Quels sont les effets de la musique sur le cerveau ?


La musique est présente dans toutes les cultures du monde et fait plaisir à l’être humain. Rares sont ceux qui n’aiment pas profiter de cette combinaison de sons.  En général, nous écoutons la musique pour nous distraire. Mais savez-vous que ce que vous écoutez a un impact sur votre système nerveux ? Sinon sachez que la science, en particulier la neuroscience s’est beaucoup penché sur la façon dont notre cerveau réagit quand on écoute des chansons. Et les preuves sont là, les effets de la musique sur le cerveau sont nombreux. Mieux, jouer et même simplement écouter de la musique peut vous rendre plus intelligent, plus heureux, plus sain et plus productif à toutes les étapes de la vie. Examinons de plus près comment la musique peut agir sur le fonctionnement et la santé du cerveau.

Effets de la musique sur le cerveau : libère de la dopamine et agit sur les émotions

Quand nous écoutons une musique qui nous plait, cela nous met de bonne humeur. C’est simplement parce que pendant l’écoute, notre cerveau libère de la dopamine, un neurotransmetteur qui intervient dans les mécanismes de motivation et de récompense exactement comme les drogues… On peut donc dire l’un des effets de la musique sur le cerveau consiste à agir sur le système limbique, le siège des émotions. Ce qui augmente les sentiments de bonheur, d’excitation et de joie.

Face à des situations mettant dans un état de tristesse ou généralement négatif, la musique peut vous aider à faire face à votre douleur et à affronter vos peines. En effet, le son, le rythme, les paroles de la musique changent les pensées dans le cerveau. Ainsi, l’homme oublie facilement ce qui le mettait dans un état de stress et profite d’un instant d’apaisement. Si vous avez besoin de surmonter une mauvaise humeur, sachez qu’il ne faut que 15 minutes d’écoute de vos morceaux préférés pour vous sentir moins déprimé.

La musique réduit la perception de l’effort et fait oublier la fatigue

Le fait d’écouter de la musique pendant la réalisation d’une tâche difficile rend celle-ci moins fatigante et moins pénible. C’est un phénomène qu’on observe très fréquemment chez les sportifs pendant les entraînements ou les compétitions. Cela s’explique en grande partie par le fait que l’un des effets de la musique sur le cerveau est la libération de certaines hormones telles que de la dopamine, de l’adrénaline et de l’endorphine qui agissent comme un euphorisant. Par conséquent, l’attention est détournée de la douleur et on oublie la fatigue.

D’Après une enquête menée sur des joueuses de baskets, des chercheurs de la Southern Connecticut University ont constaté que celles qui écoutaient de la musique pendant qu’elles jouent arrivent à jouer un peu plus longtemps que celles qui n’en écoutaient pas.

Les sportifs ne sont pas seulement capables d’être plus endurants lorsqu’ils écoutent de la musique. Grâce aux effets de la musique sur le cerveau, ils se sentent également plus motivés à s’y tenir et à faire preuve d’une plus grande endurance. C’est ainsi qu’au cours d’une compétition ceux qui écoutent la musique rythmée s’en sortent plus facilement que ceux qui écoutent de la musique calme. En effet, le cerveau capte le rythme de la musique et prépare le corps à bouger suivant ce dernier. C’est pour cette raison que les athlètes choisissent souvent des musiques aux BPM pour se donner plus de chances. Selon le chercheur Costas Karageorghis de l’Université Brunel, le tempo idéal pour la musique d’entraînement se situe entre 125 et 140 battements par minute.

Effets de la musique sur le cerveau : diminue le stress et améliore la santé globale

Si vous écoutez de la musique que vous aimez, elle diminue le niveau du cortisol dans votre corps. Ce qui vous détend et vous aide à oublier un tant soit peu vos nombreux soucis. Outre cet aspect, elle permet de lutter contre certains maux. Le stress étant à l’origine de plusieurs maladies, sa diminution augmente vos chances de vous porter mieux.

Par exemple, il a été prouvé que les personnes qui chantent tout en jouant un instrument stimulent leur système immunitaire par rapport aux personnes qui écoutaient passivement la musique. Mais compte tenu des effets de la musique sur le cerveau, les deux groupes sont affectés positivement. Bref, la musique a un effet thérapeutique très efficace et peut aider à réduire ou à gérer le stress.

Écouter de la musique : un moyen pour améliorer le sommeil et la relaxation

L’insomnie est un problème grave qui affecte bon nombre de personnes. Bien qu’il existe de nombreuses approches pour traiter ce problème ainsi que d’autres troubles de sommeil courants, la recherche a démontré que l’un des effets de la musique sur le cerveau est la relaxation.

Il est vrai que la musique peut causer l’insomnie. Cependant, il faut rappeler que ça dépend du bruit qu’émet celle-ci. En effet, une musique douce permet de calmer un cerveau « chaud ». Après une longue journée de travail ou suite à un événement malheureux, on peut avoir du mal à trouver le sommeil. Dans ce cas, l’écoute d’une musique classique relaxante peut être un remède sûr et efficace. Prenons l’exemple des petits enfants ! Ceux-ci adorent dormir avec l’accompagnement d’une chanson. Des fois également, en écoutant des contes qui sont récités suivant un rythme.

Une étude a révélé que des étudiants qui ont écouté 45 minutes de musique classique relaxante pendant trois semaines avaient une qualité de sommeil nettement meilleure que ceux que ceux qui avaient écouté un livre audio ou rien du tout.

Effets de la musique sur le cerveau et les fonctions cognitives

La musique dans ce cas permet de développer quelques moyens cognitifs. Il s’agit par exemple de l’attention de la mémoire. Face aux difficultés, l’écoute de la musique apaise le cerveau. Elle lui permet de créer un environnement créatif à l’expression de soi.

Écouter de la musique permet de se rappeler des choses antérieures. Pour les apprenants par exemple, elle permet d’avoir souvenir de quelques notions oubliées. Il existe certaines personnes qui aiment apprendre leur cours en écoutant de la musique. De la même façon, elles adoptent la musique comme technique de mémorisation. Les effets de la musique sur le cerveau sont tels que ce dernier enregistre plus facilement suivant un rythme. Quand le même rythme est rejoué, il essaye de capter à nouveau les données enregistrées au même titre que le rythme.

Elle stimule également les images et la créativité. De la même façon, elle permet de voir autrement. En effet, le rythme et les paroles façonnent la pensée humaine et permettent de voir l’extraordinaire. C’est en cela qu’elle permet au cerveau de se faire de nouvelles images et d’être plus créatif.

La musique augmente l’intelligence verbale

Une étude a montré que 90 % des enfants âgés de 4 à 6 ans avaient considérablement augmenté leur intelligence verbale après seulement un mois de cours de musique où ils ont appris le rythme, la hauteur, la mélodie et la voix. Les résultats suggèrent que la formation musicale a eu un « effet de transfert » qui a augmenté la capacité des enfants à comprendre les mots, et encore plus, à expliquer leur signification.

Une autre étude sur les effets de la musique sur le cerveau a montré des résultats similaires chez des femmes et des enfants adultes formés musicalement qui ont surpassé un groupe sans formation musicale aux tests de mémoire verbale.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment