Développement personnel

Humeur dépressive : causes-manifestations-traitements

Sans vraiment comprendre comment ou pourquoi, beaucoup se retrouvent esclaves d’un état qui les plonge dans une véritable morosité émotionnelle. Ils souffrent d’une humeur dépressive et leur entourage, affecté par ce changement parfois brusque, ne comprend pas lui aussi. Découvrez dans cet article ce à quoi renvoie ce concept. Vous y trouverez sa définition, ses causes, ses symptômes, ses conséquences et quelques recommandations pour vous en libérer.

Humeur dépressive : qu’est-ce que c’est ?

C’est un état d’esprit qui se traduit par la baisse de moral et l’antipathie vis-à-vis de soi-même, de son entourage et des activités. Il peut être passager ou permanent, mais affecte les émotions, le comportement et la sérénité de l’individu. C’est un trouble affectif dont les symptômes sont variables dans leurs manifestations et leurs intensités. Il s’accompagne d’anxiété et se manifeste foncièrement par une humeur morose. Cette humeur peut inclure une tristesse profonde, la douleur morale, les troubles cognitifs, les pensées négatives ou suicidaires et autres.

Il importe de noter qu’une humeur dépressive n’est pas la dépression. La ligne de distinction entre les deux est peut-être fine, mais il faut comprendre que ce trouble d’humeur est juste un signe annonciateur de dépression. Sa seule manifestation ne suffit pas pour affirmer qu’un individu est dépressif, surtout quand celle-ci est épisodique. Même, lorsqu’elle ne l’est pas, elle doit être talonnée par d’autres signes tels que l’angoisse et des troubles psychosomatiques pour parvenir à cette conclusion.

Les causes de l’humeur dépressive

Il est parfois difficile de comprendre ce qui est à la base du changement subit d’humeur chez un individu. Surtout lorsque ce changement émotif ne peut être directement associé à un évènement ou une situation, la chose devient plus difficile.On parle généralement de dépression sans raison. Cependant, il n’existe pas de mal sans cause. Les facteurs qui sont à l’origine de ce trouble sont de deux ordres. Nous avons les facteurs pathologiques et ceux non pathologiques.

La dépression, une source probable d’humeur dépressive

La dépression est une maladie qui est à l’origine de la plupart des troubles d’humeur. En réalité, comme soulignée plus haut, vous pouvez manifester une humeur sombre et morose sans souffrir de dépression. Seulement, il est impossible que vous soyez malade de dépression sans que cela se traduise par une humeur dépressive. Celui qui souffre de dépression manifestera inévitablement une humeur morose. Ceci est soutenu par les facteurs biologiques (déséquilibre de certains neurotransmetteurs), génétiques (héritage génétique) et les habitudes du cadre de vie (mauvaise hygiène ou conditions de vie inadéquates) qui sont à l’origine de la dépression elle-même. De la sorte, l’humeur dépressive peut être le résultat d’un état dépressif grave, réactionnel (en réponse à un traumatisme psychique important causé par une situation difficile) ou névrotique.

Autres causes pathologiques

La déprime passagère correspond aux périodes inévitables de tristesse profonde, de mélancolie ou d’ennui qui peuvent survenir à un moment donné et face à certaines situations. Elle est passagère, mais provoque également une baisse de moral.

Les troubles d’humeur sont aussi à l’origine de la perte d’humeur. Ils suscitent une emprise démesurée des émotions sur la personne en amplifiant en quelque sorte l’intensité émotionnelle des évènements ou situations vécues. Le sujet atteint traverse alors des périodes courtes ou longues d’inconstance émotionnelle. Il est soi dans une euphorie extrême, soit dans une dépression absolue.

La dysthymie est un état de dépression atténué, mais permanent qui peut être à la base. Celui qui en est atteint vit continuellement dans une forme de tristesse ou d’humeur dépressive de faible intensité.

Les causes non pathologiques sont : le stress ; la fatigue ; les soucis ; les pertes (proche ou parent décédé) , l’échec…

Les symptômes de l’humeur morose

Multiples et variés sont les symptômes caractéristiques de la perte d’humeur. Ils sont tout aussi bien d’ordre psychiques, comportementaux que physiques.

Les symptômes psychiques

  • L’anhédonie: qui se traduit par l’incapacité à éprouver du plaisir dans des situations ordinaires. Ainsi, lorsque vous êtes touché par une baisse de moral, vous perdez l’engouement, le plaisir et l’intérêt que suscitaient ou procuraient certaines situations et activités.
  • La tristesse dépressive: c’est une tristesse profonde qui s’accompagne d’un grand abattement. Elle induit une véritable douleur morale et vous laisse dans un état d’ennui, de monotonie et souvent de pessimisme.
  • Les pensées négatives et parfois suicidaires : ces pensées sont le gage d’une humeur sombre. Elles sont inquiétantes et annoncent une dépression grave. Un diagnostic et un traitement adéquat sont requis face à ce symptôme. Ce sont des pensées qui traduisent souvent la culpabilité, la déception ou l’impression d’inutilité.
  • Le déséquilibre cognitif : les troubles cognitifs accompagnent toujours une humeur dépressive poussée. Ils peuvent se manifester par des difficultés de concentration ou de focalisation et un déclin de la capacité de raisonnement et de jugement.

Les symptômes comportementaux

Ces symptômes dénotent du ralentissement des facultés psychiques. Dans cet état, on remarque qu’il transparaît dans le comportement de la personne touchée une grande fatigue, une perte d’initiative, une négligence de soi et un repli sur soi.

Les symptômes physiques

Ils sont occasionnés ou incrustés par des facteurs psychiques et affectent les réactions physiques de l’individu. Leur manifestation se perçoit à travers des troubles somatiques. Vous pouvez remarquer par exemple de l’agitation chez la personne ou elle affirme souffrir souvent de douleurs musculaires.

Humeur dépressive et baisse de moral : Que faire ?

Lorsque vous vous sentez sous le joug de l’un des symptômes évoqués, n’attendez pas d’être assailli pour aller en consultation. C’est le tout premier recours. Consultez un centre professionnel de santé mentale ou votre médecin pour un diagnostic. Ceci servira à vous informer avec certitude sur votre état. Cette disposition supprime toutes suppositions et vous permet de savoir si vous souffrez vraiment de ce trouble d’humeur ou d’un autre mal aux symptômes similaires. Dans la mesure où vous en souffrez réellement, optez pour le traitement ou la thérapie qui vous sera recommandée par le docteur et suivez cela jusqu’au bout.

Il existe en effet divers traitements approuvés pour traiter l’humeur morose et recouvrer une bonne santé physique, morale et psychique. Seulement les dispositions personnelles telles l’automédication sont fortement prohibées. Suivre un traitement médical recommandé par un spécialiste est de loin préférable. Également, pour ce qui concerne les thérapies cognitivo comportementales en vogue pour le traitement de tels troubles, il est prudent d’en adopter uniquement sous la recommandation d’un expert.

À vous de jouer !

Avez-vous déjà été en proie à une humeur dépressive ? Connaissez-vous des astuces efficaces pour en venir rapidement à bout ? Laissez en commentaires vos approches. Si cet article vous a plu, n’oubliez pas de le relayer sur les réseaux sociaux.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire