Développement personnel

Perte de poids durant la grossesse : quand faut-il s’inquiéter ?

Pour aborder la maternité plus sereinement, il existe un certain nombre de points à voir. La plupart du temps, les futures mères et les médecins se concentrent plutôt sur la prise de poids durant toute la période de gestation. Mais saviez-vous qu’une perte de poids durant la grossesse est également possible ? En réalité, il s’agit même d’un phénomène assez fréquent et commun à la grande majorité des femmes. Généralement, il n’y a donc rien d’alarmant, surtout si vous perdez un peu de kilos pendant le premier trimestre. En dehors de quelques exceptions, cette situation reste tout à fait normale et elle est principalement due aux nausées.

Alors, quelles sont les causes possibles ? Est-il sain de perdre du poids durant la grossesse ? Quelle alimentation adopter pour subvenir aux besoins de votre bébé en développement ? Faisons le point.

Quelle est l’origine de la perte de poids durant la grossesse ?

Lorsqu’on est enceinte, on s’attend certainement à ce que l’aiguille de la balance s’affole un peu au cours des neuf prochains mois. Après tout, ceci peut être considéré comme un signe de bonne santé, autant pour la future mère que pour son enfant. Perdre du poids pendant ce temps peut donc être assez déconcertant, surtout dans le cas d’une primigeste. Toutefois, je vous rassure d’emblée, il est inutile de vous rajouter du stress en plus. En particulier si l’amaigrissement se déroule pendant les trois premiers mois.

En effet, ce sont les nausées et les vomissements qui causent cette perte de poids durant la grossesse. Les spécialistes les associent aux changements hormonaux qui ont lieu dans votre corps quand celui-ci se prépare à accueillir un nouveau résident. Le taux de bêta-hCG dans le sang augmente notamment dès la nidation de l’œuf. Ajoutez cela à l’afflux d’œstrogène dans votre organisme et vous développerez une hypersensibilité face aux odeurs. La répugnance pour certains aliments peut ainsi être accrue.

changements hormonaux

Qui est concernée dans ce cas ?

Bien qu’on parle souvent de nausées matinales, certaines femmes gardent cette sensation toute la journée. Dans la majorité des cas, celles-ci commencent dès la 4e semaine et peuvent être à l’origine d’une perte de poids durant la grossesse. Elles augmentent en intensité aux alentours de la 9e semaine avant de disparaître naturellement. Néanmoins, il faut préciser que chaque personne est unique. Cela signifie que chacune peut donc avoir des expériences différentes.

Certaines mères peuvent par exemple être « immunisées » contre ce désagrément. Tandis que pour d’autres, les symptômes continueront jusqu’à l’accouchement. Les hypothèses concernant cette différence sont très nombreuses, mais la sensibilité aux nausées et aux vomissements peut encore plus être accentuée dans le cas d’une grossesse multiple ou d’une femme normalement sujette au mal de transport et aux migraines.

La perte de poids durant la grossesse peut-elle être dangereuse ?

Dans de cas très rares, perdre du poids tout au long de la grossesse peut devenir dangereux. Surtout s’il persiste au-delà du premier trimestre et se déroule de manière progressive et excessive. En effet, cela peut indiquer que vous souffrez d’hyperemesis gravidarum (aussi connue sous le nom d’hyperémèse gravidique). Il s’agit d’une complication plus ou moins sérieuse qui demande généralement une consultation médicale. Pour cause, les vomissements répétitifs (au-delà de 5 fois par jour) peuvent causer d’autres soucis gastro-intestinaux, ce qui provoque à son tour un manque d’appétit et donc une perte de poids durant la grossesse.

Souvent, cela se termine par une déshydratation, d’où la nécessité d’une administration de liquides intraveineuses. Une hospitalisation peut également être conseillée afin de s’assurer que la mère et son bébé sont tous les deux en bonne santé. Quoi qu’il en soit, l’hyperemesis gravidarum se distingue des nausées matinales habituelles par l’intensité des symptômes. S’il n’est pas correctement traité, il peut potentiellement augmenter les risques de :

    • Diabète gestationnel ;
    • Naissance de faible poids ;
    • Retard de croissance intra-utérin ;
    • Ou de déclenchement de travail avant terme.

Est-il sain de se mettre au régime pour une perte de poids durant la grossesse ?

La peur de grossir peut arriver à tout le monde, mais elle peut s’accentuer encore plus lorsque vous êtes enceinte. Néanmoins, entamer un régime à ce moment précis n’est pas l’idéal. Au contraire, vous devez même gagner quelques kilos afin de subvenir efficacement aux besoins de votre bébé en matière de nutriments. Vous pouvez d’ailleurs revoir l’article sur la prise de poids durant la grossesse pour avoir une idée des kilos que vous devriez prendre en fonction de votre indice de masse corporelle (IMC) d’avant gestation. Vous serez mieux fixée.

Cependant, la perte de poids durant la grossesse peut être une bonne chose, surtout si vous souffrez d’obésité modérée ou sévère. En réalité, vous pouvez vous permettre, car votre enfant peut encore puiser dans votre réserve de calories contenues dans les tissus adipeux. Néanmoins, tous les médecins ne sont pas convaincus de l’efficacité de cette approche. Ils sont très divisés quant aux avantages et aux risques de cette démarche. Alors, avant de vous lancer, demandez toujours l’avis de votre médecin. Il sera le mieux placé pour déterminer s’il serait sain pour vous ou non d’entamer un régime alimentaire particulier à ce moment précis.

Perte de poids durant la grossesse (non volontaire) : que faut-il faire ?

Le premier réflexe à avoir est d’aller consulter un professionnel de la santé qualifié. Il peut tout autant s’agir de votre médecin que de votre sage-femme ou obstétricien. Il vous aidera à écarter toute possibilité de pathologie sous-jacente pouvant porter préjudice à votre enfant ou à vous. Vous pouvez également changer vos habitudes alimentaires afin de fournir à votre bébé l’apport nutritionnel dont il a besoin pour sa croissance.

Pensez notamment à mettre de la couleur dans votre assiette. Cela vous permettra de lutter contre le manque d’appétit et donc aussi de la perte de poids durant la grossesse.

Plus concrètement, privilégiez les aliments de toutes les couleurs pour profiter de tous les bienfaits nutritifs offerts par la nature. Vous pourriez en même temps répondre à vos besoins caloriques durant la journée. Bien que tous les vitamines et minéraux sont indispensables pour le bon fonctionnement du corps humain, certains d’entre eux s’avèrent d’autant plus essentiels dans le développement du fœtus. C’est notamment le cas des suivants.

    • L’acide folique (vitamine B9) qu’on retrouve abondamment dans les légumes de couleur verte (salade, épinard, cresson) et les fruits secs à coque. Il peut également limiter les nausées matinales et donc aussi la perte de poids durant la grossesse.
    • Le fer qui est contenu naturellement dans les oléagineux (noisettes, noix de macadamia, pistaches, amandes, noix de cajou), les légumes secs (petit pois, lentilles, haricots blancs et rouges) et les céréales (en particulier le muesli).
    • Le calcium qui est présent dans les produits laitiers, mais aussi dans les herbes (thym, origan, basilic, aneth, origan, menthe).
    • Les omégas 3 dans les graines de chia ou dans les poissons gras (saumon, thon, maquereau, hareng, sardine).

régime alimentaire grossesse

Que valent les compléments alimentaires ?

Pour assurer l’apport nutritionnel nécessaire à vos nouveaux besoins de femme enceinte et lutter en même temps contre la perte de poids durant la grossesse, vous pourriez également vous tourner vers les compléments alimentaires et les vitamines prénatales. Il faut cependant préciser que ces derniers ne doivent en aucun cas remplacer votre alimentation habituelle. En réalité, votre organisme aura beaucoup plus de facilité à les assimiler s’ils sont ingérés avec d’autres nourritures.

Pareillement, demandez conseil auprès de votre médecin avant de prendre une quelconque substance synthétisée, même si elles ne comportent aucun danger au premier abord. Vous aurez la garantie de ne pas causer de tort à votre bébé. Dans tous les cas, les vitamines prénatales peuvent s’avérer efficaces dans le cas de la perte de poids durant la grossesse. Si vous avez aussi une condition physique qui nécessite la prise d’un médicament en particulier en temps normal, il est fort probable que ce professionnel change votre traitement afin de ne pas altérer le développement du fœtus.

Par ailleurs, les nausées provoquent parfois des étourdissements et une baisse d’énergie. Si besoin, vous pouvez donc chercher des solutions pour les soulager. L’efficacité du gingembre est notamment largement reconnue dans ce cas.

Quel régime alimentaire choisir ?

Contrairement à ce que vous pouvez imaginer, vous n’avez pas besoin de « manger pour deux » pour lutter contre la perte de poids durant la grossesse. Ceci dit, la quantité de calories ingérées doit légèrement augmenter (150 calories de plus pendant le premier trimestre et 350 calories pour le reste). C’est ce qui vous assurera une prise de poids progressive et saine. Rappelons-le, les mauvais kilos peuvent entraîner des complications lors de l’accouchement. Pour les éviter, il faut s’éloigner autant que possible des nourritures très peu qualitatives, c’est-à-dire pauvres en nutriments, mais riches en calories. Vous aurez des carences tout en gagnant beaucoup de poids superflus.

De même, faites attention aux fringales. Tout comme les vomissements qui causent la perte de poids durant la grossesse, ces envies soudaines sont généralement incontrôlables. C’est un moyen pour votre corps de vous avertir qu’il a besoin de certains nutriments et non pas d’un aliment en particulier. Il vaut donc mieux vous rabattre sur les aliments plus nutritifs et mieux équilibrés plutôt que de reprendre une part de gâteau ou de se jeter sur les charcuteries. Faites juste preuve d’un peu d’ingéniosité.

    • Remplacez les chips par les noix de cajou ou légumineuses grillées.
    • Choisissez les jus naturels au lieu des boissons gazeuses (le citron est notamment excellent pour limiter les nausées matinales, et donc aussi la perte de poids durant la grossesse).
    • Troquez le milkshake contre un smoothie au fruit.
    • Préférez le cacao cru à la traditionnelle tablette de chocolat.
    • Privilégiez les fruits entiers (comme les pêches, les cerises ou le melon) plutôt que les bonbons et les pâtisseries.
    • Limitez aussi le beurre et utilisez la tartinade à base de tofu.

Bref, vous n’avez que l’embarras du choix.

Quelques astuces supplémentaires pour vivre sereinement votre grossesse

Bien avant la naissance, votre bébé compte déjà sur votre aide pour survivre. En effet, il a besoin que vous restiez en excellente santé pour lui permettre de grandir convenablement dans votre ventre. Et la perte de poids durant la grossesse n’est d’ailleurs pas le seul souci qui mérite votre attention. En réalité, les kilos « malsains » peuvent tout autant être dangereux. Le risque de prééclampsie (hypertension artérielle gravidique) est notamment plus accru. Des complications peuvent également survenir à l’accouchement.

Tout cela pour dire que vous devez surveiller de près l’évolution de votre corps pour ne pas être en excès ou en insuffisance de poids. Vous pouvez notamment adopter quelques habitudes saines pour vous assurer que rien ne vienne gâcher cette expérience merveilleuse.

Faites le point sur le poids à gagner durant les 9 prochains mois

Vous aborderiez alors la perte de poids durant la grossesse d’une manière plus sereine, comme vous savez que vous allez les reprendre au fur et à mesure que votre ventre s’arrondit. Cette étape vous permet également d’avoir une idée bien précise de ce que vous devez manger afin de ne pas gagner trop ou pas suffisamment.

Si vous avez un indice de masse corporelle normal (25 < IMC < 29,9), vous devriez notamment prendre entre 7 et 12 kg. Tenez un journal sur l’évolution de votre poids si besoin et demandez de l’aide à votre diététicienne pour qu’elle concocte un régime alimentaire adapté à votre corpulence. Vous éviterez la perte de poids durant la grossesse.

N’oubliez pas les exercices physiques

Bien entendu, il n’est pas ici question de se lancer dans un programme sportif intense, mais plutôt d’éviter la sédentarité. Une activité physique de 30 minutes par jour suffit alors largement. De plus, le sport est très bien connu pour améliorer le bien-être physique et psychologique. Il permet de réduire le niveau de stress au quotidien.

Pareillement, il peut vous aider à maintenir un poids santé, à réduire les malformations congénitales et même à soulager certaines des douleurs typiques des femmes enceintes. Le yoga prénatal représente également un excellent choix pour lutter contre perte de poids durant la grossesse.

À vous de jouer maintenant !

Et si vous avez d’autres astuces utiles ou voulez tout simplement apporter des renseignements supplémentaires, partagez-les en commentaire. N’oubliez pas non plus de partager sur les réseaux sociaux si l’article vous a plu.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire