Reprendre ses études à 45 ans
1
18
1
18

Reprendre ses études à 45 ans, et s’il est aussi temps pour vous ?

Accueil > Articles divers > Reprendre ses études à 45 ans, et s’il est aussi temps pour vous ?

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Ennui au travail, reconversion professionnelle, relancement de sa carrière, amélioration de son parcours… Il existe aujourd’hui de nombreuses raisons pour revenir sur le chemin de la fac. Et ce, même si on a déjà passé la quarantaine. L’idée vous séduit-elle également ? Alors, pourquoi ne pas vous lancer ? D’ailleurs, reprendre ses études à 45 ans est plus accessible que jamais. Formation par correspondance, cours du soir, validation des acquis de l’expérience (VAE)… à vous de faire votre choix. L’important sera de choisir un parcours qui convient à vos besoins, mais aussi à votre disponibilité. En réalité, vous n’avez pas besoin de quitter votre travail pour retourner sur les bancs de l’école. D’autant plus que vous avez la possibilité de vous servir de votre compte personnel de formation (CFP) pour financer ce projet. Ainsi, profitez de cette occasion pour sécuriser votre emploi, mais aussi pour lui donner un coup de boost.

Pourquoi décider de reprendre ses études à 45 ans ?

Pour beaucoup d’entre nous, l’apprentissage (en particulier, celui qui se déroule à l’école) est réservé aux enfants. Passé un certain âge, on devient retissant à l’idée de suivre une formation quelconque. Et pourtant, cette solution apporte de nombreux avantages. Il s’agit notamment d’un excellent moyen pour contourner la crise de la quarantaine. Vous savez, c’est cette crise existentielle qui nous donne l’impression de stagner. Bien évidemment, les symptômes varient d’une personne à une autre, mais la remise en question survient toujours à ce moment. Quand on fait son bilan de vie, on peut ainsi décider de reprendre ses études à 45 ans pour se donner une chance d’améliorer la situation.

D’ailleurs, cette démarche constitue un investissement à long terme. Pour cause, se former c’est s’assurer d’être à l’affut des nouveautés et des différents avancements dans le monde du travail. D’autant plus que cette alternative vous permet d’enrichir votre CV et ainsi améliorer votre profil, que ce soit en vue d’une reconversion professionnelle ou d’une promotion dans votre entreprise. Bien évidemment, détenir un diplôme n’est pas seulement une question de certification. Il s’agit d’une réelle démarche pour renforcer ses acquis, enrichir ses connaissances et combler ses lacunes. Voilà tant de raisons pour reprendre ses études à 45 ans, mais ce ne sont surtout pas les seules. C’est aussi une excellente solution pour sortir du chômage, pour promouvoir la satisfaction professionnelle ou encore pour trouver sa voie.

reprise d'études

Reprise d’études : comment procéder ?

Il va sans dire que retrouver le chemin de l’école quand on est adulte peut être intimidant. C’est peut-être pour cette raison aussi que beaucoup n’osent pas sauter le pas. Jongler entre les cours et les différentes occupations quotidiennes peut effectivement devenir assez délicat au fil des semaines. Et pourtant, cette initiative peut réellement ouvrir la porte à de nouvelles opportunités. Reprendre ses études à 45 ans ne peut qu’être bénéfique. Il serait donc dommage d’abandonner ce projet avant même de l’avoir commencé.

Alors, voici les conseils de Penser et Agir pour vous aider à cet égard.

Évaluer ses compétences

La première étape pour réussir ce projet consiste à effectuer un bilan de compétences. Il s’agit d’une évaluation de la capacité d’un individu à gérer une mission ou un poste en particulier. Mais cette démarche permet également de définir un projet professionnel précis ou, dans le cas qui nous intéresse, de choisir une orientation avant de suivre une formation quelconque quand on souhaite reprendre ses études à 45 ans. Cela permet non seulement de faire le point sur votre carrière, mais aussi reconstruire votre situation.

Un bilan de compétences permet aussi de reconnaître les éventuelles lacunes afin de faire face aux nouveaux enjeux du marché du travail actuel. Un autre grand avantage de cette évaluation est son utilité dans l’identification de votre potentiel. Avec ce genre de test, vous parvenez facilement à déterminer si un poste ou une organisation vous convient. Il s’avère également particulièrement important de prendre en compte vos « soft skills » afin d’anticiper les éventuels problèmes avant de décider de reprendre ses études à 45 ans.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez effectuer un bilan de compétences en ligne ou auprès d’un cabinet spécialisé. Il faut toutefois choisir un prestataire extérieur à l’entreprise pour un avis objectif et non biaisé.

Déterminer ses objectifs

Qu’est-ce que vous attendez de cette démarche ? Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans cette aventure ? Combien de semaines, de mois, d’années désirez-vous investir dans ce projet ? Ce sont autant de questions à se poser pour vous assurer d’avancer dans la bonne voie. Après tout, il serait dommage de décider de reprendre ses études à 45 ans et de constater que le parcours ne s’aligne pas forcément sur ses besoins. Non seulement vous risquez de vous décourager au fil du temps et d’abandonner.

Cependant, veillez à ce que vos objectifs soient à la fois réalistes et réalisables. Vous pourriez ainsi obtenir votre diplôme sans vous épuiser ou sans négliger les autres aspects de votre vie. Appuyez-vous notamment sur la technique SMART pour ce faire. De même, soyez clair sur les changements et les sacrifices que vous êtes prêt à faire et sur les éléments non négociables qui doivent rester une priorité.

Choisir un programme adéquat pour reprendre ses études à 45 ans

Que vous souhaitiez obtenir un diplôme ou une certification pour relancer votre carrière, pour retrouver un emploi ou pour changer complètement de voie, vous devez commencer par déterminer quelle orientation vous aidera à atteindre vos objectifs. Internet est d’ailleurs une véritable mine d’information. Alors, profitez-en pour faire quelques recherches sur les parcours qui peuvent vous intéresser ou les programmes destinés aux adultes actifs ou en recherche d’emploi. Cela vous permettra également d’être sûr que celui que vous choisiriez contribuera à l’amélioration de votre situation professionnelle.

De plus, plusieurs options sont aujourd’hui accessibles à toutes personnes souhaitant reprendre ses études à 45 ans. On pense notamment à la capacité en droit qui se prépare pendant deux ans à l’université. Ici, vous avez le choix entre les cours en présentiel (généralement le soir) ou à distance. Cette solution s’adresse particulièrement à ceux qui n’ont pas obtenu leur baccalauréat, mais souhaitent poursuivre des études supérieures. Vous pourriez ensuite entrer en première année de licence en droit (directement en deuxième année si vous avez obtenu une moyenne supérieure à 15/20).

Quoi qu’il en soit, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Onisep pour découvrir tous les établissements qui proposent ce parcours.

Reprendre ses études à 45 ans, en présentiel ou en ligne ?

Il convient de rappeler que la reprise d’études entrainera certainement quelques changements dans vos habitudes quotidiennes. En effet, la voie que vous choisirez peut avoir un impact plus ou moins important sur votre travail et sur votre vie de famille. Afin de minimiser les problèmes et désagréments, il s’avère ainsi essentiel d’opter pour le bon programme. Pour des raisons pratiques et d’accessibilité, plusieurs étudiants salariés se tournent notamment vers l’apprentissage en ligne. Pour cause, cette solution offre une certaine flexibilité horaire, ce qui lui permet de s’adapter à un emploi à temps déjà plein. Reprendre ses études à 45 ans devient ainsi beaucoup plus facile.

Les MOOCs (Massiv Open Online Courses) proposés par les universités restent notamment un excellent choix à cet égard. Il n’y a aucun requis pour suivre ces programmes qui sont sanctionnés par une certification. Ces cours se déroulent exclusivement en ligne et, mieux encore, ils sont complètement gratuits. Leadership, management, développement web, création d’entreprises…, ce ne sont pas les possibilités qui manquent. Si vous envisagez de postuler un concours de la fonction publique, vous pouvez également passer le D.A.E.U. (Diplôme d’accès aux études universitaires). La formation est cependant payante (comptez entre 700 et 3000 euros). Mais reprendre ses études à 45 ans dans un établissement supérieur reste toujours possible.

Valider ses acquis

Une autre option envisageable est de transformer votre expérience en diplôme. Lorsqu’on a 45 ans, on a déjà accumulé plusieurs années d’expertise. Et vous pouvez en profiter pour obtenir un diplôme, un certificat de qualification professionnelle ou un titre. Pour ce faire, une solution : la validation des acquis de l’expérience (VAE). Elle s’adresse à tout salarié pouvant justifier d’au moins un an d’expérience à temps complet dans un domaine en rapport avec la certification visée. Une personne demandeur d’emploi peut également y avoir recours, tout comme celle qui souhaite reprendre ses études à 45 ans.

  • Ainsi, vous devez d’abord constituer votre dossier de recevabilité. Vous pouvez bénéficier de l’accompagnement d’un conseiller VAE dans ce cas.
  • L’établissement certificateur disposera ensuite de deux mois pour donner sa réponse.
  • Après validation, celui-ci vous proposera une session d’évaluation qui sera effectuée par un jury. Cette étape se concentre principalement sur la vérification de vos acquis pour déterminer si ces derniers correspondent aux aptitudes, connaissances et compétences requises pour obtenir un diplôme dans un domaine bien précis.

validation des acquis de l'expérience

Apprendre à gérer son emploi du temps

La gestion du temps constitue une étape incontournable quand on souhaite reprendre ses études à 45 ans. À cet âge, on a déjà quelques astuces pour organiser sa vie. Mais pour concilier vos obligations personnelles et professionnelles, pensez également à :

  • Définir vos priorités ;
  • Améliorer votre méthode de travail (pensez notamment aux outils de gestion de temps comme le diagramme de Gantt, le tableau Kanban ou le diagramme de PERT) ;
  • Apprendre à déléguer ;
  • Demander de l’aide de votre famille pour gérer les activités quotidiennes :
  • Impliquer vos enfants dans les tâches ménagères (cela vous permettra de dégager du temps pour vos études, tout en les responsabilisant) ;
  • Fixer des limites pour pouvoir reprendre ses études à 45 ans (ceci concerne votre personne, mais aussi pour les autres membres de la famille) ;
  • Revoir les habitudes quotidiennes avec vos proches.

Dans tous les cas, l’objectif sera d’établir une routine journalière ou hebdomadaire facile à appliquer pour mieux organiser votre temps. Gardez à l’esprit qu’une fois que vous aurez ajouté des cours, des heures d’étude et des devoirs à votre planning, vous devriez sûrement ajuster votre emploi du temps pour ne pas perdre le fil. Mais par-dessus tout, assurez-vous d’accorder suffisament de temps au loisir et au repos.

Avoir confiance en soi pour reprendre ses études à 45 ans

Beaucoup disent que pour réussir dans la vie, il faut une bonne dose de bonne volonté et d’efforts. Ce serait la clé pour travailler efficacement et intelligemment. Mais saviez-vous que tout cela n’est possible que si vous avez suffisamment foi en votre capacité de réussite ? En réalité, la confiance en soi vous permet de croire en votre potentiel, de ne pas redouter l’échec. Elle s’avère également indispensable pour contourner la peur de décevoir. Elle élimine les croyances limitantes, de quelque nature que ce soit. Vous gagnerez alors en assurance, ce qui est essentiel pour reprendre ses études à 45 ans. En d’autres termes :

  • Soyez convaincu de vos capacités et compétences ;
  • Saisissez chaque opportunité pour avancer dans la connaissance de soi (en particulier lorsque vous faites face à un échec) ;
  • Acceptez vos limites, mais ne laissez rien vous empêcher d’atteindre vos objectifs ;
  • Donnez-vous les moyens de réussir ;
  • Cultivez votre persévérance ;
  • « Si vous êtes fatigué, apprenez à vous reposer et non pas à abandonner » — Bansky.

En conclusion

Retrouver le chemin de la fac quand on est adulte n’est pas toujours facile. Et pourtant, reprendre ses études à 45 ans comporte de nombreux avantages. Que ce soit pour sortir du chômage, pour donner de l’élan à sa carrière ou pour changer d’orientation professionnelle, se tourner vers la formation constitue une excellente solution. En fonction de vos objectifs, vous pouvez d’ailleurs décider de :

  • Effectuer un bilan de compétences pour choisir le bon parcours ;
  • Valider vos acquis grâce à la VAE pour transformer vos expériences en diplôme ;
  • Opter pour les MOOCs afin de pouvoir étudier à distance ;
  • Choisir la capacité en droit (pour accéder à des carrières juridiques).

Bien évidemment, reprendre ses études à 45 ans est un projet qui demande quelques efforts. Sa réussite se base notamment sur une bonne organisation et une excellente capacité en gestion du temps. Mais surtout, sur une confiance en soi infaillible. Alors, à vous de jouer maintenant !

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

1 Commentaire

  1. Pascal Quionquion

    Mathieu,
    Ce que tu proposes ici est très encourageant pour les quadras. D’autant que ton article est concret et ouvre vers des chemins permettant de se lancer. La VAE est effectivement une porte immensément ouverte quand on a dépassé la quarantaine. L’expérience acquise est forcément colossale.
    Le super point dans une VAE est que l’accompagnement est prévu pour aider à obtenir le diplôme visé.
    Merci encore et au plaisir de te lire
    Pascal

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.