La Méthode Coué : Avantages et Inconvénients

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la méthode Coué. En fait, il est même possible que vous l’utilisiez déjà sans même le savoir. Pourtant, cet outil de développement personnel est décrié par certains milieux, et par de pseudo-professionnels. Je vous propose dans cet article de découvrir cette méthode, et de voir à quel point elle peut vous être utile.

La méthode Coué : vous l’utilisez au quotidien

Un petit historique pour commencer : Emile Coué est un pharmacien troyen qui a mis au point une méthode de suggestion ayant d’excellents effets thérapeutiques. Sa méthode a été décrite avec précision dans un ouvrage intitulé « La méthode Coué ». Alors, en quoi consiste-t-elle ?

Pour les détracteurs, cette méthode se résumerait a prononcer une phrase du type « Je vais bien, je me sens mieux », et hop ! Tous les problèmes s’envolent…Mais dans les faits, la technique du pharmacien n’est pas aussi simpliste.

Le but de cette méthode est de communiquer des pensées positives à l’inconscient, afin de renforcer la volonté et de progresser. En fait, c’est ce que nous faisons chaque jour. N’avez-vous jamais encouragé votre fille qui avait le trac avant sa représentation de danse en lui disant « Mais bien sûr que tu peux le faire ! » ? Vous avez employé la méthode Coué en cette occasion. Il ne s’agit donc pas d’une mystification qui met fin à une rage de dents alors que vous souffrez bel et bien.

N’aimeriez-vous pas découvrir quelques applications et techniques de la méthode Coué qui produisent de bons résultats ?

La visualisation : force motrice de la méthode Coué

On ne vous l’a sans doute jamais dit, mais ma méthode Coué repose avant tout sur la suggestion mentale.  Il s’agit de se représenter une image positive qui renforce la confiance en soi, apaise ou détend. On compte 2 types de représentations mentales dans la méthode Coué :

  • La représentation agréable : il s’agit de se visualiser dans un espace qui procure du réconfort à l’esprit. Supposons que le noir vous effraie. Une fois dans l’obscurité, vous fermez les yeux, et vous représentez en train de courir bras ouverts dans une clairière en plein jour d’été, les fleurs et virevoltant autour de vous. Immédiatement, une sensation de paix vous envahit, et réduit le stress lié à l’obscurité.
  • La représentation de l’acteur « parfait » : ici, vous devez vous projeter en train d’accomplir une action précise, et de l’accomplir parfaitement, sans la moindre anicroche. Exemple : vous devez passer un entretien d’embauche. Imaginez-vous en train de répondre avec aplomb et assurance à votre interlocuteur. Imaginez son sourire surpris et satisfait. Visualisez-le en train de vous proposer le contrat. Ces images vous prodigueront la confiance nécessaire pour juguler le trac et vous exprimer aisément.

Je vous rappelle d’ailleurs que cette seconde technique est utilisée par des sportifs professionnels. Cristiano Ronaldo visualise toujours un penalty avant de le tirer. Novak Djokovic a dit lui-même qu’il se voyait servir avant de lancer la balle, et que c’était le secret de ses services millimétrés. Vous voyez bien que la méthode Coué marche ! Servez-vous donc de la suggestion mentale au quotidien.

Si vous êtes intéressé par la visualisation, je vous invite à découvrir cet article dans lequel j’explique une technique de visualisation en détail.

La répétition : l’essence de la méthode Coué

Emile Coué a prouvé que nous pratiquons tous de l’autosuggestion, mais parfois contre nous-mêmes. Un enfant qui craint d’échouer à son examen se répétera sans cesse « Je ne vais pas y arriver ». Il réduit ainsi sa capacité à affronter le défi. Coué propose de faire l’inverse : se répéter des phrases qui motivent, encouragent, et procurent de la sérénité. C’est ce qu’on appelle la technique de l’autosuggestion.

L’autosuggestion est employée dans les programmes d’entrainement de sportifs professionnels. Là, elle prend le nom de Programmation Neuro Linguistique (PNL). Les coachs répètent sans cesse des phrases motivantes pour pousser leurs poulains à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Posez-vous donc la question : peut-on dépenser des milliers d’euros à utiliser une technique de ce type et à l’approfondir alors qu’elle ne produit aucun résultat ? Les spécialistes savent que le fait de se répéter des phrases du type « ça va bien se passer », « j’ai confiance en moi », ou « je peux vraiment le faire » produisent de bons résultats. Consommez donc ces formes de suggestions pour trouver la force de faire ce qui vous inhibe. Il peut s’agir :

  • D’annoncer à vos parents que vous changez d’emploi
  • De dire enfin à cette jeune voisine qu’elle vous plaît
  • De demander un congé mérité à un patron grincheux et désagréable
  • Vous lancer dans votre projet de création d’entreprise

Ne sous-estimez pas la force de l’autosuggestion. Au contraire, consommez-la sans modération.

Mimez le bonheur et le sourire : une autre approche de la méthode Coué

Une autre technique qui fonctionne bien consiste à s’implanter une idée d’autosuggestion dans le corps. Il ne suffit pas de créer une image mentale dans la tête. Votre corps aussi doit irradier le bonheur et créer des émotions positives. Comment s’y prendre ?

Une technique qui marche consiste à sourire. Le sourire réduit le stress et stimule les hormones du bonheur. Il contribue donc à vous détendre et à améliorer votre confort. Faites vous un devoir de sourire, ou de le faire le plus souvent possible. Votre posture, votre corps et votre confiance s’en trouveront améliorés.

Une autre technique fonctionnelle est celle qu’on appelle « les mimes du bonheur ». En termes simple, faites « comme si » chaque fois que vous en avez l’occasion. Si vous avez du mal à parler en public, isolez-vous dans votre chambre, et faites comme si vous étiez un grand orateur. Si vous ne parvenez pas à aborder des gens en public, « faites comme si » c’était possible en vous entraînant à parler à des personnes virtuelles. Pour faire simple, « mimez la force au lieu de la faiblesse ; mimez la santé plutôt que l’affection, mimez l’assurance plutôt que la timidité ». Ces mimes détruisent l’image dévastatrice de que vous avez de vous.

La méthode Coué n’a pas que des avantages pour certains

La méthode Coué n’a pas que des admirateurs. Pour tout dire, la méthode est parfois critiquée avec virulence, et pas forcément sans raisons. Au nombre des critiques, citons le fait que la méthode ne concourt pas véritablement à un soulagement quand l’affection est chronique. Concrètement, une personne handicapée ne retrouvera pas l’usage de son bras coupé en se servant de la méthode Coué. Il ne sera peut-être pas moins déprimé simplement parce qu’il l’emploie, surtout immédiatement après l’apparition du handicap. Il est intéressant de constater que même le médecin nancéien reconnaissait la limite de sa méthode pour ce qui est de guérir des névroses un peu particulières.

Autre inconvénient généralement évoqué : dans ses déclinaisons, la méthode Coué emploie des méthodes dont l’efficacité immédiate est bien souvent contestée. C’est le cas de l’utilisation de l’hypnose, une technique que le docteur Coué lui-même utilisait. Or, les recherches actuelles indique que plus du tiers des personnes hypnotisées ont parfois des réactions délirantes.

Même le succès apparent de certaines séances d’hypnoses dans le cas de traitements thérapeutiques ne sont pas permanents. Il semble que les symptômes seuls s’en vont, et les causes du problème les font réapparaître quand ils ne sont pas traités. Par exemple, une personne perfectionniste se servira de la méthode Coué et de l’hypnose pour perdre cette tendance…mais si les causes même du perfectionnisme ne sont pas trouvées, cette tendance réapparaîtra ensuite.

Convenons tout de même que sur plus d’un point, la méthode Coué a ses bons côtés, côtés qui ont été mis en avant dans cet article.

Ceux qui appliquent les 3 suggestions précédentes de la méthode Coué en profitent. L’avez-vous fait ? Nous attendons vos contributions et remarques en commentaire, et espérons que vous ferez suivre l’article auprès de vos proches en le partageant sur votre réseau social préféré.

8
LES PERSONNES QUI ONT LU CET ARTICLE VOUS RECOMMANDENT CEUX-LA :

Commentaires

  1. Taha  octobre 24, 2016

    C’est un article complet qui nous montre tous les aspects de cette méthode !
    J’ai déjà eu recours à cette méthode pour améliorer ma confiance en soi et mon estime de soi. Cependant, j’ai arrêtté car je remarquais que les effets positifs de l’autosuggestion disparaissaient quand je cessais de me répéter « mes phrases » au quotidien. Je pense que je ne les ai pas répété assez longtemps pour que mon insconscient les internalisent, c’est pourquoi si vous utilisez cette technique, ayez de la patience ! En tout cas je vais utiliser la visualisation lors de ma prochaine intervention devant un public car je n’ai jamais essayé !

    répondre
  2. Abdou Khadre DIAKHATÉ  octobre 26, 2016

    Hello Mathieu,

    C’est vrai que la méthode Coué marche pour certaines personnes. Mais quand ça prend un certain temps avant que votre inconscient intègre les auto suggestions.

    Et la meilleure façon de savoir si ça va marcher pour moi est de le tester.

    Merci pour cet article Mathieu

    répondre
    • Mathieu  novembre 12, 2016

      Bien dit Abdou !
      Ton conseil est bon pour toutes les techniques d’ailleurs.
      Les seules qui fonctionnent sont celles qui fonctionnes pour nous et pour cela rien d’autres que le test :)

      À bientôt,
      Mathieu.

      répondre
  3. Marine  octobre 26, 2016

    Salut Mathieu,

    Merci pour ce point sur la méthode Coué, je n’en connaissais pas tous les aspects et ce que tu décris est plus poussé que ce que l’on entend dessus.

    Côté autosuggestion, avant de me lever le matin, je me dis que vais passer une excellente journée, etc., et cela tous les jours. Je visualise aussi des points importants de ma journée à venir.
    Le sourire et la posture aident aussi beaucoup, c’est indéniable.

    Après il est vrai qu’il est important d’aller plus en profondeur pour certaines choses afin de se sentir réellement mieux et tu donnes des clés pour ça dans tes articles et formations (au passage, je conseille « l’élément déclencheur » que j’ai eu la chance de suivre :) )

    >Taha, par rapport à « je remarquais que les effets positifs de l’autosuggestion disparaissaient quand je cessais de me répéter « mes phrases » au quotidien »
    Est-ce que tu y mettais le ressenti en plus des mots dans les phrases que tu te répétais ? C’est très important je pense de ressentir ce que l’on dit, d’associer mental+physique.

    @bientôt !
    Dernier article de Marine : Estime de soi : le socle de votre bien-êtreMy Profile

    répondre
    • Mathieu  novembre 12, 2016

      Merci Marine pour ton retour,

      Concernant ta remarque à Taha, si on ajoute les ressentis alors on se rapproche beaucoup de la visualisation.
      Une fois maîtriser je conseille de passer à l’auto-hypnose où les ressentis sont encore plus accrus.

      Au final c’est plus ou moins la même chose tout ça mais l’ancrage est plus fort plus on y intègre les ressentis physiques et émotionnels.

      À bientôt,
      Mathieu.

      répondre
      • Marine  novembre 12, 2016

        Salut Mathieu,

        effectivement, j’ai pu un peu expérimenté l’auto-hypnose et cela semble très puissant.
        Par contre, il faut savoir comment bien s’en servir pour ce que l’on souhaite atteindre, c’est là que je pèche encore !

        Il est certain que pluis on augmente le nombre de paramètres (pensées, émotions, visualisations, ressentis physiques) et plus on a de chance d’ancrer :)
        Dernier article de Marine : Peut-on changer véritablement ?My Profile

        répondre
  4. Taha  novembre 12, 2016

    Intéressant, en tout cas, pour répondre à Marine et Mathieu, je ressentais les effets positif de des mots que je me répétais, mais il est possible que je n’ai pas assez pris conscience de cet aspect ressenti, en tout cas merci pour vos pistes qui me donnent l’opporrunité de tester tout ça sur le terrain comme le dit Abdou !

    répondre

Ajouter un commentaire


CommentLuv badge