Sens du relationnel ou l’aptitude à nouer et à entretenir des relations saines


Savoir interagir et communiquer avec les autres est un atout indispensable pour vivre en société. Encore plus important dans le monde professionnel, le sens du relationnel permet de s’intégrer et d’animer des dynamiques de groupe. D’ailleurs si vous faites bien attention, vous verrez qu’il s’agit d’une compétence de plus en plus exigée par les recruteurs. L’aptitude à aller vers les autres et à construire des relations satisfaisantes n’est pas innée même si elle est souvent plus développée chez certains que d’autres. Elle doit donc faire l’objet d’un apprentissage assidu et continu.

Sens du relationnel : pourquoi est-ce important ?

L’aisance relationnelle désigne la capacité d’un individu à entrer en contact et à interagir efficacement avec les autres. C’est une compétence qui traduit la qualité des relations qu’une personne est en mesure d’établir avec autrui. Elle fait également référence à la sensibilité et l’empathie dont elle fait preuve à l’égard des autres.

Il s’avère que cette qualité revêt une importance capitale dans tous les domaines de la vie. C’est une compétence nécessaire et utile dans toutes les relations. Elle permet de créer et d’entretenir des liens avec les autres et rend la vie plus facile, plus simple, et mieux.

En effet, une personne qui a le sens du relationnel est beaucoup plus apte à s’adapter aux situations, à éviter ou à résoudre les conflits, à gagner la confiance et le respect. Travailler ses compétences sociales interpersonnelles peut donc contribuer à réduire le stress, à augmenter la satisfaction de la vie et à améliorer votre santé globale.

Par ailleurs, cette aptitude constitue désormais un facteur décisif lorsqu’un employeur doit choisir entre deux candidats de qualification égale. Ceux qui sont plus sympathiques et capables d’aller vers les autres et d’évoluer au sein d’une équipe ont l’avantage.

En somme, si vous possédez le sens du relationnel, vous pouvez facilement et efficacement :

  • aborder des gens que vous ne connaissez pas ;
  • constituer un réseau de connaissances et de personnes ressources ;
  • intégrer des réseaux existants ;
  • travailler en équipe ;
  • faire passer notre message ;
  • former et maintenir des liens sociaux ;
  • négocier ;
  • gérer les conflits ;
  • persuader les autres avec succès…

5 qualités qui sous-tendent le sens du relationnel

Il existe une pléthore de qualités interpersonnelles qui sous-tendent la capacité à nouer et à entretenir des liens avec une ou plusieurs personnes. Vous ne pouvez pas tous les développer en même temps. C’est un travail qui se fait sur le long terme et qui doit être réalisé étape par étape. Je vous invite à découvrir 5 qualités qui caractérisent l’aisance relationnelle.

1.      Savoir communiquer

Pour développer son relationnel, il faut savoir communiquer. C’est une compétence très importante qu’il faut travailler de façon continue. Peu importe le secteur dans lequel vous êtes, vous devez être en mesure de communiquer clairement et efficacement avec d’autres personnes, par le biais de communications orales et écrites. Certains emplois exigent également des compétences pour parler en public (confiance en soi, attitude positive, empathie…).

2.      Pouvoir négocier et persuader

Une personne qui a le sens du relationnel doit pouvoir faire des négociations efficaces. C’est très important pour atteindre les objectifs. Celle-ci doit bien entendu se reposer sur la confiance et le respect mutuel et aboutir à des résultats gagnant-gagnant pour les deux parties. Pour bien négocier, il faut savoir convaincre et persuader son interlocuteur ou son public. Vous devez donc travailler votre force de persuasion. En effet, la persuasion consiste à communiquer avec quelqu’un pour lui demander de faire quelque chose.

3.      Avoir un esprit critique

La pensée critique peut nous permettre de résoudre des problèmes complexes, à la fois individuellement et en équipe. Comme toutes les autres compétences interpersonnelles liées au sens du relationnel, l’amélioration de votre esprit critique vous aidera à la fois dans votre vie et dans votre carrière.

La pensée critique peut être définie comme votre capacité à prendre en charge votre propre pensée. Cela vous permet d’explorer tous les angles possibles d’une situation afin de prendre la meilleure décision possible. Il s’agit d’entreprendre un processus rationnel d’investigation et de recherche pour faire le bon choix.

4.      Affirmation de soi

L’affirmation de soi n’est pas une question de force, mais bien la capacité de se défendre et de défendre les autres d’une manière que les autres puissent respecter. Pour vous affirmer, vous devez être franc et direct quant à vos besoins, tout en respectant les besoins, les droits et les points de vue des autres.

5.      Sens du relationnel et esprit d’équipe

Le travail d’équipe fait appel à de nombreuses compétences déjà évoquées. Cela implique de travailler au sein d’un groupe, de proposer des idées, de partager des responsabilités, de s’affirmer, de donner un feedback constructif, de tirer des enseignements et d’accepter les retours. Il s’agit de comprendre comment vous vous comportez au sein d’une équipe spécifique. Coopérez-vous bien avec les autres, dirigez-vous, offrez-vous du soutien et des conseils, atténuez-vous les tensions, suivez-vous les autres ou observez-vous ce qui se passe ?

Comment optimiser son sens du relationnel ?

Les personnes ayant de grandes des aptitudes interpersonnelles ont généralement plus de succès sur les plans professionnel et personnel que les autres. La bonne nouvelle est que, quel que soit le niveau de vos compétences relationnelles actuelles, vous pouvez les améliorer grâce à ces petits conseils.

Surmonter vos peurs

Identifiez les obstacles qui vous empêchent d’avoir une bonne relation avec les autres. Il s’agit de déterminer les éléments qui vous freinent (manque de confiance soi, syndrome de l’imposteur, difficultés à parler en public, peur du jugement, comportement particulier laissant transparaître une difficulté à sociabiliser avec autrui, etc.) et de travailler pour les améliorer.

Développer son sens du relationnel en s’intéressant aux autres

Observez votre interlocuteur et soyez attentif à sa façon de faire, de parler, de s’habiller. Intéressez-vous à ses intérêts, ses hobbies, ses besoins afin de lui apporter ce qu’il lui faut ou ce qu’il aime. Ne négligez pas le langage corporel et sachez interpréter les postures, gestes et autres chez vos interlocuteurs.

Travailler votre image

Vous devez, de par votre apparence, refléter votre personnalité. Même si les apparences sont trompeuses, il n’en demeure pas moins que votre façon de vous habiller envoie une certaine image auprès de vos interlocuteurs. De même que vos attitudes inconscientes (mine figée, regard sombre, à l’inverse sourire, attitude tournée vers les autres, etc.) influence l’image de soi. Il suffit parfois d’un léger relooking pour gagner en confiance en soi et être plus à l’aise avec les autres.

Maîtriser l’art de la communication orale

Voici l’un des piliers du sens du relationnel. Communiquer efficacement, notamment à l’oral, vous permet de capter l’attention de vos interlocuteurs, être entendu, compris et surtout écouté. Pour tisser des liens authentiques et sincères, vous devez booster votre empathie (respect des autres, écoute active et sans jugement). Il faut aussi asseoir votre assertivité, car cela va améliorer vos relations avec les autres qui vous écouteront et vous respecteront davantage. Vous devez par ailleurs donner vos points de vue clairement sans heurter l’autre, car cela renforcera le respect et la confiance mutuelle. Pour finir, n’oubliez pas que les remarques constructives sont une excellente manière de prendre conscience que certains comportements doivent être changés.

Apprendre à gérer vos émotions

Pour améliorer son sens du relationnel, il faut éviter les réactions à chaud. Celles-ci sont bien souvent fatales aux relations saines et peuvent rapidement envenimer un conflit voire le mener dans une impasse. Les émotions trop intenses, quelles qu’elles soient, ont tendance à fausser la vision des choses. Prendre du recul permet d’analyser la situation plus posément et d’en cerner les répercussions éventuelles, rendant ainsi la prise de décisions plus juste.

Pensez-vous avoir des compétences pour tisser et bâtir des relations interpersonnelles de qualité ? Dites-nous tout. N’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux s’il vous a plu. À bientôt sur Penser et Agir.

2

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Pierre-Favre  août 11, 2019

    « accepter les retours » oui c’est complètement ça. J’ajouterai accepter les retours quel qu’il soit, sans en vouloir a l’auteur de n’avoir pas mis les formes. C’est pas toujours évident, mais comme ça fait progresser je crois que ça vaut le coup

    reply
    • Mathieu  août 13, 2019

      Bonjour Pierre-Favre,

      Merci bien pour votre remarque, c’est vraiment important.

      A très vite pour un nouveau article,
      Mathieu.

Add a Comment