Graphothérapie
2
121
2
121

Graphothérapie, une curieuse technique de développement personnel

Accueil > Epanouissement personnel > Graphothérapie, une curieuse technique de développement personnel

Écrire est un exercice que la plupart d’entre nous font machinalement chaque jour. Bien qu’on a plus tendance à troquer le traditionnel papier-stylo contre un clavier d’ordinateur ces derniers temps, écrire à la main comporte encore de nombreux avantages non négligeables. Stimulation de la réflexion, de la créativité et de l’imaginaire, les bienfaits n’en restent pas là. D’ailleurs, avez-vous déjà entendu parler de la « graphothérapie » ? Il s’agit d’une technique un peu récente qui se base sur les vertus thérapeutiques de l’acte d’écrire. Étonnant, non ? Mais en vérité, pas tant que ça ! En effet, l’écriture ne sert pas uniquement à copier un texte. Elle nous permet également d’extérioriser ce que nous ressentons à travers les mots. Alors, pourquoi ne pas l’étudier pour révéler les faces cachées de notre personnalité ?

Si cette approche visait initialement à traiter les problèmes de dysgraphie, elle est aujourd’hui aussi utilisée dans le cadre du développement personnel. Continuez votre lecture pour en découvrir davantage.

technique thérapeutiques

Qu’est-ce que la graphothérapie ?

Durant les premières années d’études, là où les enfants commencent à tracer des lettres et à écrire leur nom, il n’est pas rare de voir certains d’entre eux avoir un peu de difficulté. Parfois, cela peut même devenir un vrai problème plus ou moins sérieux, entrainant alors la dysgraphie qui a un impact direct sur la capacité de l’enfant à transcrire un texte, à effectuer les gestes graphiques de base ou à maîtriser le mouvement des doigts lors du traçage des lettres. Ce handicap peut réellement devenir une source d’angoisse, voire d’échec scolaire. Et justement, la graphothérapie avait initialement pour objectif d’aider les enfants à surmonter cette difficulté.

Celle-ci entre effectivement en jeu dans l’établissement de la confiance en soi des plus jeunes et a donc beaucoup d’incidence sur la construction de leur personnalité. À partir de ce constat, des recherches neurologiques ont été conduites et ont pu démontrer que le processus d’apprentissage de l’écriture (mais aussi de la lecture) produit des changements structurels au niveau du cerveau. De plus, la dysgraphie cacherait en réalité un mal-être profond, causé par des problèmes familiaux, des troubles de l’humeur et de l’attention, voire d’un choc psychologique (deuil, maladie).

La graphothérapie s’intéresse donc avant tout aux différents points que notre écriture peut révéler sur notre personnalité, dans ce qu’elle a de plus authentique. Dans ce cas, l’écriture devient un reflet de notre inconscient. Ce que l’on ne révèle pas forcément aux autres se retrouverait alors dans celle-ci, symbole de nos blessures et de nos frustrations. C’est d’ailleurs pour cette raison que les chercheurs considèrent que le fait de rééduquer ou d’analyser son système graphique présenterait de nombreux bienfaits dans le domaine du développement personnel.

Quand recourir à cette méthode ?

La graphothérapie comporte quelques avantages non négligeables. L’analyse de l’écriture (ou graphologie) peut s’avérer efficace pour le développement personnel ou l’amélioration des habitudes au quotidien. En effet, vous pouvez supposer que la façon dont vous écrivez est un choix conscient. Après tout, c’est vous qui effectuez les gestes graphiques qu’il faut pour tracer des lettres et produire un texte. Cependant, vous pouvez aussi y identifier des traits de personnalité individuels qui s’ancrént au plus profond de votre subconscient.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que cette technique reste avant tout une approche pour contourner les problèmes de dysgraphie. L’objectif initial de la graphothérapie est alors de changer et de modifier les formes graphiques, les traits et les gestes de manière consciente. C’est ce qui permettra de mieux faire face à divers défis et d’améliorer l’écriture au fur et à mesure des séances. Cette aide peut donc se révéler précieuse pour les enfants qui souffrent de problèmes d’apprentissage, un trouble qui, comme on l’a vu précédemment, peut cacher des troubles comportementaux. Il s’agit donc aussi d’une forme de psychologie inversée qui se basera sur l’exercice d’écriture manuscrite.

Un accompagnement pour le développement personnel

Il y a également ce qu’on appelle « graphothérapie symbolique », une technique née à la base aux États unis, mais récemment modernisée en France par Dominique Vaudoiset. C’est cette psychothérapeute et graphologue (et aussi auteure du livre La Chair de l’écriture) qui a élaboré cette nouvelle approche. Aujourd’hui, ses travaux ont été enrichis par de nombreux domaines comme la programmation neurolinguistique, l’analyse transactionnelle ou encore la psychanalyse jungienne.

Quoi qu’il en soit, le graphothérapeute va ici chercher un peu plus loin que les apparences. Lors de l’étude d’un texte, il se pose de nombreuses questions pour explorer l’écriture en profondeur. La graphothérapie symbolique s’intéressera alors à différents points, notamment :

  • Où y a-t-il des ratures ?
  • Des confusions de lettres ?
  • Des oublis ?
  • Quand est-ce que le pluriel prend la place du singulier ?
  • Quand est-ce que le féminin prend la place du masculin ?

Au-delà du simple fait d’analyser la formation de la lettre, il analyse également les fautes courantes, les lapsus structuraux et la répartition de l’écriture sur la feuille.

Ce type d’analyse graphologique permet de faire un constat proche de la psychanalyse. Elle donne du sens à tout ce qui nous échappe dans notre écriture. Ainsi, la graphothérapie symbolique permet de prendre conscience et surtout de modifier par la suite certains de nos comportements. Puisqu’il est établi que le geste de l’écriture va de l’inconscient jusqu’à la main, le graphothérapeute part de la main pour remonter à l’inconscient. Cette analyse fonctionne ensuite comme une sorte de collaboration avec son inconscient, pour voir plus clair en soi.

Par ailleurs, les graphothérapeutes qui proposent ce genre de service ont souvent fait un tout autre parcours de formation, et se présentent plus volontiers comme de coachs en développement personnel.

Quel est le rôle du graphothérapeute ?

La graphothérapie est une technique qui nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié et compétent. De plus, ces spécialistes exercent dans différents domaines. On retrouvera notamment les graphothérapeutes classiques qui interviennent généralement auprès des enfants atteints de dysgraphie. Ils se concentreront sur l’amélioration de l’écriture. Comme l’orthophoniste le fait avec le langage, ils vont accompagner les enfants ou les adolescents dans la rééducation de leur écriture. Son travail permet par des exercices ludiques de :

  • Donner de la mobilité au poignet ;
  • Détendre les muscles en jeu dans l’écriture ;
  • Rendre l’écriture plus fluide et plus lisible.

Dans ce premier cas, la graphothérapie vise à améliorer une mauvaise écriture qui est souvent causée par la crispation de l’enfant. Le professionnel leur apprend également à bien tenir leur stylo ou à prendre une bonne posture pour écrire. Il s’adapte à un large public, car la dysgraphie peut avoir de nombreuses causes :

  • Une dyslexie ;
  • Un handicap visuel ou auditif ;
  • Ou encore une surefficience mentale (un esprit trop rapide et une main qui ne peut suivre le rythme de la pensée).

Il va également former une véritable relation d’aide avec l’enfant.

Quelle est l’utilité de la graphothérapie en entreprise ?

utilité en entreprise

Vous avez certainement entendu parler des grandes entreprises qui emploient des graphologues pour analyser la personnalité des candidats à travers leur écriture ? Selon eux, notre façon d’écrire en dit beaucoup sur nous : une écriture tournée vers le haut, par exemple, montre quelqu’un d’optimisme. Tandis qu’une large écriture se retrouve chez quelqu’un d’extraverti. Aussi, un grand espacement des lettres serait l’exemple d’un esprit clair et synthétique. Même si aucune étude scientifique n’a pu confirmer ce genre d’analyse, ces idées semblent, pour beaucoup, très pertinentes. C’est notamment pour cette raison que la graphothérapie gagne de plus en plus en popularité.

Ce type d’analyse graphologique s’intéresse en fait à trois éléments :

  • La vie intellectuelle de la personne et son ouverture d’esprit : a-t-elle une intelligence concrète ou abstraite ? Comment analyse-t-elle les choses ?
  • Ses relations sociales : est-elle capable de travailler en équipe ou d’être manager ? Est-elle timide ou au contraire extravertie ?
  • Son ambition pour l’avenir : est-elle en quête de reconnaissance sociale ? Est-elle enthousiaste vis-à-vis de ce poste ? S’agit-il d’un individu passionné et ambitieux ? Est-il prêt à faire des efforts ?

La graphothérapie s’intéresse alors à différentes questions. Cette observation donne des éléments importants pour juger de la candidature d’un futur employé. Il convient néanmoins de préciser que peu d’entreprises utilisent encore cet outil dans le cadre d’un recrutement. De plus, il existe trop de contradictions dans cette analyse pour que l’employeur refuse votre candidature sur ce simple critère.

Pour autant, en développement personnel, c’est un tout autre sens que l’on va rechercher à travers cette approche.

Comment se déroule l’analyse graphologique ?

Le déroulement des séances dépend de l’objectif à atteindre. Pour accompagner un enfant atteint d’un trouble de l’apprentissage ave la graphothérapie, le traitement commence notamment par un premier entretien de 2 heures avec l’enfant et ses parents. Ce serait l’occasion d’établir le premier contact. La volonté et la disposition de l’enfant à continuer la thérapie sont ici primordiales. Le professionnel mettra alors en place un suivi hebdomadaire pendant une durée allant de 6 à 10 mois.

L’accompagnement prendra une autre forme dans le cas d’un adulte et dans le cadre du développement personnel. Lors de la première séance, la personne analysée et le spécialiste de l’écriture vont repérer des éléments récurrents propres à l’écriture de la personne. Les séances de graphothérapie serviront alors de base pour constituer la signature graphique de l’individu, qui sera motivée par son inconscient. En effet, on part du principe que la façon dont les lettres se constituent à travers notre stylo provient toujours de ce que l’on a refoulé et dont on n’a pas toujours conscience.

Cette pratique, très personnelle et spontanée, peut ainsi révéler des éléments de notre personnalité, voire de nos mémoires inconscientes. Ce processus aidera également le patient à identifier ses qualités et ses défauts. Il peut révéler divers problèmes (dont la dépendance affective) et leur origine éventuelle. Le professionnel en graphothérapie va donc permettre de retrouver ces différents composants afin d’y donner du sens. Dans le cadre d’un choc post-traumatique lié à un événement du passé, par exemple, l’analyse symbolique permettrait de prendre réellement conscience de ce qui s’est passé. Pourquoi cet événement a-t-il eu lieu ? Et comment nous a-t-il affectés ?

Et vous ? Avez-vous déjà entendu parler de cette technique ? Y avez-vous déjà eu recours ? Partagez votre expérience dans les commentaires. 

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

2 Commentaires

  1. Jung

    Article très intéressant. La graphologie est une science que je rêverais d’étudier.

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie