Communication assertive : 5 règles élémentaires pour se faire entendre


Dans une société où les conflits interpersonnels ne manquent pas, l’assertivité constitue une approche communicative très utile. Entre l’agressivité des uns et la passivité des autres, faire passer son message peut en effet être source de tensions. La communication assertive s’avère donc idéale pour limiter au maximum les échanges conflictuels.

Cet article a pour mission d’apprendre au lecteur à communiquer de manière cordiale, grâce à 5 règles élémentaires. Mais avant cela, je propose que l’on s’attarde sur la notion d’assertivité et sur son importance dans une bonne stratégie communicative.

L’assertivité : c’est quoi ?

On peut définir l’assertivité comme une manière d’exprimer son point de vue, de faire valoir ses droits en respectant l’autre. Il s’agit donc d’une technique d’affirmation de soi sans pour autant heurter la sensibilité du prochain. Dans ce schéma de communication, l’on est ainsi exhorté à s’adresser aux gens sans les offusquer ou les frustrer.

La communication assertive montre toute son utilité quand il s’agit de résoudre des conflits interpersonnels. C’est la solution idéale pour faire passer des messages complexes, sans se mettre les autres à dos. Les conflits sont très souvent inévitables quand le sujet à traiter touche la sensibilité des parties concernées. Une démarche assertive peut donc être nécessaire pour gérer la situation à travers une communication non violente.

En bref, l’assertivité oblige ainsi chaque interlocuteur à s’exprimer de manière à se libérer des tensions émotionnelles. Les échanges reposent de ce fait sur un effort personnel ou collectif à écouter et comprendre l’autre. Toutes les prises de paroles se font donc en respectant l’opinion et les convictions de chacun des intervenants.

Communication assertive : le juste milieu entre agressivité et passivité

Il arrive que l’assertivité soit confondue avec l’assertivité. Cela est dû au fait que ces deux notions renvoient à l’idée de défendre et faire valoir ses droits. En effet, pour certaines personnes, la seule manière valable d’exprimer son point de vue et ses besoins est d’être agressif. Or, l’essence même d’un comportement assertif réside dans le fait de ne pas blesser ses interlocuteurs.

D’autre part, la passivité prônée par l’assertivité ne se traduit pas par une attitude de mutisme. Votre désir d’éviter les conflits ne doit pas vous contraindre à ne pas exprimer le fond de vos pensées. Vous effacer devant les autres n’est pas la solution idéale pour être tranquille et se libérer des tensions émotionnelles. Au contraire, en refusant d’extérioriser vos besoins, vous donnez aux autres l’occasion d’être relax à votre détriment. Quant à vous, vous serez réduits à refouler vos frustrations et vos colères, vous plongeant ainsi dans un mal-être permanent.

La communication assertive doit donc en quelque sorte faire office de passerelle entre une attitude agressive et une attitude passive. L’objectif étant de favoriser l’affirmation de soi par la communication non violente, mais sur un ton suffisamment ferme pour vous faire bien comprendre.

Pourquoi utiliser l’assertivité pour faire valoir ses droits et exprimer son point de vue ?

Il existe de nombreux avantages dans le fait de communiquer de façon assertive. D’abord, ce principe permet d’optimiser les rapports interpersonnels, tout en favorisant un bien-être social. En entreprise, l’assertivité permet de réduire au maximum les situations conflictuelles qui nuisent à son développement.

En permettant ainsi de se libérer des tensions émotionnelles, la communication assertive s’avère efficace contre le stress au travail. Moins de conflits entre collègues de bureau, aide en effet à travailler avec plus de sérénité. De plus, il s’agit d’un excellent remède contre l’anxiété, d’autant que les interactions s’inscrivent dans une franche cordialité. En termes de management donc, cette approche de communication a de bonnes répercussions sur la motivation professionnelle. Les employés sont ainsi plus productifs quand ils se sentent écoutés et compris en exprimant leurs besoins.

Outre le domaine professionnel, être assertif peut s’avérer utile également dans la gestion des rapports familiaux ou amicaux. À cause des divergences d’humeurs, les relations avec nos proches peuvent parfois tendues, voire très compliquées. L’assertivité peut donc être une aide précieuse pour arrondir un tant soit peu les angles.

 Comment se faire entendre et comprendre avec la communication assertive ?

Vous venez de prendre la résolution d’intégrer désormais l’assertivité dans vos stratégies communicatives ? Cela signifie que vous avez compris son importance dans l’amélioration de vos futurs rapports interpersonnels. Je ne peux que vous encourager dans cette voie. Aussi, je vous propose de découvrir maintenant les 5 règles d’or pour vous forger des habitudes assertives.

Évaluez votre degré d’assertivité

Comment réagissez-vous face aux critiques ? Arrivez-vous à exprimer facilement vos opinions ? Avez-vous tendance à vouloir que les autres se soumettent à vos idées ? Êtes-vous du genre à vous braquer quand quelqu’un ne pense pas comme vous ? Avez-vous une attitude agressive quand vous communiquez votre point de vue aux autres ? Vos réponses à ces questions doivent concorder avec les principes d’assertivité. Dans le cas contraire, un gros travail sur vous-même sera nécessaire pour adopter les bons comportements.

Exprimez vos opinions et respectez celles des autres

Ce n’est pas parce que vos opinions divergent de celles des autres que vous n’avez pas le droit de les exprimer. Si vous avez une vision claire de ce que vous voulez, n’hésitez pas à le faire savoir chaque fois que cela est nécessaire. De même, ayez le courage de marquer votre désaccord lorsque quelque chose ne vous convient pas. Ne cherchez surtout pas à faire plaisir coûte que coûte, au risque de vous faire vampiriser votre énergie. Par ailleurs, prenez aussi l’habitude d’écouter l’opinion de vos interlocuteurs. Vous n’avez pas besoin d’être d’accord avec la pensée de quelqu’un avant de respecter son point de vue.

N’essayez pas de changer la personnalité des autres

Vouloir à tout prix amener les autres à changer, ne cadre pas avec les principes de la communication assertive. Il est difficile, voire impossible, de modifier la personnalité des gens. Tout ce que vous gagnerez à vous y essayer, c’est du temps perdu et de l’énergie gâché. L’assertivité vous recommande plutôt d’adapter le plus possible votre comportement à celui des autres. Ce n’est qu’en faisant des efforts dans la direction de votre interlocuteur que vous pouvez espérer obtenir un retour positif.

Changer et améliorer votre discours

Les gens réagissent généralement en fonction de la manière dont vous les abordez, et des mots que vous employez. Il est donc primordial de vous adresser aux autres de la bonne façon, si vous souhaitez obtenir d’eux des réactions positives. Pour ce faire, commencez par travailler votre ton, en le rendant le plus neutre possible. Ensuite, bannissez le verbe « être » de votre langage, si vous ne voulez pas paraître accusateur ou réprobateur.

Positivez et ayez confiance en vous

Vous ne pouvez pas prétendre être adepte de la communication assertive sans un minimum de confiance et d’affirmation de soi. Il vous sera nécessaire de croire en vos opinions avant de pouvoir les exprimer devant les autres. Retenez donc que l’estime que vous aurez de votre propre personne sera celle que vous véhiculerez à vos interlocuteurs. Une seule chose à faire pour y arriver : savoir déceler et mettre en avant toute votre positivité.

Que retenir ?

Vous pourrez à partir d’aujourd’hui vous targuer d’être assertif, si vous parvenez à mettre en pratique les principes ci-dessus. Mais par-dessus tout, n’oubliez pas de veiller à satisfaire les autres en même temps que vous. L’assertivité ne vise pas les profits des uns au détriment des autres. Toujours chercher le juste milieu des choses, c’est cela même être assertif.

4

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Comments

  1. BESNARD Grégory  janvier 25, 2019

    Merci pour cet article.
    Je ne connaissais la communication assertive que de nom et la lecture de ton article me permet d’y voir plus clair et de la rattacher à d’autres notions.
    J’en retiens que dans toutes communications, pour assurer notre assertivité, il est essentiel d’être bien et droit dans ses bottes tout en faisant l’effort d’aller se glisser dans les chaussures de nos interlocuteurs.

    Au plaisir d’un nouvel article.

    reply
    • Mathieu  janvier 28, 2019

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir
      Mathieu

  2. Pauline  mars 27, 2019

    Hello, il y a une petite coquille dans le paragraphe qui parle du fait qu’on peut confondre agressivité et assertivité : le mot assertivité est employé à la place du mot agressivité.
    Sinon super de parler de ça ☺

    reply
    • Mathieu  mars 27, 2019

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire et d’avoir pris le temps de nous en faire part, je vais faire remonter l’info 😉

      A très vite sur Penser et Agir

Add a Comment