Travailler en freelance
0
4
0
4

Travailler en freelance : tous les secrets pour réussir !

Accueil > Articles divers > Travailler en freelance : tous les secrets pour réussir !

Bienvenue sur Penser et Agir ! Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS. Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder : Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement (déjà + de 17 000 inscrits !) 

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Vers l’année 2010 jusqu’à ce jour, le freelancing n’a cessé de gagner de la place en France. Selon les chiffres publiés par Statista, on compterait plus de 3,2 millions d’employés indépendants en 2019. En effet, travailler en freelance séduit pour l’autonomie qu’il procure. Qui plus est, les possibilités se multiplient dans ce milieu. Particulièrement sur le plan financier. En échange, ces bénéfices impliquent des responsabilités. Parmi elles, les obligations administratives, la prospection de clients et l’ensemble des tâches liées à la gestion des affaires. Aussi, à condition d’y mettre de la rigueur et de la volonté, le freelancing promet un avenir professionnel florissant à tout un chacun.

Pour réussir à bien démarrer comme Danilo Duchesnes, le secteur d’activité, le projet et la visibilité constituent les piliers. Les détails dans cet article.

Travailler en freelance : qu’est-ce que cela signifie ?

Le terme anglophone « freelance » désigne le statut dutravailleur indépendant dans l’exercice de ses fonctions. Dans ce contexte, il fournit directement des services au client sans intermédiaire et sans la subordination d’un supérieur hiérarchique. Étant lui-même son propre chef, il est libéré des contraintes du salariat. Il jouit donc d’une grande autonomie par rapport à son lieu et son horaire de travail. Le principe est simple : il doit livrer la commande de son soumissionnaire dans les temps. En somme, le freelancing est à l’opposé de la vie en entreprise.

Par ailleurs, travailler en freelance, à l’inverse de travailler pour une organisation n’impose aucun contrat CDD ni CDI. Les missions effectuées, qu’il s’agisse de vente ou de services, sont ponctuelles. Entre autres, le freelance choisit de continuer ou non la collaboration à la fin du marché. En revanche, comme toute prestation, ces commissions s’inscrivent dans le cadre d’un contrat dont les termes sont rédigés d’un commun accord par les deux parties.

Pourquoi décider de travailler à son propre compte ?

Travailler en indépendant

Beaucoup voient dans le freelancing la solution idéale à leur problème de temps, d’organisation et d’argent. Travailler en freelance permet effectivement de bénéficier d’un lot d’avantages. Premièrement, on gagne énormément en autonomie. Le freelancing n’impose aucune plage horaire définie ni un lieu de travail exact. L’employé indépendant choisit donc d’accomplir ses tâches où il le souhaite. Et ce, que ce soit à domicile, dans un espace de coworking ou ailleurs. Parfait pour les nomades digitaux.

Pareillement, il exerce son métier à l’heure qui le convient et de la manière qui lui plaît. Le client n’interfère pas dans son travail tant qu’il respecte la date butoir. Mieux encore, le freelance sélectionne lui-même les commandes dont il désire traiter.

Travailler en freelance revient aussi à profiter d’une meilleure gestion des priorités. Puisque l’activité professionnelle peut s’adapter à l’emploi du temps, il devient plus facile de s’organiser en fonction des circonstances. Par exemple, en cas d’urgence familiale, vous pouvez laisser de côté le travail pour vous concentrer sur le problème. D’où, devenir salarié indépendant représente une opportunité pour concilier vie privée et professionnelle.

Par ailleurs, se mettre à son compte va au-delà de l’aspect organisationnel. La rémunération non plafonnée de cette activité constitue l’un des facteurs de sa croissance. De manière générale, c’est effectivement cette perspective qui pousse certains salariés à travailler en freelance. Se reconvertir dans ce milieu, c’est se donner les chances de vivre de sa passion et de tirer parti d’un meilleur revenu. Plus les missions s’enchaînent et s’accumulent, plus les recettes financières seront de bon augure. Quant à la quantité des tâches, le salarié indépendant n’est pas dans l’obligation d’atteindre un objectif précis. Il fonctionne selon les commandes qu’il reçoit. En d’autres termes, il gère lui-même la quantité de travail à sa charge.

Qui peut devenir un travailleur autonome ?

Le freelancing est à la portée de tout un chacun. Tout le monde peut effectivement travailler en freelance, quel que soit son âge. Les jeunes comme les seniors sont les bienvenus dans ce milieu. D’ailleurs, il ne se limite pas aux professions libérales, à l’agriculture et l’artisanat. Aujourd’hui, il ouvre ses portes à toutes les branches :

  • l’informatique ;
  • le graphisme ;
  • les services intellectuels (rédaction, traduction, gestion des ressources humaines…) ;
  • le journalisme ;
  • la photographie ;
  • le marketing et la consultance ;
  • l’immobilier…

Les métiers propices à la reconversion sont aussi nombreux à être adaptés au freelancing.

Freelance en herbe : comment se lancer ?

Vous avez décidé de franchir le pas et de travailler en freelance comme Danilo Duchesnes ? Pour réussir votre entrée dans ce milieu, quelques démarches s’avèrent indispensables.

Bien choisir son secteur d’activité

Il ne faut pas négliger cette première étape, car votre succès dépendra en grande partie de cette décision. Pour vous guider vers la bonne voie, misez sur une branche que vous aimez et maîtrisez. La passion et le savoir-faire dont vous disposez dans le domaine vous permettront effectivement d’y percer. Le freelancing exige non seulement de l’expérience, mais aussi plusieurs compétences. C’est ainsi que les potentiels clients s’intéresseront à votre profil sur les plateformes dédiées au freelance.

Pour travailler en freelance et notamment opter pour la bonne branche de freelance, vous devez procéder à une étude de marché. Ce bilan aide à mesurer les possibilités et la force de la concurrence. Cela aide donc à prendre conscience de ce qui vous attend exactement dans ce domaine.

Face à la réalité du marché, vous pouvez soit changer d’avis, soit vous préparer à travailler dans le secteur. En tout cas, la compétition s’annonce rude et il est impératif de se démarquer auprès de la cible. Voilà pourquoi il est important de connaître au bout des doigts le champ dans lequel vous allez exercer.

Travailler en freelance : définir son projet professionnel

Ici, par projet professionnel, on entend dire les détails de votre activité. En somme, tout ce qui touche l’organisation et les modalités de travail.

  • Concrètement, que proposez-vous à vos futurs clients ? 
  • Quels bénéfices tirent-ils en vous engageant vous et non pas un autre freelance ?
  • À combien estimez-vous la rémunération des missions ?
  • Êtes-vous plutôt un prestataire spécialisé ou polyvalent ?
  • Qu’en est-il des conditions de travail ?
  • Préférez-vous la rédaction d’un contrat ou bien un accord verbal suffit ?
  • Comment envisagez-vous le mode de paiement ?

Travailler en freelance vous convie à penser et à étudier toutes ces informations. De cette façon, rien ne vous échappe lors de vos échanges avec les clients.

Peaufiner son profil professionnel

Une fois le tour de la question effectué, on passe à la troisième phase : développer votre notoriété. Afin de trouver des clients, chaque freelance se doit de gagner en visibilité. Cela représente la seule solution pour signer ses premiers contrats dans le monde du freelance. Sans conteste, c’est en élargissant son carnet d’adresses professionnel que les affaires évoluent.

Pour ce faire, travailler en freelance requiert la création d’un logo et votre propre marque. Ils forment déjà un bon début pour se faire connaître sur les réseaux sociaux. Donc, mieux vaut ne pas négliger ces aspects. Le visuel et le nom qui vous représente reflètent votre personnalité et votre manière de procéder.

Perfectionnez-les quitte à recourir au service d’un infographiste. Ils joueront un rôle majeur dans la promotion de votre image. Vous gagnerez à la fois en visibilité, mais également une bonne réputation. Aussi, travaillez avec soin votre profil sur les réseaux pour augmenter votre audience. Ces derniers constituent des alliés de taille pour travailler en freelance et lancer votre activité. Particulièrement sur LinkedIn.

Mis à part cela, la création d’un site internet est une bonne option pour présenter les offres de service. Plus vous apparaîtrez sur les premiers résultats des moteurs de recherche, plus vous deviendrez crédible auprès des potentiels clients.

Bien entendu, il n’y a pas que l’univers digital. Profitez de chaque événement de networking pour rencontrer des professionnels de différents domaines. Conférences, afterworks, formations… ils existent pour réunir les acteurs du monde du travail. À vous de saisir les opportunités et de tirer parti de l’occasion pour donner vos cartes de visite.

Travailler en freelance : l’importance du statut juridique

Le statut d’employé indépendant s’acquiert uniquement par l’adoption d’un statut juridique. En effet, ce dernier témoigne de la légalité de votre activité aux yeux de la loi et du client. Dans ce contexte, il existe plusieurs types de régimes juridiques. Quoi qu’il en soit, la décision finale repose sur les avantages dont chacun aimerait tirer parti.

L’entreprise individuelle (EI)

Le micro-entrepreneur demeure le régime le plus plébiscité par les freelances. Statut simple, il allège et accélère les formalités de création. Qui plus est, les démarches s’effectuent à moindre coût. Travailler en freelance sous le statut d’EI facilite d’autre part la gestion de la comptabilité.

En revanche, le freelance doit obligatoirement travailler en solo. De plus, en cas de créances, ses biens propres peuvent servir à rembourser les dettes. Heureusement qu’il est possible de protéger son patrimoine en optant pour une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL).

Par ailleurs, vous pouvez miser sur le statut de micro-entrepreneur. Cela permet d’optimiser votre EI et de bénéficier d’un procédé de constitution simplifié. En contrepartie, il faut respecter le seuil du chiffre d’affaires imposé.

Travailler en freelance sous le statut de société

SAS ou SARL, le statut de société favorise la collaboration avec les autres acteurs. En parallèle, les responsabilités se révèlent limitées aux apports.

Toutefois, exercer sous cette forme impose quelques contraintes. Notamment au niveau de la réalisation des démarches qui s’avèrent plus ou moins onéreuses et complexes. Pareillement, cela exige la tenue d’une comptabilité annuelle et l’organisation des assemblées générales.

Le portage salarial

Le portage salarial constitue un excellent compromis entre le salariat et l’entrepreneuriat. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il représente le parfait régime pour travailler en freelance. Particulièrement ceux qui souhaitent travailler à leur compte sans changer de statut.

Concrètement, cela permet de jouir des mêmes bénéfices que les salariés tout en étant autonome. Pour ne citer qu’une rémunération mensuelle, les prévoyances ainsi que la mutuelle.

Cependant, à l’instar des deux autres régimes, il impose des obligations. À savoir, des frais de gestion et des charges plus élevés que la moyenne.

Devenir employé indépendant : ce que ce choix implique

marché freelancing

Suscitant l’intérêt de la majorité, le freelancing est une aubaine qui permet de jouir d’une grande liberté dans l’exercice de son métier.

  • Néanmoins, travailler en freelance demande un énorme investissement de votre part. Le libre arbitre dont vous disposez représente en effet une lame à double tranchant. En fonction de l’utilisation que vous en faites, il peut vous aider ou déclencher votre perte.
  • De ce fait, le freelancing exige une organisation irréprochable. Puisque vous vous chargez de tout le travail et de tous les aspects de votre affaire, la rigueur est capitale. Sinon, cela risque de nuire à votre performance et la bonne exécution des missions.

De même, vous devez posséder les équipements nécessaires afin de travailler en freelance. Pour les métiers du digital par exemple, il faut essentiellement un ordinateur, une connexion et les logiciels spécifiques de la profession. Par matériels, je me réfère entre autres aux outils organisationnels qui vous aideront à superviser efficacement les tâches, la facturation et l’encaissement. Pour ne citer que la méthode MoScoW.

Envie d’en savoir plus sur ce qu’implique le freelancing ? La suite dans le paragraphe ci-après. 

Les risques du métier de freelance

Se lancer dans le freelancing signifie prendre des risques. Et non des moindres.

  • Premièrement, cela vous expose à une rémunération non stable. Effectivement, travailler en freelance rend votre revenu irrégulier. Certains jours, vous obtiendrez en même temps plusieurs commandes alors que d’autres, il est possible de n’en recevoir qu’un.
  • En conséquence, se lancer dans le freelance revient également à s’occuper d’une charge de travail plus importante pour rentabiliser son business.
  • À son tour, cela demande une prospection commerciale régulière. Sans oublier le besoin constant d’élargir son réseau professionnel pour dénicher de nouveaux clients.
  • En même temps, un non-paiement et un retard de versement peuvent survenir dans ce milieu.

Que pensez-vous du freelancing ? Êtes-vous débutant ou expérimenté comme Danilo Duchesnes en la matière ? Travailler en freelance vous tente-t-il ? N’hésitez pas à partager votre expérience et vos conseils dans les commentaires pour ceux qui souhaitent se lancer. Si vous avez aimé l’article, n’oubliez pas non plus de relayer l’information. 

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS.

Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder :

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :