médecine ayurvédique
0
292
0
292

Médecine ayurvédique : un aperçu sur cette pratique non conventionnelle

Accueil > Spiritualité > Médecine ayurvédique : un aperçu sur cette pratique non conventionnelle

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Parmi les systèmes de guérison holistiques, les plus anciens figurent la médecine ayurvédique. À l’époque comme aujourd’hui, elle est recommandée par de nombreux pratiquants pour le bien-être qu’elle procure. Convaincue que celui-ci et la santé dépendent d’un équilibre délicat entre le corps, le mental et l’esprit, elle suggère un traitement adapté aux caractéristiques propres de chacun. Les doshas et les gunas jouent effectivement un rôle majeur dans le choix des soins. Soulignons toutefois que les bases restent à peu près les mêmes. Pour ne citer que l’usage de la phytothérapie, le massage ayurvédique et les disciplines de relaxation. Tout de suite, découvrez les détails de cette médecine préventive.

L’essence de la médecine ayurvédique

Le mot sanskrit Ayurveda fait référence à la connaissance ou la science de la vie. Cela provient notamment de la combinaison du mot Ayur = vie et du terme Veda = science ou savoir. Les principes de cette ancienne sagesse nous rappellent que tout dans l’univers, mort ou vivant, est interconnecté. Il en est de même pour le mental, le corps et l’esprit. S’ils sont en harmonie avec l’univers alors vous restez en bonne santé. En revanche, lorsque quelque chose perturbe cet équilibre, vous tombez malade. Selon la vision la médecine ayurvédique, voici les facteurs susceptibles de provoquer cette instabilité.

  • Les anomalies génétiques ou les troubles à la naissance.
  • Les blessures.
  • Le changement climatique et saisonnier.
  • L’âge et les émotions.

À partir de ces préceptes de base, cette discipline adapte le bien-être préventif à la constitution unique de chaque individu. En d’autres termes, elle s’appuie sur le caractère propre de chacun pour le soigner dans sa globalité.

Ayurveda

Il est à noter qu’en parallèle, d’anciens médecins ayurvédiques ont produit des descriptions détaillées des affections aiguës et chroniques. Cela inclut les causes, les signes et les symptômes des pathologies. Ces pratiquants de la médecine ayurvédique ont ensuite mis au point des protocoles de traitement holistique. Ces soins prophylactiques relèvent des huit branches de l’Ayurveda (Ashtanga-Ayurveda). Citons :

  • kaaya Chikitsa qui désigne la médecine générale ;
  • bahla Chikitsa ou la pédiatrie ;
  • bhuta Vidya qui se réfère à la psychiatrie ;
  • bhalakya Tantra ou ORL (oto-rhino-laryngologie) et ophtalmologie ;
  • shalya Tantra ou la chirurgie ;
  • damshtra Chikitsa ou la toxicologie ;
  • jara Chikitsa ou la gérontologie ;
  • vrusha Chikitsa ou la science des aphrodisiaques, de la fertilité ainsi que de la conception.

Les éléments de la médecine ayurvédique

Avec un accent unique sur le bien-être total, l’art et la science de la médecine non conventionnelle ayurvédique visent à harmoniser le monde intérieur et extérieur de l’être humain. Ses adeptes pensent d’ailleurs que chaque personne se compose de cinq éléments de base présents dans l’univers.

  • Akasha ou l’éther.
  • Vayu ou l’air.
  • Agni ou le feu.
  • Jala, ap ou l’eau.
  • Prithivi ou la terre.

Les cinq sens servent de portail entre ces deux mondes lorsque ces éléments font ensemble la « danse de la création » autour de nous et en nous. Selon la médecine ayurvédique, ceux-ci se combinent dans notre corps pour former les forces de vie appelées « doshas ». Découvrons-en plus sur ces derniers dans le paragraphe qui suit.

Les doshas et les gunas

Les doshas résultent de l’association de deux éléments parmi les cinq cités précédemment. Au total, il existe trois combinaisons possibles.

  • Le fusionnement de l’air avec l’éther appelé Vata.
  • L’union du feu avec l’eau nommée Pitta.
  • L’assemblage de l’eau et de la terre qui donne le Kapha.

Comme ces doshas désignent des énergies vitales, ils jouent un rôle important dans les mécanismes physiologiques et psychologiques. D’ailleurs, d’après la médecine ayurvédique, notre bien-être dépend principalement de l’équilibre entre les trois. Ce qui est logique puisqu’ils influencent directement sur les conditions physiques d’un individu.

Le dosha Vata

Le mot « Vata » renvoie au verbe souffler ou se déplacer dans la langue française. Comme elle se compose d’air et d’éther, elle symbolise la force du mouvement. Voilà pourquoi elle régit les rythmes biologiques à l’instar de la circulation sanguine, des mouvements respiratoires et des fonctions motrices.

D’un autre côté, l’association air-éther apporte enthousiasme, créativité et liberté. Par contre, en cas de disharmonie, des problèmes d’ordre digestif et auditif risquent d’apparaître.

Médecine ayurvédique : le dosha Pitta

Les éléments du feu et de l’air dominent dans le Pitta, ce dosha rallié à la transformation. Son rôle consiste à agir au niveau de nombreux processus. Citons : la digestion, la régulation de la température, l’action des hormones ainsi que l’acuité visuelle. Concrètement, il s’assure donc de la bonne réalisation de tout l’organisme. En revanche, si un déséquilibre se produit, l’individu sera exposé à une agitation mentale importante. Un trouble du cycle biologique et une constipation risquent aussi de se manifester à la suite de cette instabilité.

Le dosha Kapha

Dans la médecine ayurvédique, le Kapha représente l’énergie vitale de la préservation et de l’épanouissement. En d’autres termes, celle qui se charge de la protection de l’organisme. Entre autres, la combinaison entre l’eau et la terre donne naissance à la force et la stabilité. Néanmoins, cela peut vite disparaître et se transformer en sentiment de tristesse et en intolérance alimentaire si cette constitution est perturbée.

Par ailleurs, il a les gunas qui désignent à leur tour les caractéristiques propres de chaque individu. En quelque sorte, il s’agit des « doshas de l’esprit » dans la médecine ayurvédique. À savoir :

  • Le guna sattva qui incarne la pureté, l’harmonie, le calme, la connaissance ainsi que l’intelligence.
  • Guna rajas où la passion et la motivation sont les traits dominants.
  • Le guna tamas qui se traduit par la résistance intérieure, l’ignorance et l’inertie.

Pour faire court, le traitement ayurvédique repose sur la reconnaissance du fait que les gunas et les tridoshas sont devenus excessifs ou déficients. C’est effectivement le manque ou l’excès de ces énergies vitales qui provoquent un déséquilibre au niveau psychique et physique. Pour rétablir ce dernier, la médecine ayurvédique étudie les caractéristiques propres à chaque personne.

Sachez que de nombreux facteurs participent à l’instabilité des gunas et des doshas. À titre d’exemple, les paramètres ci-dessous.

  • Stress et alimentation malsaine.
  • L’anxiété sociale et les relations tendues.
  • Les climats et l’environnement.

Ils peuvent tous influer sur l’équilibre qui existe entre les doshas d’une personne. Ce manque d’harmonie rend alors les individus plus vulnérables aux maladies.

Les bienfaits de cette médecine entièrement personnalisée

Médecine non conventionnelle et individualisée, elle n’est pas scientifiquement prouvée comme efficace. Il s’avère en effet difficile d’étudier cas par cas puisque la médecine ayurvédique propose des traitements distincts selon le dosha et le guna. Cependant, les adeptes de cette discipline attestent des bienfaits qu’elle apporte au quotidien. Parmi les plus affirmés, ses actions sur le stress. De fait, les rituels ayurvédiques comprennent des techniques de relaxation qui participent à la diminution de l’état anxieux. Citons le yoga et la méditation.

Par ailleurs, l’alimentation ayurvédique participerait en grande partie à la baisse de la tension artérielle et du cholestérol. Sans négliger sa contribution dans le maintien de l’équilibre hormonal. Hormis le fait d’utiliser la phytothérapie, la médecine ayurvédique recommande un mode de vie saine à ses pratiquants. C’est pour ces raisons qu’elle aide à réguler les actions des hormones, notamment chez les femmes. Mieux encore, il semblerait qu’elle prend part au traitement des problèmes d’ovulation et de menstruations irrégulières.

En outre, cette médecine non conventionnelle offre l’une des cures de purification et de réjuvénation les plus complets au monde, le panchakarma. Cette ancienne pratique utilise cinq thérapies principales qui favorisent l’élimination des toxines accumulées dans les tissus. Elle permet par la même occasion de ramener les doshas à leurs sièges appropriés dans le corps. Ce faisant, la médecine ayurvédique offre un accès renouvelé à l’intelligence naturelle et à la promesse d’un avenir plus harmonieux pour les hommes et la planète.

Quelques rituels ayurvédiques pour commencer à pratiquer

La serviabilité envers le monde commence par la bienveillance envers soi-même. Il faut ainsi prendre soin de soi de la meilleure manière qui soit. Ceci afin d’optimiser la santé, de prévenir les maladies et de créer une longévité. C’est dans cette optique que la discipline ayurvédique et les enseignements anciens encouragent certaines pratiques.

  • Le yoga et la méditation se classent en tête de liste des plus recommandés par la médecine ayurvédique.
  • Ensuite le pranayama ou les fameux exercices de respiration. Puis la phytothérapie et l’aromathérapie, les deux sont axés sur l’exploitation des vertus des plantes.
  • Parmi les habitudes vivement conseillées, il y a aussi le swedana ou le bain de vapeur.
  • Pareillement pour le raclage de la langue qui consiste à nettoyer cette partie du corps avec une gratte-langue. Cette action paraît insignifiante et pourtant, elle participe énormément à la détoxification de l’organisme.
  • Le basti ou le lavement joue d’ailleurs le même rôle.

La diététique occupe par ailleurs une place importante pour la médecine ayurvédique. Selon elle, il est important d’avoir les six saveurs à chaque repas pour équilibrer l’alimentation. À savoir :

  • le sucré ;
  • le salé ;
  • l’amer ;
  • le piquant ;
  • l’acide ;
  • l’âpre.

Par la même occasion, elle encourage vivement la consommation d’un maximum de calories au déjeuner. Elle accorde également un intérêt spécifique au mode de vie. Une bonne hygiène ainsi qu’une philosophie de vie positive donnent effectivement naissance au bien-être. Voilà pourquoi le repos et la rigologie sont au cœur des rituels ayurvédiques.

Le massage : une des bases de la médecine ayurvédique

Le massage ayurvédique connu sous l’appellation abhyanga fait partie intégrante des composants de la pratique ayurvédique. Au même rang que les rituels mentionnés plus tôt, il sert à entretenir le corps et l’esprit. Pour ce faire, il combine les principes indiens avec les points de pression de la médecine traditionnelle chinoise.

Concrètement, ce type de massage travaille sur l’équilibre entre les aspects de votre être. On parle parfois de « massage à l’huile », car il contient généralement des huiles essentielles aux herbes chaudes. De même, le massage de la médecine ayurvédique utilise la thérapie abhyanga, une méthode de guérison physiologique qui aide de nombreux systèmes vitaux à retrouver leur état d’activité optimale. Elle ouvre également les canaux du prana (force vitale).

rituels ayurvédiques

Il existe plusieurs sortes de massage ayurvédique. Parmi les thérapies les plus populaires figurent :

  • sarvanga Abhyanga ou le massage de tout le corps ;
  • shiro Abhyanga ou le massage sur le cuir chevelu ;
  • pad Abhyanga ou le massage sur la plante des pieds ;
  • navaja shisha ou le massage du nouveau-né.
  • La relaxation dans le Kerala.

Idéalement, ils se combinent à d’autres principes de la médecine ayurvédique, comme ceux mentionnés ci-dessus, pour un maximum d’avantages.

Que retenir ?

D’après ce que nous avons pu voir, il s’agit d’une forme de médecine complémentaire et alternative qui vise à promouvoir une bonne santé et non à combattre les maladies. Toutefois, les traitements peuvent être adaptés à des problèmes de santé spécifiques. Elle considère que tout ce que nous expérimentons possède certaines qualités. Et ce, qu’il s’agisse d’une substance physique, d’une pensée ou d’une émotion. C’est d’ailleurs grâce à ce principe qu’elle a connu une résurgence majeure à la fois dans son pays d’origine et dans le monde entier.

La médecine ayurvédique a été développée il y a plus de 5000 ans en Inde. La médecine tibétaine, la médecine traditionnelle chinoise et la médecine grecque ancienne ont d’ailleurs leurs racines dans l’Ayurveda (en abrégé). C’est dire à quel point cette pratique non conventionnelle occupe une place importante dans la préservation du bien-être. Bien entendu, pour qu’elle soit efficace, il faut commencer à consulter un spécialiste en la matière avant de s’aventurer à l’effectuer tout seul. Effectivement, l’accompagnement d’un professionnel est le meilleur moyen de s’initier à cette forme de médecine préventive.

Et vous, êtes-vous intéressés par la médecine ayurvédique ? En avez-vous déjà fait l’expérience ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ? N’hésitez pas à partager vos avis sur le sujet. En même temps, si l’article vous a plu, soyez libre de le relayer sur les réseaux.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :