Avoir le trac : trucs et astuces pour mieux l’apprivoiser


Avoir le trac ? Cela commence souvent par de petits frissons  intérieurs. Puis, le rythme cardiaque s’accélère. Les mains ou les pieds (voire les deux) bougent inconsciemment. Les paumes deviennent moites et vous commencez à ne plus vous sentir tout à fait vous-même. Le calme que vous ressentiez s’est envolé par la fenêtre d’à côté. La nervosité est de retour, comme un vieil ami que vous ne vouliez pas voir. Juste à temps pour interférer dans ce rendez-vous que vous attendiez depuis une semaine. Ou cette réunion importante au travail ou encore cette présentation finale à l’école. Alors, que faire dans une telle situation ? Comment y faire face ? Éléments de réponse.

Avoir le trac : pourquoi l’expérimentons-nous ?

La bonne nouvelle est qu’avoir le trac est tout à fait normal. Si vous n’étiez pas nerveux, vous prendriez beaucoup plus de risques et vous vous mettriez peut-être en danger. Il s’agit donc d’un outil que votre métabolisme utilise pour vous faire savoir que vous devez avoir peur à un moment donné. Sans celle-ci, vous n’auriez aucune idée que vous devez vous battre ou fuir pour vous protéger d’une difficulté. Aussi, éprouver cette sensation constitue une réponse naturelle et devrait être considéré comme une bonne chose.

En effet, un peu d’adrénaline vous aide souvent à mieux performer. Et pour cause, cette hormone qui prépare le corps à une activité physique soudaine aiguise vos sens et votre conscience de soi. Lorsque nous sommes confrontés à une situation stressante (qu’il s’agisse d’un chien sans chaîne qui grogne ou d’un entretien d’embauche), nous avons tous la même réaction biologique, mais à des degrés différents. Le système nerveux du corps humain prend le dessus. De même, le sang ainsi que l’énergie sont redirigés vers le cœur et les muscles pour les préparer à riposter à cette « menace ». C’est la raison pour laquelle, nous ressentons des signes physiques lorsque nous paniquons.

Afin de savoir quoi faire pour vous aider au mieux à affronter cette situation, il faut d’abord faire le point sur vos symptômes lorsqu’il vous arrive d’avoir le trac. Ce faisant, vous serez plus à même de vous concentrer sur les moyens les plus efficaces pour vous calmer. Les manifestations les plus courantes incluent :

    • La transpiration
    • La bouche sèche
    • Les tremblements
    • L’estomac noué
    • Les difficultés de concentration
    • Le bégaiement ou la voix tremblante
    • Le battement de cœur rapide
    • L’étourdissement
    • La respiration superficielle
    • Le langage corporel défensif (comme croiser les bras et les jambes)

Avoir le trac : que faire pour calmer la nervosité ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez avoir le trac. Cependant, si vos nerfs vous empêchent d’exécuter une quelconque tâche que vous voulez ou devez accomplir, cela signifie généralement que le temps est venu d’essayer quelques stratégies pour vous débarrasser de cette panique.

1. Respirez

En réalité, la respiration a un pouvoir antistress et relaxant. Vous pouvez effectivement « court-circuiter » votre système nerveux en concentrant votre attention sur cet aspect. Cela signifie que vous commencerez à vous sentir plus calme et moins agité. La plupart des gens prennent cependant des respirations courtes. Ce qui peut vous rendre encore plus anxieux et vous faire perdre votre énergie. Ce faisant, vous ne pouvez pas vous empêcher d’avoir le trac. Avec cette technique, vous apprendrez à prendre de plus grandes et profondes respirations. Pour ce faire :

    • Choisissez un endroit où vous serez à l’aise.
    • Vous pouvez vous allonger si vous le pouvez, mais assis sur une chaise fera également l’affaire.
    • Appuyez vos épaules, votre tête et votre cou contre le dossier.
    • Inspirez par le nez.
    • Laissez votre ventre se remplir d’air.
    • Puis, expirez par le nez (sentez votre ventre se baisser).
    • Placez une main sur votre abdomen et l’autre sur votre poitrine.
    • La main sur votre ventre devrait bouger plus que celle qui est sur votre poitrine.

Répétez cet exercice jusqu’à ce que vous arrivez à vous contrôler.

2. Ayez des pensées positives

Lorsque vous sentez vos nerfs vous envahir, une question pratique à se poser est la suivante : quelle est la meilleure chose qui puisse arriver ? Focalisez-vous sur l’aspect positif de la situation dans son ensemble et visualisez-la. Faire cela est largement mieux que d’envisager constamment le pire. De plus, cela vous donne du courage et de la perspective pour surmonter la panique lorsqu’avoir le trac vous est inévitable.

3. Pratiquez, pratiquez, pratiquez

Répétez autant que possible, que ce soit devant un miroir ou avec un ami. Cela constitue l’une des meilleures façons que vous puissiez faire pour éviter d’avoir le trac à propos d’une activité particulière. Quand vous consacrez assez de temps à la préparation, vous consolidez les connexions dans votre cerveau. Plus elles sont fortes, plus vous devenez habile à exécuter la tâche. Ce faisant, vous resterez également organisé. Si vos diapositives ne sont pas en ordre ou si vos notes sont éparpillées, vous risquez davantage de vous énerver et de perdre votre concentration, tout comme votre auditoire. En revanche, si vous arrivez préparé, vous gagnerez en confiance et êtes plus susceptible de devenir un meilleur orateur. En outre, cette technique s’avère particulièrement utile pour les entretiens d’emploi ou de stage.

    • Une réunion importante ? Faites le point afin de maîtriser ce qui serait ou pourrait être discuté lors du meeting.
    • Un rendez-vous amoureux (parce que pourquoi pas) ? Essayez de réfléchir à deux ou trois sujets (ou questions) intéressants à aborder au cas où le flux de conversation s’arrêterait.
    • Une entrevue avec le boss ? Pensez à ce qu’il pourrait vous demander et trouvez les bonnes réponses.

4. Prenez soin de vous

Si un grand événement se prépare, il est facile d’oublier que vous êtes un véritable humain avec des besoins de base, tels que la nourriture et le sommeil. Parfois, prendre un repas complet peut sembler être la dernière chose que vous voulez faire avant un événement qui vous rend nerveux. Si c’est le cas, il suffit de manger une banane à la place. Ce fruit représente une excellente collation et donnera à votre cerveau un bon coup de fouet. Il est également important de dormir suffisamment pour se sentir super frais et en forme. La phytothérapie peut notamment vous aider si vous avez du mal à trouver le sommeil.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment