Développement personnel

Se faire violence : pourquoi devez-vous le faire et comment y arriver ?

Connaissez-vous le proverbe qui dit : il faut parfois se faire violence. Il s’agit d’une maxime de Molière qui peut paraître barbare à première vue. Pourtant, il n’en est rien. Il invite non pas à se faire du mal, mais plutôt à agir contre ses désirs pour faire ce qu’il y a de mieux pour soi ou pour les autres. Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Pourquoi devons-nous le faire et comment y arriver. J’ai décidé d’explorer ces questions dans cet article que vous invite à lire.

Se faire violence : ça veut dire quoi exactement ?

Pour comprendre cette expression, il convient avant toute chose de la situer dans son contexte. Et on ne peut pas aborder cela sans expliquer une notion importante : les pulsions. Quel rapport me diriez-vous ? Eh bien, sachez que ce sont les pulsions qui nous poussent à agir d’une manière ou d’une autre pour satisfaire nos désirs (manger, fumer, de faire l’amour, de tuer). Elles peuvent être conscientes ou inconscientes et demeurent une réalité psychique qui se développe à tous les niveaux de la vie. Le hic, c’est qu’elles peuvent rapidement devenir un blocage à l’épanouissement d’un individu, d’où la nécessité de se faire violence pour les contrôler.

En effet, une pulsion peut rendre incontrôlable une envie et transformer celle-ci en obsession. L’individu peut donc faire face à des problèmes de déséquilibre, d’addiction ou d’obsession. Comme je l’ai mentionné plus haut, ce peut être l’obsession de satisfaire la libido, de tuer, de manger (pulsion alimentaire), de fumer, de se suicider ou de boire. Dans beaucoup de cas, la pulsion entraîne une dépendance et un sentiment de manque.

Il est donc important de pouvoir canaliser ses désirs afin de dominer cette énergie qui veut nous dicter sa loi. Pour y parvenir, l’individu devra apprendre à se faire violence. Cela suppose qu’il s’efforcera à ne pas satisfaire tous ses désirs si cela doit lui porter préjudice, à autrui ou la société. Il doit se discipliner, apprendre à surmonter ses émotions, ses envies, et le manque de motivation pour agir.

Pourquoi faut-il maîtriser ses désirs ?

Pour diverses raisons, il peut arriver que nous nous abonnions à la paresse, à la procrastination et aux loisirs insignifiants. Nous nous confortons dans une zone de confort qui nous empêche d’atteindre nos objectifs.

Par ailleurs, les pensées négatives et les émotions nous poussent parfois à agir de manière irraisonnée. Par exemple, certains événements provoquent la colère et le mépris. Dans ce contexte, nous sommes dominées par l’envie de nous rendre justice. Si nous ne contenons pas notre colère, ce ressentiment nous incitera à nous disputer ou à faire du mal.

La nécessité de se faire violence apparaît donc comme la clé de l’auto-discipline. Ce principe permet de lutter contre le désordre, la désorganisation et la dépendance de ses pulsions. À cet effet, il s’affilie à la rigueur à la planification et à l’auto-contrôle. C’est l’ultime recours pour devenir un être persévérant et capable de réaliser ses rêves. Cela vous apprend à agir en ayant à vue vos objectifs.

Il faut ajouter que pour atteindre l’efficacité et s’améliorer dans n’importe quel domaine, il faut se faire violence. Cette attitude positive est utile dans tous les aspects de la vie. Autrement dit, son importance demeure non négligeable dans la vie conjugale, la vie professionnelle, la réussite scolaire et les relations interhumaines. Vous poserez des actions qui vous rendront performants.

Grâce à cela, vous pouvez limiter l’effet de ce qui vous bloque et annuler leur influence sur votre vie. Personne ne vous dira plus de vous réveiller à l’heure, encore moins de faire telle ou telle chose… En d’autres termes, vous serez bien plus apte à assumer vos responsabilités sans une pression extérieure.

Comment se faire violence ?

Comme je l’ai expliqué de long en large, la violence sur soi a pour objectif de se surpasser pour atteindre un objectif ou devenir une meilleure personne. On parle de violence justement parce que c’est douloureux, ce n’est pas facile et cela demande un grand effort. Imaginez que vous avez envie de consommer du chocolat alors que vous suivez un régime. Vous vous faites violence pour ne pas craquer. Vous ressentez forcément une douleur, mais qui est mentale parce que vous agissez contre un désir ? C’est de cela donc qu’il s’agit et pour y arriver voici quelques conseils efficaces.

Pour se faire violence, il faut avant tout détecter ses points faibles

Quelles sont les situations dans lesquelles en agissant pour satisfaire tel désir, vous vous portez préjudice ou à autrui. Cet examen vous permettra d’identifier les choses qui créent la dépendance, les types de réactions impulsives ou de comportements négatifs que vous avez. Il vous sera utile d’apprendre à mieux se connaître pour parvenir à vous discipliner. Vous ne pourrez rien corriger si vous n’arrivez pas comprendre ce qui ne va pas au juste. L’impulsion veut vous conduire aux dérapages, aux excès et aux choses pas forcément utiles. Vous devez donc apprendre à discerner clairement ce qui relève en vous de l’impulsion et ce qui ne l’est pas.

Il faut se fixer des objectifs clés à atteindre

Se faire violence, c’est avant tout définir clairement vos priorités et vous fixer des objectifs clés à atteindre. Ceci doit être fait dans chaque domaine de votre vie. Les objectifs et la motivation pour les atteindre nous aident à bien plus nous discipliner. Garder la focalisation est une ressource pour ne pas se laisser distraire et contrôler par les mauvaises choses. Si votre objectif est de ne plus vous laisser aller aux accès de colère, il va falloir apprendre à maîtriser cette émotion petit à petit en vous efforçant à le faire. Votre désir du moment, c’est de regarder la télévision ou flâner sur les réseaux sociaux alors que vous avez une évaluation le lendemain ? Que devez vous faire?

Se faire violence, c’est toujours réfléchir avant d’agir

De façon claire, pour maîtriser vos pulsions, c’est capital pour vous de cesser d’agir sans réfléchir. Dès lors, un auto-contrôle permanent s’impose à vous. Cette méthode vous permettra d’étudier les conséquences qui découleront de vos actes ou de vos propos. Vous éviterez la colère et les inconvénients qui en découlent comme les disputes, la vengeance, la haine, les agressions, etc. Se discipliner, c’est donc prendre du recul pour évaluer les avantages et les inconvénients des décisions à prendre. Une personne vient de vous agresser verbalement, vous avez une forte envie de le cogner, mais si vous vous faites violence, vous pouvez vous retenir de le faire parce que cela pourrait vous porter préjudice.

Il faut s’éloigner de certaines choses

S’il s’agit d’une pulsion obsessionnelle dont vous voulez vous débarrasser, libérez-vous de tout ce qui vous fait penser à elle. Pour un cas précis et récurent, pour ne plus être sujet à l’obsession libidinale, vous devez vous éloigner des films, images et textes érotiques. Si l’envie vous en vient toujours, trouvez-vous d’autres centres d’intérêt. Le sport, la promenade et la musique sont d’excellents alliés en la matière.

Il faut adopter la planification

Par ailleurs, pour se faire violence, la planification reste une technique non négligeable. Si vous êtes impulsivement dépensière par exemple, vous devez faire une liste de vos tâches et des dépenses au quotidien en fonction de vos objectifs. Avec cette liste, vous saurez ce que vous allez faire au moment qu’il faut. C’est la clé pour se contrôler face aux envies de dépense et bien d’autres. Ce principe d’auto-discipline facilitera une gestion agréable de vos revenus. En somme, la violence sur soi constitue l’une des clés qui contribuent à l’épanouissement. Il urge donc que chacun se l’approprie pour un parfait contrôle des pulsions.

 

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire