Développement personnel

Maitriser sa voix : essentiel pour se faire entendre en public

On est d’accord, parler devant un public est loin d’être un jeu d’enfant. Se lever, tenir le micro, puis prendre la parole avec tous ces yeux rivés sur soi a de quoi donner des sueurs froides. Mais ne vous y trompez pas, même un orateur confirmé a toujours quelques appréhensions avant de prendre la parole. C’est tout à fait normal. Malgré une bonne préparation, il arrive qu’on ait la voix qui se casse pendant le discours. Et quand les orateurs commencent à huer ou à siffler, c’est la panique totale. Il est donc important d’apprendre à maîtriser sa voix pour ne plus avoir peur de parler en public, voire devenir un expert dans la prise de parole.

Grâce à ces techniques, prendre la parole devant des inconnus (ou pas !) ne sera plus aussi difficile. Bien entendu, cela demandera du temps et une grande motivation, mais au fil des années, vous ne transpirerez plus autant. De même, votre voix ne tremblera plus. Qui sait, chaque fois qu’il y aura une présentation à faire ou un discours, vous vous porterez peut-être volontaire pour prendre la parole !

La voix : le reflet de notre personnalité

Maîtriser sa voix est important parce qu’elle reflète nos émotions, autrement dit ce que l’on ressent à un instant T. Quand on est mal à l’aise, malade, en colère, triste… cela se ressent sur notre voix. Elle devient grave, stridente, aiguë, nasillarde, etc. Plus que les gestes ou le comportement, elle reflète notre personnalité. Par ailleurs, elle influence également nos relations interpersonnelles, et conditionne en partie notre réussite professionnelle. En effet, savez-vous que des études ont montré que les personnes qui ont une voix grave sont mieux payées ? C’est pourquoi il est crucial de maîtriser sa voix. En effet, selon des chercheurs de la Fuqua School of Business de l’Université Duke à Durham, en Caroline du Nord, il existe une relation entre la fréquence vocale et le salaire des cadres. Une voix grave traduit un certain charisme et une forme d’autorité.

Même si vous faites tout pour cacher votre mélancolie ou votre peur, votre voix finira par vous trahir. L’explication est que celle-ci vient à 80 % du cerveau. Avant même que vous ne sortiez un son, votre cerveau commence déjà à fabriquer votre voix.

Pourquoi avons-nous peur de parler en public ?

Il est nécessaire de maîtriser sa voix, que ce soit dans la vie privée ou dans un cadre professionnel. Pourtant, il semblerait que la majorité d’entre nous ait peur de prendre la parole en public. Mais pourquoi ? La première cause est la peur de faire des gaffes et de se ridiculiser. On a beau préparer le discours ou la présentation dans les moindres détails, on n’a pas confiance en soi. Une petite voix sournoise s’insinue pour nous dire qu’on ne sera pas à la hauteur.

Parfois, l’enjeu est tellement énorme qu’on a simplement peur de ne pas être compétent. On stresse et l’on n’arrive plus à maîtriser sa voix. C’est notamment le cas lors d’un examen oral, un concours d’entrée à une école prestigieuse, un entretien d’embauche, etc. On tremble, on a la gorge nouée et notre voix se casse ou ne veut plus sortir. Tous les yeux sont rivés sur nous. Ce que l’on craignait le plus se produit alors.

La glossophobie ou peur de prendre la parole en public se manifeste par :

  • Une boule au ventre avant de prendre la parole.
  • Les mains et les jambes qui tremblent.
  • Une grosse transpiration.
  • Une anxiété sociale : on fuit toutes les situations où l’on doit parler en public.

Maîtriser sa voix : pourquoi est-ce utile ?

Maîtriser sa voix

Malgré votre peur de ne pas être capable de parler devant un auditoire, dites-vous que si l’on vous a choisi pour mener la réunion ou faire le discours de bienvenue à tous vos invités, c’est que vous êtes la bonne personne. Mais pour vous aider à voir confiance en vous, vous pouvez par exemple travailler votre voix ?

Quels sont les intérêts ?

D’abord, comme on l’a dit un peu plus haut, la voix conditionne en partie la réussite professionnelle. Si vous visez un poste à responsabilité, il va falloir apprendre à maîtriser sa voix, car il est certain que vous serez amené à conduire des réunions. Mais aussi à faire un discours auprès de vos collaborateurs lors d’événements professionnels. Si vous voulez que votre auditoire soit séduit, vous devez avoir une voix posée. En effet, avec une voix trop faible, vous n’attirerez pas l’attention de votre public. Obligés de tendre les oreilles pour vous entendre, beaucoup décrocheront très vite du contenu de votre discours.

Ensuite, une voix calme et travaillée inspire le respect, le sérieux et la confiance. De ce fait, l’impact de votre message est plus fort.

Par ailleurs, maîtriser sa voix, c’est aussi convaincre ses interlocuteurs. En effet, au cours d’un débat ou d’une négociation, une voix maîtrisée peut totalement faire la différence. En effet, au simple son de votre voix, votre interlocuteur est mis en confiance. Vos propos paraîtront alors comme sensés.

Enfin, une voix posée permet de manager de manière détendue. Grâce au son de votre voix, vos collaborateurs se sentent en confiance. Ils savent qu’ils peuvent compter sur votre écoute et votre compréhension. Ils n’auront aucun mal à vous supporter à 100 % dans toutes vos décisions.

Comment faire pour maîtriser sa voix ?

Il est important de savoir que l’on ne peut pas changer la tessiture de sa voix. Effectivement, elle est comme l’empreinte digitale, unique à chaque individu. Ainsi, les formations pour poser sa voix ne visent pas à avoir une voix plus grave ou plus douce. Leur but est d’améliorer la tonalité.

Apprendre à respirer

Oui, oui, vous avez bien lu, apprendre à respirer. C’est fondamental pour parler d’une voix claire et forte. Avant une prise de parole et pendant le discours, chaque fois que vous allez aborder un nouveau point, inspirez profondément. Pour maîtriser sa voix, il faut se détendre, et pour cela, il n’y a rien de tel qu’une bonne inspiration. 2 ou 3 fois de suite jusqu’à ce que vous soyez complètement relaxé.

Si vous êtes stressé, vous allez respirer beaucoup plus vite et peut-être faire de l’hyperventilation. Dans le meilleur des cas, vous allez bégayer.

La respiration abdominale est le type de respiration à faire lorsqu’on parle en public. Idéalement, vous devez vous allonger sur le dos, les bras le long du corps et les yeux fermés. Mais, ce ne sera pas évident pendant un discours. En tout cas, pour maîtriser sa voix, il faudra inspirer profondément par le nez en gardant la bouche fermée. Puis, il faut propulser l’air au fond du ventre en le laissant gonfler complètement. Ensuite, expirer en dégonflant le ventre progressivement.

Cet exercice devra être répété 10 fois de suite.

Dès que vous le pouvez, faites cette respiration.

Découvrir sa voix

N’avez-vous jamais eu l’impression que c’était un(e) étranger(ère) qui parlait quand vous vous écoutiez sur un répondeur ? En fait, la voix que l’on entend n’est pas vraiment la nôtre. Légèrement déformée, notre voix nous paraît plus grave que ce que les autres entendent.

Pour maîtriser sa voix, on doit apprendre à la découvrir. Pour cela, il n’y a pas 36 solutions. Enregistrez votre voix et réécoutez-la autant de fois que nécessaire. Ensuite, faites des exercices de coaching vocal : chant, diction, respiration. Faites ces exercices plusieurs fois.

Renforcer sa voix

Cet exercice se fait en étant complètement détendu.

  • Inspirez profondément et expirez en faisant le son « s ». Faites cet exercice 10 fois.
  • Ensuite, faites le son « m » pendant environ 6 secondes, 10 fois de suite.
  • Puis, faites des exercices de diction 5 fois de suite pour améliorer votre prononciation.
  • Enfin, terminez par 5 respirations abdominales.

Maîtriser sa voix selon sa nature

Maîtriser sa voix selon sa nature

Comme on l’a dit un peu plus haut, notre voix reflète notre personnalité. Elle est innée et il est impossible de la changer complètement. Néanmoins, avec des exercices appropriés, on peut la travailler. Les exercices en question varient selon la nature de notre voix.

Voix faible ou soufflée

Cette voix est typique chez les personnes timides ou qui ne savent pas s’imposer. En management, ce type de voix peut passer, mais lors d’un discours, elle est inaudible. Du coup, elle ne captive pas. Le discours a beau être bien organisé, l’auditoire n’accroche pas. Pour maîtriser sa voix faible ou soufflée, il faut travailler la respiration abdominale. En outre, faire des exercices de diction tous les jours est également recommandée.

Pour vous relaxer, vous pouvez faire du yoga, du tai chi. De plus, ces activités vous permettent de vous connecter à votre corps.

Voix forte ou tonitruante

Vous avez la voix idéale pour parler en public. Elle inspire l’autorité et le charisme. Mais dans la vie de tous les jours, une voix forte vous donne l’impression d’être arrogant ou assoiffé de pouvoir. Prendre le temps d’avaler sa salive entre chaque phrase permet de maîtriser sa voix et de l’adoucir.

Les personnes qui ont une voix forte débordent d’énergie. Cet exercice permet de la canaliser.

Voix haut perchée ou aiguë

C’est une voix qui attire l’attention, mais dans le mauvais sens du terme. En effet une voix aiguë agace. De plus, elle est perçue comme de l’immaturité. Pour la rendre plus grave, il faut se relaxer et travailler tout le corps. Cela permet de libérer l’air emprisonné dans le corps.

Concrètement, mettez-vous debout, les talons posés à plat sur le sol. Imaginez que vous êtes complètement souple et complètement détendu. Ensuite, desserrez le ventre et les fesses.

Maîtriser sa voix monocorde

Cette voix inspire le désintérêt et l’ennui profond. Lors d’un discours, elle risque d’endormir l’auditoire par manque de timbre et d’inflexion. Si vous managez une équipe, vous aurez du mal à faire passer vos idées auprès de vos collaborateurs.

Pour travailler cette voix, le chant est l’exercice le plus recommandé. Chantez quotidiennement : sous la douche, en cuisinant, quand vous conduisez, etc. Chantez dans toutes les tonalités, des plus élevées aux plus basses. Le but est de vous apprendre à ressentir toutes les vibrations de votre voix en éduquant votre oreille.

Travailler avec un coach vocal permet de maîtriser sa voix plus rapidement.

Voix rauque ou éraillée

À la fin de votre prise de parole, une voix rauque ou éraillée se perd complètement jusqu’à devenir inaudible. Cette voix vous décrédibilise auprès d’un auditoire ou de vos collaborateurs. Pour la travailler, vous devez apprendre à maîtriser votre souffle.

Pour retrouver une respiration normale, faites régulièrement des exercices physiques. Par exemple, de la course à pied, du vélo… En outre, réapprenez également à manger. De fait, oubliez tous les aliments qui favorisent la formation de mucosités dans la gorge et le pharynx. Autrement dit, les laitages, le sucre, le gluten et les acides.

Maîtriser sa voix pendant un discours

Le rêve de tout orateur est de captiver son auditoire et de récolter à la fin de son discours des applaudissements. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Pour se faire entendre au cours d’une prise de parole en public, voici quelques conseils :

  • Connaître son sujet : si l’on sait ce que l’on a à dire, on ne bafouille pas. On est sûr de soi et tout va tout seul.
  • Parler avec exaltation : si vous prenez plaisir à ce que vous dites, votre interlocuteur ou public prendra plaisir à vous écouter.
  • Parler à une seule personne : pour maîtriser sa voix, il est essentiel de fixer un point unique. Toutefois, évitez de regarder votre support ou une fenêtre, regardez une personne en particulier pendant quelques secondes. Ensuite, portez votre attention sur quelqu’un d’autre. Attention, il est important de fixer la personne plus de 5 secondes au risque de la gêner.
  • Éviter les mots parasites : il s’agit des « donc », « euh », « hum »… Au lieu de vous écouter, votre auditoire se mettra automatiquement le nombre de fois où vous avez dit ces mots. De plus, en répétant ces mots, on risque de perdre le fil de vos idées et de ne plus maîtriser sa voix.
  • Faire des respirations de temps en temps : cela permet de prendre une pause pour retrouver sa voix et laisser le temps à son auditoire de respirer également.

Avez-vous d’autres conseils de ce genre ? N’hésitez pas à en parler ici.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire