la médecine classique. Bien entendu, il ne remplace pas les traitements médicamenteux.

D’un autre côté, les eaux thermales sont rigoureusement contrôlées pour garantir leur pureté et leur composition minérale. Selon les croyances ancestrales et aujourd’hui largement validées par la science, les eaux de source naturelle dont les cures thermales tirent leur essence auraient des vertus thérapeutiques incontestables. Et ce, grâce à sa grande richesse en minéraux et en oligoéléments.

Tout d’abord, la haute teneur en calcium de ces eaux contribuerait à la bonne santé des os. Le magnésium également présent en très grande quantité aiderait à lutter contre les douleurs musculaires, mais aussi la fatigue et l’anxiété. Enfin, le sodium jouerait un rôle important au niveau de l’hydratation de la peau. Ses effets se révèlent donc extrêmement bénéfiques dans la prise en charge des problèmes de rhumatismes, dermatologiques et parfois même psychologiques.

En outre, suivre un traitement en cures thermales permet de faire une petite parenthèse détente. Concrètement, c’est un moyen de vous écarter loin du rythme de vie effréné et du stress quotidien. En partant pour quelques semaines pour une cure thermale rhumatologie ou arthrose par exemple, vous pouvez à la fois traiter votre mal-être et bénéficier de nombreux soins tournés vers la relaxation. De quoi vous donner du temps pour prendre soin de vous. De plus, la plupart des centres thermaux offrent un cadre de vie propice au repos. Il faut également savoir que les accompagnements dans les cures thermales sont assurés par des professionnels tels que des médecins, des kinésithérapeutes…

Les différents types de soins thermaux

Les soins thermaux se déclinent en trois catégories :

  • l’hydrothérapie interne (inhalations, nébulisation, gargarismes, aérosolthérapie) ;
  • l’hydrothérapie externe (bains et douches, piscines) ;
  • la cure de boisson (ingestion d’eau minérale).

L’hydrothérapie est une méthode thérapeutique qui consiste à utiliser l’eau thermale en vue de guérir certaines pathologies. Elle peut également être appliquée à titre préventif. Selon les problèmes à traiter et les effets attendus, elle peut être interne ou externe. Dans le premier cas, il s’agit de cures thermales pendant lesquelles le patient ingère de l’eau directement. Elle convient principalement aux individus ayant des troubles respiratoires. Dans le second cas, ce sont les soins extérieurs prodigués par l’eau minérale. Cette thérapie est destinée aux patients qui souffrent de problèmes articulaires, de circulation sanguine, etc.

D’autre part, la cure de boisson est une méthode de traitement qui fait partie de l’hydrothérapie interne. Elle est conseillée en cas de troubles digestifs. De fait, les composants minéraux de l’eau thermale apaisent l’appareil digestif grâce à leurs propriétés rééquilibrantes et reminéralisantes. C’est pourquoi la cure de boisson est très appréciée dans les cures thermales. Sa forte teneur en sulfate de sodium lui permet également de jouer le rôle de coupe-faim. En outre, certains médecins la prescrivent aux individus atteints de rhumatismes.

Les affections définies par la Sécurité sociale

En principe, lorsqu’elles ont une visée thérapeutique et sont prescrites par un médecin, le thermalisme est pris en charge en France par l’Assurance Maladie. Et ce, dans le cadre de l’une des douze orientations thérapeutiques définies préalablement par la Sécurité sociale.

Affections buccales linguales

Les soins thermaux orientés affections buccales linguales traitent principalement les problèmes des muqueuses buccolinguales. De ce fait, les cures thermales conviennent en cas de :

  • les parodontopathies ;
  • les aphtoses récidivantes ;
  • les lichens ;
  • les bruxismes ;
  • les gingivites ;
  • etc.

Pour ces types d’affection, le traitement se fait en cure de boisson d’eau minérale. L’intervention se traduit par des soins externes appliqués sur le rachis et le pelvis, tels que les cataplasmes de boues, les bains thermaux ou les douches. Des soins internes peuvent également s’effectuer au niveau du vagin comme les tampons de boue, la pulvérisation, etc. 

Affections digestives et maladies métaboliques 

De nombreuses pathologies sont prises en charge par des cures thermales en affections digestives et maladies métaboliques. Parmi la liste, on peut citer le surpoids, l’obésité, le diabète, la colopathie, les affections du foie, de l’estomac, de la vésicule ou encore le syndrome de l’intestin irritable.

En principe, le traitement se fait en cure de boissons d’eau minérale associée à des soins hydrothermaux externes :

  • bain général ;
  • bain avec douche sous-marine ;
  • douche intestinale ;
  • douche générale appliquée ;
  • bain carbogazeux ;
  • électrolyse ;
  • application de boue locale ;
  • kinésithérapie.

À noter que les soins appliqués dépendent du trouble observé.

Cures thermales pour troubles du développement de l’enfant

Le thermalisme n’est pas uniquement réservé aux personnes âgées. D’ailleurs, les spécialistes affirment qu’un enfant peut tout à fait suivre une cure dans les stations thermales dès l’âge de 3 mois. Les solutions thérapeutiques proposées face aux troubles de développement de l’enfant s’adaptent à chaque pathologie et à chaque condition. Elles répondent particulièrement aux problèmes d’énurésie, d’obésité infantile et d’hyperactivité. Pour cela, il existe plusieurs soins :

  • le bain général ;
  • la douche générale ou générale appliquée ;
  • le bain nasal ;
  • le bain général avec gaz ;
  • l’aérosolthérapie.

Cures thermales pour neurologie

Dédié aux personnes porteuses d’affections neurologiques chroniques, le thermalisme neurologie vise à soigner les séquelles associées à leurs pathologies. On retrouve le plus souvent les séquelles motrices, vasculaires, parkinsoniennes, la sclérose en plaques, la fibromyalgie. Mais aussi les symptômes limitants aux quotidiens (douleurs musculo-squelettiques, fatigue, troubles respiratoires…).

En général, les techniques de bain permettent de soulager les douleurs. Pour une relaxation et une décontraction musculaire, le traitement s’oriente vers l’application de boues locales. Les techniques de kinésithérapie comme les massages sous l’eau et à sec présentent également les mêmes effets.

Cures thermales pour maladies cardioartérielles

Les cures axées maladies cardioartérielles traitent les maladies chroniques vasculaires, artérielles veineuses, lymphatiques et de la microcirculation. Les méthodes utilisées concernent surtout les bains et les douches associés à du gaz thermal. En effet, celles-ci ont une action vasodilatante, ce qui permet d’améliorer la circulation du sang. Il existe aussi d’autres types soins comme le couloir de marche qui favorise la rééducation active des membres inférieurs.

Psychiatrie

Un psychiatre peut proposer une période de cure dans les sources thermales en accompagnement des thérapies des affections liées au stress. En général, les cures thermales s’avèrent utiles pour :

  • les troubles d’anxiété généralisée ;
  • la dépression ;
  • le burn-out ;
  • les troubles relationnels de la fibromyalgie ;
  • les troubles psychosomatiques ;
  • l’addiction aux psychotropes.

On utilise les bains et les douches pour calmer la douleur. Ils peuvent aussi contribuer à l’éveil sensoriel et à la réorganisation du sommeil. Dans certains cas, ils s’accompagnent de séances de kinésithérapie.

Affections urinaires

La prise en charge dans l’orientation affections urinaires s’axe essentiellement sur les infections du tractus urinaire et les problèmes de lithiase : 

  • calculs rénaux ;
  • infections urinaires chroniques ;
  • insuffisance rénale légère ;
  • etc.

Les cures thermales pour les affections urinaires concernent principalement la cure de boisson. Cette méthode d’hydrothérapie permet de rééquilibrer l’appareil urinaire.

Stations thermales rhumatologie

Gynécologie

Les femmes qui rencontrent des troubles gynécologiques ont la possibilité de suivre un traitement thermal. C’est une solution pour remédier aux douleurs pelviennes chroniques liées aux cycles menstruels, à l’endométriose ou aux troubles hormonaux.

Dans le cadre du traitement, l’association des bains avec l’eau minérale et d’autres techniques comme l’irrigation ont un effet anti-inflammatoire. Il existe également d’autres types de soins comme la columnisation, la pulvérisation et la kinésithérapie. 

Dermatologie

En dermatologie, les cures thermales proposent des soins pour :

  • l’eczéma atopique ;
  • le psoriasis ;
  • les brûlures et les cicatrices ;
  • les lichens ;
  • les suites de traitement contre le cancer.

Pour cela, on utilise le plus souvent l’hydrothérapie externe comme les bains et les pulvérisations d’eau minérale. Par ailleurs, ces techniques thermales offrent une peau plus assouplie et soulagent tous les désagréments qui y sont liés.

Phlébologie

Les cures phlébologie proposent des méthodes adaptées contre les maladies chroniques vasculaires, artérielles, veineuses, lymphatiques et de la microcirculation. Elles sont en nombre, mais la plus couramment utilisée durant les cures thermales est la douche au jet. Cette technique de soin améliore la circulation veino-lymphatique et décontracte les muscles.

Voies respiratoires et ORL

Les traitements thermaux orientés voies respiratoires et ORL recouvrent un éventail de pathologies très large. Il s’agit des :

  • affections de la sphère ORL : rhinites, pharyngites, sinusite, otites… ;
  • troubles de l’arbre bronchique : asthme et BPCO.

Le principe consiste en un nettoyage des voies respiratoires grâce à des méthodes d’aérosolthérapie. Concrètement, on met les tissus qui couvrent les voies respiratoires en contact de l’eau ou du gaz pour favoriser une détersion.

Cures thermales et rhumatologie

Elles sont prescrites pour soigner des affections :

  • articulaires chroniques : arthrose, sciatiques, lombalgie chronique… ;
  • rhumatismes inflammatoires : rhumatismes psoriasiques, polyarthrite… ;
  • fibromyalgie ;
  • troubles liés à des traumatismes ou à des interventions chirurgicales.

De nombreuses techniques s’avèrent utiles pour ce faire. D’abord, il y a le bain général ou avec gaz, l’application de boue locale et de boue générale. En outre, il peut s’agir d’étuve locale ou générale, de sudation en cabine, de douche térébenthinée ou de kinésithérapie individuelle/collective. La chaleur et la composition chimique de l’eau thermale vont faciliter les mouvements.

Quelles différences entre cures thermales et thalassothérapie ?

Les effets bénéfiques apportés par le thermalisme et la thalassothérapie ne sont pas les mêmes. Déjà, si l’un exploite les eaux de source minérale, l’autre se sert des eaux de mer pour soigner les curistes. Une cure dans les eaux thermales associe les actions des soins et les propriétés des sources thermales. Cette cure est prescrite par le médecin et prise en charge par l’Assurance maladie.

D’un autre côté, la thalassothérapie se caractérise par ses soins à base d’eaux de mer riches en algues. Les eaux thermales disposent très peu de ces plantes aquatiques, c’est pourquoi les cures thermales et la thalassothérapie n’ont pas les mêmes vertus. Cette dernière s’utilise également dans la rééducation physique et l’affinement de la silhouette en évitant la prise de médicaments.

Quoi qu’il en soit, le thermalisme ne prône pas la guérison des pathologies. Il a pour objectif d’améliorer l’état de santé et le bien-être des patients. D’ailleurs, de nombreuses observations cliniques dans les stations thermales ont démontré ses nombreuses vertus. Alors, prêt à passer le cap et à s’y lancer ?

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.