Développement personnel

Plus envie d’aimer après une déception ? Que faire ?

Il y a tant de choses à dire sur ce sujet (et rien à la fois !). Après tout, quand on ne veut pas, on ne veut pas. Un point c’est tout ! Mais d’un autre côté, l’amour représente également l’absolu, le parfait, le magique. Toutes les formes d’apprentissage véhiculent ce même message. Les contes de fées, les films, les romans, les sermons à l’Église… prônent tous l’indispensabilité de l’amour. Même les spécialistes de la psychologie s’accordent à dire qu’il s’agit d’un ingrédient essentiel à l’épanouissement. Alors, il est normal que cela nous intrigue lorsque nous pensons que nous n’avons plus envie d’aimer.

Après tout, l’humain est un être social. Nous avons tous un désir intense d’aimer et d’être aimés. Il s’agit d’ailleurs d’un élément fondamental de la pyramide de Maslow. Il n’y a rien de mieux que le confort de contact pour nous rassurer. Étant donné son importance donc, il n’est pas surprenant de constater que la plupart d’entre nous associent le bonheur à l’amour. Mais alors, devrait-on vraiment s’inquiéter quand on perd cette envie ? S’agit-il d’un problème qu’il faut impérativement résoudre ou non ? Vous verrez que ce n’est pas aussi simple de répondre à ces questions.

plus envie d'aimer

Plus envie d’aimer : de la résignation ou un besoin ?

Pour répondre à cette question, il faut d’abord redéfinir ce qu’on entend vraiment par amour. Une définition simple du dictionnaire parlera de « sentiment, d’attachement intense qui lie deux êtres, basé à la fois sur la tendresse et l’attirance physique ». Cette relation peut être d’ordre familial, amical ou amoureux. On associe souvent ce nom à la dévotion et au désir. Mais un peu de réalisme vous dira qu’aimer signifie juste souhaiter le bonheur de l’autre. C’est suffisant pour transmettre le principal objectif de cette action. Cependant, il peut arriver qu’on n’ait plus envie d’aimer.

Ce sentiment de « trop plein » arrivera quasiment à tout le monde, au moins une fois dans notre vie. Combien d’entre nous entretiennent effectivement une relation conflictuelle avec un membre de notre famille (parent, frère, sœur) ? Et combien d’autres encore ont déjà souffert d’une rupture amoureuse brutale ? Néanmoins, on perd le plus souvent l’envie d’aimer lorsqu’on a l’impression d’avoir tout donner sans rien avoir en retour. On a tellement fait d’efforts, on y a cru, on y a mis tout notre cœur, et pourtant…

Dans ce genre de situation, on en a tout simplement marre. On n’a plus envie d’aimer, justement par peur de souffrir à nouveau. Alors, on accepte juste la situation. « C’est en train d’arriver et je suis à bout de force. » Alors, on se résigne. Toutefois, cette réaction est également un mécanisme qui s’actionne inconsciemment pour nous protéger. C’est votre corps, votre tête, votre esprit qui vous indiquent que vous êtes à bout de souffle. Il est temps de prendre une pause pour mieux vous ressourcer. Cette décision, bien qu’involontaire, est certainement la meilleure lorsqu’il devient indispensable de prendre du recul, de ralentir un peu et de laisser vos sentiments se reposer.

Mais plus envie d’aimer ne rime pas toujours avec peine de cœur

Le fait même qu’on parle d’amour fraternel, paternel et amical sous-entend déjà que ce « problème » n’est pas forcément en relation avec une déception amoureuse. Parfois, il s’agit tout simplement d’une peur déguisée. D’ailleurs, savez-vous que le terme « philophobie » existe vraiment ? Il se réfère à la peur de tomber amoureux ou à la peur de l’engagement. Eh oui ! Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation, dont les suivantes.

    • Une expérience particulièrement douloureuse dans le passé. C’est la cause la plus fréquente. Vous n’avez plus envie d’aimer parce que vous craignez que le même schéma se reproduise. Peut-être que le divorce de vos parents vous a fortement secoué. Probablement que les violences verbales que vous avez connues vous hantent toujours jusqu’à maintenant. Ou éventuellement, vous avez vécu des abus domestiques.
    • Une éducation trop sévère. Certaines religions voient l’amour romantique comme quelque chose de prohibé sorti d’un contexte prédéfini. Comme on apprend à craindre ce sentiment, on finit par se renfermer. On construit notre vie autour de cette conviction et lorsqu’on a essayé d’en sortir, cela s’est mal fini. Alors, on n’a plus envie d’aimer. De même, certaines cultures voient d’un mauvais œil la relation un peu trop démonstrative entre un père et sa fille ou une mère et son fils. Toute forme d’affection commence donc à nous gêner. On se renferme sur nous-mêmes et cela crée un blocage émotionnel.
    • Les pensées négatives. En effet, la rumination mentale est très destructrice. On ressasse le passé et on repasse indéfiniment nos échecs, ces moments où on s’est senti bête, ces instants où on a fait quelque chose de honteux. Normal qu’on perd toute envie de réessayer dans ces conditions !

Plus envie d’aimer alors qu’on est en couple : pourquoi ?

Bien évidemment, il peut arriver à un moment que les erreurs sont beaucoup trop nombreuses. Certaines (comme l’infidélité) ont peut-être été fatales, rendant impossible de revenir en arrière. Parfois, on a aussi donné plus que l’on ne pouvait. C’est terrible lorsque cette situation arrive dans notre couple, n’est-ce pas ? Cependant, savez-vous que ce n’est pas parce que vous n’arrivez plus à ressentir l’amour qu’il n’est plus là ? Relisez cette phrase à nouveau ! Oui, dans la majorité des cas, on abandonne une relation parce qu’on croit à tort qu’on n’a plus envie d’aimer, qu’on n’a plus rien à offrir.

Et pourtant, la flamme est toujours là quelque part. Souvent, on se laisse juste submerger par la colère, par les déceptions, qu’on laisse de côté tout ce qui est positif. On refoule trop notre exaspération parce qu’on a peur des disputes, parce qu’on craint les disputes. Ce faisant cependant, on amasse toutes sortes de négativité. Et on garde tout jusqu’à ce qu’on n’en peut plus. Mais, l’amour est une matière vivante. Il faut travailler quotidiennement pour qu’il continue de fleurir.

Alors, avant de baisser les bras, posez-vous la question : « N’ai-je vraiment plus envie d’aimer ou est-ce juste parce que je me concentre sur ce qui ne va pas ? » Dans tous les cas, déterminez toujours l’origine de cette exacerbation. Ce sera d’ailleurs une occasion idéale pour mieux se connaître.

    • En effet, tout peut être source d’apprentissage.
    • Vous pouvez ainsi vous servir de cette expérience pour ensuite vous améliorer.
    • Peut-être que vous voudriez être plus tolérant avec votre partenaire ?
    • Avec de la chance, vous pourriez aussi déterminer vos points faibles en amour pour les transformer en force.
    • Bref, donnez-vous l’opportunité de vous redécouvrir.

Réapprendre à aimer

Réapprendre à aimer : que faire alors ?

Plus envie d’aimer ne signifie pas forcément que vous avez un problème. En effet, il convient de rappeler que parfois, vous devez prendre le temps de vous éloigner de tout pour vous reconstruire, pour être à nouveau en phase avec vous-même et avec vos attentes. Il est tout à fait normal de vouloir se recentrer sur soi pendant un certain temps. Vous reviendrez alors plus fort que jamais. Néanmoins, cela ne signifie pas non plus qu’à partir de maintenant, vous n’allez plus jamais éprouver de l’amour pour qui que ce soit. Ce serait irréaliste et quasiment impossible !

Lorsqu’on n’a plus envie d’aimer, on ne doit effectivement pas commencer à se barricader dans sa maison ou à construire une barrière de sécurité partout. Au contraire, il faut travailler sur soi afin de mieux s’armer. D’ailleurs, les psychologues sont unanimes : l’amour est un sentiment indispensable à la vie de l’Homme. L’épanouissement personnel ne peut être pleinement accompli que si l’on parvient à donner et à recevoir de l’amour d’au moins une personne de notre entourage. Les travaux de John Bowlby et de Harry Harlow concernant la théorie de l’attachement vont dans ce sens.

Quand vous n’avez plus envie d’aimer, vous pouvez (ou devez) donc agir. Votre bonheur en dépendra !

1. Soyez honnête avec vous-même

« Être entièrement honnête avec soi-même est un bon exercice. » C’est Sigmund Freud, le fondateur de la psychanalyse lui-même qui l’a dit. Eh oui, l’être humain a cette fâcheuse habitude de se donner une image parfaite de lui-même. En particulier, lorsque les choses commencent à mal tourner. On préfère se cacher sous une carapace d’homme ou de femme fort(e). Et c’est d’autant plus vrai dans la société actuelle où tout le monde doit montrer un courage infaillible. N’avoir plus envie d’aimer ni d’être en couple est même considéré comme une forme d’indépendance.

Mais soyez sincère avec vous-même pendant un instant.

    • Est-ce vraiment ce que vous souhaitez au plus profond de vous-même ?
    • Êtes-vous sûr que vous en avez fini avec ce sentiment ?
    • N’en souffrez pas ?

Si vous êtes tout à fait OK avec cela, alors tant mieux pour vous ! Profitez de votre propre compagnie pour l’instant. Il n’y a rien de mal à ça. Si au contraire, une partie de vous vous incite à réessayer, poursuivez votre lecture.

2. Prenez votre temps

Rien ne presse. Quand vous n’avez plus envie d’aimer, cela indique généralement que votre esprit n’arrive plus à suivre. Alors, ralentissez. Donnez-vous le temps de guérir avant de vous mettre à la recherche d’une autre personne à aimer. Si vous avez des problèmes avec l’un de vos parents par exemple, déterminez la cause avant de rechercher cet amour maternel ou paternel chez une autre personne. Si vous avez souffert dans votre dernière relation amoureuse, apprenez à tirer des leçons de votre expérience avant de vous relancer dans le marché de la séduction. En effet, il est important d’être prêt et de déterminer les raisons pour lesquelles vous n’avez plus envie d’aimer avant de renouveler l’expérience.

3. Dites non à la comparaison

La comparaison est la source de la majeure partie de nos problèmes relationnels. Mais prenez l’exemple de vos préférences alimentaires. Peut-être que vous adorez la pizza, mais aussi les légumes sautés. Ce sont deux plats différents et pourtant vous les aimez. C’est aussi le cas pour vos relations. Votre prétendant(e) actuel(le) n’a peut-être pas les mêmes qualités que votre ex, mais cela ne veut pas dire que vous allez l’aimer moins.

Alors, n’assumez pas tout de suite que tout ira mal. C’est en pensant ainsi qu’on n’a plus envie d’aimer. Donnez-lui plutôt le bénéfice du doute. De même, ce n’est pas parce que vos parents ne sont pas démonstratifs comme ceux de votre meilleur ami qu’ils vous aiment moins. Permettez-vous de découvrir les autres aspects de leur personnalité. Vous pourriez être étonné !

4. Débarrassez-vous de votre soif de contrôle

Vouloir tout contrôler demande beaucoup d’efforts et d’énergie, en particulier lorsqu’il s’agit de sentiment. Mais cette habitude obscurcit surtout votre jugement. En réalité, ce n’est pas parce que vous aimez que vous laissez quelqu’un d’autre dicter vos actes. Peut-être que vous croyez le contraire, c’est pourquoi vous n’avez plus envie d’aimer. Ceci peut être vrai dans certains cas, bien sûr, mais c’est loin d’être une fatalité.

Vous pouvez très bien prendre soin de vous tout en accordant de l’attention à une autre personne. Chercher à s’aimer soi-même est même indispensable pour pouvoir aimer les autres ensuite. Quoi qu’il en soit, apprenez à lâcher prise. Ce faisant, vous vous donnerez l’opportunité de vivre de nouvelles expériences plus enrichissantes, de connaître des personnes merveilleuses qui apporteront de la valeur ajoutée à votre vie.

5. Travaillez sur votre confiance en soi

Aussi étonnant que cela puisse être, de nombreux individus n’ont plus envie d’aimer parce qu’ils ont une piètre opinion d’eux-mêmes. Pour cause, le manque de confiance en soi mine sur tous les aspects de notre vie. Il peut faire de très grand dégât. Nous perdons tout enthousiasme de faire de nouvelles connaissances parce qu’on croit que cela finira mal, à tous les coups. Après tout, nous n’avons pas changé. Nous sommes toujours la même personne qu’on a jetée, qu’on a réprimandée, qu’on a fait souffrir.

On est resté le même. Mais n’oubliez pas que vous êtes digne d’amour. Oubliez toutes ces raisons qui ont fait que vous n’ayez plus envie d’aimer aujourd’hui. Pensez plutôt à tous ces proches qui vous aiment et à ceux qui vous admirent. Considérez toutes ces bonnes choses que vous faites pour votre entourage et ces mille et une façons dont vous soutenez vos amis et votre famille.

À vous de jouer maintenant !

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire