ennéagramme type 6
0
21
0
21

Ennéagramme type 6 : qui est le loyal ou le loyaliste ?

Accueil > Epanouissement personnel > Ennéagramme type 6 : qui est le loyal ou le loyaliste ?

L’ennéagramme est une figure à 9 branches qui permet de comprendre le fonctionnement d’un individu en prenant en compte sa personnalité. En fait, chaque branche représente un type de personnalité. Selon l’ennéagramme, chaque individu a plusieurs facettes, dont la principale est innée. Il s’agit de la personnalité héritée des parents et développée dans l’enfance. D’autres facettes acquises par l’éducation, l’environnement, les relations sociales… sont rattachées à la première. C’est la raison pour laquelle on voit des flèches qui partent de la personnalité principale vers d’autres types de personnalité sur la figure de l’ennéagramme. L’ennéagramme type 6 ou le loyal ou le loyaliste est l’une des 9 personnalités de l’ennéagramme.

le loyaliste

L’ennéagramme en quelques mots

L’ennéagramme vient des mots grecs « enna » qui signifie « 9 » et de « gramma » qui signifie « signe ». C’est un outil qui permet d’identifier sa personnalité. L’ennéagramme devint populaire en Occident à partir des années 20 grâce à un chef spirituel nommé Georges Ivanovitch Gurdjieff. Dans les années 1960, Oscar Ichazo enseigne l’ennéagramme un peu partout dans le monde avant qu’un de ses élèves ne l’utilise dans la psychologie. Son intérêt thérapeutique est alors reconnu.

Les caractéristiques de l’ennéagramme type 6

Comme vous vous en doutez, le loyal ou loyaliste est attiré par la loyauté. Étant lui-même fidèle à des valeurs et des principes, il a besoin de confiance et de sécurité avant d’accorder son amitié ou son aide. D’ailleurs, si vous lui soumettez un projet, il prendra le temps d’évaluer les pour et les contre avant de vous répondre.

En fait, le loyal est un méfiant inné. Il voit le mal partout. En effet, pour lui, le monde est imprévisible, dangereux… C’est plus fort que lui, mais il doute de tout. De lui, des autres, au point que l’ennéagramme type 6 manque cruellement de confiance en lui. De plus, il a énormément de suspicion. Il ne peut s’empêcher d’émettre un doute sur tout ce qu’on lui dit ou fait. C’est simple, si vous lui dites une chose, il vérifiera que c’est vrai. Si vous faites un geste, il s’assurera que ce n’est pas une trahison. Les preuves, il ne connaît que cela.

À cause de ces doutes et de cette méfiance, le loyal est constamment sur la défensive et vit dans un état de stress permanent.

Vigilant, prudent, évaluateur, soupçonneux, vigilant, anxieux, conservateur… voilà les adjectifs qui qualifient au mieux l’ennéagramme type 6. Mais ce n’est pas tout. Il est également travailleur, organisé, fiable, fidèle et dévoué. Ainsi, c’est une personne en qui vous pouvez faire entièrement confiance. En un mot, ce n’est pas lui qui vous trahira.

Par ailleurs, le type 6 aime les situations claires. Il évite donc tout ce qui est mensonge, trahison, imprévu, autorité floue et les beaux parleurs. Il aime également la loyauté, la sécurité et fuit les situations ambigües.

Enfin, le type 6 est plus à l’aise avec les faibles, car il se méfie de l’autorité. Même si c’est lui-même qui l’a établie.

Ennéagramme type 6 : sa vertu

La principale vertu du type 6 est le courage. En effet, tout au long de sa vie, il ne se lassera pas de créer un environnement sûr et stable pour lui et ses proches. De même, il se préparera toujours aux éventuelles difficultés. Ainsi, pour chaque problème, il essaiera toujours de chercher une solution avant qu’il ne soit trop tard. Courageux, le type 6, notamment contrephobique, peut braver les dangers quand la situation l’impose ou vaut la peine. Mais surtout lorsqu’il est en totale confiance.

En outre, chaque jour, l’ennéagramme type 6 s’évertue à suivre les règles. Ainsi, au moindre écart, il culpabilise. D’ailleurs, lorsqu’il fait quelque chose, l’ennéatype 6 se demande toujours si ce qu’il a fait est bien. Et si cela n’a pas causé de tort à quelqu’un. Empathique, protecteur et fidèle, le type 6 veut contribuer au bien de tous.

Sa passion

L’ennéatype 6 a une passion pour la peur ou l’anxiété. Celle-ci l’anime en permanence et le pousse à voir le danger à chaque coin de rue. À force de vouloir anticiper les problèmes et de demander les avis de ses proches, il finit par se perdre.

Ennéagramme type 6 : ses limites

Sous ses airs de personne responsable, prudente et organisée, le loyal est en fait très peu sûr de lui. C’est pour cette raison qu’il ne peut s’empêcher de douter de tout, et surtout de lui-même. Hypervigilant, il s’interroge constamment sur ses actes.

Toujours sur le qui-vive, il est anxieux et n’arrive pas à se détendre complètement.

Ses relations

Le type 6 peut être fantasque dans ses relations avec les autres, notamment vis-à-vis de son/sa partenaire amoureux. Un jour, il recherche à être rassuré, un autre, il prend ses distances par peur de s’impliquer. En fait, ce que l’ennéagramme type 6 recherche réellement, c’est que ses proches soient suffisamment proches pour qu’il ne soit pas seul, mais en même temps suffisamment loin pour ne pas se sentir étouffé.

De ce fait, le type 6 a tendance à avoir des problèmes relationnels :

  • Toujours méfiant et soupçonneux, il testera constamment la loyauté de son/sa partenaire. Ce qui à la longue peut énerver l’autre.
  • Il peut s’intérioriser et ne pas vouloir exprimer ses sentiments. Un manque de communication dans le couple peut alors s’installer.
  • Il peut en vouloir aux autres pour ses propres doutes et angoisses.

fiable et dévoué

Comment reconnaître un ennéagramme de type 6 ?

Le type 6 aime appartenir à un groupe. D’ailleurs, il n’hésite pas à en créer un pour avoir un cadre sécurisant. En outre, il n’hésite pas non plus à fédérer les membres de son groupe autour d’un projet et veille à ce que celui-ci aboutisse. En fait, par sa responsabilité et son travail, l’ennéatype 6 espère contribuer au bien-être de ses proches.

Par ailleurs, le loyal a le sens des détails. Lorsqu’il s’engage pour quelque chose il le fait jusqu’au bout, jusqu’à dépasser ses limites.

Le type 6 lorsqu’il est stressé

Quand il est sous l’emprise de sa compulsion, l’ennéagramme type 6 entre en action. Du passif anxieux qui doute de tout et de rien naît une personne qui fait son possible pour vaincre son anxiété. Ainsi, il travaille, il s’adonne à des activités diverses… bref, il cherche à s’occuper.

L’ennéatype 6 lorsqu’il se sent en sécurité

En sécurité, le type 6 se mue dans son silence et a tendance à ignorer ceux qui l’entourent. Il devient indisponible et peut être passif-agressif, notamment si son entourage essaie de communiquer avec lui. Là, il ressemble au 9 moyens.

Lorsqu’il est vraiment épanoui, le type 6 est attachant, fiable et dévoué. Détendu, l’ennéagramme type 6 s’intègre alors parfaitement et n’a aucun mal à nouer des relations amoureuses, amicales et sociales. Par ailleurs, quand il trouve une personne en qui il a entièrement confiance, le loyal tend vers son type d’intégration, c’est-à-dire le type 9. Il adopte alors les traits de caractère positifs de ce dernier et devient positif, pacifique, etc.

De même, lorsqu’il retrouve pleine confiance en lui, le 6 est le plus charmant et le plus enjoué. Il peut même plaisanter et rire avec ses proches, alors que d’habitude il est anxieux et sujet au stress .

Le 6 en intégration

L’ennéagramme type 6 cherche à retrouver sa confiance en soi en intégration. Quand il y arrive, il commence à lâcher prise et devient moins méfiant. Par ailleurs, il commence enfin à s’accepter et à accepter les autres. Plus encore, il accepte que le monde soit incertain, mais que malgré tout on peut être heureux.

Ainsi, il devient plus stable et plus léger. De plus, il cesse de douter sur tout et de s’interroger constamment sur la loyauté des personnes qui l’entourent. Plus encore, il cesse de tout remettre en question.

En désintégration, le 6 tend vers l’ennéatype 3.

Les ailes de l’ennéatype 6

L’ennéagramme type 6 a comme ailes les 5 et les 7. Les ailes sont des types de personnalité voisins ou proches d’un type de personnalité principale. En outre, elles ont des influences sur cette dernière. Concernant le 6 donc, il s’agit des 5 et des 7.

Les 6 avec des ailes 5 sont introvertis et prudents. Ils peuvent également être arrogants et distants. En un mot, ils ont du mal à aller vers les autres.

Quant aux 6 avec des ailes 7, ils sont énergiques et impulsifs.

Les différents instincts de l’ennéatype 6

L’ennéagramme type 6 a trois instincts, tout comme les autres types de personnalité.

Le type 6 à instinct de conservation

Ce loyal a un grand sens de responsabilité. Il ne trouve la tranquillité d’esprit que quand c’est lui qui s’occupe des questions matérielles et financières. Genre, les courses, le paiement des factures, etc. Le type 6 à instinct de conservation a donc du mal à avoir confiance aux autres pour ces genres de questions. D’ailleurs, ce sont les types 6 les plus solitaires. Parce qu’ils ont besoin d’être informés sur tout, ils sont souvent autoritaires et ont besoin d’être aux commandes.

Sous stress, l’ennéagramme type 6 à instinct de conservation est contrôlant.

Le type 6 à instinct sexuel

Il ne trouve son épanouissement que dans les bras de quelqu’un qui a su établir un lien émotionnel avec lui. À la fois masculin et féminin, il est coquet et en même temps macho. C’est ainsi qu’il espère séduire et plaire à son partenaire.

Ainsi, les hommes du type 6 à instinct sexuel sont vulnérables et sensibles, mais aussi masculins. Ils vivent leurs émotions intensément.

En outre, en digne soupçonneux et méfiant qu’il est, il teste continuellement son partenaire pour vérifier sa loyauté. Par ailleurs, l’ennéagramme type 6 le teste également pour être sûr qu’il s’implique vraiment dans la relation. Quand il est stressé, il est émotionnellement instable et devient jaloux.

Le type 6 à instinct social

Il recherche le soutien et la sécurité dans ses relations sociales (amis, groupes, etc.). En effet, il veut être sûr que les autres le suivent dans ses projets. D’un abord facile, le type 6 à instinct social est chaleureux et engageant. D’ailleurs, il se porte toujours volontaire pour intégrer des associations et des organisations. Et on peut dire qu’il ne fait pas les choses à moitié. Par contre, l’ennéagramme type 6 a du mal à prendre un poste à responsabilité. Et ce, toujours pour les mêmes raisons : manque de confiance en lui, doute sur la loyauté des autres, etc.

L’ennéatype 6 : un être contradictoire

C’est étrange, mais l’ennéatype 6 est un être très contradictoire. Il est suspicieux, méfiant, vigilant… certes, mais ses réactions face au danger peuvent être contradictoires. Parfois, il essaiera de fuir, et d’autres fois il l’affrontera.

Le 6 phobique

Le 6 phobique est une personne craintive. Autant que possible, il évite le danger et anticipe tout ce qui pourrait arriver de pire. C’est l’ennéagramme type 6 qui remet tout en question avant de prendre une décision. Même les choses sans importance sont retournées dans tous les sens avant d’être entamées. Mais une fois qu’il a dépassé ce stade de réflexion, il agit très rapidement et efficacement. En effet, il met tout en œuvre pour que le projet aboutisse.

En outre, il est conformiste et recherche l’appartenance à un groupe ou une organisation.

Le 6 contrephobique

Le 6 controphobique affronte le danger avec agressivité. Au lieu de chercher le soutien d’une personne, d’une autorité ou d’un groupe, il adopte une attitude anti-autoritaire.

Pour l’ennéagramme type 6, la peur est sa principale motivation pour aller de l’avant. Il utilise la vertu qui est le courage pour braver les dangers. Suffisamment confiant en ses capacités, il concentre alors ses énergies ailleurs que dans le mental.

Conseils de développement personnel pour l’ennéatype 6

Le monde est incertain. Mais cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas y être heureux. Voici quelques conseils pour vivre plus harmonieusement dans un monde où il n’y a pas de certitude :

  • Accepter que la vie n’est pas parfaite et qu’un peu d’insécurité nous pousse à nous dépasser.
  • Ennéagramme type 6 : accepter que la seule sécurité vient de l’intérieur.
  • Retrouver la confiance en soi et aux autres.
  • Accepter que la peur est un sentiment normal.
  • Apprendre à apaiser sa peur.
  • Apprendre à aller de l’avant.

Est-ce que vous vous reconnaissez dans le type 6 ? Ou bien connaissez-vous quelqu’un de type ? Partagez avec nous vos traits de caractère. Sinon, faites un test pour le savoir.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...