Sieste réparatrice : comment en tirer le meilleur profit ?


D’après la science, le corps humain est programmé pour faire une petite sieste après le déjeuner. Généralement, entre 13 heures et 16 heures. Mais n’avez-vous jamais eu cette sensation d’être encore plus fatigué au réveil, de vous sentir engourdi et cotonneux ? La raison est que vous avez trop dormi. En effet, pour une sieste réparatrice, il est conseillé de ne faire qu’une micro sieste. C’est-à-dire une sieste de 20 minutes maximum, en fonction de votre horloge biologique. Au-delà, vous pouvez tomber dans un sommeil profond et cela vous empêchera de vous endormir la nuit. Ce qui va rendre votre réveil pénible le lendemain. 

Bien que considérée comme de la paresse en France, la turbo sieste est très bénéfique sur la santé. Effectivement, elle permet de réduire les risques d’accident vasculaire cérébral liés au stress. Par ailleurs, elle affecte l’humeur et la performance professionnelle. Conseils pour une sieste réparatrice. 

Sieste réparatrice : qu’est-ce que cela veut dire ?

La sieste réparatrice est une petite sieste qui ne dépasse pas les 20 minutes (en principe, entre 5 et 10 minutes). Elle consiste à entrer dans une phase de sommeil léger afin de se détendre entièrement, tout en restant attentif au monde extérieur. Plus encore, elle permet de récupérer ses pleines facultés de concentration. 

La micro sieste se pratique à tout moment et n’importe où (sur le siège d’une voiture, au bureau, aux toilettes, si, si, si). Vous pouvez même la pratiquer plusieurs fois par jour. Très tendance dans le milieu de l’entreprise, la micro sieste est devenue un rituel, notamment dans l’Empire du soleil, pour évacuer le stress et se recentrer sur soi. 

Toutefois, pour que la turbo sieste soit réellement réparatrice, il est conseillé de s’allonger en position latérale (en évitant le lit toutefois si vous êtes chez vous) ou dans la position du cocher. Comprenez les pieds bien à plat sur le sol et la tête dans les bras repliés. En outre, vous devez prendre votre temps quand vous vous réveillez. Dans les faits, vous devez vous étirer pendant 2 à 3 minutes, faire bouger vos muscles et vous lever tout en douceur. À noter que ce conseil vaut également après une nuit de sommeil afin de ne pas stresser votre organisme. 

Trucs et astuces pour une sieste réparatrice

C’est un fait, tout le monde ne tombe pas sommeil sur commande. En effet, nous avons besoin de rituels pour mettre notre corps et notre esprit en condition. Et puis, comme pour tout, il faut des exercices quotidiens pour devenir un maître de la petite sieste. D’ailleurs, n’avez-vous pas remarqué comme les personnes âgées arrivent à s’endormir plus vite ? 

Mettre en place une routine 

Comme pour le sommeil nocturne, vous pouvez répéter les mêmes gestes pour vous endormir plus vite : défaire votre cravate, enlever vos lunettes, etc. Vous pouvez également écouter votre respiration. En effet, cette technique très utilisée en sophrologie permet d’accélérer le processus d’endormissement.

S’endormir à la même heure

Effectivement, l’idéal est de pratiquer la turbo sieste à la même heure. Ainsi, vous permettez à votre horloge biologique centrale de trouver son rythme. Par ailleurs, cela permet également de ne pas perturber votre sommeil nocturne. Après 5 à 10 jours d’entraînement, vous devriez parfaitement maîtriser l’art de la sieste réparatrice. 

Lâcher prise

Après une mauvaise nuit de sommeil ou lorsque vous êtes particulièrement stressé ou sur vos nerfs, faire une sieste flash peut vous remettre d’aplomb. Aussi, n’hésitez pas à écouter votre corps et à vous endormir dès que l’un des signes suivants apparaît. Vos paupières sont lourdes, vous avez du mal à comprendre ce que vous lisez, vous ne pouvez pas soutenir une conversation, etc.. Toutefois, ne faites pas de sieste le soir notamment si vous souffrez de trouble de sommeil. En effet, même si la sieste réparatrice peut être renouvelée autant de fois que vous le voulez, il est conseillé de ne pas « piquer un petit somme » le soir. Par exemple en attendant le dîner ou votre émission télé préférée. Non seulement cela retardera votre sommeil nocturne, mais en plus vous aurez un réveil difficile. Le mieux est de vous endormir tout de suite.

Apprendre à s’endormir en position assise

C’est la fameuse position du cocher que l’on a abordée plus haut. Cette position vous permet de pratiquer la sieste réparatrice lorsque vous êtes au bureau ou dans les transports en commun. 

Apprendre à se détacher de son environnement

Effectivement, les bruits alentour, la lumière… peuvent rendre le processus d’endormissement difficile. 

Vous réveiller doucement

Au début, vous aurez du mal à vous réveiller après 5, 10 ou 15 minutes d’endormissement, surtout si vous êtes adepte de la longue sieste. Vous pouvez donc programmer une alarme (pas trop stridente, car le but est de vous réveiller doucement et dans le calme) pour vous aider à vous réveiller. Au fil de vos pratiques de sieste réparatrice, vous allez vous réveiller de vous-même lorsque le moment est venu.

Les bénéfices d’une sieste réparatrice

Les scientifiques tout comme les adeptes de la sieste réparatrice s’accordent à dire que faire un petit somme permet d’avoir un regain d’énergie. Ainsi, quad vous vous sentez dépassé par le travail ou votre quotidien, ou alors si vous êtes stressé, voire angoissé, adonnez-vous à une sieste réparatrice d’un quart d’heure pour vous remettre d’attaque. Ainsi, vous allez vous sentir bien, léger et alerte.

Par ailleurs, associée à la méthode Pomodoro (25 minutes de travail puis 5 minutes de pause), la sieste réparatrice permet de booster votre motivation au travail. Mais également de favoriser votre concentration et de développer votre créativité. En effet, votre cerveau est remis à neuf et vos capacités intellectuelles augmentent de 20 % environ. Pour preuve, de nombreux génies, pour ne citer qu’Isaac Newton et Victor Hugo, sont de fervents adeptes de cette petite parenthèse antistress.  

Vous connaissez d’autres astuces pour une sieste réparatrice ? Partagez-les avec nous en commentaires. 

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Add a Comment