Le sommeil polyphasique, pour lutter contre les problèmes d’insomnie?


Le sommeil est un état de repos naturel indispensable pour le bien-être de l’homme. Il assure l’équilibre physique, mental et intellectuel. Il faut donc suffisamment dormir pour se porter bien et disposer de toutes ses facultés. Seulement, le mode de sommeil le plus connu et répandue est le mode monophasique. Mais, il en existe un autre bien plus bénéfique et profitable. Il est appelé sommeil polyphasique. Découvrez dans cet article l’essentiel sur ce mode de sommeil et ses spécificités. Vous y trouverez la définition, les différents types et l’intérêt qu’il y a à l’adopter.

Qu’est-ce que le sommeil polyphasique ?

Il existe deux modes de repos clés chez toute l’espèce animale, l’homme y compris. Ces deux modes traduisent la manière de dormir propre à chacun. On parle soit du sommeil monophasique soit du sommeil polyphasique.

Ce second mode de sommeil se définit comme un temps de sommeil fractionné et réparti en siestes. Celles-ci se déroulent à des heures de la journée établies selon un cycle quotidien régulier. Autrement dit, c’est une pratique qui consiste à ne pas adopter  un temps de sommeil regroupé en une nuit (monophasique ou traditionnel).

En lieu et place, vous dormez de manière séquentielle à des heures définies durant la journée. Votre temps de sommeil est ainsi alterné et réparti sur les 24 heures de la journée. C’est une technique de sommeil qui vous aide à réduire le temps de sommeil tout en gagnant en énergie.

Quels sont les différents types de sommeil polyphasique ?

Le repos de manière séquentielle se déroule en de différentes phases du sommeil. Ces phases servent à déterminer chez chaque individu le type de sommeil polyphasique pratiqué. Les différents types de ce mode de sommeil sont :

Le sommeil Biphasique

C’est la forme la plus simple à pratiquer et la plus répandue. Elle est biphasique parce qu’elle répartit le temps de votre sommeil journalier en deux phases. Beaucoup l’ont d’ailleurs adopté sans s’en rendre compte. Le principe est simple avec ce type de sommeil. Il consiste à diminuer le temps de sommeil quotidien d’environ deux heures à travers une sieste de trente minutes au plus. Il s’agit de trente minutes revigorantes, suffisantes pour faire le plein d’énergie et pour combler la carence des deux heures délibérément effacées.

C’est un choix pratique qui permet de finir avec le sommeil monophasique. Cependant, il faut noter ici que deux heures de sommeil gagné ne suffisent pas pour se priver d’un repos de qualité pendant la nuit. Il est important alors de faire le plein d’énergie en dormant correctement le soir.

Le sommeil every-man

Ce type de sommeil est peu connu du grand nombre. C’est un mode de sommeil polyphasique souvent utilisé par des personnes qui doivent gérer un emploi du temps strict. Il préconise de réaliser plusieurs siestes de manières séquencées. Le principe est que vous ayez trois à cinq siestes par jour : une grande sieste qui se fera suivre de deux, trois ou quatre petites siestes. Il peut s’agir par exemple d’une grande sieste de quatre heures trente minutes accompagnée de deux siestes de vingt minutes. Cette manière de gérer le temps de sommeil permet de maximiser l’énergie et d’être très éveillé pendant les heures d’activité.

Le sommeil uber-man

C’est le sommeil cyclique par excellence. Il permet de gagner considérablement sur le temps de sommeil nocturne. Sa pratique consiste à réaliser six siestes de vingt minutes chaque quatre heures. Autrement dit, il vous amène à structurer votre temps de repos en six différentes phases du sommeil. C’est un mode de sommeil qui supprime la distinction entre dormir en journée ou dormir la nuit. L’adopter implique la plupart du temps la rupture avec tout mode de vie qui repose sur des exigences horaires. Il convient plus à un choix de vie solitaire focalisé sur l’atteinte d’objectifs précis qui requièrent beaucoup de temps.

Pourquoi pratiquer le sommeil polyphasique ?

Plusieurs raisons soutiennent le besoin de pratiquer le sommeil polyphasique. Elles sont multiples et servent à répondre à des inquiétudes diverses. En tenant compte des plus importantes, nous pouvons déjà dire qu’il importe d’opter pour ce mode de sommeil pour :

Remédier au manque de repos et se garder en forme

Mieux que le sommeil monophasique, choisir de fractionner son temps de sommeil permet de gagner valablement en énergie. Il permet de finir avec la privation de sommeil. D’importantes tranches de sommeil sont aisément compensées par de simples minutes consacrées pour faire des siestes. On peut alors se servir de ces fractions de sommeil journalier pour se défaire de la fatigue et se ressourcer constamment. C’est un bon moyen pour être en pleine forme. Il est très recommandable à tous ceux qui exercent des activités nécessitant une importante dépense d’énergie. Cependant, il importe de souligner ici qu’un tel bienfait ne sera manifeste que si les temps de siestes définis sont assidûment respectés quotidiennement. Ceci implique donc une forte discipline et une rigueur donnée dans l’application.

Parvenir plus facilement au sommeil paradoxal

La pratique du sommeil polyphasique est un excellent moyen pour accéder rapidement au sommeil paradoxal. Ce niveau d’endormissement est en réalité le plus important dans les différentes phases du sommeil. C’est le niveau reposant ; celui du rêve lucide, là où vous dormez profondément et que tout votre être se refait. En effet, par la pratique du sommeil séquencé de manière définie et assidue, votre être s’adapte pour accéder plus facilement à cette échelle du sommeil.

Se garder à l’abri des problèmes de santé liés au sommeil

Choisir de dormir suivant un rythme polyphasique représente un remède à titre préventif contre certaines pathologies. C’est un moyen pour se préserver de la plupart des maladies liées au déficit de sommeil ou à la mauvaise qualité du sommeil. Cela permet de supprimer les risques d’insomnies, d’éviter les troubles du sommeil, les fatigues et maux de tête chroniques, la dépression, le stress et autres. Nous convenons tous que prévenir vaut de loin mieux que guérir ! Alors, il est fort recommandable de privilégier en fonction des besoins l’un ou l’autre des types de ce mode de sommeil cités plus haut.

À vous de jouer!

Avez-vous compris ce qu’est le sommeil polyphasique? Est-ce que vous pensez qu’il vous convient ? N’hésitez pas à partager avec nous votre avis. Par ailleurs, si cet article vous a plu, relayez-le sur les réseaux sociaux.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment