développer la confiance en soi
4
453
4
453

Développer la confiance en soi chez l’enfant : nos conseils pour réussir

Accueil > Confiance en soi > Développer la confiance en soi chez l’enfant : nos conseils pour réussir

La confiance en soi est un sujet qui mérite que nous nous y intéressions, car d’elle dépend la manière dont nous vivons. Un individu qui a peu de confiance en lui vit en général difficilement sa vie tandis qu’un autre sûr de lui a plus de chance de s’en sortir. Ce constat est justifié par le fait que c’est un outil indispensable dans l’épanouissement personnel de l’Homme. Ainsi, chacun se doit de développer la confiance en soi pour espérer accéder à une vie plus heureuse.

La meilleure manière de s’assurer d’avoir un bon niveau de confiance en soi à l’âge adulte est de commencer à l’entretenir dès le plus jeune âge. En effet, il n’y a rien de tel pour qu’un individu soit bien dans sa peau et heureux dans son environnement que de l’encourager dès son enfance à se faire confiance en lui-même. Cette délicate, mais non moins importante tâche incombe en premier lieu aux parents qui représentent le support d’éducation le plus proche des enfants.

Que pourriez-vous faire alors pour travailler la confiance en soi chez votre enfant ?

Pour développer la confiance en soi chez son enfant, commençons par donner le bon exemple

Toi, celui qui enseigne quelqu’un d’autre, tu ne t’enseignes pas toi-même ? Saint Paul

Les parents peuvent augmenter la confiance en soi chez leurs enfants de façon progressive. Mais l’enfant est plus enclin à booster sa confiance en soi quand il voit le bon exemple. Bien sûr, votre enfant doit savoir comment renforcer sa personnalité. Par conséquent, les parents qui respirent la confiance en soi la transmettent presque naturellement à leurs enfants. Ceux qui ne se font pas confiance et ont des problèmes relationnels élèvent des enfants qui deviennent timorés et manquent d’autorité et de personnalité.

Pour développer la confiance en soi, l’exemple des parents est fondamental. Beaucoup d’enfants profitent effectivement du soutien de leurs parents. Évidemment, tous n’ont pas eu cette chance. Les spécialistes reconnaissent néanmoins qu’il est plus facile de travailler la confiance en soi quand on possède des parents assurés, confiants et bienveillants. Les spécialistes disent aussi qu’il faut apprendre aux enfants un exercice pour avoir confiance en soi. C’est d’autant plus utile quand l’enfant se demande comment renforcer sa personnalité.

Pour y parvenir, chaque parent devrait éviter d’inonder l’enfant de messages qui détruisent au lieu de développer sa confiance en soi. Des expressions comme « Tu ne fais jamais rien de bon » ; « tu es un idiot » ; « Qu’est-ce qu’on va faire de toi » ou « Tu es un moins que rien » ont tendance à dévaloriser l’enfant et détruisent la confiance en soi. Mais ce n’est là qu’une des étapes à respecter pour développer la confiance en soi.

développer confiance en soi

Apprenez à féliciter vos enfants pour booster la confiance en soi

Beaucoup de parents ont appris à leurs dépens qu’il y a une bonne et une mauvaise façon de féliciter pour développer sa confiance en soi. Évidemment, il est important de féliciter les enfants quand ils font quelque chose de bien. Mais les félicitations à tout va auront peut-être l’effet contraire à celui escompté. Certains éloges ne montrent pas à l’enfant comment renforcer sa personnalité. Un spécialiste de l’enfance, Mathieu Perreault le dit sans ambages : « Féliciter les enfants en insistant sur leurs qualités plutôt que sur leurs efforts est contre-productif ». Ce constat a été confirmé depuis par d’autres chercheurs qui encouragent à booster sa confiance en soi.

Considérez par exemple de docteur Haim Ginott, qui a publié l’excellent ouvrage intitulé Entre parents et enfants. Il a fait savoir que les félicitations qui construisent la confiance devraient s’appuyer sur ce que l’enfant a accompli et non sur sa personnalité. C’est le meilleur moyen de développer la confiance en soi.

Prenons un exemple : Votre fils a fabriqué un petit coffret en carton. Vous pouvez l’aider à travailler la confiance en soi en affirmant par exemple : « C’est bien. Ton petit coffre est pratique et tu peux y mettre tes jouets ». Si vous dites par contre ; « Waouhh ! Tu es un excellent menuisier », vous mettez l’accent sur sa personne ; et il pourrait avoir du mal à supporter la pression liée au fait d’être toujours « bon », « parfait », ou « exemplaire ». Votre exercice pour développer la confiance en soi devrait vous pousser à travailler votre vocabulaire pour aider votre enfant à se construire une personnalité agréable.

Appliquez donc ce conseil quand vous valorisez et félicitez votre enfant. Pour avoir la confiance en soi, insistez sur le résultat de ses actions, et non sur sa personne. Vous l’aiderez ainsi à booster sa confiance en soi. D’ailleurs, les félicitations et encouragements l’aident à savoir comment améliorer sa personnalité.

Fixez des buts et des objectifs réalistes

 

Définir des objectifs est la première étape dans la transformation de l’invisible vers le visible», Tony Robbins

Ce n’est qu’en effectuant des tâches qui sont à sa portée et en poursuivant des objectifs précis qu’un enfant apprend à travailler la confiance en soi. Là encore, le parent a la responsabilité de lui fixer des objectifs réalistes pour y arriver. Certains enfants n’y parviennent pas parce que les objectifs donnés ne sont pas raisonnables. En conséquence, il ne saura jamais comment améliorer sa personnalité et développer la confiance en soi.

Quel parent qui n’aimerait pas que son fils soit le premier de la classe ? Qu’il ait au moins autant de diplômes que lui ? D’autres souhaiteraient que leur fille soit une grande pianiste, une surdouée de l’informatique, etc. alors même qu’ils sont très jeunes ? Ces parents pensent aider l’enfant à booster la confiance en soi. Mais ces derniers sont rarement vraiment confiants et épanouis.

Pour dire les choses simplement, les parents qui poussent leurs enfants vers des objectifs de performance n’en font pas pour autant des jeunes équilibrés. Ils parviennent rarement à convaincre l’enfant de développer la confiance en soi. Évidemment, si votre enfant a un talent pour la musique, vous devriez l’encourager à explorer ses talents. Cela parait évident. Mais dans quel but : devenir le meilleur, à tout prix ? Ou donner le meilleur de lui-même en s’efforçant de travailler la confiance en soi ?

Encouragez vos enfants à se fixer des objectifs et à faire des choses qui leur procurent du plaisir, et n’en faites pas de jeunes compétiteurs féroces. Plus ils s’investissent dans des activités qui leur font du bien, plus ils exploreront de nouvelles idées.

Lâchez du lest pour développer la confiance en soi d’un enfant

Par souci de protéger leurs enfants, de nombreux parents les surprotègent, au point de les empêcher… de respirer. Un enfant de ce type a plus de mal à savoir comment renforcer sa personnalité. Cette attitude se voit dans une obsession quasi maladive à connaître tous les faits et gestes de l’enfant ; ou à lui dicter tout le temps ce qu’il doit faire. C’est un fait : vous ne pourrez pas l’aider à travailler la confiance en soi de cette façon.

Vous vous doutez bien que les enfants surprotégés ont plutôt du mal à croire en eux-mêmes n’est-ce pas ? Ce n’est pas un hasard. Pour aider vos enfants développer la confiance en soi, à savoir comment renforcer sa personnalité, lâchez du lest progressivement. Accordez-leur de plus en plus de liberté au fur et à mesure qu’ils grandissent et font leurs preuves. Montrez-leur aussi que vous leur faites confiance.

Si vous appelez toutes les demi-heures pendant qu’ils sont dehors, vos enfants auront l’impression que vous les tenez en suspicion. Par contre, si vous croyez en leur capacité à bien se comporter et à respecter les règles, vos enfants voudront tout faire pour gagner votre approbation, et leur confiance intérieure augmentera. Vous les aidez aussi à apprendre comment renforcer leur personnalité.

Tout dépend de l’attitude des parents

Afin de développer la confiance en soi de vos enfants et par ailleurs, pour leur construction, l’environnement immédiat joue un rôle majeur. De plus, l’attitude que vous adoptez face aux réussites et aux échecs de vos enfants est déterminante dans leur épanouissement. Beaucoup de parents, aujourd’hui, recourent aux services de psychologues pour les aider à gérer les difficultés que peuvent rencontrer leurs petits dans leur vie sociale et scolaire. Ce qu’ils doivent savoir cependant c’est qu’ils sont les mieux placés pour déceler ces petits soucis, afin d’apporter une aide efficace.

Il est vrai qu’on peut parfois se sentir démuni face au désarroi de nos enfants, mais gardons à l’esprit qu’ils comptent sur nous pour les accompagner et les encourager à traverser cette mauvaise passe.

En somme, pour développer la confiance en soi, le plus important c’est que vous sachiez réprimander et complimenter de la bonne manière. Concrètement, quand vous avez décidé de faire un critique ou un éloge à votre enfant soyez précis et ne faites pas l’erreur de le comparer à d’autres enfants. Cette attitude poussera vos enfants à faire de leur mieux et surtout à apprendre de leurs erreurs, sans que celles-ci viennent miner leur estime de soi.

Vous pouvez aussi vous renseigner sur la communication non violente afin d’aller plus loin dans la communication avec vos enfants.

Se remettre en question en tant que parents

Vous avez sans doute tenté de développer la confiance en soi de votre enfant, mais vous sentez qu’il fait encore face à des manques d’assurance ?

Ne perdez pas espoir et creusez un peu pour découvrir ce qui peut être la source du problème. Demandez-vous si cela ne venait pas de vous, parents. En effet, comme vous jouez un rôle considérable dans la construction de la confiance en soi de votre petit, votre confiance en vous est tout aussi sollicitée. Si vous cultivez un sentiment de doute, ne serait-ce qu’un peu dans la façon dont vous vous y prenez avec votre enfant, ça déteindra obligatoirement sur lui. Ainsi, soyez sûrs de vous dans son éducation.

Adoptez une attitude ferme et démunie d’hésitation.

Développer la confiance en soi à travers des exercices

Votre enfant a sans doute besoin d’un exercice pour booster sa confiance en soi. Cela fait partie de son processus d’apprentissage jusqu’à l’âge adulte. Évidemment, l’exercice de confiance en soi ne sera pas le même selon que l’enfant a 2 ou 12 ans.

Un très jeune enfant imite naturellement ses parents. Le meilleur entrainement est donc celui qui permet de donner le bon exemple. L’enfant les imitera naturellement et sera plus confiant tant qu’il imite son papa. Par exemple, si vous lavez votre voiture, faites-le avec votre enfant. Même tout jeune, il apprendra à vous imiter et se sentira bien.

Vers la préadolescence, l’exercice pour développer la confiance en soi doit correspondre aux responsabilités que vous lui donnez. Cet entrainement qu’on plébiscite pourrait passer par : lui confier un animal de compagnie ; lui apprendre à gérer son argent de poche, ou lui confier des objets « précieux » à garder.

Un exercice pour avoir confiance en soi est indispensable à l’adolescence. C’est sans doute la période la plus délicate de leur vie, celles où ils sont le moins sûrs d’eux. Pour que votre adolescent soit plus serein, les exercices incluent des responsabilités supplémentaires, et beaucoup de félicitations. Plus ils s’en sortent, et plus il faut les féliciter. Ils gagneront ainsi en confiance et deviendront rapidement plus responsables.

Chaque exercice pour développer la confiance en soi exigera du temps et de l’attention. Qu’ils soient élaborés ou pas, ils devraient toujours inclure beaucoup d’amour. C’est l’amour qui montre à l’enfant comment améliorer sa personnalité.

Avoir recours la thérapie par l’imagination

L’imaginaire fait partie intégrante de la vie d’un enfant, notamment à travers les jeux.

Mais quel est le rôle de l’imagination dans le développement de la confiance en soi ?

L’imagination contribue en grande partie à l’édification de la personnalité chez l’enfant en l’aidant à transposer ses angoisses hors de la réalité pour mieux les gérer. Revivre un traumatisme dans son monde imaginaire lui permet d’évacuer ses craintes. Cela lui apporte une aide considérable dans son apaisement personnel, à condition bien sûr que ses parents le soutiennent. Passée cette étape, il lui sera plus facile de s’affirmer et de renforcer et développer la confiance en soi.

Confiance en soi enfant

Le manque de confiance en soi : des conséquences dévastatrices qui surviennent bien des années après

Chez l’adulte, le manque de confiance en soi se traduit par un blocage significatif de ses capacités à s’épanouir et à affronter le monde qui l’entoure. Ce blocage, principalement au niveau psychique, peut engendrer un état avancé de stress, une profonde dépression et un ralentissement du métabolisme chez l’individu.

Ce qui perturbera considérablement ce dernier et contribuera certainement à freiner son épanouissement et la réalisation de ses projets de vie s’il en a. Pour remédier à ce bouleversement psychique et aussi physique, il existe des traitements homéopathiques que l’on peut suivre, en complément à un travail de développement personnel intensif.

 

Ces conseils pour développer la confiance en soi vous ont-ils aidé ? Partagez l’article auprès de vos proches, et laissez un commentaire au bas de cette page s’il vous plaît. Votre avis au sujet d’un exercice pour avoir confiance en soi auprès des enfants m’intéresse !

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

4 Commentaires

  1. hado abderazzaq

    MERCI

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir
      Mathieu

      Réponse
  2. Ouazzani

    Merci bc pr ces conseils!!!

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour Ouazzani,

      Merci pour ton commentaire. Ravi que l’article te plaise !

      À très vite sur Penser et Agir,
      Mathieu.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...