méthode tipi
1
558
1
558

Méthode tipi : pour désactiver toutes vos émotions négatives

Accueil > Spiritualité > Méthode tipi : pour désactiver toutes vos émotions négatives

Avez-vous déjà pensé à votre vie si vous n’aviez pas aussi peur de l’avion ? Vous auriez visité de nombreuses contrées et exploré des univers différents du vôtre. Et si vous ne montiez pas sur vos grands chevaux chaque fois que quelqu’un ne pense pas comme vous ? Tout ne serait-il pas plus facile ? La vie ne serait-elle pas plus simple ? Maintenant faites plus qu’imaginer, vivez une nouvelle vie et devenez une autre personne. Grâce à la méthode tipi ou technique d’identification des peurs inconscientes, surmonter ses peurs, même les plus profonds, devient un jeu d’enfant. 

Méthode tipi : qu’est-ce que c’est ?

La méthode tipi acronyme de « technique d’identification des peurs inconscientes » est une technique née par hasard au début des années 2000. À cette époque, Luc Nicon un formateur et conseiller pédagogique français a demandé à l’un de ses élèves qui était stressé de décrire ce qu’il ressentait dans son corps. En répondant à la question, l’élève s’est senti détendu et zen.

Après une étude menée entre 2003 et 2007 sur des personnes qui soufraient émotionnellement, Luc Nisson crée la méthode tipi. Celle-ci consiste « à entrer en contact avec les sensations physiques qui se manifestent dans le corps lors d’une émotion désagréable, et de se laisser porter par elles jusqu’à l’installation spontanée et durable d’un sentiment de bien-être ». De fait, l’objectif de la méthode tipi n’est pas de supprimer une émotion polluante, mais de la changer en émotion positive. Effectivement, contrairement aux autres méthodes visant à réguler un blocage émotionnel, la méthode tipi ne cherche pas à savoir d’où vient une émotion négative. Elle consiste plutôt à retourner sur une situation qui est à l’origine de l’émotion. Ensuite de travailler les sensations physiques qui y sont liées. Telles que les palpitations, les nœuds à l’estomac, les bouffées de chaleur, les picotements, les mains moites, les tensions musculaires, les jambes coupées, etc.

Selon Luc Nicon : « toute émotion perturbatrice a pour origine la peur, et singulièrement la peur de mourir. Un souvenir non conscient, engrammé dans les cellules, le plus souvent remontant à la période fœtale ou lors de la naissance, qui a fait qu’on a eu quelques instants une perte de conscience ». En revivant sensoriellement cette perte de conscience, on produit une sorte de décharge électrique. C’est ce qui permet de réguler le blocage émotionnel et surmonter ses peurs.

Pourquoi ressentons-nous des émotions négatives ?

Lorsque nous sommes confrontés à une situation, à des pensées ou des souvenirs — qu’ils soient bons ou mauvais — notre corps réagit physiquement en conséquence. Si les sensations physiques sont négatives, il est évident que l’émotion que l’on ressentira sera également désagréable. C’est pour cette raison que face à une situation de peur par exemple, nous avons les mains moites, la gorge nouée… Par ailleursn l’on est tendu, anxieux… De fait, l’on ne (ré) agit plus normalement.

Que l’on se rassure. Chacun de nous a cette capacité naturelle de réguler une émotion. D’ailleurs, on a tous vécu à un moment ou à autre de notre vécu une situation désagréable. Toutefois après on est de nouveau prêt à croquer la vie à pleine dent. C’est notamment le cas après une rupture amoureuse. Mais quelquefois, le mécanisme est bloqué et l’on reste dans ses peurs. C’est là que la méthode tipi entre en jeu.

La méthode tipi en pratique

La thérapie ne commence pas le jour de la séance mais quelques jours auparavant. En effet, le ou la thérapeute vous demande de lui décrire par téléphone ou par mail une situation particulière qui vous a fait vivre une émotion négative. Comme cela, il peut préparer la séance. Celle-ci se divise en quatre étapes.

Première étape

Le thérapeute vous demande de décrire la peur ou l’émotion négative dont vous voulez vous débarrasser. Cette première phase permet de se pencher sur la réaction qu’elle provoque.

Deuxième étape

Il s’agit de revivre l’émotion et les sensations corporelles qu’elle a engendrées en retournant dans la situation qui a provoqué l’émotion négative. Cette phase de quelques secondes à quelques minutes (entre 30 secondes et 2 minutes 40, jamais plus) nécessite de lâcher prise. mais aussi de se laisser aller dans son souvenir. Ainsi, l’on peut se concentrer sur les sensations physiques présentes dans le corps. Cela veut dire que l’on ne doit pas résister à ce que l’on ressent. Mais au contraire laisser l’émotion venir naturellement. Et la laisser se transformer d’elle-même.

Troisième étape

Cette étape est un court repos pendant lequel on entre dans une sorte hypnose. Le but est de dissocier les sensations physiques de l’émotion négative.

Quatrième étape de la méthode tipi

Cette dernière phase de la séance consiste à retourner encore une fois dans le moment désagréable et voir comment on le ressent. Si l’émotion ressentie est positive (on ressent un profond bien-être et de l’apaisement), cela veut dire que la séance a été un succès.

En principe, 1 séance de méthode tipi (2 ou 3 tout au plus) suffit pour réguler le blocage émotionnel et surmonter ses peurs. Qui plus est, la méthode ne traite qu’une émotion à la fois. Autrement dit, s’il y a 10 émotions négatives, il faut suivre d’autres séances. Par ailleurs, une séance dure entre quelques minutes et une heure.

Quand suivre une séance de méthode tipi ?

  • La technique d’identification des peurs inconscientes s’adresse à toute personne désirant :
  • Surmonter ses peurs : peur de prendre l’avion, peur de parler en public, phobies (phobie sociale, phobie de la solitude, phobie du noir…), peur de l’abandon, etc.
  • Se libérer des troubles de l’humeur : dépression, angoisse, colère irrationnelle, irritabilité, agacement, violence, stress, etc.
  • Se débarrasser des sentiments d’insécurité tels que la jalousie, les crises de panique…
  • Etc.

Grâce à la méthode tipi, l’on peut sortir d’une souffrance émotionnelle. Et ce en éliminant de façon définitive les manifestations des peurs inconscientes. Évidemment, pour que cela marche, il faut vouloir le faire et y croire.

Avez-vous déjà essayé la méthode tipi ? Est-ce que vous avez obtenu des résultats satisfaisants ? Racontez-nous en commentaires votre expérience.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

1 Commentaire

  1. Christine Tilly

    Bonsoir,
    Je me suis auto appliqué cette méthode en regardant sur internet pour savoir comment faire. J’étais phobique des insectes et travaillant dans une école maternelle, mes réactions n’étaient pas exemplaires…
    Après la méthode tipi, je ne suis pas l’amie des insectes mais je suis capable d’en attraper un ou de le chasser d’un revers de main sans partir en hurlant… efficace !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie