Technique Alexander : la pratiquer pour vivre une existence plus douce


Figurant parmi les méthodes d’éducation somatique, la technique Alexander est une pratique qui commence à se faire connaître du grand public. Il ne s’agit pas exactement d’une thérapie, mais plutôt d’une aide à la correction de la posture. Selon son père fondateur Frederick Matthias Alexander, le corps et l’esprit sont étroitement liés. Par conséquent, un dérèglement du corps aura un impact sur notre bien-être et sur notre façon d’être. Tout de suite, zoom sur le sujet.

Origine et définition de la technique Alexander

Étant, à l’époque, un acteur, l’Australien Frederick Matthias Alexander était la victime d’un enrouement de la voix. Causée par une infection virale, sa pathologie se manifestait le plus souvent lors de ses prestations. Cette maladie devenait alors une véritable entrave à sa profession. Tellement, qu’il a décidé de réagir en se disant d’abord que le problème pouvait venir de son corps et de ses habitudes. Il s’est ensuite mis à analyser chacun des mouvements qu’il faisait machinalement lorsqu’il était sur scène et dans son quotidien. Pour ce faire, il s’aidait de miroirs. Finalement, au bout de dix ans d’observation, il finit par corriger les mauvaises habitudes posturales qui entraînent de nombreuses conséquences néfastes sur son organisme. Sa technique visait donc à éradiquer les comportements, les habitudes ainsi que les postures qui entraînent un dysfonctionnement du corps.

En 1958, trois ans après la mort d’Alexander, ses disciples londoniens ont fondé la STAT ou Society of Teachers of the Alexander Technique. De nos jours, plus de 2500 personnes dans le monde entier pratiquent cette méthode d’éducation somatique.

La méthode Alexander s’appelle également « rééducation posturale ». Une mauvaise posture peut en effet causer des maux de dos, des difficultés respiratoires et tant d’autres mal-êtres qui peuvent nous pourrir l’existence. Ce n’est pas — comme nous l’avons mentionné plus tôt — une thérapie, parce que les expériences scientifiques menées sur cette technique ne sont pas encore assez poussées pour confirmer son efficacité. Cependant, de nombreux spécialistes d’autres branches de la médecine préconisent cette méthode d’éducation somatique, car reconnaissent leurs effets sur l’organisme.

Quels sont les bienfaits de la technique Alexander ?

Malgré le fait que la méthode ne soit pas encore répertoriée comme étant une branche de la médecine, des études scientifiques ont quand même été effectuées pour démontrer certains bienfaits de la technique.

Apaiser les symptômes de la maladie de Parkinson

Des expériences faites sur 93 sujets en 2002 ont constaté que la technique Alexander aide à réduire la dépression qui affecte les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Mais en plus, cette méthode a également permis de diminuer considérablement les symptômes de cette maladie.

Améliorer la capacité respiratoire

Bien qu’aucune étude n’ait été faite pour vérifier les résultats de la méthode sur les asthmatiques et les personnes atteintes d’autres troubles respiratoires, la technique révèle tout de même des capacités à améliorer les fonctions respiratoires. Des études aux résultats pleins de promesses ont été effectuées sur seulement 20 personnes.

La technique Alexander soulage les symptômes d’une lombalgie chronique

N’éradiquant pas totalement les douleurs lombaires, la méthode Alexander tend tout de même à les réduire. Encore récemment, 579 personnes atteintes de lombalgies chroniques ont été soumises à divers traitements pour voir lequel est le plus efficace. Ces méthodes étaient tout simplement préconisées dans le but de réduire les douleurs. Là, les massages, les programmes d’exercices et tous les autres traitements ont eu moins de succès que la méthode Alexander. 

Affûter le sens de l’équilibre

La chute est un danger omniprésent au sein des établissements accueillant les personnes âgées. Appliquée sur des femmes âgées de plus de 65 ans, la méthode Alexander a aidé à améliorer leur sens de l’équilibre. Ce qui n’a pas manqué de réduire par la même occasion les risques de chute.

Opter pour la technique Alexander

Pour tous ses bienfaits, cette méthode se doit d’être exploitée à fond pour pouvoir en retirer le maximum de bénéfices. Il s’agit apparemment d’une méthode qui aide à améliorer les conditions de vie des personnes âgées. N’oublions pas qu’à 79 ans, Frederick Matthias Alexander a réussi à retrouver l’usage des fonctions moteurs qu’il a perdu à cause d’un accident vasculaire cérébral qui a engendré une paralysie latérale.

Toutefois, peu importe notre âge, nous sommes tous à la merci des maux de dos, des anomalies diverses qui peuvent gâcher notre existence. D’autre part, retenons qu’il ne s’agit pas d’un traitement miracle qui peut éradiquer tous vos maux du jour au lendemain. Il s’agit plutôt d’une technique qui vous aide et qui accompagne harmonieusement toutes les thérapies qui puissent exister. Les kinésithérapeutes, comme les pneumologues et tant d’autres spécialistes préconisent en effet cette technique pour accompagner les traitements qu’ils prodiguent.

Enfin, le plus grand atout de cette méthode réside certainement dans le fait qu’elle ne dispose d’aucune contre-indication. 

Comment pratiquer la technique Alexander ?

S’agissant d’une technique à apprendre plutôt qu’un traitement ou une thérapie, la méthode s’acquiert auprès d’un spécialiste. Vous identifierez alors les gestes qui causent un mal sur une partie de votre corps. Ensuite, vous apprendrez à les corriger pour parvenir enfin à les dompter et à les éviter. Le spécialiste n’est là que pour vous initier à la méthode. Une fois que vous l’aurez assimilée, vous pourrez la pratiquer tout seul. En général, ce sont des cours individuels qui durent 30 à 40 minutes.

Place à l’action

Et si nous réduisons notre stress, nos maux et notre dépression à travers la technique Alexander ? Pas besoin d’attendre que le mal arrive pour s’y mettre. En adoptant cette technique, nous assurons une vie pleine de santé. Nous avons par ailleurs vu que cette technique aide à corriger une mauvaise posture et il est possible d’améliorer sa confiance en soi en modifiant sa posture.

Cet article vous a inspiré ? Vous avez peut-être des connaissances plus précises sur le sujet ? Réagissez en faisant un commentaire.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment